Pour la levée du confinement obligatoire pour les personnes venant de l'étranger    Finances : Ouverture de l'inscription pour les entreprises touchées par les impacts de la pandémie du Covid-19    Ministère de la santé : Découverte de la nouvelle variante SARS-CoV-2 en Tunisie    Et la fin de la vie sur Terre c'est pour quand ?    Nous avons gouverné le pays que durant 2 ans et un mois    Une délégation militaire de haut niveau se rend à...    Hatem Ben Salem : Le don émirati de 500 vaccins est une insulte dans son nombre et son coût    Tournoi de Doha : Ons Jabeur passe en huitièmes de finale    Zouheir Maghzaoui : Rached Ghannouchi est responsable de la crise !    «La Tunisie doit se donner une nouvelle direction économique et financière, le FMI demeurera son partenaire proche» affirme le chef de mission de cette institution pour la Tunisie    6,23%    Plus de 400 parlementaires européens appellent à la mobilisation    Menace d'une famine à grande échelle au Yémen    Les manifestations anti-junte en Birmanie    Les vaccins de la discorde...    «Dialogue des cordes» pour un Orient et un Occident tout en communion    Appel à la tolérance et à la solidarité    On tourne «le» page    Présidence de la CAF : la FIFA veut un consensus autour d'une candidature unique    L'Organisation tunisienne des jeunes médecins entame un sit-in au ministère de la Santé    Signature d'une Convention BH Bank / CNRPS    Lancement d'un e-service de déclaration des investissements agricoles    Changements climatiques : Premier guide pédagogique publié en braille    Booker international du roman arabe 2021 : les tunisiens Amira Ghenim et Habib Selmi demi-finalistes    La sortie de crise au cœur d'une rencontre entre des partis et des personnalités nationales    Covid-19 | 164 cas confirmés d'infection en milieu scolaire du 23 au 28 février 2021    Rafik Abdessalem : Le président est machiavélique !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 02 MARS 2021 à 11H00    Abir Moussi à Béja cette semaine    Belgacem Tayaa, de nouveau administrateur délégué de Tunisair    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Le marché boursier clôture la séance sur une baisse de 0,31%    Ooredoo Tunisie lance le bouquet OSN Streaming App    Le parti socialiste tient la coalition au pouvoir responsable de la crise politique    CONDOLEANCES    La Tunisie aurait reçu le don de vaccins depuis fin 2020    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Contrepoint | Inégalités...    News | Adel Chedli rejoint Willy Sagnol    Mini-foot | Super league Elite ( 6e journée ) : Arriadh toujours imbattable    Ligue 2 | 5e journée ­- Groupes 3 et 4 : L'ES Djerba, solide leader    Ligue 1 : programme de la 15e journée et les arbitres    Météo | Pluies éparses dans quelques regions et températures stables    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    Aucun site classé patrimoine mondial depuis 1997, Habib Ben Younes tire la sonnette d'alarme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Reflets d'Orient dans les littératures d'Europe
Vient de paraître - «Orient baroque, Orient classique »*
Publié dans Le Temps le 22 - 12 - 2010

Les études réunies dans cet impressionnant ouvrage par les soins des professeures Anne Duprat et Hédia Khadhar, reproduisent en fait les travaux du colloque international tenu à Carthage du 2 au 5 mai 2008 avec pour thème : « Orient baroque/Orient classique ; variations esthétiques du motif oriental dans les littératures d'Europe (XVI-XVIIèmes siècles) ». Les 20 communications que comporte ce livre sont autant de réflexions sur le rôle joué par « les motifs d'origine arabo-musulmane dans les littératures baroque et classique, celle des romances, des tragédies shakespeariennes, des romans de mer ainsi que celle des fables, des nouvelles et des tragédies. »
De la complexité du rapport entre l'Occident et l'Orient
Conçu à l'instar du colloque dont il est issu, l'ouvrage développe cinq thématiques principales : « L'Orient, images et styles », « Formes, l'Orient sur scène », « Motifs : la veine hispano-mauresque », « Genres : l'Orient épique et romanesque », « Variations : contes et fables d'Orient ». Ont pris part à ces réflexions, de nombreux professeurs français, une universitaire italienne, une espagnole, et cinq professeurs-chercheurs tunisiennes dont Mme Alia Baccar (docteur d'Etat ès Lettres françaises, Professeur émérite), Mme Mounira Chapoutot, également Docteur d'Etat et Professeur émérite, spécialiste d'histoire du monde arabe et musulman médiéval, et Mme Hédia Khadhar, Professeur de littérature française du XVIIIème siècle qui, avec Anne Duprat (maître de conférences en littérature comparée à l'Université Paris-Sorbonne, spécialiste des littératures européennes de la Renaissance aux Lumières), contribua grandement à la tenue du colloque et à la publication de ses travaux.
Pour présenter les problématiques de cette rencontre, voilà ce qu'écrivent ces deux éminentes universitaires : « De la littérature hispano-mauresque du siècle d'or aux péripéties galantes de l'aventure en Méditerranée, en passant par les mises en scène du pouvoir inspirées au théâtre classique français par le cérémonial de la Cour des Sultans, l'Orient a joué un rôle considérable mais souvent ambigu dans la formation esthétique et culturelle des littératures d'Europe au début de la modernité. C'est à la rencontre entre le versant baroque et le versant classique de la construction des littératures d'Ancien Régime qu'est consacré ce livre (qui) souligne la complexité du rapport qu'a pu entretenir l'Europe avec l'Orient du XVIè au XVIIè, en étudiant la présence conjointe de plusieurs motifs-persans, ottomans, indiens, mauresques et barbaresques- dans le tropisme oriental des littératures européennes».
Les communications tunisiennes
Sans chauvinisme aucun, mais parce qu'elles sont minoritaires par rapport aux articles des chercheurs français, nous présenterons succinctement les communications tunisiennes que l'on doit respectivement à Mmes Alia Baccar, Mahbouba Sai Tlili, Wafa Abid Dhouib et Mounira Chapoutot. En étudiant « l'Orient dans les écrits français du XVIIème siècle », Mme Baccar analyse surtout la représentation du Maure, du Barbaresque, de l'Ottoman et du derviche dans ces textes : tour à tour craint et adopté, barbare et évolué, condamné et assimilé, déprécié et respecté, l'Oriental prend selon l'essor ou la déchéance de sa société, des images multiples et souvent instables. Dans son article « Le Corsaire barbaresque comme personnage baroque » dans le roman de Marin Le Roy de Gombeville, L'Exil de Polexandre, Mahbouba Sai Tlili montre que cet auteur « apprivoise les monstres des mers pour en faire des personnages familiers et parfois sympathiques, ni totalement étrangers, ni totalement compatriotes, jouant des masques et excellant dans l'art du déguisement ». Wafa Abid Dhouib effectue, quant à elle, un retour sur l'intertexte oriental des Fables de La Fontaine à la recherche de l'empreinte d'Ibn Al Muqaffa, auteur de Kalila Wa Dimna, dans l'écriture du fabuliste français. Mounira Chapoutot étudie enfin « la fascination de l'Orient à travers un récit des Mille et un jours, recueil de contes persans qu'aurait traduits François Pétis de la Croix, diplomate et interprète sous Louis XIV. Sa communication souligne surtout l'effort de création qu'a consenti le traducteur de ce conte et l'influence qu'exerça sur son texte le succès connu déjà par les Mille et une nuits et toutes sortes de « turqueries littéraires » de l'époque.
Badreddine BEN HENDA
* « Orient baroque, Orient classique. Variations du motif oriental dans les littératures d'Europe (XVIè-XVIIè) », Editions Bouchène, Paris 2010


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.