Libye: L'ONU fixe un délai pour choisir une autorité exécutive    La députée du Parti Ennahdha Meherzia Labidi n'est plus    Tunisie: L'ANETI: Offres d'emploi en Allemagne    Tunisie: La Direction Régionale de la Santé de l'Ariana recrute    COVID-19 Sousse, situation au 21 Janvier: 163 nouveaux cas et 9 nouveaux décès    Moncef Marzouki rend hommage à Meherzia Laabidi    Coronavirus : 68 décès supplémentaires et 2511 nouvelles contaminations en 24 heures    France: L'étudiante sénégalaise disparue brise le silence pour la première fois    Météo: Pluies attendues à partir de cette nuit dans le nord et localement le centre    Dernière minute : Meherzia Labidi n'est plus    Le message émouvant de Farah la fille Meherzia Labidi à sa Maman    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    Remaniement ministériel : L'ATGEC dénonce le non respect d'égalité des chances entre homme et femme dans les postes de décision    De Trump à Biden: la force de la symbolique    L'UTAP appelle le ministère de l'Agriculture à prendre des mesures urgentes pour sauver la saison    Covid-19 | Campagne nationale de vaccination : 100 mille citoyens déjà inscrits    CAN U17 – Qualifications : La Tunisie fait le job contre la Libye    Hichem Anane présente le nouveau format de la facture de la STEG    Ligue 1 (9 journée) : le match Espérance-STunisien à El Menzah, à 14h00    Le CCIH organise une résidence artistique "Imagine Music" à l'occasion du Sommet de la francophonie en Tunisie    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Stade Tunisien : Dix joueurs testés positifs au Covid-19    Alya Djamal, la doyenne de RTCI    Wifak Bank remporte le prix "Best Islamic Corporate Bank Tunisia 2020" par Global Banking & Finance Review    La Banque de Tunisie réaffirme sa capacité à surmonter la crise    En vidéo: Leonida, artiste musulmane et française, répond à l'islamophobie en chantant    NEWS: L'USM sur Jassem Hamdouni    Mini-Football – Championnat national des féminines: Un championnat à 17 équipes    Handball – Mondial d'egypte – La Tunisie éliminée: Il fallait s'y attendre !    CONDOLEANCES: Mohamed Moncef MAATOUG    CONDOLEANCES: Ali BAAZAOUI    Kerim Bouzouita : « Les sondages ne votent pas »    Basket – Equipe nationale : Salah Mejri réintègre le groupe    Dépréciation du dinar face aux principales devises étrangères    Ayoba: Une appli de messagerie africaine gratuite qui protège la vie privée    Présidence de la République: démenti des déclarations attribuées à Kaïs Saïed    PERSPECTIVES: Adhérer massivement à la révolution industrielle    The Voice Belgique: Un candidat tunisien impressionne le jury    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un désastre évité in-extremis
Turquie-Attentat déjoué à Ankara
Publié dans Le Temps le 13 - 09 - 2007


. Les soupçons se portent sur le PKK
Le Temps-Agences- Au lendemain d'un important attentat déjoué à Ankara, la police turque enquêtait hier sur ses commanditaires et sa cible potentielle alors que les responsables turcs montraient du doigt les séparatistes kurdes.
Le gouvernorat de la capitale turque a porté les soupçons sur le parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), affirmant dans un communiqué publié avant-hier soir que le type d'explosif retrouvé dans une fourgonnette garée dans un parking du centre de la métropole "présente des similitudes" avec du matériel saisi dans deux provinces en 2005 et 2006, appartenant au PKK.
Cette organisation qui lutte contre le pouvoir central turc depuis 1984 au prix de plus de 37.000 morts, n'avait pas réagi hier matin à ces accusations.
Selon le gouverneur d'Ankara Kemal Önal, une importante quantité d'explosifs était dissimulée dans le minibus portant une fausse plaque minéralogique repérée par les chiens de la police.
Les démineurs ont ensuite désamorcé la bombe, alors que les habitations environnant ce parking à plusieurs étages avaient été évacuées à titre de précaution.
La police avait renforcé les mesures de sécurité par crainte d'attentats coïncidant avec l'anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis et du coup d'Etat militaire du 12 septembre 1980.
"Une catastrophe a été évitée", a déclaré Kemal Önal.
Pas moins de 24 bonbonnes de gaz et des bidons et sacs bourrés de composants chimiques, vraisemblablement du nitrate d'ammonium, principalement utilisé comme engrais, ont été retrouvés dans le minibus, selon un communiqué de ses services.
L'explosif devait être activé à distance à l'aide d'un téléphone portable, précise le document.
Cette pratique est souvent utilisée par les rebelles contre les forces de sécurité turques dans le Sud-Est anatolien, théâtre des combats entre le PKK et l'armée mais jamais encore à cette échelle dans une zone urbaine.
Pour l'instant, la police n'a procédé à aucune interpellation mais la presse a affirmé que des suspects sont recherchés.
Selon les journaux, la quantité d'explosif découvert dans le véhicule est d'environ 600 kg tandis que la cible de cet attentat mis en échec grâce à la vigilance des forces de l'ordre reste un mystère.
Le parking où le minibus a été découvert se trouve dans une zone stratégique et névralgique de la ville de 4 millions d'habitants située à quelques km des bâtiments publics, dont les bureaux du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, de l'état-major des armées, du Parlement et des ambassades.
Les médias étaient unanimes hier à penser qu'un "désastre à été évité in-extremis".
Le Haut conseil pour la lutte antiterroriste composé de responsables civils et militaires devait se réunir hier après-midi à Ankara sous la présidence du vice-premier ministre Cemil Ciçek pour évoquer notamment cet attentat manqué.
La Turquie a été frappée aux cours des dernières années par plusieurs attentats meurtriers.
Des kamikazes turcs liés à Al-Qaïda avaient frappé Istanbul en 2003, des attaques visant deux synagogues, le Consulat britannique et une banque britannique, faisant 63 morts.
Les rebelles du PKK et des organisations d'extrême gauche ont également été montrés du doigt par les autorités pour des explosions dans les grandes villes et les stations touristiques.
En mai, un attentat suicide attribué par les autorités au PKK a tué 10 personnes, dont le kamikaze, dans le centre d'Ankara.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.