Tunisie: Les risques de la défiance à l'égard des politiques au pouvoir    Vers la suppression de 25 autorisations pour les activités économiques    Abdelmajid Ezzar appelle à un dialogue qui trace les meilleurs choix économiques    Médenine: Air France reprend ses vols vers l'aéroport de Djerba-Zarzis    FITA 2021 : Neuf ministres africains seront présents aux côtés des plus grands bailleurs de fonds    Le programme des demi-finales de la Coupe de Tunisie    Ons Jabeur disputera deux finales aujourd'hui    Tunisie – L'image du jour    Ghar El Melh : Arrestation de deux personnes exploitant des parkings anarchiques    Tunisie – Ghar El Melh : Arrestation de deux « gardiens de parking » auto proclamés    Tunisie – Kairouan : Couvre feu à partir de 17 heures    Changement de la loi animale en Tunisie: Ça commence à décoller à l'ARP...    Ligue des champions – Demi finale aller – EST-Al Ahly (0-1): Le métier d'Al Ahly...    NEWS: Houcine Rabii positif au coronavirus    Canicule: Adopter les gestes de prévention pour éviter les complications    Exposition de groupe «Itération» à la Galerie Aïn Répéter pour mieux dire    Participation du centre international de Tunisie pour l'économie culturelle numérique à la foire du livre du 17 juin au 27 juin à la cité de la culture: Des livres audios et six essais par des voix féminines au programme    Affaire Nabil Karoui — l'association tunisienne des experts judiciaires affirme : «Aucune mise en accusation n'a été formulée à l'encontre des experts»    SALON POLLUTEC La Tunisie en tant qu'invitée d'honneur    Réseau méditerranéen d'investissement ANIMA: La Tunisie, premier pays bénéficiaire    Protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre: Observations préliminaires sur la situation en Tunisie    65e Anniversaire de la création de l'Armée: Hommage à l'Armée nationale et gloire au soldat tunisien    Entretien avec Ridha Dhib (artiste visuel et marcheur): Le devenir territoire    Covid-19: 86 décès et 2193 contaminations enregistrés le 18 juin 2021    Ammar Mahjoubi: L'histoire à Rome de César à Auguste    Ons Jabeur affronte Daria Kasatskina pour la finale du tournoi de Birmingham    Un hôpital de campagne militaire à Kairouan sur ordre de la présidence de la République    Rafik Abdessalem : Le référendum donnera une couverture à une nouvelle dictature aliénée    Trabelsi appelle à des réformes dans l'espace de travail basées sur une approche participative    La vulnérabilité de 53% des terres en Tunisie est très élevée face au phénomène de la désertification (ministère)    Démarrage du festival Gabès Cinéma Fen : Découvrez le programme du 19 au 26 juin 2021    Ouverture d'une exposition de femmes rurales au Palais Ennejma Ezzahra    Tunisie : La production nationale de gaz naturel augmente de 62%    Programme TV du samedi 19 juin    Handball | Play-off (11e journée) : CA-EST décisif pour le titre    Tunisie – Etats-Unis : Visite virtuelle de Wendy Sherman à Tunis    Euro: les matches de ce samedi    Un fils de la médina d'envergure universelle: Ibn Khaldoun    Houcine Abassi : Qui est Kaïs Saïed pour mettre en doute notre patriotisme ?    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Cannes 2021 : la tunisienne Kaouther Ben Hania membre du jury de la compétition Courts métrages    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etude :
Deux pour cent des enfants en Tunisie souffrent de la pauvreté infantile
Publié dans WMC actualités le 07 - 10 - 2014

2% des enfants de tranches d'âge différentes souffrent de la pauvreté infantile multidimensionnelle. C'est ce que révèlent les résultats d'une étude intitulée "Analyse de la pauvreté infantile en Tunisie, une approche de privations multiples".
L'enquête, dont les résultats ont été présentés, jeudi 2 octobre à Tunis lors d'une rencontre avec la presse, a été menée dans le cadre d'une approche participative sous la supervision d'un comité de pilotage composée des différentes parties concernées par l'enfance avec l'appui financier et technique du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).
L'UNICEF considère que "les enfants vivant dans la pauvreté sont privés des ressources dont ils ont besoin sur les plans matériel, spirituel et affectif pour survivre, se développer et s'épanouir, ce qui les empêche de jouir de leurs droits, de donner la pleine mesure de leurs capacités ou de participer à la vie sociale en tant que membres à part entière et égale".
Le sud-est, champion de Tunisie du travail des enfants
Selon cette étude, présentée par le consultant Abderrahmen Ellahga, le gouvernorat de Sidi Bouzid a enregistré les taux les plus élevés de pauvreté infantile pour la catégorie d'âge 24-59 mois avec 38,2% contre 3% au sud-ouest et 3,9% au district de Tunis.
L'étude souligne que le taux de pauvreté est nettement supérieur chez les enfants ayant une mère analphabète. Il s'élève à 29,3% contre 1,3% pour la mère qui a un niveau universitaire.
Ellahga a ajouté que durant la période prénatale, un enfant sur quatre en Tunisie bénéficie de moins de quatre consultations médicales, soulignant que cet indicateur reste, également, tributaire du niveau intellectuel de la mère mais aussi des attributs de développement notamment dans les régions intérieures qui souffrent de l'augmentation de la pauvreté infantile multidimensionnelle, dont le droit à la santé, à la nutrition et à l'eau potable.
Concernant la questionn relative au travail des enfants âgés de 5 à 14 ans, les taux les plus élevés ont été enregistrés dans la région du sud-est (4,8%) et dans le gouvernorat de Kasserine (4,4%) contre 0,5% au district de Tunis (le taux le plus bas). Le taux de pauvreté est de 2,5% pour les enfants de mères analphabètes, contre 0,7% pour les enfants des mères ayant un niveau universitaire.
L'étude a révélé des disparités entre les régions en termes d'ampleur de la pauvreté infantile qui varie selon le revenu de la famille, le niveau intellectuel de la mère et de la nature du milieu, rural ou urbain.
Ces différences qui touchent les différentes catégories d'âge se manifestent notamment dans les régions ouest, particulièrement au centre-ouest.
L'étude comporte plusieurs recommandations portant, notamment, sur l'amélioration des services de santé dans le milieu rural et les régions du centre-ouest, la généralisation de la vaccination de tous les enfants issus des zones rurales reculées, la mise en place de nouveaux mécanismes pour le suivi du phénomène de l'abandon scolaire et l'encouragement de la scolarisation, outre la lutte contre l'analphabétisme des mères et le déséquilibre régional.
L'étude repose sur l'analyse de la situation de l'enfant pauvre en se référant aux résultats de l'enquête nationale par grappes. Les indicateurs de pauvreté retenus dans le cadre de l'enquête nationale par grappes s'élèvent à 11: la nutrition, la santé, l'eau, l'assainissement, la protection, l'habitat, le développement de l'enfance précoce, l'éducation, l'accès à l'information, la violence et le travail des enfants.
Le secrétaire d'Etat au développement et à la coopération internationale, Noureddine Zekri a souligné lors de cette rencontre que les résultats de l'étude montrent que la disparité entre les régions et les catégories est due à l'échec de l'ancien modèle de développement.
L'étude permettra de fournir des données scientifiques qui seront prises en considération lors de la réforme des politiques et l'élaboration des programmes. La secrétaire d'Etat chargée des affaires de la femme et de la famille, Neila Chaâbane a souligné, de son côté, l'importance de cette étude dans la détermination des régions les plus vulnérables et des catégories ciblées par les nouveaux programmes et par la réforme structurelle.
La souffrance de l'enfant est intimement liée à celle de la mère, a t-elle affirmé, appelant à ce que toute stratégie mise en place au profit de l'enfant doit accorder une importance particulière à la promotion du niveau intellectuel de la femme.
De son côté, la représentante de l'UNICEF en Tunisie, Maria Luisa Fornara, a souligné que le résultats de cette analyse qui seront mis à la disposition des responsables au moment où la Tunisie s'apprête à élaborer de nouvelles stratégies de réformes et de développement, permettront d'affiner les analyses sur la situation actuelle de l'enfance dans les différents domaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.