Coronavirus: l'extension rapide confirme l'inquiétude de l'OMS    Boxe / Wilder – Tyson Fury 2 : A quelle heure ? Sur quelle chaîne ?    La Tunisienne Maha Zaoui nommée responsable du rugby féminin à Rugby Afrique    Lancement de la plateforme elmensej.tn par Orange Tunisie et l'association SHANTI    25 mille tunisiens souffrent de polyarthrite rhumatoïde    Foot-Europe: le programme du jour    Elections FTF : Mohamed Larbi Snagria et Achraf Aouadi candidats à la présidence de la FTF    ST: Ben Nasr relève Chikhaoui    USM: Dissiper le doute    ABIR MOUSSI : Pour ceux que le dossier des hydrocarbures et des ressources naturelles intéresse    Ligue 1 – 16e journée: L'Etoile se déchaîne !    830 projets agricoles déclarés à Sidi Bouzid    DECES: Mohsen HAMZAOUI    DECES: Haj Abdelaziz GHAZALI    Intelligence artificielle: le futur n'est plus le pétrole, mais la data !    Lutte contre le vol des bagages: Tunisair prend le phénomène à bras-le-corps    Focus business: la promotion des exportations    Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux(FTDES): Un centre d'accueil et d'orientation ouvrira ses portes    MEMOIRE: Ali TARHOUNI    L'Ambassadeur algérien à Tunis, Azzouz Baalal, remet à Rached Ghannouchi une invitation officielle à visiter l'Algérie    Coronavirus, aucun cas enregistré parmi la communauté tunisienne en Italie    Sahel - Sommet du G5 ce lundi à Nouakchott : Aller au concret et à l'urgent    Happy Birthday Mr President !    Ben Ammar : L'ouverture sur le marché saoudien sera une chance historique pour le cinéma tunisien    Festival du rire 2020 | «Mamou et Chehyma» : le triomphe de l'amitié    Livre : « Les Carthage du monde »: Kart Hadasht ressuscitée    VIe colloque international d'études méditerranéennes (les 24 et 25 fevrier 2020): «La folie, entre création et destruction»    Agression d'un Imam à La Marsa : Simple «scénario» mis en œuvre par l'Imam afin de faire pression sur les autorités concernées pour être « titularisé » !    En photos : Hend Sabri, sublime et stylée à la Fashion Week de Milan    Arrestation d'une femme libyenne pour vol    L'ambassadeur de Chine à Tunis, Wang Wenbin : Avancée dans l'endiguement du Coronavirus et efforts de reprise du secteur économique fortement impacté    Foot-Europe: le programme du jour    L'huile de pépins de figue de barbarie – Sultane de la nouvelle cosmétique tunisienne : Lancement d'une nouvelle vidéo    Météo : Temps passagèrement nuageux    L'Emir du Qatar en visite officielle en Tunisie les 24 et 25 février    Gouvernement de Fakhfakh, qu'en pense Ahmed Néjib Chebbi ?    Exposition : « Raffaello, le portraitiste », Reproduction en HD des plus célèbres portraits du peintre italien de la Renaissance    Coronavirus, trois italiens contaminés en Lombardie    De plus en plus de Libyens arrivent en Tunisie    En vidéo : Azza Filali lève le rideau sur son nouveau roman    La Tunisie condamne la double fusillade près de Francfort    Le Groupe de la Banque mondiale lance une initiative en faveur des femmes entrepreneures au Moyen-Orient et en Afrique du Nord    AGRICO.TN : Une place de marché agricole gratuite en Tunisie    Jean Daniel, le Tunisien, par Guy Sitbon    Un grand ami de la Tunisie n'est plus    Découvert par les forces sécuritaires et militaires : Un camp de terroristes sur les hauteurs de Kasserine    Du 19 au 22 février 2020 : Mission d'hommes d'affaires tunisiens à Turquie    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Zayani primé par l'ICA
Publié dans Leaders le 14 - 10 - 2016

Comprendre la subversion numérique qui a accompagné l'émergence de la révolution tunisienne, et la mécanique par laquelle le numérique s'est forgé une place de choix dans la vie politique et sociale en Tunisie et le monde arabe, tel a été le point focal d'une recherche réalisée par Mohamed Zayani. Interviews et enquêtes de terrain lui ont permis de dresser le portrait des nouvelles formes d'interaction et d'engagement politique de citoyens évoluant dans un contexte autoritaire, dans un ouvrage intitulé Networked Publics and Digital Contention : The Politics of Everyday Life in Tunisia. Un travail documenté et exhaustif pour lequel ce chercheur au sein du CIRS (Center for International and Regional Studies) a obtenu en avril 2016 le prix du Global Communication and Social Change Best Book Award, délivré par l'ICA (International Communication Association), une ONG américaine qui regroupe des chercheurs spécialisés dans l'étude des moyens de communication humaine.
Mohamed Zayani s'est notamment intéressé à la redéfinition de l'action politique dans un contexte où la numérisation a chamboulé les moyens d'accès à l'information ainsi qu'à la constitution sur le Web de réseaux citoyens arabes plus engagés dans la contestation et l'activisme politiques. Une évolution qui selon lui a permis de renouveler les outils conceptuels de l'étude des mouvements sociaux et d'établir les fondements d'une nouvelle forme d'exercice de la citoyenneté. Mais également de redéfinir les termes du contrat qui régit les relations entre l'Etat et les citoyens, notamment en terme de liberté d'expression, dans le contexte des « printemps arabes ». Les citoyens, désormais détenteurs d'un pouvoir de négociation et d'une conscience politique plus contraignants pour l'Etat, seraient alors selon Zayani plus enclins à peser dans les débats publics et la définition de l'action politique. Née bien avant la chute de Ben Ali, la contestation en réseau des dérives du pouvoir, sans qu'elle ne se soit à tout moment matérialisée par une dissidence matérielle, a alimenté de manière latente la soif de justice et la constitution d'une dissidence politique qui furent à l'origine de la révolution.
Le chercheur s'interroge toutefois sur la durabilité post-révolution du succès obtenu par ces réseaux et, loin de tout utopisme, se demande si le pouvoir tunisien actuel compte laisser s'épanouir ces formes d'expression populaires ou si, au contraire, il ne risque pas de retomber dans le piège de l'autoritarisme, de la surveillance d'Internet et de la répression des mouvements contestataires. Ces formes innovantes d'organisation du débat et de mise en question du pouvoir de l'Etat n'étant pas l'apanage des cercles progressistes, Internet est en effet également investi par des groupes religieux, parfois jihadistes, que l'Etat pourrait être tenté de surveiller de près.
Le livre a été décrit dans le milieu universitaire américain comme « l'une des meilleures analyses des mouvements sociaux qui ont conduit à la transformation du monde arabe, et une contribution majeure à la compréhension des mouvements sociaux de l'ère numérique ».
Mohamed Zayani est professeur de la Théorie critique à l'Université de Georgetown – School of Foreign Service du Qatar et directeur du Programme des médias et de la politique. Il est également co-directeur de l'Institut CCT (Communication, Culture and Technology) relevant de la même université.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.