Ligue des champions : L'Espérance de Tunis renversée par le Zamalek    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 28 février à 17H00    Thalassothérapie : La Tunisie, deuxième destination mondiale après la France    Fitch Ratings maintient la notation souveraine de la Tunisie à «B+» avec perspectives «négatives»    Nouveau Livre de Mansour Moalla: Sortie de crise et union nationale : pourquoi et comment ?    Libye: 60 missiles Grad tirés par l'armée de Haftar sur différents quartiers à Tripoli    Carthage Cement : reprise du processus de cession des participations détenues par l'Etat tunisien dans le capital de la société    Zamalek d'Egypte vs Espérance de Tunis: où regarder le match des 1/4 de finale de la ligue des champions d'Afrique du 28 février?    Natation – Dopage : Huit ans du suspension pour le nageur chinois Sun Yang    Mourad Chaaba à Sidi Bou Saïd : l'exposition à ne pas rater, dès ce samedi (Photos)    En vidéo : Huawei présente son AppGallery et annonce le lancement du Y7p    Cérémonie de passation de pouvoir à Dar Dhiafa à Carthage    TGM : Des travaux de rénovation de la station « Kheireddine » du 29 février au 6 juin 2020    CONDOLEANCES    Ligue des champions | Ezzamalek-Espérance – Quarts de finale aller au Caire (17h00) : Tout dépendra de ce match !    A la Maison de l'Image: une démarche de qualité    Bady Chouchane à l'espace Aïn: variations sur un thème    Chemins de l'herméneutique: le tournant heideggérien II    Tir | Championnat arabe en Egypte : De l'or et du bronze pour Olfa Cherni    Tennis | Open de Doha : Ons Jabeur n'aura pas démérité !    « Luxury Wedding Days » L'endroit idéal pour planifier un mariage de rêve ! Les 22 & 23 Février À l'Hôtel Le Palace Gammarth    Fakhfakh: J'ai pensé à Youssef Chahed depuis 2011 pour travailler ensemble    Risque d'infiltration du Coronavirus en Tunisie: Inquiétude aux frontières terrestres !    Riposte turque : Ankara ne stoppera plus les migrants en route vers l'Europe    Mécontentement des surveillants et surveillants généraux : Boycott des tâches administratives et pédagogiques    Omra et Coronavirus : Annulation de 42 charters Tunis/Djeddah et Tunis-Medina    Orange et SES ouvrent une nouvelle ère d'innovation en matière de connectivité par satellite avec le système de communication O3b mPOWER    Remonter la pente    Associations de microfinance Délai supplémentaire pour régulariser la situation    Coronavirus : Analyses négatives pour la citoyenne de retour de Milan    Une commission de la Fifa s'oppose à la délocalisation de matches    Foot-Europe: le programme du jour    Maghzaoui: Il faut revaloriser la formation professionnelle    Les neuf remerciements de Abdoo Saadaoui    Photo du jour : la Tunisie au rendez-vous avec la démocratie    Elyès Fakhfakh et son équipe déclarent leurs biens et intérêts à l'INLUCC    Plus de 30 militaires turcs tués dans une frappe syrienne à Idlib, la Turquie riposte    Tunisie : Les nouveaux ministres déclarent leur patrimoine    Le groupe Harkan sort son nouveau clip : « Farha » !    Météo : Prévisions pour aujourd'hui, vendredi 28 février 2020    (Idioracy) quand tu nous tiens    Coronavirus en Iran: prière du vendredi annulée, cinéma et théâtre fermés    Tunisie: un défilé unique à l'FT “Over fifty… et alors ?” avec des personnalités tunisiennes et françaises    La cinéaste canadienne d'origine tunisienne HEJER CHARF annonce que son film « BEATRICE UN SIÈCLE » sera projeté au Théâtre auditorium Poitiers    Coronavirus en France: le dernier jour du carnaval de Nice annulé (maire)    Kasserine : Un terroriste abattu par la garde nationale        Coronavirus : trois nouveaux morts en Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Doux reflets du Gange
Musique - Chansons et danses indiennes à Ibn-Rachiq
Publié dans La Presse de Tunisie le 29 - 01 - 2013

Un spectacle offert par l'ensemble d'Ankur Gupta à l'occasion de la célébration par l'Inde du 64e anniversaire de sa République
Avec sa magie, ses couleurs, ses sons ... son âme, l'Inde était là, pour plus d'une heure et demie sur les planches d'Ibn-Rachiq et entre ses murs, à Tunis.
Devant une salle archi-comble Ankur Gupta et son ensemble nous ont transportés sur les rives du Gange, à Bombay et devant le Taj Mahal, le temps d'un spectacle, organisé récemment à l'occasion de la célébration par l'Inde du 64e anniversaire de sa République (le 26 janvier de chaque année).
Une représentation coorganisée par le ministère de la Culture tunisien et l'ambassade de l'Inde à Tunis.
Roulements de tambour, drapeaux, fumée, danses ont donné le «la», à côté d'images d'un impressionnant défilé militaire visionnées sur un écran à droite de la scène.
Mais c'est surtout la puissance spirituelle de l'Inde qui prit le dessus. Comme jaillie des entrailles de la terre au moment de la naissance du jour, la voix d'Ankur est venue nous plonger dans l'ambiance tragique de la création première et la naissance du temps.
Les cheveux longs et le visage presque enfantin, Ankur entonna avec son ensemble la Maa Tujhe Salsam, en l'honneur de leur patrie. Un chef-d'œuvre de A.R Rahman le célèbre compositeur de musique de film dont les morceaux font fureur depuis des années dans le pays de Gandhi et ailleurs.
Et les danseuses et danseurs de s'immobiliser à chaque refrain pour effectuer le salut militaire, la paume de la main face au public,...le «sakam».
Place ensuite au chant soufi, le fameux «qawwali», accompagné de danses inspirées des merveilleuses toupies des derviches tourneurs, succulentes chansons pleines d'amour pour le Tout-Puissant. Un amour pur et sincère ponctué de gestes d'adoration: «Allah Hi Rehem», «O Re Piya» et «Ishq Sufiana» toutes tirées de films célèbres.
Extraite du film Amar Akbar Anthony (années 1970), «Parda Hai Parda» a enflammé la salle et enthousiasmé les membres de la communauté indienne à Tunis qui ont accompagné généreusement la troupe par leurs applaudissements rythmés comme l'exige la tradition.
Deux gracieuses danseuses ont, à coups de gestes raffinés et suggestifs, essayé de repousser les avances de deux danseurs portant des gilets noirs et des toques richement brodées en fils d'or.
Unité dans la diversité
Le public a eu aussi droit à plusieurs autres chansons et danses, cette fois-ci populaires, grâce à un ensemble maîtrisant son art et surtout ayant réussi à intégrer harmonieusement les instruments occidentaux à côté de quelques instruments traditionnels. C'était des chansons et danses puisées dans le très riche folklore indien entourant les moments heureux de la vie (naissance, mariage, récolte, bienvenue...). A côté de chansons et danses très appréciées célébrant l'amour et la passion ainsi que d'autres extraits de films célèbres.
«C'est pour nous un grand bonheur de partager avec vous ces moments en l'honneur de la République indienne dans une Tunisie nouvelle», a déclaré dans un français très soigné Mme Nagma Mohamed Mallick, ambassadrice de l'Inde à Tunis, au cours de l'entracte. Et de souhaiter au peuple tunisien gloire et succès pour sa révolution ainsi que de promettre le renforcement des relations culturelles, entre autres, entre les deux pays amis.
De son côté, le Dr Mehdi Mabrouk, ministre de la Culture, a remercié les artistes, félicité le peuple indien pour le 64e anniversaire de sa République et salué sa sagesse et l'harmonie qui règne en son sein. A son tour, il a promis d'œuvrer pour le renforcement des échanges culturels entre les deux pays et invité à méditer l'expérience démocratique de l'Inde, pays de la diversité par excellence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.