Le ministre de l'Intérieur effectue une visite d'inspection aux unités sécuritaires déployées à Tunis    Kaïs Saïed, Ons Jabeur, Najla Bouden… Les 5 infos de la journée    Kaïs Saïed ratifie la nouvelle Constitution    Bourse de Tunis : Le Tunindex confirme son trend haussier    Tunisie – Reprise des négociations sociales pour d'éventuelles majorations salariales    Tabarka : Un centre d'accueil pour les victimes de l'incendie    WTA Cincinnati 2022 : une journée couronnée de succès pour Ons Jabeur    Ons Jabeur qualifiée aux huitièmes de finale du Tournoi de Cincinnati    Saïda Garrach : des magistrats convoqués par téléphone pour les poursuites judiciaires    Steg : la vague de chaleur cause des coupures d'électricité    Monde-Daily brief du 17 août 2022: Ukraine : Erdogan et Guterres rencontrent Zelensky demain    Samir Saïed : l'économie tunisienne traverse une situation très critique    Nomination d'un nouveau Chef de cabinet du conseil de l'ISIE    Championnat arabe E-Sports (Valorant) : la Tunisie termine 1ère de sa poule    Tunisie: Une maladie hémorragique détectée chez les bovins    Coronavirus-Bilan du 15 août 2022: 2 décès et 199 nouvelles contaminations    Tunisie : 6 décès et 353 blessés en 24h    Construction de l'hôpital du Roi Salmane à Kairouan : le ministère de la Santé explique    Tunisie: Vers le lancement du Startup Act 2.0    Lotfi Abdelli : je ferme ma gueule, je vends mes affaires et je pars !    Agence de notation japonaise «Rating and Investment» : La note souveraine tunisienne passe à «B» avec perspectives négatives    Une députée a été interdite de renouveler son passeport selon le Courant démocrate    Le braconnage : Un crime organisé ?    Express    «Club de chant» de Cyrine Gannoun au Festival International de Hammamet : Une œuvre attachante    Programme TV du mercredi 17 août    DECES : Salem BEN KHALIFA    Le tout dernier téléphone de Huawei marqué par la plus longue durée de vie de la batterie – HUAWEI nova Y70 maintenant disponible en Tunisie    MEMOIRE : Feu Slim Mehdoui    Amical international : ce sera Algérie-Brésil en septembre !    Voici les 10 chansons les plus "likées" sur TikTok    Météo en Tunisie : Forte vague de chaleur, l'INM lance un appel à vigilance    L'USBG se prépare pour la demi-finale : La grande mobilisation    ESS | Annoncé sur le départ ces derniers jours : Zied Boughattas reste à Sousse !    Tourisme en Tunisie : Le nombre des touriste visitant Nabeul augmente de 60% en juillet    Néjib Belhedi se prépare pour une traversée dans l'océan parmi les requins    Tentative de meurtre Salman Rushdie: La lecture de Gilles Kepel    Lotfi Abdelli annonce l'annulation de tous ses spectacles    Monde-daily brief du 16 août 2022: Vladimir Poutine accuse les Etats-Unis de faire traîner le conflit en Ukraine    La Tunisie, championne d'Afrique en termes d'espérance de vie    La Fondation Arts & Culture by UIB rend hommage à M. Mohamed Ennaceur    Média Canadien : ''Le Québec doit boycotter le Sommet de la Francophonie en Tunisie''    Chiffre du jour : 657 migrants clandestins secourus en un seul week-end    Goethe-Institut Tunis & Central Tunis accueilleront l'exposition The Event of a Thread    Festival de Siliana "Zama Nights" revient pour une 45ème édition (programme)    Le ministère de l'Intérieur annonce des sanctions contre des syndicalistes sécuritaires    Sfax: 42 migrants égyptiens évacués par l'armée de mer    Gaza : Une guerre politique qui arrache des larmes au musicien Roger Waters    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Démarrage de la campagne de lutte contre les chiens errants
Police municipale
Publié dans La Presse de Tunisie le 03 - 09 - 2012

Dans plusieurs cités de la ville de Tunis, des meutes de chiens se déplacent sans aucun contrôle, ce qui constitue un risque certain pour les habitants dont certains trouvent des difficultés pour rentrer chez eux notamment pendant la nuit. C'est que ces bêtes sont parfois agressives et peuvent attaquer les passants. Les femmes et les enfants sont particulièrement horrifiés à l'approche de ces chiens errants même s'ils paraissent inoffensifs. Ils sont partout visibles : près des établissements scolaires qui ouvriront bientôt leurs portes, sur les plages, dans les parkings, à proximité des stations de transport... Affamés, ces chiens qui peuvent être vecteurs de maladies – dont la rage – se regroupent en général près des déchets ménagers à la recherche de nourriture.
La municipalité de Tunis a décidé de mener une campagne de lutte contre les chiens errants et ce, du 1 au 15 septembre. Selon M. Habib Kanzari, chef du service de la police municipale, «la campagne, qui va concerner 15 arrondissements municipaux, vise à lutter contre les chiens errants. Elle démarre durant cette période à minuit pour se poursuivre jusqu'à 4 heures du matin». Pour réussir la campagne en question, les services compétents ont mobilisé le matériel nécessaire à savoir deux véhicules qui sillonnent les différents quartiers pour repérer les chiens errants et les tuer à coups de carabine. L'effectif chargé de l'opération se compose de huit agents. Cela constitue une opération de routine dans le travail municipal, mais la campagne organisée vise à renforcer les interventions dans tous les quartiers y compris à Séjoumi, Kabaria, Menzah, Manar...
Obstacle pour atteindre les bêtes
Les agents municipaux chargés de l'élimination des chiens errants connaissent les lieux de regroupement des bêtes, en l'occurrence les décharges et les endroits où sont entassées les ordures. Les chiens se cachent également sous les voitures à l'arrivée des agents. Notre interlocuteur rassure les habitants sur leurs biens grâce à des interventions professionnelles des agents municipaux. «Toutes les précautions sont prises pour ne pas toucher les véhicules par les balles», estime M. Kanzari qui considère néanmoins les voitures stationnées comme obstacle pour atteindre les bêtes.
Le choix de cette période de l'année pour lancer cette campagne n'est pas fortuit mais tient compte de certaines considérations à savoir l'approche de la rentrée scolaire, la dispersion des ordures dans certaines zones malgré le travail de collecte de la municipalité et le niveau de la température qui demeure encore élevé. Par le passé, les animaux n'étaient pas tous éliminés mais la agents municipaux se chargent dans le cadre de leur travail de transporter ceux qui sont en bonne santé dans des fourrières afin de les soigner et de les placer dans des endroits sûrs pour être vendus ou les restituer à leur propriétaire. Mais cette opération a été délaissée vu le nombre important de chiens qui ont investi tous les quartiers et toutes les artères.
Les citoyens ont une grande part de responsabilité dans la multiplication des chiens errants dans la mesure où certains n'hésitent pas à se débarrasser de leur bêtes parce qu'ils n'en ont plus besoin! et dire que dans certains pays développés, abandonner un chien est passible d'une peine de prison et d'une amende. D'autres personnes perdent leur animal et sont obligés de récompenser celui qui pourrait le ramener. Ils vont jusqu'à payer des annonces dans les journaux pour diffuser l'information. D'où la nécessité de toujours tenir en laisse les animaux et d'éviter de les libérer même s'ils se promènent près de la maison.
Toute personne qui s'engage à élever un chien doit se soumettre à certaines obligations pour ne pas gêner les voisins. Ces bêtes doivent être bien nourries et soignées même si elles sont utilisées en tant que chiens de garde. Dans certains quartiers, les chiens ne cessent d'aboyer toute la nuit empêchant les voisins de dormir. Ils peuvent avoir mal quelque part ou être malades sans que leur propriétaire ne s'en aperçoive.
Cette campagne municipale va, en tout cas, réduire le nombre de ces chiens errants – dont certains sont dans un état vraiment déplorable – qui porte atteinte à l'aspect esthétique de la ville. Les parents doivent conseiller leurs enfants qui agissent en toute innocence d'éviter de toucher ou de s'approcher des chiens qui, par peur d'être attaqués, n'hésitent pas à réagir en mordant leur vis-à-vis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.