Justice transitionnelle — Abdallah Kallel et d'anciens cadres sécuritaires interdits de voyage: La lenteur de la justice bafoue les droits des victimes et ceux des accusés    Entretien téléphonique Saïed-Macron: « Les réformes aspirent à préserver la liberté et à établir la justice »    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Foot-Europe: le programme du jour    CAN 2021 : L'historique des matches en CAN opposant les Aigles aux Super Eagles    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00) : Sauver la face    Coronavirus : 10 décès de plus et 10031 contaminations en 24h    Tunisie-coronavirus : Plus de 14 mille vaccinés en 24H    Mes odyssées en Méditerranée | Michel Giliberti: «Tunisie. L'inhérence d'une errance»    On a vu pour vous : « Are you Lonesome Tonight ? », de Shipei Wen : Thriller chinois    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00): Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !    Médecins, dentistes et pharmaciens de la santé publique en grève, le 25 janvier    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    Récupération politique    La Fédération Nationale des Urbanistes Tunisiens (Fnut) lève le voile sur les défis de l'urbanisme en Tunisie: Un chantier en cache un autre...    Urbanisme et planification urbaine    Des astuces pour protéger les plantes du froid    Les perroquets    Migraine : la covid-19, un facteur déclencheur    Ali Graja, ancien attaquant international du CSS: «Dans la vie, il n' y a pas que l'argent ! »    La Presse Magazine du Dimanche 23 janvier 2022 consultable sur notre site    Loi de finances : Bouden corrige le tir avec la Conect après l'avoir zappée    Sur quelles chaînes regarder les matches européens de dimanche ?    Rapport – BCT : Les risques des crédits de l'Office des céréales pèsent lourdement sur le secteur bancaire    Nigeria – Tunisie : Sur quelle chaîne et à quelle heure regarder le match en direct – 23 janvier 2022    Etude – Le changement climatique diminuera la production céréalière de 30 à 50% par an    Saïed a parlé à Macron, a donné des gages mais droit dans ses bottes    Steg : plusieurs quartiers à Sousse, Monastir et Sfax sans électricité dimanche    Meurtre du commandant Houimli : 3 condamnations dont une peine de mort    STEG : Des coupures à Sousse, Monastir et Sfax ce dimanche    Les membres du CSM pleurent-ils pour leurs privilèges ou pour l'atteinte au pouvoir judiciaire ?    Semaine boursière : Le Tunindex en mauvaise posture    Antonio Guterres espère un rétablissement des institutions démocratiques en Tunisie    Mouhiba Chaker, romancière : «Ecrire en français n'est pas pour moi un choix réfléchi !»    Industrie : Les obstacles n'ont pas freiné le développement du secteur aéronautique en Tunisie    BNA Bank réalise un PNB en hausse de 20% en 2021    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    11 Tunisiens meurent noyés dans le naufrage de leur embarcation    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Syrie: Daech attaque une grande prison et libère plusieurs terroristes    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Tunisie-La Marsa : Kobbet Lahoua classé monument historique national    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Slaheddine Sellami: Dix points à retenir des résultats des élections municipales en Tunisie
Publié dans Leaders le 07 - 05 - 2018

1) Un taux d'abstention très important mais prévu et prévisible. Les tunisiens sont déçus des conséquences de la révolution, ils voient leur quotidien se dégrader et toutes les promesses faites par tous les politiciens n'ont pas été tenues. Parmi les tunisiens ayant le droit de voter, quatre sur cinq ont préféré bouder ces élections. Ces abstentionnistes ont envoyé un carton jaune à tous les partis et aucun de ces partis ne peut être satisfait du résultat de ces élections.
2) Le scénario algérien n'aura pas lieu en Tunisie car le contexte est différent, le pays est différent, le peuple est différent et les protagonistes sont aussi différents.
3) On avait peur d'un raz de marée bleu, il n'a pas eu lieu car l'expérience du pouvoir de la Troïka a constitué une sorte de vaccination pour les tunisiens.
4) Ennahdha est un parti bien organisé dont le noyau dur discipliné, ne représente que 15 à 20% de la population tunisienne. S'il continue à essayer de jouer sur plusieurs fronts, il risque d'être un grand perdant. Les islamistes tunisiens doivent se déterminer d'une manière claire et sans double langage. Soit du côté de l'islam politique soit comme parti civil avec un programme social et politique clairs.
5) Nida n'est pas mort mais c'est l'un des plus grands perdants de ces élections bien qu'il arrive en deuxième position. Le vote utile n'a pas fonctionné comme en 2014 car ses sympathisants sont déçus par ce qui s'est passé après les élections législatives. Il pourra rebondir à condition qu'il change ses dirigeants, sa vision et ses alliances stratégiques.
6) L'émergence d'une nouvelle force, dite indépendante qui défend un certain nombre de valeurs partagées par la grande majorité des tunisiens et qui peut constituer à l'avenir une force agissante et crédible.
7) La Tunisie a besoin de leaders charismatiques ayant une vision claire, qui soient proches du citoyen et qui ne font pas de politique politicienne. Ceux-là à l'image de Fadhel Moussa peuvent mobiliser les tunisiens et particulièrement les jeunes. Ils doivent montrer qu'ils peuvent réussir à l'échelle locale pour avoir un destin national.
8) Les états-majors de tous les partis doivent être en train d'analyser les résultats de ces élections en pensant aux abstentionnistes et aux indépendants et en espérant pouvoir récupérer une partie qui peut constituer pour eux un réservoir électoral pour les prochaines élections. Mais ils doivent savoir qu'ils ne pourront récupérer que des miettes s'ils ne retiennent pas la leçon, s'ils continuent à privilégier leurs égos et s'ils continuent à se présenter en ordre dispersé.
9) L'expérience de la coalition démocratique n'a pas bien réussi car les partis n'ont pas joué le jeu d'une manière franche et loyale et parce que leurs leaders ont refusé de mouiller leurs chemises et se présenter face aux électeurs. Ils ont préféré envoyer des sous-lieutenants ou cautionner des listes indépendantes. Soit qu'ils avaient peur du verdict des urnes, soit qu'ils ont préféré se concentrer sur les législatives.
10) Les jeunes doivent comprendre que l'avenir de la Tunisie est entre leurs mains, que l'abstention n'est pas la solution et que seul leur engagement permettra de changer les choses.
Et pour conclure je reste optimiste quant à l'avenir de ce pays. Il faudra s'attaquer aux vrais problèmes de la Tunisie. Seuls ceux qui auront suffisamment de courage pour mettre parmi leurs priorités la lutte contre la corruption, la contrebande et les inégalités sociales tout en préservant la souveraineté nationale auront un avenir politique dans ce pays. Ces personnes sont là, il suffit de les faire émerger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.