Tunisie – Affaire de l'aéroport : Mandants d'arrêt à l'encontre de Seifeddine Makhlouf, Maher Zid, Mohamed Affes et Abdellatif Aloui    Arrestation de Maher Zid sur décision de justice du Tribunal militaire    Saïed appelle l'association des banques à baisser le taux d'intérêt en vigueur    Béchir Akremi assigné à résidence sur décision de Ridha Gharsallaoui    Les gouverneurs du Grand Tunis mettent fin aux mesures d'interdiction de circulation des véhicules pendant les week-end    Ghannnouchi s'accapare la page Facebook de l'ARP Des députés dénoncent    Jeux Olympiques – Athlétisme : Abdessalem Laayouni en demi-finale    Mercato : Wajdi Kechrida découvre la Serie A    Des jeunes appartenant au mouvement Ennahdha réclament la dissolution immédiate du bureau exécutif du parti    Tunisie: Péril imminent. Oui, péril vraiment imminent !    Un cas de champignon noir enregistré à Sousse    Reprise du trafic des trains de transport des phosphates et des marchandises    Covid-19 : Signature lundi prochain d'un accord de partenariat autorisant la vaccination dans les cabinets privés    Déclarations fiscales: Appel à la régularisation    Ennahdha veut un dialogue qui n'exclut personne    Walid Jalled: La présidence du Parlement n'est pas une institution    Ligue 1 : la FTF reporte le délai d'engagement des clubs pour la nouvelle saison    Tunisie : Texte complet de la réglementation du travail domestique    Le Chef de l'Etat appelle les pharmaciens à baisser les prix des médicaments    Baisse du déficit budgétaire de 57,7%, à fin mai 2021    JO Tokyo 2020 | Haltérophilie : Ramzi Bahloul termine à la quatrième et dernière place    Etoile du Sahel : les AG évaluative et élective reportées    Transfert : Wajdi Kechrida proche de Salernitana    JO Tokyo 2020 | Escrime (sabre féminin par équipe) : La Tunisie battue par le Japon    Entretien avec Nessib ben Radhia Fayrouz, médecin des hôpitaux, spécialiste en pédiatrie à l'hôpital Matri (Ariana): «La contamination des enfants a lieu dans le milieu familial»    Appels à descendre dans la rue: Kais Saied met en garde    JO Tokyo 2020 | Voile : le duo Mahdi Gharbi et Rania Rahali 20e du multicoque mixte nacra 17    Kais Saied appelle à baisser les prix des médicaments    Tunisie : Allègement du couvre-feu    Tunisie – Soldes 2021: Date du début des soldes d'été 2021    Une astronaute Tunisienne sera à bord de la station spatiale internationale ISS, bientôt!    Communiqué de presse du conseil des chambres mixtes    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    Fête de la Femme: La première astronaute africaine envoyée à la station spatiale internationale ISS sera Tunisienne    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    36e Foire internationale du livre de Tunis : Appel à participation    Spectacle "24 parfums": Un site dédié au projet et un film documentaire en cours de réalisation (teaser)    Publication par l'INP des exemples du projet "Vigile" d'inventaire informatisé des collections muséographiques    Festival Hammamet 2021: La pièce de théâtre "Club de chant" de Cyrine Gannoun en ligne    Hédi Dhoukar: L'invitation à réfléchir de Hichem Djaït    Dernière minute : La Maison Blanche « préoccupée » par l'évolution de la situation en Tunisie et appelle au calme    "Mémoire" de Slim Sanhaji et Sabah Bouzouita au FIH2021 dans sa version en ligne    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    150 migrants irréguliers secourus au large de Zarzis    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    Crimes racistes aux Etats-Unis | La fondation russe contre l'injustice monte au créneau    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le maître de la lumière éclairera les pyramides
Portrait — Ahmed Bennys
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 11 - 2012

Nul ne sait comme lui maîtriser la lumière, en capter les subtilités, en décliner les ambiances, en orchestrer les effets. Maître en éclairage, Ahmed Bennys a travaillé pour le cinéma sur les plateaux avant d'en restituer la magie sur le terrain. C'est par une expérience cinématographique que tout avait commencé : arrivé tard sur les lieux d'un tournage pour lequel on avait choisi un site antique, le metteur en scène furieux lui demanda de se débrouiller pour restituer la lumière naturelle. Ahmed Bennys, mu par une «illumination», sans jeux de mots, recruta tous les gamins alentour, et leur fit allumer des lampes à huile improvisées. Sa carrière d'éclairagiste de sites et de monuments venait de commencer sans qu'il le sache. On ne cessa plus de l'appeler pour mettre en lumière le musée du Bardo, à l'occasion de son centenaire, le théâtre d'El Djem, pour son festival, Damous Karrita, à Carthage, les temples d'Angkor, au Cambodge... Aujourd'hui, c'est pour éclairer les monuments les plus connus de l'Egypte pharaonique que l'on fait appel à ses lumières : les nécropoles des pyramides de Saqqara, et, dans la foulée, le fabuleux musée du Caire.
L'histoire commence par celle d'un réseau de talents tunisiens : un mécène égyptien avait pris en charge le réaménagement du site archéologique de Saqqara sur lequel travaillait le célèbre archéologue Golvin. Lequel Golvin avait longtemps travaillé sur la Tunisie, et avait eu l'occasion de collaborer avec l'architecte non moins connu chez nous : Serge Santelli. Celui-ci avait, quant à lui, réalisé un projet de réaménagement urbain au Caire, à la demande de l'Agha Khan, mais il avait également travaillé sur les médinas tunisiennes, et écrit un livre sur Tunis et Mahdia. Il connaissait donc fort bien le travail et la réputation d'Ahmed Bennys. L'équipe ainsi constituée allait se mettre au travail. Ahmed Bennys, passionné par ce projet grandiose, explique son projet de scénographie.
«Le principe consisterait à éclairer la nécropole comme à l'antiquité, avec la lumière du soleil. Il s'agirait donc de recueillir la lumière solaire par un système photovoltaïque, et de la rediffuser à l'intérieur de la nécropole. Cela d'autant plus aisément que nous opérons dans une région à fort ensoleillement. On insérerait dans les plafonds et les ouvertures des plaques d'albâtre, matériau déjà utilisé du temps des pharaons, qui diffuseront la lumière et empêcheront le sable d'entrer. Cela sans avoir besoin de câbles ou de fils électriques. L'objectif étant de renouer avec ce que nous ont laissé les pharaons».
Il faut avouer que le concept est génial : le photovoltaïque est une énergie renouvelable qui ne coûte rien, et point n'est donc besoin d'amener l'électricité dans ces lieux à fort ensoleillement. Si l'investissement est plus coûteux, ce qui explique peut-être que chez nous, ce judicieux système n'a pas encore été adopté, à terme, il devient économique.
Toujours en Egypte, et en collaboration avec la même équipe, Ahmed Bennys s'est vu confier l'éclairage de la nouvelle extension du mythique musée du Caire. Un projet grandiose qui verra s'élever à la place de l'ancien siège du gouvernement qui a brûlé, un jardin botanique des plantes emblématiques d'Egypte, mais aussi des galeries, des ateliers d'artistes et d'artisans, des lieux de convivialité.
Quant au musée du Caire, lors de sa conception en 1909, il est évident que l'on n'avait pas prévu de visites nocturnes, et que les vitrines n'avaient été éclairées que par la lumière du jour.
Aujourd'hui que la scénographie a été confiée à la célèbre Inda Mahdavi, et que les murs du musée seront peints aux couleurs de l'Egypte, on a demandé à Ahmed Bennys de réaliser la mise en lumière du musée. Un superbe défi au pays des pharaons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.