Le PDL a promis de l'argent aux signataires de sa motion    La KfW met à la disposition du Gouvernement Tunisien un prêt à taux concessionnel s'élevant à 100 M€    Covid-19 : la BAD mobilise 180 M€ pour soutenir la Tunisie dans sa réponse à la crise sanitaire    L'ibuprofène, un traitement contre le Covid-19 ?    Ça sent la privatisation et l'assainissement social    Où est passé l'argent? demande Nabil Karoui    Où est passé la neutralité légendaire de la Tunisie?    Deux scénarios pour boucler la coupe de la Ligue Africaine et celle de la CAF    Aujourd'hui, verdict du TAS sur l'affaire EST-WAC    Aujourd'hui, la reprise avec un effectif de 37 joueurs    La sélection nationale reprend les entrainements lundi prochain    Reprise de la circulation entre les régions    Bravo ! Les respirateurs fabriqués par les étudiants produits en série    Suspension de la production dans les champs de Nawara et El Waha    Précisions de l'INP sur les pièces du patrimoine tunisien en vente aux enchères à Paris    Report de la 56ème session pour 2021    Le ténor Italien Cristian Ricci dédie sa dernière vidéo filmée à Venise au peuple Tunisien (vidéos)    Faouzi Mahfoudh (Directeur de l'Institut National du Patrimoine)    Tunisie [Vidéo]: Une plénière de perte de temps et aucun député ne peut remplacer Rached Ghannouchi, Selon Seifeddine Makhlouf    Plateforme [email protected] d'AMEN BANK    Tunisie – Voitures de louage : Nouveau tarif et nouvelles règles    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 3 juin à 11H00    ARP : Le débat continu sur le déroulement de la séance et son ordre du jour    Projet PRACTICE-JAWDA PAQ-DGSU de l'Université de Carthage 2020-2024    La députée Olfa Terras s'élève contre «le populisme en appelant à placer l'intérêt de la Tunisie au-dessus des surenchères stériles et des antagonismes simulés»    Prolongation de la validité des certificats de visite technique    Reprise du secteur touristique : Le sauvetage est-il encore possible ?    Suppression puis réactivation de comptes d'« influenceurs » tunisiens : La mystérieuse affaire Facebook !    Arrestation du syndicaliste sécuritaire Walid Zarrouk : Deux versions et des contradictions    FARK : Professeur Mohamed Taher KHALFALLAH    Football : Le championnat portugais reprend ce soir    Club Africain : Deux favoris pour succéder à Abdessalam Younsi    COVID-19 | Coopération Tuniso-Coréenne face à la pandémie    Tribune | Statut de l'artiste en Tunisie : Supprimons cette censure que l'on ne saurait voir !    Tunisie – VIDEO : Ghannouchi doit partir… Il sera, même, incapable de répondre aux accusations    Boutar rafle le Golden YouTube Creator Rewards    Tarek Kahlaoui - L'opportunité diplomatique en Libye: Combler le vide de médiation crédible!    Reprise des activités de l'espace B7L9 : Un programme «phygital»    «Les Âmes fortes» de Jean Giono : L'œuvre qui met à nu l'âme humaine    Campagne #AfricaTogether contre la Covid-19 par la Croix-Rouge, Facebook et Plusieurs artistes    Coronavirus | Gafsa : Premier cas de décès à Métlaoui    Météo : temps partiellement voilé    Parlement : Ouverture d'un débat autour de la diplomatie parlementaire, le refus de toute intervention étrangère en Libye et rejet d'une base logistique en Tunisie    L'Ambassade de Suisse à Tunis recrute    Bizerte : Saidani demande de prendre en charge les travaux du stade 15 octobre    Tunisie: Après le tollé, Imed Khemiri annonce le rejet par Ennahdha de toute ingérence étrangère en Libye    Ghanouchi : La neutralité négative n'a pas de sens    Libye: L'ONU annonce l'acceptation de la reprise des pourparlers pour un cessez-le-feu par les parties en conflit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une meilleure maîtrise des dépenses d'assurance-maladie
Publié dans Le Temps le 06 - 09 - 2017

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a annoncé, lundi, que la Caisse nationale de l'assurance maladie (CNAM) prévoit de mettre à disposition de ses affiliés, d'ici la fin de l'année en cours, une carte de soins électronique.
Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire «Al-Mosawer», le ministre a précisé que l'appel d'offres relatif à l'implémentation de cette carte de soins intelligente sera lancé au cours de la seconde moitié du mois de septembre, en collaboration avec le ministère des Technologies de communication et de l'Economie numérique.
La CNAM a déjà finalisé les aspects techniques et réglementaires de ce projet, selon des sources bien informées au sein de la Caisse qui représente la cheville ouvrière du régime national d'assurance-maladie. Le candidat qui sera déclaré vainqueur de l'appel d'offres aura pour mission de fournir une solution technologique clefs en main qui comprend le logiciel, la plateforme matérielle, le réseau de communication, la fourniture de 5 millions de cartes de soins électroniques et de terminaux permettant de lire ces cartes aux prestataires de soins, toutes catégories confondues. L'offre comprend aussi les volets formation à l'utilisation du système et maintenance des équipements.
L'ambitieux projet de la mise en place d'une carte de soins électronique date de 2009. Il a été jusque-là reporté sans cesse pour des raisons obscures.
Cette carte à puce magnétique semblable à la carte de crédit jouera de manière parfaite et exhaustive, le rôle de la «fiche-patient» high tech. Elle devrait contenir des informations personnelles de l'affilié inhérentes au plafond de soins annuel ainsi que les soins qui lui ont été administrés et à sa situation professionnelle et familiale.
La nouvelle carte permettra ainsi aux établissements publics de santé et aux prestataires de soins privés de réaliser le suivi de la situation du malade, de faciliter les conditions de la prise en charge des diverses pathologies, de mettre à jour presque en temps réel le plafond des soins dont le patient dispose et de gérer le système du ticket modérateur.
Très sécurisée, la carte de soins électronique devrait également permettre un traitement totalement automatisé et rapide des dossiers et des délais de remboursement de frais de soins plus courts. Elle contribuera aussi à la maîtrise des dépenses d'assurance-maladie grâce à une gestion rationnelle et en temps réel des flux et à l'amélioration des performances de la CNAM au niveau du contrôle, ce qui limitera considérablement les abus et les fraudes.
Selon des sources proches de la CNAM, le gain escompté de la mise en place de cette solution technologique tourne autour de 40 millions de dinars par an.
L'Intersyndicale des professionnels libéraux de la santé, qui regroupe le Syndicat tunisien des médecins libéraux (STML), la Chambre syndicale nationale des établissements de santé privés, le Syndicat des dentistes de libre pratique, la Chambre syndicale des cliniques de dialyse de Tunisie, le syndicat des pharmaciens d'officine de Tunisie et le syndicat national des biologistes de libre pratique, ne cesse d'appeler les autorités de tutelle à lancer sans délai la carte de soins électronique afin de fluidifier et de simplifier l'échange d'informations entre les prestataires de soins privés et la CNAM.
Les syndicats rappellent dans ce cadre que des milliers d'assurés sociaux ont reçu l'an dernier des notifications de dépassements de plafond relatives à plusieurs années écoulées de la part de la CNAM, indiquant que la carte de soins électronique aurait pu permettre aux médecins d'alerter à temps leurs patients sur tout dépassement du plafond.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.