Championnat méditerranéen de Handball U17-Athènes 2020: la Tunisie réalise l'exploit en surclassant la Croatie (19-17) et se qualifie pour les 1/4 de finale    « Africa CEO Forum Awards »: Le Groupe tunisien Loukil parmi les nominés    Slim Feriani : Le flou politique freine l'investissement    Signature d'une convention de partenariat entre DataXion et la Société Monétique Tunisie    Ennahdha veut éviter le scénario de nouvelles élections, selon Harouni    Négociations autour du gouvernement : Leurres et manœuvres d'Ennahdha    Découvert par les forces sécuritaires et militaires : Un camp de terroristes sur les hauteurs de Kasserine    Abdelkrim Harouni confirme l'orientation d'Elyès Fakhfakh vers un « Gouvernement d'unité nationale »    Kasserine : Saisie de 19 plaques de résine de cannabis    Campagnes sécuritaires : 629 individus arrêtés aux alentours des établissements éducatifs    Secteur privé : Démarrage des négociations sociales en mars    Imed Hazgui    Nouveau gouvernement: aux calendes grecques !    La Formation gouvernementale sera divulguée ce mercredi : Fakhfakh respectera-t-il les recommandations et les exigences des partis ?    Fin de la quarantaine pour les Tunisiens de retour de Wuhan | Dr Samir Abdelmoumen : «J'ai accompli ma mission sans plus !»    Futurs enjeux: quand le bassin redevient le cœur battant des pays riverains    A l'Espace Aire Libre El Teatro à Tunis : «Ecce Eros» ou Voici l'amour !    Rencontre avec Jean-Denis Bonan (Réalisateur) : Retour au pays natal    Port en eaux profondes à Ennfidha: Le défi    Moody's améliore les perspectives de notation de cinq banques tunisiennes    Programme TV du mercredi 19 février    Geek Days – Internet des objets : Communiqué de presse    Les océans, moteur du développement économique mondial    Tripoli suspend les pourparlers de paix après les violations de Haftar    En vidéo : inauguration du 3éme studio OXYGENE FITNESS & PILATES au lac3    3 cas d'hépatite A à Kébili    UTAP : la baisse des niveaux d'eau dans les barrages est intentionnelle    Grève dans toutes les écoles de Tunis    Le message du courage et de la clarté    Espérance ST : Khenissi et Derbali au repos    Casillas prend sa retraite    Mekki: Voilà pourquoi Ennahdha tient au ministère des Technologies de la Communication    Tournoi de Dubaï : Ons Jabeur vient à bout de la 18ème mondiale    Dépôt de Borj Chakir : la catastrophe environnementale que l'Etat veut étendre    Human Screen Festival 2020 : « Le Monde se rebelle » et hommage à Lina Ben M'henni    Festival « Carthage Dance » 2020 Candidatures ouvertes pour les artistes chorégraphes    Météo: Prévisions pour aujourd'hui, mercredi 19 février 2020    Championnat méditerranéen de Handball-Athènes 2020: l'équipe de Tunisie U17 et le Maroc se neutralisent (15-15)    Attaque signalée dans le port de Tripoli    Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !    Contrepoint | Deux voix, deux joyaux    La Maison de la poésie tunisienne lance un appel à candidature pour sélectionner des volontaires dans le cadre de la manifestation « Mars Poésie 2020 »    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un patrimoine... Une identité !
Publié dans Le Temps le 23 - 03 - 2016

L'orange est le symbole de Hammamet. Dans cette ville, on est fier de son orange, de ses citrons, de ses clémentines, devrait-on dire car il en existe une multitude de variétés. Il suffit de se rendre dans les vergers, pour se rendre compte de l'importance des agrumes dans la cité des jasmins. La collection d'agrumes contient des variétés différentes dont notamment les clémentines, les mandarines, les bergamotes, les bigarades, les pamplemousses, les pomelos, les oranges et autres.
Ainsi chaque année, Hammamet dévoile ses trésors et avec la Fête des agrumes, la ville souhaite apporter une couleur locale et soutenir la production d'agrumes. Ils étaient des milliers d'Hammamettois et de visiteurs à célébrer cette fête du 18 au 20 mars. Cette année, un grand chapiteau dressé au pied du Fort a abrité le week-end dernier une grande exposition sur les aspects sociaux, culturels, économiques et environnementaux du patrimoine des agrumes de Hammamet. Dimanche 20 mars, Sidi Bouhdid a abrité une table ronde sur le thème «l'art de la pépinière, entre tradition et modernité », suivie d'une visite guidée de l'écomusée de l'orangeraie et d'un atelier de préparation/dégustation de produits à base d'agrumes. Salem Sahli, secrétaire général de l'Association Education relative à l'environnement de Hammamet a précisé que cet événement est en soi une fête grandiose. «Il symbolise toute une ville, des habitants, des métiers, des vergers, une culture, du savoir-faire et des traditions ancestrales. Et le patrimoine agrumicole à Hammamet est une des composantes de l'identité locale. En effet, cet héritage ancien s'est construit au fil des siècles grâce à la conjugaison de plusieurs facteurs tels que les conditions naturelles favorables, la présence d'une paysannerie locale maîtrisant l'arboriculture irriguée, l'apport décisif des Ottomans et des Andalous installés à Hammamet au XVIème siècle...Tous ces éléments permirent à un terroir de se constituer et de se développer avec comme élément de base: le verger. Ce patrimoine est aujourd'hui fortement menacé par le tourisme de masse, l'urbanisation galopante, la spéculation foncière, le manque d'eau et l'absence de sensibilisation des citoyens», a-t-il ajouté.
Le but de l'initiative ajoute Ridha Mankai, président de l'AERE « est de sensibiliser les citoyens et surtout les jeunes à la préservation du patrimoine agrumicole local et de contribuer à diversifier l'attractivité touristique de Hammamet en promouvant la région à travers son terroir et son identité. L'idée est de contribuer à la valorisation des usages et des pratiques de maîtrise et de gestion de l'eau par les «fellahs» locaux, de faire connaître le paysage agricole d'Hammamet et surtout de sensibiliser les jeunes à la nécessité de préserver le patrimoine vernaculaire, c'est-à-dire rural, matériel (architectural et paysager) et immatériel lié à l'eau. Hammamet, réputée pour sa production agrumicole de bonne qualité, confirme, de jour en jour, sa vocation de producteur et d'exportateur de ces produits aux vertus multiples. Cette cinquième session du Festival des agrumes, dédiée aux pépiniéristes de la région, s'inscrit dans le prolongement des actions de l'AERE pour la mise en valeur du patrimoine agrumicole de Hammamet, actions qui ont donné d'excellents résultats en terme de sensibilisation, démobilisation et de réalisations concrètes sur le terrain ». Plus qu'un événement incontournable de l'agrumiculture, la salle d'exposition fut une vitrine exceptionnelle pour la gastronomie régionale. Plusieurs visiteurs, grand public et professionnels, ont arpenté les allées de ce salon qui a été rythmé par de nombreuses animations quotidiennes et une ambiance festive. Les stands de ce salon abritent des produits d'oranges, de citrons, de confitures et autres du terroir agricole ainsi que des machines agricoles. De même, ce salon a été marqué par la présence des différentes structures d'appui et des institutions agricoles et ce dans le but d'accompagner les agriculteurs de la région, les industries agroalimentaires et les nouveaux promoteurs. L'objectif est de positionner ce salon comme un véritable trait d'union entre les agriculteurs et les consommateurs. D'où ces stands du producteur au consommateur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.