Le marché boursier termine la séance de mercredi, sur une note morose    Kais Saied: Nous n'avons pas de problèmes avec les juifs mais plutôt avec les colonisateurs    France : 3 ministres épinglés pour dissimulation de revenus ça fait beaucoup!    Précisions du ministère de la Justice concernant le pass vaccinal    Affaire Khashoggi : le Saoudien arrêté à Paris ne serait pas le bon, Macron soulagé    Dans une conférence de presse sans journalistes, Kaïs Saïed exprime son soutien à la Palestine    Exode des cerveaux : 39 mille ingénieurs ont quitté la Tunisie    Tunisie : Vers une normalisation avec Israël ? Kais Saied tranche    Ennahdha victime du terrorisme, selon Ali Larayedh    Médenine: 36 élèves contaminés par le coronavirus    Coupe Arabe FIFA 2021 : Programme des quarts de finale les 11 et 12 décembre    Les pays où les habitants ont été le plus souvent ivres    Abdellatif Mekki : Les personnes qui gardent encore espoir en Kaïs Saïed n'ont rien compris !    Dr Rim Belhassine Cherif: Président du groupe régional pour l'Afrique de la Commission d'Etudes 13    Tunisie-officiel : Un mandant de dépôt contre...    TRANSTU: Changement du trafic du métro sur la ligne 1, entre les stations "Mohamed Ali" et "Kabaria"    Najla Bouden s'entretient avec Kamel Sahnoun et Walid Ben Salah    Les accords commerciaux avec l'Afrique : Le continent d'avenir    NBA : Lakers et Knicks à la relance, Dallas renversé par Brooklyn    UCL : Le Barça pourrait se qualifier ce mercredi ?    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 08 Décembre 2021 à 11H00    Vers la vaccination des enfants de 5 ans et plus ?    Exposition photos, films, concerts et arts numériques au programme de la 1ère édition du "Nawaat Festival"    ANALYSE | AUSTERITE — RELANCE : Des attentes qu'on ne peut ignorer...    Tunisie – UE : Don de 78 MDT de la BERD au ministère de l'Agriculture et à la STEG    Programme TV du mercredi 08 décembre    L'entreprise autrement: Le retard est devenu fatal    Variant «Omicron» — Reprise économique: L'imprévisibilité...!    JTC: Les spectacles au programme du 8 décembre 2021    Sfax: Concert afro-tunisien au théâtre municipal [Vidéo]    L'équipe de Tunisie se ressaisit: Sursaut rageur et coup d'éclat    CONDOLEANCES    Comment rendre le système éducatif plus efficace en Tunisie ? Ridha Zahrouni s'exprime sur le sujet [Vidéo]    Première étude sur l'Omicron: Le risque de réinfection trois fois supérieur par rapport aux variants Beta et Delta    Tunisie-officiel : Nouvelle date d'un jour férié    NEWS: Héni Amamou passe à l'EST    Handball — Mondial Dames d'Espagne — Congo-Tunisie (33-24): Un goût d'inachevé    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 8 au 18 décembre 2021: Le cinéma fête le théâtre    Les JTC 2021 rendent hommage à la Troupe de la ville de Tunis : Une consécration pour l'Histoire et le parcours    «Corde inconnue, fragment 1» de Fatma ben Aissa à Atelier Y: Déambulation artistique    Tunisie: Augmentation de 14% des prix du fer de construction    Tunisie : Signature d'un contrat de concession pour la restauration «d'El Karaka » de la Goulette et sa transformation en musée de la céramique artisanale    Connect International : Une visite à la capitale sénégalaise Dakar    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    JO d'hiver 2022 : Le Kremlin appelle à des JO libres de toute politique    Allemagne : Un gouvernement «pro-européen» à composante paritaire hommes/femmes    Malheureusement, la justice l'a innocent酠   Tunisie : Focus sur le projet de réaménagement du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rapport Bâle III 2017 en matière de LBA/FT: Recul du classement de la Tunisie de près de 70 places
Publié dans L'expert le 29 - 08 - 2017

Les Accords de Bâle III publiés le 16 décembre 2010 sont des propositions de réglementation bancaire. La réforme Bâle III fait partie des initiatives prises pour renforcer le système financier à la suite de la crise financière de 2007, connue sous le nom de « subprimes », pour garantir un niveau maximum de capitaux propres afin d'assurer la solidité financière des banques. Depuis, le comité établit un classement annuel des pays.
Dans son rapport pour l'année 2017, le comité Bâle III a classé la Tunisie au 59ème rang sur 146 avec une note de 6.5, étant souligné que plus la note est élevée, plus le risque est important. La meilleure note est attribuée à la Finlande avec 3.04 et la plus mauvaise à l'Iran avec 8.60, explique Taoufik Baccar, l'ancien gouverneur de la BCT.
Par rapport à 2016, la Tunisie a reculé d'environ 70 places ! puisqu'elle occupait le 129ème rang mondial sur 149 pays avec une note de 4,62, devançant tous les pays de la région MENA et même certains pays de l'OCDE (France, RU, USA, RFA, etc.).
L'excellent classement de 2016 a été rendu possible grâce en particulier, à la réforme législative de 2009 qui, de l'avis des experts du GAFIMOAN, a comblé l'essentiel des lacunes de la loi de 2003 et à l'adhésion de la CTAF au groupe Egmond des Cellules de Renseignements Financiers, une sorte de reconnaissance internationale, dans le cadre d'un processus engagé depuis 2006 et finalisé avec succès par les disciples de Samir Brahimi, Habiba Ben Salem et Lotfi Hachicha.
La raison essentielle du recul connu en 2017, tient au fait que les conclusions du 2ème rapport d'évaluation du dispositif LBA/FT adopté par la Plénière du Groupe d'Action Financière Moyen Orient /Afrique du Nord (GAFIMOAN) tenue au printemps 2016, étaient négatives pour ce qui concerne l'efficacité du dit dispositif. Sur l'ensemble des indicateurs relatifs à l'efficacité, onze au total, la Tunisie a obtenu des évaluations qui oscillent entre « faible » et « modéré ». Aucune notation du niveau « Elevé » ou « Significatif », n'a été attribuée au pays.
Il faut rappeler que le nouveau standard du Groupe d'Action Financière (GAFI), focalise désormais beaucoup plus sur l'effectivité ou l'efficacité des dispositifs nationaux LBA/FT, que sur leur conformité aux 40 Recommandations.
Si elle ne s'efforce pas à pallier aux insuffisances signalées dans le rapport d'évaluation de 2016, Il est fort à craindre que la Tunisie soit inscrite dans les mois à venir, dans la liste des pays et juridictions accusant des « déficiences stratégiques » établie par le GAFI et qui comprend suivant la « Déclaration publique » de juin 2017, la Bosnie- Herzégovine, l'Ethiopie, l'Iraq, la Syrie, l'Uganda, Vanuatu et le Yémen.
L'enjeu est donc de taille, car ce genre de mesure entamera sérieusement la réputation du site Tunisie d'autant qu'il coïncide avec la baisse vertigineuse de la notation souveraine, engagera le pays dans un processus long et pénible de redressement sous un suivi international rapproché et sévère et risque fort du reste, de dissuader les « bons » investisseurs et d'attirer les « plus mauvais ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.