L'UGTT examinera ce dimanche les développements survenus sur la scène politique et électorale    Me Kamel Ben Messaoud invite tous les avocats à défendre les libertés et le droit à la suite de l'arrestation de Nabil Karoui    Tunisie – Nizar Ayed : Qui peut être derrière une affaire qui rend autant service à Nabil Karoui ?    Tunisie – Le parti « Au cœur de la Tunisie » accuse Chahed et lave de tout soupçon la justice et la police    Ligue 1 : formation rentrante de l'Espérance de Tunis contre l'US Tataouine    La Poste Tunisienne revient sur les perturbations survenues dans certains de ses bureaux de poste    Ligue 1 : formation probable du Club Africain contre le Stade Tunisien    Ligue 1 : Programme TV de la première journée    La Télévision tunisienne transmettra les matchs de la première journée de la Ligue 1 Pro    Arrestation de Nabil Karoui : L'Association des Magistrats Tunisiens réagit et appelle à clarifier la situation à l'opinion publique    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Tunisie: L'arrestation de Nabil Karoui s'est déroulée en toute légalité, selon le Parquet    Plusieurs arrestations à Kairouan    Extrémisme Violent, Ouverture de l'Appel à propositions pour le financement de projets de recherche    Par Chokri Azzouz : Empêchement provisoire ou abandon volontaire ? Propos sur le la délégation de ses pouvoirs par le Président du Gouvernement    En photos : Découvrez les trois nouvelles gammes Love Nature d'Oriflame    En photos: les jeunes de Ras Jebel honorent l'histoire de la ville    Ondes électromagnétiques : Le magazine 60 millions de consommateurs épingle trois fabricants de téléphones portables    Météo du Weekend : Des chutes de grêle par endroits, aujourd'hui    Huawei Y9 Prime 2019 : Une expérience unique de caméra selfie rétractable    En vidéo : Safi Saïd réagit à la polémique autour des candidats binationaux    Tunisie-Ligue 1 (1ere journée) : Un objectif commun pour tous    Volley-Mondial U19 : Première victoire pour la Tunisie aux dépens de la Biélorussie    Journées de la Céramique d'Art de Carthage: 1ère édition du 31 août au 08 septembre 2019    Journées de la coopération Tunisie- européenne de la Recherche et de l'Innovation, les 9 et 10 Septembre    OPPO Signe des accords sur des brevets avec Intel et Ericsson pour augmenter ses    Lancement d'appels à candidature à des programmes dédiés aux startups Tunisiennes    Programme TV du vendredi 23 août    LG et LUMI s'associent pour offrir une solution d'IoT plus complète pour chaque maison    Boga lance une campagne marquée par le renouvellement de son image    Nouvelle composition de l'ARP    Incendies catastrophiques en Amazonie    La Poste Tunisienne certifiée Masterpass QR    Une statue pour rendre hommage à l'artiste défunt Sofiène Chaâri    Festival Carthage 2019 : 5000 livres seront offerts au public en marge du concert de Lotfi Bouchnak    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    PANDA TOUR    Trois cinéastes Tunisiennes au programme de la 44ème édition du TIFF 2019 du 5 au 15 septembre    Alain Giresse s'en va – La FTF annonce la résiliation à l'amiable de son contrat !    Le festival de La Goulette accueille la pièce de théâtre ‘'Juif''    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Rendez-vous avec le Grand Gala de l'Opéra Italien au théâtre de Carthage    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce que peuvent faire les cimenteries
Réduction des émissions de GES
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 05 - 2014

Le mécanisme proposé vise à promouvoir la mise en œuvre de mesures d'atténuation de gaz à effet de serre dans le secteur cimentier, ainsi que l'investissement dans des technologies qui dégagent moins de carbone.
En 2012, le secteur cimentier en Tunisie a produit 6,4 millions de tonnes équivalent CO2 (MteCO2), soit environ 10% des émissions de gaz à effet de serre (GES) tunisiennes.
Ce chiffre passerait à 11,5 MteCO2 dans six ans, si les procédés de fabrication restaient les mêmes.
Dans le cadre des instruments post-Kyoto, une initiative destinée à engager les cimenteries dans une démarche volontaire de réduction des émissions de GES a été lancée en 2012 par l'Agence nationale pour la maîtrise de l'énergie (Anme). Elle est appuyée par le ministère de l'Environnement allemand à travers la Coopération allemande au développement (GIZ).
Les mécanismes à mettre en place pour atteindre l'objectif de réduction des GES ont été présentés le 20 mai, au cours d'un déjeuner-débat ayant réuni différents acteurs du secteur cimentier (cadres dans des cimenteries, représentants ministériels, responsables dans des agences et sociétés nationales), organisé sous l'égide du secrétaire d'Etat au Développement durable, Mounir Majdoub.
«Nous avons un secteur qui a un poids économique et social important en Tunisie, nous devons lui garantir les meilleures conditions de compétitivité, c'est là le premier enjeu de ce projet», assure le secrétaire d'Etat. Le deuxième enjeu est celui des déchets de tout genre, ménagers, dangereux, spéciaux, etc. Une des possibilités proposées est de récupérer une partie de ces déchets dans les fours des cimenteries, soit directement, soit indirectement après leur transformation. Ensuite, il y a l'enjeu de l'efficacité énergétique et l'apport que pourrait avoir l'énergie éolienne ou toute autre forme d'énergie renouvelable dans le bilan énergétique des cimenteries.
Quatre types de mesures d'atténuation des émissions des GES ont été identifiés : les actions d'efficacité énergétique, l'utilisation des énergies renouvelables (en particulier l'éolien), une meilleure segmentation du marché du ciment selon la demande, qui permettra de réduire le ratio clinker/ ciment, et la co-incinération (utilisation des déchets comme combustible). La mise en place de ces mesures devrait éviter l'émission d'au moins 8 MteCO2 sur la période 2014-2020. D'autre part, les économies de combustibles fossiles devraient faire épargner à l'Etat 1,1 milliard de MDT entre 2014 et 2020. Pour les cimentiers, cette économie s'élève à 814 MDT.
Verrous réglementaires
Les lois tunisiennes ne permettent pas encore l'adoption de toutes les solutions proposées. Le projet vise entre autres à lever ces obstacles.
En effet, les valeurs limites d'émissions atmosphériques pour la combustion des déchets en Tunisie sont «très sévères». Le décret n° 2519 fixe des limites 3 fois inférieures à celles de l'UE pour les émissions de poussière, 4 fois inférieures pour les émissions des oxydes d'azote (NOx) pour les installations existantes et 2,5 fois inférieures pour les installations nouvelles. Respecter ces limites rendrait la co-incinération peu économique et donc peu attractive pour les cimenteries.
Autre barrière réglementaire, celle relative à la production d'électricité éolienne. Mis à part leur manque de clarté, notamment en ce qui concerne les modalités de vente de l'excès d'électricité au réseau électrique, les lois ne permettent pas aux cimenteries de s'associer avec des développeurs spécialisés de parcs éoliens et avec des investisseurs.
«Les cimenteries ont la possibilité depuis 2009 de construire des stations solaires ou éoliennes afin de produire de l'électricité pour leur propre consommation, c'est ce qu'on appelle l'auto-production. Elles peuvent vendre à la Steg le surplus de production dans la limite de 30%. De plus, il y a une nouvelle loi permettant aux privés de produire de l'électricité à petite échelle... Mais on ne peut pas remplacer la Steg. Certains veulent produire de l'électricité et remplacer la Steg, et ça, ce n'est pas possible. Chacun son métier», tranche Moncef Harrabi, directeur du projet Energie renouvelable et efficacité énergétique à la Steg.
Le troisième verrou réglementaire est relatif à la commercialisation de certaines catégories de ciment à bas contenu en clinker, interdites à la vente, bien qu'elles puissent avoir un usage.
La prochaine réunion entre les différents intervenants aura lieu dans quatre semaines. Elle portera sur les valeurs limites des émissions atmosphériques et sur l'organisation qui pourrait être mise en place pour l'utilisation et la transformation des déchets en combustible (RDF).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.