Tunisie – Annulation du festival international de Sfax    Tunisie – Condoléances de Kaïs Saïed au président libanais    Tunisie – Conférence de presse concernant la situation épidémiologique du covid    Explosions à Beyrouth : 50 morts et 2 750 blessés    Drame à Beyrouth : prés de 30 morts et 3000 blessés dans deux fortes explosions    Phosphate : Accord pour lever les sit-in à Redeyef    Encore 11 cas de عدوى محلية contamination locale de Coronavirus et 8 cas importés enregistrés à Tunis, Ariana, Ben Arous, Beja, Sousse, Sfax et Médenine    Tunisie : Ces «compétences» partisanes que l'on souhaite ne plus voir au gouvernement...    Par Hadi Sraïeb : Je hais les indifférents !    Mohamed Meddah: Qui était Hassouna Klibi, père de Chédli Klibi?    Bilel Aloui revient avec son tricycle ‘'pédagogique''    Cybermenaces : 10 conseils pour vous protéger pendant vos vacances    En vidéo : Elyes Fakhfakh annonce des nouvelles mesures contre le Covid-19    Football : Iker Casillas annonce sa retraite    Mondial 2022 – Aucun arbitre tunisien n'est convoqué !    Espagne: Le roi Juan Carlos décide de s'exiler après des soupçons de corruption par la justice    Tunisie – Bac 2020 : Inscription au service SMS dès le 5 août pour obtenir les résultats de la session de contrôle    Ligue 1 : Programme TV de la 18ème journée    Scope of Work : Third Party Inspection for Crushers and Sifters    Situation épidémiologique à l'aéroport Tunis-Carthage : Faut-il craindre le pire ?    SNJT : Appel pour la libération immédiate de Taoufik Ben Brik    Seifeddine Makhlouf : « Le prochain gouvernement doit être composé de partis et formé sur la base de quotas partisans »    Pétrole : Les cours du Brent en hausse de 5% sur l'ensemble du mois de juillet 2020    Mohsen Hassan, expert en économie et ancien ministre du Commerce, à La Presse : «Pas de sortie de crise en l'absence de visibilité politique»    TOPNET: Le leader qui s'emploie à démocratiser l'internet et innover utilement    INDISCRETIONS D'ELYSSA    Les unités de la protection civile effectuent 114 interventions pour éteindre les incendies    Le CAB concède le nul face à l'USBG au Bsiri : La situation devient alarmante !    En marge de EST-Assoliman : Ces Capbonais qui forcent le respect    Les Aghlabides ratent la reprise : La JSK touche le fond    Danse contemporaine à «Sahriyet été 2020 A Hammamet» : Des œuvres riches et subtiles...    Météo : Températures en baisse    Canon et Climatepartner Célèbrent Dix ans de Partenariat    Nouveau comité sur les affaires réglementaires : placer les lois et régulations au cœur de la compétitivité de l'Afrique    226 nouveaux cas de coronavirus en Libye    Tunisie: Reprise du transport du phosphate vers le complexe chimique après un mois de suspension    Drogba candidat aux élections de la fédération ivoirienne de football    Des signes annonciateurs d'un début imminent de la guerre en Libye ?    Tunisie : Discours de Kaïs Saïed à Mahdia et Sfax sur l'émigration illégale    Lutte contre la migration irrégulière : Pour une coordination plus grande entre les forces sécuritaires et armées    Les Emirats à la Turquie : Ne vous immiscez pas dans les affaires arabes    Success Story : Mohamed Abid, un tunisien à la conquête de Mars    Mohamed Abid, le Tunisien à la conquête de la planète Mars    Gisèle Halimi, une autre icône de la diaspora tunisienne disparait    Le coronavirus, un choc traumatique(1)    Kaouther Ben Hania à la Mostra de Venise    Pièce de théâtre "La conférence des oiseaux" à Sahriyet été 2020 à Hammamet    Ciné-Drive en Tunisie : Le cinéma autrement au temps du Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« La vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations ». Emile Zola
Publié dans Le Temps le 12 - 07 - 2020


Palais de justice
p class="p2" style="font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 18px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Elections du nouveau bureau de l'ATJA
Plus de 200 jeunes avocats ont participé la semaine dernière aux élections du nouveau bureau de l'Association tunisienne des jeunes avocats(ATJA). Me Tarak Harakati, qui assurait durant le précédent mandat le poste de secrétaire général, a été élu en tant que président de cette association, prenant ainsi le relais à son ancien président Me Yacine Younsi. La vice-présidence de l'association a été confiée à Me Hayfa Dridi, le secrétariat général à Me Mohamed Mortadha Mourou et la trésorerie à Me Wafa Alibi. Les autres avocats sont membres du bureau directeur. Il s'agit des : Mes Adnane Abidi, Tahar Dalleli, Farés Manaï, Nidhal Salhi et Youssef Béji.
Pour l'histoire, rappelons que l'ATJA a été instituée en 1971 et son visa avait été délivré par Ahmed Mestiri, alors ministre de l'Intérieur. Parmi ses membres fondateurs, il y avait feu Me Abderrahmane El Hila, Me Lazhar Karoui Chebbi, Me Mansour Cheffi, Me Hamadi Baccar Me Mohamed Ennouri.
Tribunal administratif :
p class="p2" style="font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 18px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Réquisitions contestées
A l'audience du 8 juillet 2020 et devant la 2ème chambre du tribunal administratif, a été plaidée par Me Hamadi Baccar, constitué par Abdessalem Abou Zentaya, homme d'affaires et neveu de Kadhafi, retenu abusivement en prison sous la troïka, avec la tentation de subir le même sort de Baghdadi Mahmoudi. Celui-ci fut en effet retenu prisonnier dans l'attente d'une transaction, avec la partie libyenne. En 2012 il a finalement été livré dans des conditions assez mystérieuses alors qu'il avait demandé l'asile politique.
Pour la plupart des défenseurs des droits de l'Homme, cette extradition était en effet contraire à la loi, ne correspondant à aucune règle de droit national et international en la matière. C'est sur cette base que la présenta affaire a été plaidée. Elle est mise en délibéré pour le 18 juillet 2020.
Association des avocats et juristes méditerranéens:
p class="p2" style="font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 18px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Cinquantenaire et initiatives p class="p2" style="font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 18px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"engagées et engageantes
Créée en 1971, l'association des avocats et juristes méditerranéens (AJAM) est cette année âgée de 50 ans. Ce fut en marge du 10ème congrès de l'association internationale des jeunes avocats qui se tenait à Washington, qu'une élite d'avocats maghrébins dont Me Hamadi. Baccar, Me Samir Annabi qui nous a quittés jeudi dernier, a convenu de s'associer à des confrères européens pour instituer l'AJAM. Des nouvelles rencontres se succédèrent ultérieurement en Espagne (Alicante), Sicile, Egypte, Malte, Libye et Tunisie.
Le cinquantenaire sera marqué par des initiatives engagées et engageantes, à savoir le congrès de l'Union internationale des avocats (UIA) au Mexique, la conférence des plaidoiries à Caen, le jumelage des capitales romaines avec Sbeïtla en Tunisie, Liptis Magna en Libye et Palmyre (Tadmour) en Syrie.
Association des magistrats tunisiens (AMT) :
p class="p2" style="font-variant-numeric: normal; font-variant-east-asian: normal; font-stretch: normal; font-size: 18px; line-height: normal; font-family: "Myriad Pro";"Parfaire le processus de la Justice
Le 4 et le 5 juillet 2020 s'est tenu le 14ème congrès de l'association des magistrats tunisiens à Monastir sous le thème : « parfaire l'édifice de la justice pour l'indépendance de la magistrature », et dans lequel étaient représentés outre le conseil supérieur de la magistrature (CSM) et les grands pontifes de la justice, le ministre des droits de l'Homme Ayachi El Hammami, ainsi que plusieurs associations des droits de l'Homme, telles que la Ligue tunisienne des droits de l'Homme(LTDH) , la haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) et bien sur les partenaires du secteur médiatique.
Réélu pour la deuxième fois consécutive à la tête de l'AMT, Anas Lahmadi, a expliqué au cours d'une interview à la chaîne nationale, qu'il est nécessaire de revoir le processus de la justice d'une manière générale tant concernant l'organisation les tribunaux judicaires et administratifs et que concernant la situation des magistrats afin qu'il puisse rendre la justice de manière sereine et en toute indépendance, n'ayant aucun autre ascendant que la loi. En ce qui concerne la Cour constitutionnelle, Anas Lahmadi a fait observer que cette instance suprême est indispensable, car elle permet de vérifier si les lois, sur la base desquelles les jugements sont prononcés, sont conformes à la Constitution.
Ces nobles figures qui nous quittent
Décès de Me Samir Annabi
Vendredi dernier a été accompagné
à sa dernière demeure, au cimetière du Jellaz
Me Samir Annabi,
avocat à la cour de cassation.
En présence, de plusieurs dizaines d'avocats, parmi lesquels quelques anciens bâtonniers, ainsi que de plusieurs personnalités venues lui faire un dernier adieu, Brahim Bouderbala, l'actuel bâtonnier de l'Ordre national a prononcé une oraison funèbre par laquelle il a passé en revue le cursus de 50 ans de cet érudit, éminent juriste, ténor du barreau et fin lettré.
Figure emblématique, tant du barreau que du monde juridique, il était fin connaisseur du droit international ainsi que du droit de l'arbitrage dont il était parmi les plus grands spécialistes. Hautement considéré aussi bien auprès de ses confrères qu'auprès de ses amis et de tous ceux qui l'ont connu et côtoyé grâce à ses grandes qualités, sa courtoisie et sa gentillesse, outre son humilité dénotant de sa précieuse trempe.
Fils du magistrat feu Mahmoud Annabi, ancien président de la Cour de cassation, Me Samir Annabi a une triple formation juridique, en Tunisie, en France et aux Etats Unis. Inscrit au barreau en 1969, il fut membre de l'ordre durant les années quatre-vingt.
Il a été à la tête de l'instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), dans laquelle il a pris le relais à feu Abdelfattah Amor, ainsi qu'à la tête de l'Institut supérieur pour la profession d'avocat.
Me Samir Annabi était en outre échéphile remarquable et membre de la fédération des échecs de Tunis.
Il a tant laissé de bons souvenirs, qu'on ne peut jamais l'oublier.
Paix à son âme.
Nous apprenons également le décès :
-De la mère de Me Thouraya Jeribi , ministre de la justice.
La défunte a été inhumée le 6 juillet 2020, au cimetière d'Ezzahra.
-De la mère de Me Samia Hedhli avocat à Béja
La défunte a été inhumé la semaine dernière à Béja.
Puisse Dieu Le Tout Puissant, leur accorder Son Infinie Miséricorde et les accueillir en Son Eternel Paradis.
A.N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.