CAN 2019 : TUNISIE…malheureusement c'est FINI !    CAN 2019 : Le onze de Tunisie contre le Sénégal    Par Abdelaziz Gatri – ALECA : gouvernement tunisien et U.E, après le main dans la main, le dos à dos    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    CAN 2019 : où voir Sénégal-Tunisie ?    Mercato : Naim Sliti pisté par plusieurs clubs    Le FTDES dénonce l'enterrement collectif des corps de migrants dans une fosse    CAN 2019 : La TUNISIE, ce soir ça PASSE…ou ça CASSE face au SENEGAL !    L'UTICA condamne fermement les déclarations de l'ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie accordées dernièrement au journal Le Monde    Tunisie: Démarrage du vote pour les élections municipales partielles du Bardo    Tunisie: Deux morts et dix blessés dans un accident de la route à Hammamet    Tunisie: Pour un différend il abat un jeune homme avec un fusil de chasse    Météo: Prévisions pour dimanche 14 juillet 2019    Tunisie – BCT : Les réserves en devises s'élèvent à 80 jours d'importation    Le Caire secoué par un séisme    Dialogue national autour de la situation des retraités et des personnes âgées    Quand des restaurants à la Goulette utilisent l'eau des puits pour cuisiner…    Plusieurs arrestations lors d'une campagne sécuritaire    Les ministres de l'Intérieur et du Transport examinent le renforcement des mesures sécuritaires préventives à l'aéroport de Tunis-Carthage    Tunisie: Rafia Naouar candidate au poste de 1e président de la Cour d'appel    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La nouvelle technologie Pop-Up camera du Huawei Y9 prime 2019 est disponible en précommande !!    Demi-finales de la CAN 2019 : 2 Duels Afro-Maghrébins ! Et si la Finale serait « Maghrébine » ?    A la découverte de la nouvelle Série A de Samsung    Météo du Weekend, des températures en hausse    Alerte au virus informatique : 25 millions de smartphones androïd infectés    Tunisie – Nabeul : Saisie de près de 6 tonnes de sucre subventionné    La Tunisie aura son pavillon à l'Exposition Universelle 'Dubai 2020'    Taoufik Rajhi : Le gouvernement prendra en charge 40% des dettes des familles nécessiteuses contractées auprès de la STEG    Fatchata: un projet artistique mobile pour une immersion au cœur des quartiers populaires de Tunis (vidéos)        Youssef Chahed reçoit S.E. l'Ambassadeur d'Egypte, Nabil al-Habachi, dans le cadre du prochain match des Aigles de Carthage    Washington veut une mission internationale après un nouvel incident dans le Golfe    Le Groupe Triki cède à Majda Tunisia sa participation à la Banque Zitouna (20,9%)    Certains acteurs de la société civile ont plus de mérite que le Front Populaire, déclare le vice-président de son bloc    CAN 2019 : Quatre vols de Tunisair pour les supporters des Aigles de Carthage    Présidentielles 2019 : L'ISIE publie les premières listes des électeurs    CAN 2019 (quart de finale) Tunisie/Madagascar 3-0 : les déclarations    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    La Capitale du Textile vivra sous les projos de la 2ème Edition de son défilé    L'association Alarm Phone dénonce l'indifférence tunisienne face à la situation des migrants    Ouverture de la 55e édition du festival international de Hammamet avec « Messages de liberté »    Festival international de Sfax 2019: Programme du 12 juillet au 06 août    Alfa Romeo célèbre la 34ème édition du Festival International de Musique de Symphonie d'El Jem    Festival International d'Ezzahra 2019: Programme de la 42ème édition    Tunisie-[vidéo] Le programme intégral de la 55ème édition du festival de Carthage    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    L'Ambassade US à Tunis restera fermée ce 1er Juillet 2019 pour des raisons de sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Essid respire, Marzouk se replace... chez l'UGTT
Publié dans Le Temps le 14 - 06 - 2016

La fin de la semaine passée a été marquée par plusieurs faits saillants qui risquent de laisser des empreintes négatives sur le paysage politique et social et sur l'avenir du pays.
En effet, au moment où les tractations vont bon train pour avancer sur la voie de la formation d'un gouvernement d'union nationale suite à l'initiative, dans ce sens, prise par le président de la République, le 2 juin courant, des faits concrets et des déclarations ont été enregistrés chez des parties influentes parmi les composantes politiques.
Alors que le chef de l'Etat procède, activement, à des concertations tous azimuts pour trouver un terrain d'entente sur la nature du futur gouvernement laissant entendre, une fois pour toutes, que les dés sont jetés, le chef du gouvernement, Habib Essid continue à travailler comme si de rien n'était: entretiens avec ses ministres, des visites presqu'inopinées d'inspection, une interview accordée à la chaîne de télévision « Al Arabiya » et même une présence remarquée à la soirée d'ouverture du Festival de la Médina !
Et avant de quitter le Palais des congrès, il aurait réclamé à Lotfi Bouchnaq de reprendre son tube: « Prenez les postes et les chaises, mais laissez la patrie » !
Pour rester dans l'ambiance de la Médina, on signalera cet autre événement consistant en l'inauguration d'un salon de thé-restaurant dénommé « Lemdina », mais dans la zone des Berges du Lac 2. Un événement qui créé un buzz énorme en attendant de faire couler beaucoup d'encre. Mais pourquoi tout ce tollé, s'interroge t-on ?
Tout d'abord, le projet est monté par un jeune député de Nidaa Tounès, Kacem Makhlouf. Ensuite, il y a eu toute cette armada de ministres pour assister à cette mondanité. Ils étaient conduits par la ministre du Tourisme, Selma Elloumi Rekik, qui a procédé à la coupure du ruban conférant, ainsi un cachet officiel à l'événement.
Mais il y avait, aussi, les autres ministres de Nidaa, Slim Chaker, Néji Jelloul, Saïd El Aïdi, Anis Ghedira et Khaled Chouket, les deux hauts responsables au Palais de Carthage, Slim Azzabi et Noureddine Ben Ticha, une pléiade d'élus de Nida à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), des hommes d'affaires, un grand nombre d'artistes-chanteurs et, bien entendu, un très grand nombre de représentants des médias.
Certains avancent qu'on ne peut reprocher à toute cette smala de s'être déplacée à « Lemdina », s'agissant d'une affaire privée concernant un de leurs amis, mais alors que vient faire la coupure des rubans par la ministre du Tourisme et la déclaration faite par le ministre des Finances comme quoi il s'agit d'un grand événement qui entre dans le cadre des investissements qu'il faut encourager puisque le propriétaire a déboursé 7 millions de dinars pour une éventuelle création de près de cent postes d'emploi.
Mais, n'avait-on pas dit que la priorité était accordée aux régions défavorisées de l'intérieur du pays ?! En voilà un investisseur, faisant partie du cercle du pouvoir, qui a énormément d'argent et qui donne le « mauvais exemple » !
Hafedh Caïd Essebsi, désormais number one de Nidaa, a fait une déclaration... sans queue, ni tête. En s'adressant à une journaliste d'une radio de la place, il lui dit en substance : « Vous étiez sûre de me trouver ici. La preuve, vous avez apporté votre micro avec vous pour me demander une déclaration... ». Sans commentaire !
L'autre grand parti, devenu number one à l'ARP, Ennahdha s'est occupé de choses sérieuses en finalisant l'élection des membres du Conseil de la choura et de son président. Et là, grosse surprise puisque c'est Abdelkrim Harouni qui a remporté la décision après un second tour et un duel fort serré avec Abdellatif El Mekki, pourtant, un des proches lieutenants de Rached Ghannouchi.
Ainsi, à Ennahdha, on a la preuve que les faucons n'ont pas désarmé et semblent, au contraire, avoir les faveurs de la base et de la majorité chez cette instance où on prend toutes les décisions importantes. Inutile de rappeler les diatribes de M. Harouni dans un passé pas très lointain. Il n'y a qu'à faire un tour à travers la toile pour voir et écouter des dizaines de vidéos où les discours enflammés et incitatifs ont été, souvent, au rendez-vous.
La ligne dure qui vient s'instaurer avec Abdelkrim Harouni et ceux qui ont voté pour lui au conseil de la choura, est venu faire planer le doute quant au langage « mielleux » tenu par le Cheikh lors du 10ème congrès d'Ennahdha. Déjà que les observateurs restaient dubitatifs sur les présumées nouvelles lignes suivies par le parti à Montplaisir.
L'autre fait significatif a été celui enregistré chez l'Union patriotique libre (UPL) où aux accusations excessivement graves lancées par Jamel Tlili contre le président de son ex-parti, Slim Riahi, ce dernier lui a adressé un cinglant démenti, bien entendu, tout en lançant un pavé dans la mare avec cette phrase : « En tout cas, je n'ai plus d'argent... ».
Entretemps, le gouverneur de la Banque centrale continue à tirer la sonnette d'alarme avec un dinar en dégringolade incessante et un endettement trop critique puisque le ministre des Finances, lui-même, indique que l'Etat est à la recherche de l'argent pour rembourser le prêt d'un milliard de dinars contracté auprès de l'Etat de Qatar du temps de la Troïka. A moins que le prêt dont il a annoncé l'obtention prochaine de chez l'Union Européenne va servir audit remboursement !
En dépit de toute l'importance des faits suscités, on pourrait les mettre sur le compte de l'intermède qui précède les choses sérieuses puisqu'on nous laisse entendre, du côté du Palais de Carthage, que la question du gouvernement d'union nationale va être tranchée d'ici la fin de la semaine en cours, voire avant.
Mais, la partie ne s'annonce pas de tout repos puisqu'il va falloir compter avec les exigences d'Ennahdha qui veut avoir sa part conformément et proportionnellement à son poids et avec les desiderata de Nidaa qui « exige » un chef de gouvernement des siens, mais encore faut-il trouver l'oiseau rare qui réunit le consensus nécessaire à l'intérieur de Nidaa et d'Ennahdha, ce dernier pouvant même réclamer le droit de choisir le candidat au Palais de la Kasbah !
Entre les deux, Mohsen Marzouk, coordinateur du Mouvement Mchrou3 Tounès joue la carte de l'UGTT en rencontrant, hier matin, accompagné des deux membres de son parti et anciens militants syndicalistes, Abdelmajid Sahraoui et Mustapha Ben Ahmed, son secrétaire général, Houcine Abassi,.
Alors, qui sera le successeur de Habib Essid qui « ne veut plus des chaises » !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.