Résultats préliminaires des élections présidentielles anticipées    Hafedh Caid Essebsi empêché d'entrer en Tunisie ?    Tunisie – Taux de participation au vote : 40% en Tunisie et 20% à l'étranger    Tunisie – Beaucoup de jeunes auraient été empêchés d'accéder aux bureaux de votes    L'Etoile du Sahel s'incline conte Asante Kotoko    Tunisie – Macron adresse ses condoléances à la famille Caïed Essebsi et témoigne sa sympathie au peuple tunisien    Nabil Bafoun effectue son devoir électoral au Bardo    En vidéo : Salma Elloumi vote à Nabeul    Programme TV du dimanche 15 septembre    CHAN-2020 – Tunisie : 25 joueurs se prépapent pour le match face à la Libye    Espérance de Tunis : formation rentrante contre l'Elect Sport    Le couple Zbidi s'acquitte de son devoir électoral    En photos : Abdelfattah Mourou et son épouse votent à la Marsa    Le Secrétaire général de l'UGTT Noureddine Taboubi vote à Fouchana    Ligue des champions : l'Etoile du Sahel prête pour défier Asante Kotoko    Les jeunes handballeuses tunisiennes remportent le Championnat d'Afrique des Nations à Niamey et se qualifient pour le Mondial de Roumanie    Ce que l'on sait de la tentative d'agression au couteau sur un agent de sécurité    Protestation devant le bureau de l'IRIE à Ben Arous    Rappel des différentes étapes du vote    BEN ALI serait toujours vivant, et poursuit sa convalescence chez-lui à Jeddah    Samsung Electronics célèbre ses 50 ans à l'IFA 2019    Programme TV du samedi 14 septembre    Projet tuniso-allemand : Nouvelle académie de gestion automobile à Sousse    La Cinémathèque Tunisienne rend hommage à Youssef Ben Youssef du 17 au 20 septembre (Programme)    A TOUS LES FANS DE BEAUTE : FOREO ARRIVE EN TUNISIE    En photos : CEED Tunisie honore ses jeunes entrepreneurs diplômés    Un quart des migrants arrivant en Italie sera accueilli en Allemagne    SIAMAP 2019: 14ème salon de l'agriculture, du machinisme agricole et de la pêche du 24 au 29 septembre    SAVE THE DATE – "Rêvons la Medina"    Festival National du Théâtre Tunisien: Première édition hommage à l'homme de théâtre Moncef Soussi    L'Equipe nationale de handball (filles – juniors) se qualifie pour la finale du Championnat d'Afrique des Nations à Niamey    Présidentielle 2019 : Démarrage des votes pour les Tunisiens à l'étranger    Une banque française refuse d'ouvrir des comptes à des étudiants tunisiens    Italien Business oscars 2019    Partenariat stratégique entre MERZ Pharmaceuticals et le Groupe VERTU    Le siège de la RNTA violé par des gangs du marché parallèle munis de bâtons et d'armes blanches selon leur syndicat de base    Italian Business Oscars 2019    Les Tunisiens trollent le député français ayant critiqué la Tunisie    BLACK MAMBA Un film de Amel Guellaty Avec Sarra Hannachi    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    EMEL MATHLOUTHI PUBLIE UNE NOUVELLE CHANSON + UNE NOUVELLE VIDEO    Salon MUSE de Mood Talent du 20 au 22 septembre 2019 à Dar El Marsa    En photos : Hend Sabri à la Mostra de Venise, encore un look qui fait sensation…    4 prix pour la Tunisie à la Mostra de Venise    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BCT - Conjoncture internationale
Publié dans L'expert le 27 - 06 - 2009

La Banque centrale de Tunisie (BCT) vient de publier son périodique de conjoncture numéro 83 relatif au mois de mars 2009. Analysant dans un premier temps, comme à l'accoutumée, l'environnement international, l'Institut d'Emission révèle qu'il a été marqué, au cours des quatre premiers mois 2009, par la poursuite des retombées de la crise financière et économique mondiale, notamment dans les pays industrialisés où l'activité économique s'est nettement réduite, malgré certains signes d'amélioration observés récemment dans bon nombre de pays, tels que les Etats-Unis et l'Allemagne. Les conjoncturistes de la Banque mère ont dans ce contexte souligné que pour faire face à la récession économique et limiter les difficultés que connaît le secteur financier et plusieurs autres secteurs, tels que l'industrie automobile et le secteur immobilier, les gouvernements, les autorités monétaires et les institutions internationales ont poursuivi leurs interventions pour garantir la stabilité du système financier mondial et consolider la croissance économique.

Réunion du G20 pour rétablir la confiance et relancer l'activité économique et l'emploi
Présentant les derniers principaux faits saillants de la crise financière et économique mondiale, le périodique de conjoncture relève en premier lieu la réunion du groupe des vingt (G20) du 2 avril 2009, au cours de laquelle plusieurs décisions ont été prises, visant essentiellement à rétablir la confiance et relancer l'activité économique et l'emploi, à travers la mobilisation d'une enveloppe globale de 1.100 milliards de dollars, dont 750 milliards pour doubler les ressources du Fonds monétaire international (FMI) qui augmentera, également, son capital par le biais d'émissions de Droits de tirages spéciaux (DTS) d'un montant de 250 milliards de dollars, outre la vente d'une partie de ses réserves d'or afin d'aider les pays pauvres touchés par la crise. Une enveloppe de 100 milliards de dollars sera affectée aux banques régionales de développement (à l'instar de la Banque asiatique de Développement et de son homologue africain), ainsi que 250 milliards de dollars pour financer le commerce international. La réunion du G20 a également cherché à renforcer le contrôle financier, restructurer les institutions financières internationales pour faire face à la crise et mettre en place un mécanisme de prévention à cet effet. De même, cette réunion avait pour objectif de relancer le commerce international et l'investissement et éviter les politiques protectionnistes, tout comme celui d'assurer une reprise durable et continue de l'économie mondiale.

L'action du Trésor américain et de la Réserve Fédérale
La BCT cite également la mise en place par le Trésor américaind'un programme commun avec les investisseurs privés pour acquérir les créances douteuses auprès des banques. Le volume des interventions d'acquisition des créances héritées de la crise immobilière atteignerait 500 à 1.000 milliards de dollars. De même, elle rappelle la décision de la Réserve Fédéraled'acquérir, au cours des six prochains mois, des bons du Trésor américain à long terme pour un montant de 300 milliards de dollars et d'augmenter ses achats des actifs alloués aux crédits immobiliers pour 750 milliards de dollars avec un maximum de 1.250 milliards de dollars. Ces mesures visent, entre autres, la baisse du taux d'intérêt sur les bons du Trésor puisque l'endettement des entreprises est lié au niveau de ces taux.

Les mesures d'ordre bancaire et financier
Au plan bancaire et financier, le périodique de conjoncture de la BCT met en relief la poursuite des faillites des banques, surtout aux Etats-Unis, avec des prévisions tablant sur la faillite de la société General Motors, le plus grand constructeur d'automobiles dans le monde. Pour éviter ce genre de situation, les gouvernements de certains pays européens, à l'instar de l'Allemagne et de l'Espagne, ont décidé d'intervenir en faveur des banques qui rencontrent des difficultés pour les protéger contre la faillite. En outre, la BCT rappelle la décision du gouvernement japonaisde prêter une part de ses provisions en devises aux entreprises qui rencontrent des difficultés pour se financer en devises. Ce dernier a exprimé, dans ce contexte, sa prédisposition à prêter 5 milliards de dollars à la Banque japonaise de coopération internationale qui soutient, en particulier, les entreprises exportatrices. Le gouvernement a, également, annoncé son quatrième programme de soutien à l'économie pour un montant global de 15.400 milliards de Yen ou environ 116 milliards d'Euros (3% du PIB) et ce, dans le but de relancer la demande intérieure, notamment la consommation privée en produits japonais, outre les encouragements fiscaux des produits d'économie d'énergie et la promotion des énergies renouvelables. Ce programme vise, également, la relance de l'emploi dans les secteurs porteurs, en particulier celui de la santé.

Des pertes colossales de 4.100 milliards de dollars
Selon le rapport du FMI du 21 avril 2009 sur la stabilité financière mondiale, les pertes attendues des banques et des institutions financières aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, au titre de la baisse de la valeur des actifs accrochés, s'élèveraient à 4.100 milliards de dollars, dont 2.712 milliards de dollars aux Etats-Unis, 1.193 milliards en Europe et 149 milliards au Japon et ce, depuis l'été 2007 et jusqu'à l'année 2010.

Une solidarité peu commune
Au niveau de la coopération internationale et à l'instar du Japon, la BCT relève que les pays de l'Union européennese sont engagés à mettre à la disposition du FMI une enveloppe de 100 milliards de dollars, afin de soutenir les pays affectés par la crise financière et économique mondiale. La Norvège a, également, exprimé sa prédisposition à mettre 4,5 milliards de dollars au profit du FMI, ainsi que le Canada et la Suisse (10 milliards de dollars chacun). Dans ce contexte, le FMI a poursuivi son intervention en faveur des pays pauvres, victimes de la crise financière, en décidant de prêter 540 millions de dollars à l'Arménie, entre 18 et 20 milliards d'euros à la Roumanie, 47 milliards de dollars au Mexique et 20,5 milliards de dollars à la Pologne. Les pays de l'Union Européenne ont, pour leur part, décidé de doubler les ressources du fonds d'intervention d'urgence au profit des pays de l'Europe de l'Est n'appartenant pas à la Zone Euro, pour atteindre 50 milliards d'Euros, sachant que la Hongrie et la Lettonie ont eu recours aux ressources de ce Fonds.
FMI: Révision à la baisse des prévisions de croissance économique mondiale en 2009
Dans ce contexte et sous l'effet de la poursuite des retombées de la crise financière, le FMI a révisé à la baisse ses prévisions pour la croissance économique mondiale attendue en 2009, ramenée d'une progression de 0,5%, selon les estimations du mois de janvier, à une baisse de 1,3%. La récession touchera les pays industrialisés (-3,8%), notamment les Etats-Unis (-2,8%), la Zone Euro (-4,2%) et le Japon (-6,2%). Pour les pays émergents et en développement, le taux de croissance restera positif au niveau de 1,6%contre des prévisions de 6,3%. D'autre part, les indicateurs économiques disponibles confirment la poursuite de la récession économique dans les principaux pays industriels. Aux Etats-Unis, les indicateurs disponibles ont connu une certaine amélioration, en particulier un accroissement, en février 2009, des ventes de logements neufs et des demandes de biens d'équipement. De même, l'indice de confiance des consommateurs a progressé en mars, avec des prévisions d'une baisse moins accentuée de la production manufacturière au cours du mois d'avril. A l'inverse, l'indice de la production industrielle a poursuivi sa régression en mars et ce, pour le cinquième mois consécutif, outre la contraction au cours du même mois du taux d'exploitation des capacités de production.

Le taux de chômage le plus élevé depuis 25 ans
Dans La Zone Euroet en dépit d'une certaine amélioration, les indicateurs d'activité des secteurs de l'industrie et des services sont restés, au cours du mois de mars 2009, en deçà de 50 points qui représentent une limite entre l'expansion et la récession. La BCT souligne que l'indice de la production industrielle du mois de février a baissé pour la sixième fois consécutive, outre les indices de confiance des consommateurs et des industriels qui sont revenus à leurs plus bas niveaux. Au Japon, la production industrielle, les exportations et les ventes d'automobiles ont accusé de fortes baisses en février 2009, outre la poursuite du recul de l'indice d'activité du secteur des services en mars. S'agissant de la situation de l'emploi, elle a poursuivi sa dégradation dans les pays industrialisés avec des taux de chômage atteignant 8,5% aux Etats-Unis en mars 2009, soit le taux le plus élevé depuis 25 ans, contre 8,1% en février, 4,4% au Japon et 8,5% dans la Zone Euro en février 2009 contre respectivement 4,1% et 8,3% un mois auparavant.
Evolution contrastée des cours mondiaux des produits de base
En ce qui concerne les cours mondiaux des produits de baseet après avoir franchi la barre de 50 dollars le baril, le 19 mars 2009 (environ 52 à 54 dollars), la BCT signale que les prix du pétrole brutont connu récemment une tendance à la baisse, en relation avec la fréquence des indicateurs affirmant la faiblesse de la demande mondiale et l'augmentation des stocks aux Etats-Unis à des niveaux records depuis 19 ans. Au cours des transactions du 23 avril 2009, les prix du léger Américain ont atteint 49,49 dollars le baril et ceux du Brent 50,03 dollars le baril. En revanche, les cours de la plupart des autres produits de base ont connu une certaine hausse, notamment les métaux. En particulier, les cours du cuivre et du zinc se sont accrus, le 22 avril 2009, de 53,3% et 26,8%, respectivement, par rapport à leurs niveaux de la fin de l'année précédente.

Repli des taux d'inflation en mars 2009
Pour les monétaristes de l'Institut d'Emission, la baisse sensible, notamment des prix des produits de base, a entraîné un repli des taux d'inflationau cours du mois de mars 2009, à leurs plus bas niveaux dans les principaux pays industrialisés. En particulier, les prix se sont contractés en termes de glissement annuel de 0,4% aux Etats-Unis, contre une hausse de 0,2% en février, alors qu'ils se sont limités à 0,6% dans la Zone Euro contre 1,2%un mois auparavant, niveau jamais atteint dans cette région.

Dépréciation de l'euro face aux autres principales devises, notamment le dollar américain
Les cambistes de la BCT ont par la suite analysé l'évolution des marchés des changes internationaux, affirmant que le cours de l'Euro a enregistré, récemment, une dépréciation par rapport au dollar, pour revenir à moins de 1,3 dollar l'Euro. Il a atteint 1,3028 dollar, le 23 avril 2009 contre 1,3248 à la fin du mois précédent. Cette tendance est imputable, essentiellement, aux résultats positifs réalisés par certaines entreprises financières et des sociétés américaines pendant le premier trimestre de l'année en cours, outre le ralentissement du rythme de l'activité économique dans la Zone Euro et la réduction de 25 points de base du taux d'intérêt directeur de la Banque Centrale Européenne, au cours de sa réunion du 2 avril 2009, pour le ramener à 1,25%.

Volatilité des indices boursiers sur les principales places financières
Par ailleurs, les conjoncturistes de la BCT ont passé au crible l'évolution des indices des principales bourses internationales, en particulier américaines, affirmant qu'ils ont enregistré récemment une légère amélioration par rapport au mois précédent, en raison essentiellement de l'amélioration de certains indicateurs économiques américains, tels que la confiance des consommateurs et la hausse des ventes des logements et des commandes de biens d'équipement, en plus de l'annonce par certaines institutions bancaires et financières de la réalisation de bénéfices pendant le premier trimestre de l'année. En particulier, les indices Dow Jones, Nasdaq et Nikkei ont progressé, le 22 avril 2009,de 3,6%,7,8% et 7,6%, respectivement, par rapport à la fin du mois précédent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.