Karim Ben Kahla : une nouvelle République pour l'instauration de l'Etat de droit    Ennahdha : purge au sommet ?        JO Tokyo 2020 : Les kayakeurs Tunisiens échouent lors de la première journée des qualifications    JO Tokyo 2020 | Trois lutteurs Tunisiens éliminés    JSK : Reprise en douceur    Mourad Daoud - Tunisie: Coup de force, coup d'après?    Tunisie: Un ancien ministre de l'Enseignement Supérieur impliqué dans une affaire de corruption    Bilan Covid-19 : 2.651 nouveaux cas et 209 décès    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie-Mohamed Ghodhbani: Le taux de mortalité du champignon noir dépasse 70%    Le président de la République Kais Saied s'entretient avec le ministre algérien des Affaires étrangères    Covid 19 – La Tunisie dépasse e cap de 20 mille morts    Rached Ghannouchi transporté à l'hôpital militaire    Tunisie : Kais Saied déterminé à lutter contre la traite des êtres humains    Tunisie – L'Italie : Le pays ami !    Tunisie – Vers la nomination de Marouane Abassi au poste de chef du gouvernement ?    Médenine : Deux tentatives d'immigration illégale déjouées    Tunisie – VIDEO : Saïed : Ils sont en train de comploter et d'exploiter la misère des gens en les encourageant à la migration clandestine    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    Covid-19 | La situation épidémique en Tunisie reste critique    L'Egypte et l'Algérie soutiennent la volonté du peuple tunisien    Football : Programme TV de ce dimanche 1er août 2021    JO Tokyo 2020 (athlétisme) : Abdessalem Laayouni ne disputera pas la finale du 800m    Les grandes surfaces répondent à l'appel du président de la République    Cercle Kheireddine : La Tunisie ne doit pas rater ce nouveau rendez-vous avec l'histoire    JO-2020 (lutte) : les tunisiens Zaineb Sghaier et Amine Guennichi éliminés en 8es    Handball : Marouane Magaiez rejoint Al-Duhail du Qatar    Bilan Covid-19 : 3316 nouveaux cas et 172 décès    Dernier confinement général – Que va-t-il se passer a partir d'aujourd'hui?: Vers un retour à la vie normale ?    Lancement du programme «Ahmini assurances» le 1er septembre prochain: Pour une meilleure couverture sociale des ouvrières agricoles    Statut de l'artiste: Les langues se délient    Saïed appelle l'association des banques à baisser le taux d'intérêt en vigueur    Tunisie: Péril imminent. Oui, péril vraiment imminent !    Reprise du trafic des trains de transport des phosphates et des marchandises    Déclarations fiscales: Appel à la régularisation    Baisse du déficit budgétaire de 57,7%, à fin mai 2021    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    36e Foire internationale du livre de Tunis : Appel à participation    Spectacle "24 parfums": Un site dédié au projet et un film documentaire en cours de réalisation (teaser)    Publication par l'INP des exemples du projet "Vigile" d'inventaire informatisé des collections muséographiques    Festival Hammamet 2021: La pièce de théâtre "Club de chant" de Cyrine Gannoun en ligne    Hédi Dhoukar: L'invitation à réfléchir de Hichem Djaït    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La cuisson solaire, une cuisson écologique et économique qui libére la femme rurale de la corvée du bois
Publié dans Leaders le 23 - 06 - 2021

Par Ridha Bergaoui - Les énergies renouvelables représentent une excellente opportunité pour les pays comme la Tunisie qui disposent de peu d'énergie fossile. L'énergie solaire est particulièrement intéressante alors que la Tunisie bénéfice d'un taux d'ensoleillement dépassant les 3000 heures/ an.
Jusqu'ici, on connait tous le chauffe-eau solaire et les panneaux photovoltaïques, toutefois rares sont ceux qui connaissent la cuisson solaire.
La cuisson solaire
La cuisson solaire remonte à très loin. Elle s'est développée ces dernières années dans de nombreux pays. Les Etats-Unis, l'Inde, la Chine et la France s'y intéressent sérieusement. La France dispose d'un des plus grands fours solaires au monde (four d'Odeillo, dans le département des Pyrénées Orientales prés de Toulouse) de 54 m de haut et 48 m de large. D'une puissance de 1 mégawatt, ce four fut installé depuis 1969 et sert surtout à faire diverses études scientifiques sur l'énergie solaire. Au cœur du four, la température peut atteindre 3500°C.
Au Maroc une entreprise privée fabrique des cuiseurs paraboliques aussi bien pour le marché local que pour l'exportation vers l'Afrique. De nombreuses ONG et des associations humanitaires développent, depuis des années, l'utilisation des fours solaires dans les camps de réfugiés, les écoles en Afrique et des populations rurales.
Je me rappelle tout jeune, on prenait une loupe qu'on orientait vers le soleil et on plaçait dessous un morceau de papier. La lentille concentrait les rayons solaires au foyer où la température pouvait atteindre un niveau tel que le papier se met spontanément à bruler.
C'est ce principe de concentration de l'énergie solaire (surtout les rayons infrarouges) par des surfaces réfléchissantes (miroir, lentille en verre, aluminium anodisé …) qu'on utilise dans la cuisson solaire. La conception des fours solaires repose sur le fait d'accueillir le maximum d'énergie, la concentrer et l'emprisonner dans un cuiseur pour la transmettre au récipient de cuisson et aux aliments à préparer qui s'y trouvent.
Une fois installé, il suffit de bien orienter le four solaire et de placer sa marmite là où les rayons sont les plus concentrés et la température la plus élevée. Les fours solaires ne peuvent être utilisés, malheureusement ni en intérieur ni la nuit.
Différents types de fours solaires
En Europe et dans de nombreux pays africains, de nombreuses entreprises proposent différents types de cuiseurs solaires et de différentes tailles.
Les modèles les plus utilisés sont soit paraboliques avec un centre de cuisson situé au foyer de la parabole soit sous forme d'une boite étanche munie de panneaux réfléchissants et dans laquelle on peut placer le récipient de cuisson. On peut trouver également des cuiseurs à tube dans lequel on place l'aliment à cuire.
Les tailles varient du petit à usage personnel au beaucoup plus grand à usage collectif et même des cuiseurs industriels. On peut trouver des cuiseurs démontables qu'on peut plier après usage pour les ranger ainsi que des cuiseurs pouvant rester toute l'année dehors. Des systèmes d'orientation manuels ou automatiques du four existent également afin de bénéficier d'une exposition en plein soleil toute la journée. La puissance de ces fours varie de 1 000 à 5 000 W.
Pour les bricoleurs, de nombreux sites Internet proposent des plans « open source » pour fabriquer soi même son cuiseur. Il faut toutefois utiliser des matériaux de bonne qualité surtout pour les surfaces réfléchissantes.
La technologie évolue rapidement et des modèles de plus en plus perfectionnées sont mis sur le marché. Des améliorations sont apportées à la fois au niveau de la conception du four qu'au niveau des matériaux utilisés pour sa fabrication pour une meilleure robustesse et une meilleure efficacité de la transformation énergétique.
Avantages de la cuisson solaire
La cuisson solaire présente de multiples avantages:
• Ecologique puisqu'elle n'utilise aucun combustible (pas de combustibles fossiles, bois…), elle ne libère aucun polluant ni toxique (fumée, CO², gaz nuisibles…),elle utilise juste le soleil une ressource gratuite disponible et propre
• Economique, ne nécessite qu'un premier investissement pour l'achat ou la fabrication du four
• Utilisable partout là où il y a du soleil (en ville si on dispose d'un jardin ou au balcon d'un appartement, à la campagne, en mer, au camping et promenade…)
• Pas de risque d'incendie, même utilisée en forêt
• Pas de risque de bruler le repas s'agissant d'une cuisson douce à basse température
• La cuisson peut se faire durant toute la journée durant toutes des heures de l'ensoleillement
• Ne nécessite pas de surveillance, on peut très bien faire autre chose en attendant la cuisson des repas
• Le four solaire demande très peu d'entretien et très peu de réparations surtout si le produit est de bonne qualité et traité contre la corrosion.
Le seul inconvénient de la cuisson solaire c'est qu'elle doit se faire à l'extérieur et durant la journée. Le cuiseur ne fonctionne pas en intérieur ou la nuit. Le temps de cuisson est par ailleurs un peu plus long qu'avec une cuisinière classique. Il est impossible de préparer le repas à la va vite ou lorsqu'on est pressé.
La cuisine solaire
La température à l'intérieur du four peut atteindre, selon les modèles et la qualité des matériaux utilisés pour la fabrication du cuiseur, 130°C à 150°C. La cuisson solaire peut être utilisée à plusieurs fins : préparer de l'eau chaude ou des boissons (café, thé, tisane…), stériliser objets, eau et conserves, préparer des œufs (durs ou au plat), réchauffer des plats.
Avec la cuisson solaire, il est possible également de préparer toutes les recettes classiques aussi bien salées que sucrées : gâteaux divers, pain, tajines, mosli, ragouts, riz… et même des frites. Il faut toutefois utiliser une marmite peinte en noir mât à l'extérieur et munie d'un couvercle afin d'absorber et de retenir le maximum de chaleur. On peut cuire tous les aliments ; viande, poulet, poisson, légumes….
La cuisson solaire se fait à basse température. Elle préserve la qualité nutritionnelle des aliments, leur richesse en nutriments et leurs gouts authentiques.
La cuisson solaire pour la libération de la femme rurale et la préservation des forêts
En milieu rural, le ramassage du bois pour le chauffage et la préparation des repas est une tâche essentielle. Jeunes filles et femmes mûres s'y consacrent. Elles partent dés la levée du jour à la recherche, de plus en plus loin, du bois sec. Elles rentrent, tard dans la journée, avec un tas de bois et branches sur le dos qu'elles auraient transporté parfois des dizaines de kilomètres. Cette corvée est non seulement dangereuse, pénible et dégradante pour ces honnêtes et courageuses bonnes femmes, elle peut être également préjudiciable à la forêt. Ces gens sont parfois obligés de s'attaquer à la végétation et arbres verts pour se procurer du bois. Ce ci va entrainer la dégradation de la végétation, la déforestation et la désertification.
La combustion du bois entraine du dégagement du CO² (gaz à effet de serre, néfaste pour l'environnement) et des préjudices pour la santé des femmes et des jeunes qui respirent les gaz toxiques et les particules dangereuses émises lors de la préparation du feu et la combustion.
On compte qu'il faut de 1 à 1,5 kg de bois/personne pour cuire un repas. Pour une famille de 6 personnes, de 12 à 18 kg de bois/ jour sont nécessaires pour la préparation des repas. Ce ci représente 4,5 à 6,5 tonnes de bois/an soit environ 12 m3. A titre indicatif, la combustion de 1 kg de bois à 50% d'humidité libère 2 000 W et 4 000 W si le bois fait 20% d'humidité. La combustion de 1 m3 de gaz naturel représente 11 200 W.
Au cas où la cuisson des aliments n'est pas complète, pour plusieurs raisons (mauvaises conditions climatiques, disparition momentanée du soleil…), il est possible de terminer la préparation du repas par thermo-cuisson. Il s'agit de placer le récipient chaud dans un caisson isolé ce qui permet de garder la casserole au chaud et de poursuivre encore la cuisson.
Conclusion
La cuisson solaire connait actuellement un engouement certain. Elle est appelée à se développer rapidement non seulement dans les pays en voie de développement, qui manquent généralement d'énergie fossile, mais également dans les pays développés qui cherchent à réduire leurs factures énergétiques.
En Tunisie, compte tenu du déficit énergétique national et du prix de l'électricité et gaz qui ne cessent d'augmenter, l'utilisation de la cuisson solaire peut se justifier, dans certaines situations soit au niveau familial soit en restauration de luxe.
Elle a tout à fait sa place en milieu rural et permettrait de libérer la femme et les enfants de la corvée du ramassage et du transport du bois. Elle permettrait également de préserver le couvert végétal et les forêts de l'abattage anarchique des arbres. C'est également un enjeu d'égalité des genres puisque le ramassage du bois, le feu et la préparation des repas reviennent surtout à la femme.
Pour ces familles qui n'ont pas toujours à un accès à l'eau potable, les fours solaires permettent de stériliser l'eau ramassée des oueds et des flaques et de disposer d'une eau de meilleure qualité bactériologique.
La cuisson solaire cadre bien avec le tourisme écologique et de campagnes basées sur les produits traditionnels, de terroir, naturels et de qualité.
Afin de développer l'utilisation de la cuisson solaire il faut encourager, l'importation et la fabrication locale des fours solaires. Mettre en place un système de subventions pour encourager l'achat et l'utilisation des fours solaires par les familles.
Des campagnes d'information et de sensibilisation doivent être menées, surtout en milieu rural, pour faire connaitre les avantages du four solaire, son utilisation et son entretien. L'objectif essentiel serait d'amener les gens à abandonner le recours traditionnel au bois pour la préparation des repas et l'adoption de la cuisson solaire. Des démonstrations dans les écoles seront importantes pour sensibiliser les jeunes écoliers qui sont généralement capables d'influencer leurs parents.
Ridha Bergaoui


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.