Abir Moussi à Gafsa    Kais Saied connait déjà le prochain chef du gouvernement selon Walid Jalled    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Augmentation des prix des tickets des bus et métros? Chakchouk clarifie    Pour le FMI il faut réduire la Masse Salariale et de limiter les Subventions    Météo : Un temps brumeux et ciel peu nuageux pour ce week end    CA: Réagir ou périr !    CAN U20 — Quarts de finale — Maroc-Tunisie (0-0 ; 1-4 aux TAB): Du cœur... et de la chance    Billet: Un univers déconnecté    CONDOLEANCES: Abdallah BOUGUENNA    CONDOLEANCES: M. Kameleddine OUALI    CONTROLE DES UNITES DE PECHE PAR SATELLITE: Période expérimentale jusqu'au mois de juin prochain    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    Le FMI met en garde contre le risque d'insoutenabilité de la dette publique à défaut de réformes en Tunisie    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Huile d'olive: Pas d'augmentation des prix pendant Ramadan    Remerciements et 40e jour: Feu Ahmed BOUZRARA    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Concours de Miss Tunisie 2021: Le challenge de l'humanitaire    Deux personnes tuées lors des troubles et 468 arrestations    50 migrants se sont noyés et les survivants accueillis en Italie    66.23 dollars/baril    Exit les corrompus, les hommes de médias et les dirigeants d'associations    Report de la manifestation des Nahdhaouis, Mohamed Gouméni révèle le vrai du faux    Coup d'Etat et grande instabilité en Arménie    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Le salon pour l'amour de l'Art    La danse comme partie prenante d'une pièce de théâtre    Fethi Slaouti: L'école publique est aujourd'hui menacée plus que jamais    CONECT International condamne la grève douanière    Covid-19 | Sousse : 70 nouveaux cas de contamination    Les professionnels de la santé ne donnent le bon exemple pour la campagne de vaccination (Ministère)    Enfin le dégel entre le Président et son chef du Gouvernement ?    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Détournement partiel de la circulation au niveau du tunnel de la Rue Yasser Arafet    Rached Ghannouchi remet le projet de Sabkha Séjoumi sur la table    Ligue Europa: les qualifiés pour les huitièmes de finale    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    La Chine fera don de 100 mille doses de vaccin à la Tunisie    La FTF va tester l'utilisation du VAR dans les compétitions tunisiennes    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La culture, un lien qui rapproche et réduit les distances
Publié dans Le Temps le 07 - 04 - 2020

"Le Covid-19 met clairement en évidence la nécessité de la culture pour les communautés. Lorsque des milliards de personnes sont physiquement séparées les unes des autres, c'est la culture qui nous rapproche, elle est le lien qui nous unit et réduit la distance qui nous sépare. La culture nous apporte réconfort dans période d'anxiété. Mais alors que nous comptons sur la culture pour traverser cette crise, le secteur culturel souffre terriblement" informe l'Unesco.
Dans une étude écrite par Ernesto Ottone, Assistant au Directeur Général pour la Culture à l'Unesco, de nombreux artistes et créateurs sont incapables de joindre les deux bouts, et encore moins de créer de nouvelles œuvres d'art. Tandis que le monde s'efforce de faire face au danger du Covid-19, il s'avère nécessaire, ajoute l'auteur de mettre en place des mesures pour soutenir les artistes et l'accès à la culture, à court et à long terme.
De nombreux pays ont fermé leurs musées, salles de spectacle et autres lieux culturels en vue de stopper la pandémie de Covid-19. La culture se déplace en partie sur l'internet, les réseaux sociaux et aux balcons des habitations des grandes villes.
Sur les réseaux sociaux, ont circulé de vidéos passionnantes postées par des artistes et des musiciens de renommée mondiale qui se produisent gratuitement pour leurs voisins, ainsi que pour des millions de personnes en ligne. Beaucoup utilisent leurs talents artistiques pour diffuser des informations importantes sur le Covid-19, telles que le lavage adéquat des mains et la nécessité d'éloignement social. "Nous avons vu des communautés entières, isolées dans leurs maisons et dans leurs appartements, se réunir pour chanter, jouer de la musique, danser et même projeter des films depuis les fenêtres et les balcons". Des musées, des opéras, des salles de concert et d'autres institutions culturelles, désormais fermés au public, ont généreusement ouvert leurs portes en ligne, proposant des visites virtuelles gratuites de leurs collections et diffusant gratuitement des spectacles en streaming. Les bibliothèques, y compris les cinémathèques, ont également ouvert leurs collections au public. Les plateformes de l'UNESCO comme World Heritage Journeys in Europe offrent déjà la possibilité d'explorer le patrimoine mondial en restant chez soi.
Et pourtant, lit-on encore, alors même que nous comptons sur la culture pour traverser cette crise, nous ne pouvons pas oublier que la culture souffre elle aussi. De nombreux artistes et créateurs, en particulier ceux qui travaillent dans l'économie informelle ou l'économie "des petits boulots", sont désormais incapables de joindre les deux bouts, et encore moins de créer de nouvelles œuvres d'art. Les institutions culturelles, grandes et petites, perdent chaque jour des recettes qui se comptent par millions. De nombreux sites du patrimoine mondial sont désormais fermés, ce qui aura également un impact social et économique sur les communautés qui vivent sur ces sites et dans leurs environs. Le COVID-19 a mis à l'arrêt de nombreuses pratiques du patrimoine culturel immatériel - rituels, rites et cérémonies, religieux et non-religieux - avec des conséquences importantes pour la vie sociale et culturelle des communautés partout dans le monde.
En outre, pour des millions de personnes dans le monde, l'accès à la culture par des moyens numériques reste hors de portée. Selon l'Union internationale des télécommunications des Nations unies, 86 % de la population des pays développés utilise l'internet, contre seulement 47 % de la population des pays en développement
Alors que le monde s'efforce de faire face au danger immédiat du COVID-19, l'Unesco appelle à mettre en place des mesures pour soutenir les artistes et l'accès à la culture, à court et à long terme.
Il s'agit d'œuvrer pour que la culture soit accessible à tous et que la diversité des expressions culturelles de l'humanité puisse s'épanouir, en ligne et hors ligne. Pour que la culture soit accessible aux communautés qui n'ont pas accès à l'internet, y compris les peuples autochtones, des outils analogiques devraient être adoptés, comme les radios communautaires. Un effort doit être consenti pour encourager les pays à faire en sorte que les artistes puissent accéder aux marchés mondiaux et qu'ils soient rémunérés équitablement pour leur travail. Chaque cinquième personne employée dans les activités culturelles travaille à temps partiel, et souvent sur une base contractuelle, indépendante ou intermittente. Selon l'UNESCO, il est impératif donc de repenser les cadres de travail et de protection sociale pour les artistes, afin de prendre en compte le mode particulier de leur activité professionnelle.
Dans ce sens, l'UNESCO s'est donnée pour mission de promouvoir l'accès à la culture pendant cette période d'isolement et de confinement. Sur les médias sociaux, l'organisation a lancé la campagne #stayathome & #ShareCulture pour encourager les gens du monde entier à partager leur culture et leur créativité en ligne, face à la crise actuelle à laquelle la culture est confrontée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.