Référendum : le Tribunal Administratif rejette le recours intenté par Afek Tounès    Rafik Abdessalem : Kaïs Saïed a profité de ces artistes complaisants pour installer sa nouvelle dictature    Siliana: Avancement de 90% des travaux d'aménagement du foyer universitaire    Abdellatif Mekki : Je serai peut-être candidat aux prochaines élections présidentielles    François Hollande plaide pour une relance du partenariat avec le Maghreb    Tunisie: Le mercure grimpera à 42 degrés    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Gaza : L'Ukraine solidaire avec Israël    LG et GOOGLE offrent trois mois d'accès à STADIA PRO    Tunisie : Trois morts à Bizerte    Communauté subsaharienne en Tunisie : Inquiétante flambée du discours raciste    Faire de la Tunisie une plateforme de coopération: Tunisie Japon Afrique    Tribune | Mon message d'Hiroshima    Classement WTA : Badosa recolle à Sakkari et passe 3e, Ons Jabeur 5e    Matches amicaux : Le Barça, l'Atletico et la Roma largement vainqueurs    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Sélections des jeunes : Le temps des grandes réformes    EST | Des recrutements ciblés : L'empreinte de Nabil Maâloul !    Tunisie: 7,433 millions quintaux de céréales collectés    Hausse des prix des carburants : Le pari risqué du gouvernement    Prix au marché municipal de Beja [Vidéo]    Décès d'un ressortissant tunisien au Canada : Le meurtrier souffrait-il réellement de troubles mentaux ?    Pourquoi | A propos des horloges    Noureddine Taboubi : l'UGTT est pour un régime présidentiel modéré    Rached Ghannouchi : nous avons appelé au boycott et trois quarts des Tunisiens ont répondu    Foot mondial : Programme TV des matches de lundi    QNB – La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    Australie: Qantas demande à ses cadres de venir remplacer les bagagistes    Embellie touristique    Monastir: Sauvetage de 22 migrants clandestins à l'île de Kuriat    Météo du lundi 8 août 2022    Un Algérien viole une Américaine de dans des toilettes publiques en France    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Tunisie – La marine nationale sauve 22 candidats à la migration clandestine    L'INM annonce des orages dans le nord-est et le centre du pays    Ghaza : 31 martyrs dont 6 enfants et 4 femmes    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    La croissance économique mondiale stagne en 2022, mais s'agit-il d'une récession?    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Sécurité routière : Légère baisse de la mortalité sur les routes en juillet    Benjemy au Festival International de Hammamet : Prouesses musicales et esthétiques    Notes de lecture | Ondoyances méditerranéennes de Saint Augustin à Sidi Bou Saïd El Baji *    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Météo : cellules orageuses et pluies éparses dans quelques régions cet après-midi    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    Learning to make Up With The Girl After A Fight    Treatment For Ebony Babes™ Focuses On Helping Ebony Women Proceed Off Their Exes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Slaheddine Sellami: Dix points à retenir des résultats des élections municipales en Tunisie
Publié dans Leaders le 07 - 05 - 2018

1) Un taux d'abstention très important mais prévu et prévisible. Les tunisiens sont déçus des conséquences de la révolution, ils voient leur quotidien se dégrader et toutes les promesses faites par tous les politiciens n'ont pas été tenues. Parmi les tunisiens ayant le droit de voter, quatre sur cinq ont préféré bouder ces élections. Ces abstentionnistes ont envoyé un carton jaune à tous les partis et aucun de ces partis ne peut être satisfait du résultat de ces élections.
2) Le scénario algérien n'aura pas lieu en Tunisie car le contexte est différent, le pays est différent, le peuple est différent et les protagonistes sont aussi différents.
3) On avait peur d'un raz de marée bleu, il n'a pas eu lieu car l'expérience du pouvoir de la Troïka a constitué une sorte de vaccination pour les tunisiens.
4) Ennahdha est un parti bien organisé dont le noyau dur discipliné, ne représente que 15 à 20% de la population tunisienne. S'il continue à essayer de jouer sur plusieurs fronts, il risque d'être un grand perdant. Les islamistes tunisiens doivent se déterminer d'une manière claire et sans double langage. Soit du côté de l'islam politique soit comme parti civil avec un programme social et politique clairs.
5) Nida n'est pas mort mais c'est l'un des plus grands perdants de ces élections bien qu'il arrive en deuxième position. Le vote utile n'a pas fonctionné comme en 2014 car ses sympathisants sont déçus par ce qui s'est passé après les élections législatives. Il pourra rebondir à condition qu'il change ses dirigeants, sa vision et ses alliances stratégiques.
6) L'émergence d'une nouvelle force, dite indépendante qui défend un certain nombre de valeurs partagées par la grande majorité des tunisiens et qui peut constituer à l'avenir une force agissante et crédible.
7) La Tunisie a besoin de leaders charismatiques ayant une vision claire, qui soient proches du citoyen et qui ne font pas de politique politicienne. Ceux-là à l'image de Fadhel Moussa peuvent mobiliser les tunisiens et particulièrement les jeunes. Ils doivent montrer qu'ils peuvent réussir à l'échelle locale pour avoir un destin national.
8) Les états-majors de tous les partis doivent être en train d'analyser les résultats de ces élections en pensant aux abstentionnistes et aux indépendants et en espérant pouvoir récupérer une partie qui peut constituer pour eux un réservoir électoral pour les prochaines élections. Mais ils doivent savoir qu'ils ne pourront récupérer que des miettes s'ils ne retiennent pas la leçon, s'ils continuent à privilégier leurs égos et s'ils continuent à se présenter en ordre dispersé.
9) L'expérience de la coalition démocratique n'a pas bien réussi car les partis n'ont pas joué le jeu d'une manière franche et loyale et parce que leurs leaders ont refusé de mouiller leurs chemises et se présenter face aux électeurs. Ils ont préféré envoyer des sous-lieutenants ou cautionner des listes indépendantes. Soit qu'ils avaient peur du verdict des urnes, soit qu'ils ont préféré se concentrer sur les législatives.
10) Les jeunes doivent comprendre que l'avenir de la Tunisie est entre leurs mains, que l'abstention n'est pas la solution et que seul leur engagement permettra de changer les choses.
Et pour conclure je reste optimiste quant à l'avenir de ce pays. Il faudra s'attaquer aux vrais problèmes de la Tunisie. Seuls ceux qui auront suffisamment de courage pour mettre parmi leurs priorités la lutte contre la corruption, la contrebande et les inégalités sociales tout en préservant la souveraineté nationale auront un avenir politique dans ce pays. Ces personnes sont là, il suffit de les faire émerger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.