Funérailles de Lina Ben M'henni : Cérémonial imposant pour une grande militante    Dynamique de développement dans le sud : Zarat désormais municipalité touristique    Un cabinet de 28 membres prévu : Principales priorités du programme gouvernemental    Air France consolide ses vols sur la Tunisie    Hand-Tournois de qualification olympique : La Tunisie hérite de la Croatie, de la France et du Portugal    Inscription de l'île de Djerba au patrimoine mondial : La candidature officiellement déposée auprès de l'Unesco    Enda Tamweel obtient le prix « Elu Service Client de l'année 2020 »    Pas de tension entre Rached Ghannouchi et Kaïs Saïed, selon Lotfi Zitoun    Le coronavirus chinois est arrivé aux Emirats arabes unis    Insécurité: que faire face au brigandage urbain?    Coupure et perturbation dans l'approvisionnement en eau potable, à Zarzis    Olfa Soukri, top 7 mondial des personnalités les plus influentes en développement et en politique publique    Hausse des investissements déclarés dans l'industrie et les services à Ben Arous    CS Chebba – Espérance de Tunis : Découvrez la formation de l'EST    Les Tunisiens seraient malheureux !    Tunisie-Ligue 1: classement général avant CS Chebba-ES Tunis    Formation du gouvernement – Démarrage des consultations sur le programme commun: Fakhfakh à l'épreuve des «pressions amies»    Pour Rafik Abdesslam, Fakhfakh souffre d'un excès de révolutionnarisme    Dirigeants et vieux routiers de la politique: l'éternel retour !    Coupe du Monde d'Haltérophile (Rome 2020) : Médaille d'or pour Karem Ben Hnia    Foot-Europe: le programme du jour    Club Africain : Ghazi Ayadi résille son contrat    Ligue 1 : L'Espérance de Tunis veut le titre de champion d'automne    Coronavirus : Le bilan s'alourdit    Première baisse de l'endettement depuis des années    Hausse de la violence et renforcement du contrôle sécuritaire: Il était temps !    Un joueur israélien en Tunisie, Issam Chebbi adresse une lettre ouverte à Kaïs Saïed    Coronavirus : Premier cas confirmé aux Emirats arabes unis    Tunisie – Météo : Ciel partiellement voilé sur la plupart des régions    Ligue des champions : des arbitres égyptiens pour JS Kabylie – Espérance ST    Le Japon, les USA et la France organisent le rapatriement de leurs ressortissants de Chine    Réponse de l'ONU au plan de paix de Donald Trump au conflit palestino-israélien    Tunisie: Décès de cinq Algériens dans le renversement de leur voiture à Kasserine    DERNIERE MINUTE : British Airways suspend ses vols de et vers les aéroports chinois    Plan de paix de Donald Trump pour la Palestine, le niet de Mahmoud Abbas    Le point sur l'épidémie au coronavirus : Mise à jour du 28-1-2020 à 22H00    Trump dévoile la carte des Etats israélien et palestinien selon son plan de paix    SOPAL se repositionne et change d'identité visuelle    En photos : Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de nescafé comedy show    Les puissances mondiales ont jugé bon de l'écarter : La grande mascarade de la Conférence de Berlin… sans la Tunisie !    La famille de La Presse en deuil Bady ben Naceur n'est plus : Adieu Bady, on t'aimait bien    Le 40e jour du décès du professeur Abdelwahab Mahjoub : Abdel, l'olivier…    Rencontre Tebboune-Erdogan : une équipe de sécurité canine turque inspecte la salle de conférence    Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de « NESCAFE COMEDY SHOW », et son « Faux profil » sur scène    « Kasr Essaada » : Une nouvelle œuvre et une autre expérience qui s'ajoutent aux expériences précédentes du jeune réalisateur, Nizar Saïdi    Tribune des lecteurs : Je pleure Tahar Labbassi et la Tunisie par Abdelaziz Gatri    Libye - Des pays signataires de l'accord de Berlin déversent armes, munitions et combattants attisant la guerre Sarraj - Hafter    Les 101 tortues de l'atelier Driba 93, une magnifique exposition à découvrir à l'hôtel Dar El Jeld Tunis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce que peuvent faire les cimenteries
Réduction des émissions de GES
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 05 - 2014

Le mécanisme proposé vise à promouvoir la mise en œuvre de mesures d'atténuation de gaz à effet de serre dans le secteur cimentier, ainsi que l'investissement dans des technologies qui dégagent moins de carbone.
En 2012, le secteur cimentier en Tunisie a produit 6,4 millions de tonnes équivalent CO2 (MteCO2), soit environ 10% des émissions de gaz à effet de serre (GES) tunisiennes.
Ce chiffre passerait à 11,5 MteCO2 dans six ans, si les procédés de fabrication restaient les mêmes.
Dans le cadre des instruments post-Kyoto, une initiative destinée à engager les cimenteries dans une démarche volontaire de réduction des émissions de GES a été lancée en 2012 par l'Agence nationale pour la maîtrise de l'énergie (Anme). Elle est appuyée par le ministère de l'Environnement allemand à travers la Coopération allemande au développement (GIZ).
Les mécanismes à mettre en place pour atteindre l'objectif de réduction des GES ont été présentés le 20 mai, au cours d'un déjeuner-débat ayant réuni différents acteurs du secteur cimentier (cadres dans des cimenteries, représentants ministériels, responsables dans des agences et sociétés nationales), organisé sous l'égide du secrétaire d'Etat au Développement durable, Mounir Majdoub.
«Nous avons un secteur qui a un poids économique et social important en Tunisie, nous devons lui garantir les meilleures conditions de compétitivité, c'est là le premier enjeu de ce projet», assure le secrétaire d'Etat. Le deuxième enjeu est celui des déchets de tout genre, ménagers, dangereux, spéciaux, etc. Une des possibilités proposées est de récupérer une partie de ces déchets dans les fours des cimenteries, soit directement, soit indirectement après leur transformation. Ensuite, il y a l'enjeu de l'efficacité énergétique et l'apport que pourrait avoir l'énergie éolienne ou toute autre forme d'énergie renouvelable dans le bilan énergétique des cimenteries.
Quatre types de mesures d'atténuation des émissions des GES ont été identifiés : les actions d'efficacité énergétique, l'utilisation des énergies renouvelables (en particulier l'éolien), une meilleure segmentation du marché du ciment selon la demande, qui permettra de réduire le ratio clinker/ ciment, et la co-incinération (utilisation des déchets comme combustible). La mise en place de ces mesures devrait éviter l'émission d'au moins 8 MteCO2 sur la période 2014-2020. D'autre part, les économies de combustibles fossiles devraient faire épargner à l'Etat 1,1 milliard de MDT entre 2014 et 2020. Pour les cimentiers, cette économie s'élève à 814 MDT.
Verrous réglementaires
Les lois tunisiennes ne permettent pas encore l'adoption de toutes les solutions proposées. Le projet vise entre autres à lever ces obstacles.
En effet, les valeurs limites d'émissions atmosphériques pour la combustion des déchets en Tunisie sont «très sévères». Le décret n° 2519 fixe des limites 3 fois inférieures à celles de l'UE pour les émissions de poussière, 4 fois inférieures pour les émissions des oxydes d'azote (NOx) pour les installations existantes et 2,5 fois inférieures pour les installations nouvelles. Respecter ces limites rendrait la co-incinération peu économique et donc peu attractive pour les cimenteries.
Autre barrière réglementaire, celle relative à la production d'électricité éolienne. Mis à part leur manque de clarté, notamment en ce qui concerne les modalités de vente de l'excès d'électricité au réseau électrique, les lois ne permettent pas aux cimenteries de s'associer avec des développeurs spécialisés de parcs éoliens et avec des investisseurs.
«Les cimenteries ont la possibilité depuis 2009 de construire des stations solaires ou éoliennes afin de produire de l'électricité pour leur propre consommation, c'est ce qu'on appelle l'auto-production. Elles peuvent vendre à la Steg le surplus de production dans la limite de 30%. De plus, il y a une nouvelle loi permettant aux privés de produire de l'électricité à petite échelle... Mais on ne peut pas remplacer la Steg. Certains veulent produire de l'électricité et remplacer la Steg, et ça, ce n'est pas possible. Chacun son métier», tranche Moncef Harrabi, directeur du projet Energie renouvelable et efficacité énergétique à la Steg.
Le troisième verrou réglementaire est relatif à la commercialisation de certaines catégories de ciment à bas contenu en clinker, interdites à la vente, bien qu'elles puissent avoir un usage.
La prochaine réunion entre les différents intervenants aura lieu dans quatre semaines. Elle portera sur les valeurs limites des émissions atmosphériques et sur l'organisation qui pourrait être mise en place pour l'utilisation et la transformation des déchets en combustible (RDF).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.