Peugeot dévoile sa nouvelle identité visuelle    Covid-19 | 164 cas confirmés d'infection en milieu scolaire du 23 au 28 février 2021    Tunisie – Coronavirus : Suspicion d'apparition d'une nouvelle souche à Kasserine    Abir Moussi à Béja cette semaine    Les cinq piliers de la BERD en faveur des entreprises tunisiennes pour exporter    Tunisie: La tomate séchée, un produit traditionnel remis au goût du jour (Album photos)    Le CMF recourt à la justice pour sommer Tunisair de publier ses états financiers    Belgacem Tayaa, de nouveau administrateur délégué de Tunisair    Lancement bientôt de la campagne nationale « Tunisie sans déchets »    Ali Kooli : nous avons échappé à une notation plus sévère    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 02 MARS 2021 à 11H00    Nouvelles révélations choquantes autour de la réception des vaccins    Yassine Ayari : Kais Saied n'est pas un Dieu    Comment sortir de la crise économique selon l'Union Tunisienne des Professions Libérales    Concert Mozart par les musiciens et les choristes du Carthage Symphony Orchestra le 13 mars    Badreddine Gammoudi : D'autres parties ont reçu des vaccins et des hauts cadres ont été vaccinés !    Ooredoo Tunisie lance le bouquet OSN Streaming App    OMS : Il est prématuré et irréaliste de penser vaincre le Covid-19 d'ici la fin de l'année    Audition des membres du gouvernement : Sur fond d'instabilité généralisée    CONDOLEANCES    Programme TV du mardi 02 mars    Les nouvelles dates du festival Gabès Cinéma Fen 2021    Championnat d'Espagne (25e journée) : Résultats complets    Grève des jeunes médecins : Des revendications sans réponse    Contrepoint | Inégalités...    Mini-foot | Super league Elite ( 6e journée ) : Arriadh toujours imbattable    Ligue 2 | 5e journée ­- Groupes 3 et 4 : L'ES Djerba, solide leader    News | Adel Chedli rejoint Willy Sagnol    Une nouvelle approche de la recherche scientifique en Tunisie : les recherches terrain    Tunisie-FTH: Les professionnels du tourisme demandent au gouvernement de mettre fin à la politique de deux poids deux mesures    Tunisie [Audio]: Un député d'Ennahdha dément que Rached Ghannouchi ait reçu un vaccin du coronavirus    Ligue 1 : programme de la 15e journée et les arbitres    Météo | Pluies éparses dans quelques regions et températures stables    Tunisie – Deux ambassades ont été autorisées à ramener des doses de vaccin    Sadok Jabnoun compare le scandale des vaccins au Watergate    Les dirigeants ont oublié qu'ils ont des comptes à rendre    Sami Lajmi va tenter d'organiser des spectacles gratuits    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    Le jeune YouTubeur Fekrinho retrouvé mort à Oran    Real Madrid vs Real Sociedad: chaines qui diffusent le match de Liga Espagnole    Officiel en Algérie : Le parlement sera dissous aujourd'hui    Aucun site classé patrimoine mondial depuis 1997, Habib Ben Younes tire la sonnette d'alarme    "Je découvre mon pays" un projet culturel ambitieux en Tunisie soutenu par le programme "Tfanen"    Habib Bouhaouel nous quitte : un journaliste de talent et un caricaturiste redoutable    Exposition personnelle d'Ismaïl Bahri à la galerie Selma Feriani: Chroniques de l'invisible    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une Banque Centrale new look
Publié dans WMC actualités le 15 - 05 - 2006

La Chambre des députés a adopté un projet de loi tant attendu, celui amendant et complétant la loi de 1958, relative à la création et à l'organisation de la Banque centrale de Tunisie (BCT) (mardi 2 mai 2006). Cette législation dote la BCT de nouvelles prérogatives dans les domaines du conseil, du suivi, de la transparence, du contrôle et de la publication d'informations financières et économiques.
Finalité: harmoniser le fonctionnement de l'Institut d'émission tunisien avec celui des Banques centrales de pays développés et la préparer à négocier, avec succès, des échéances futures majeures : intégration totale de l'économie locale à l'économie de marché avec comme corollaire l'ouverture totale des frontières à la concurrence étrangère, convertibilité totale du dinar et évolution de Tunis vers le statut d'une place financière régionale.
La démarche proposée, en matière de conduite de la politique monétaire, vise à garantir la stabilité des prix en tant qu'objectif majeur et à utiliser les taux d'intérêt et l'ouverture du marché en tant qu'instruments pour mener à bien cette politique. Pour les pouvoirs publics, la stabilité des prix a pour but d'édifier une économie compétitive sur des bases saines et pérennes propres à garantir aux entreprises un meilleur rendement et aux citoyens un pouvoir d'achat décent.
Perçue comme indicateur de confiance des opérateurs dans le système économique et financier du pays, cette stabilité est tributaire d'une adaptation continue entre le rythme de création monétaire et celui du développement économique.
Pour mieux saisir l'enjeu de cette stabilité, la non stabilité des prix a pour effet immédiat de réduire l'épargne et d'encourager l'inflation. Un tel phénomène incitera les investisseurs à recourir à l'épargne de courte durée et à investir dans les spéculations immobilières, partant, à priver les établissements de crédit de ressources permanentes et les entreprises de sources de financement à un coût acceptable.
Concrètement, la nouvelle législation dote la BCT de prérogatives qui lui permettent d'élaborer des statistiques et de mener des enquêtes, à court et moyen terme, sur les tendances et évolutions de la conjoncture monétaire et financière, l'ultime objectif étant de mettre à la disposition du grand public des indicateurs objectifs.
Par ailleurs, en vertu du nouvel amendement, la BCT va cesser d'accorder au Trésor des facilités de crédit sous forme de découverts de compte courant. Pour mémoire, déclare-t-on au Premier ministère, l'Etat n'a jamais recouru par le passé à ce genre de financement.
L'autre objectif poursuivi par cette nouvelle loi consiste en la maîtrise du système de paiement. En prévision de la libéralisation des services financiers à l'échelle mondiale et l'émergence de mastodontes à activités multiples, la BCT est habilitée, dorénavant, à tenir un registre sur les risques et aléas de paiement par chèque, par carte bancaire ou par autres modes de paiements futurs.
A cet égard, il faut signaler que le nombre des cartes est estimé, jusqu' à fin mars 2006, à 990 mille, l'objectif étant d'avoir une carte de crédit pour chaque compte bancaire d'ici fin 2009.
Quant à la sécurité des transactions, la BCT a franchi un pas important en la matière à travers l'adoption d'un système de télécompensation électronique.
Parmi les réformes futuristes qui ne manqueront pas de marquer le système bancaire tunisien, celle des Virements des Gros Montants (VGM) de plus de 50 mille dinars qui vise la sécurisation des règlements dans le cadre du traitement automatique et automatisé des opérations de paiement. Dans le domaine du contrôle, la BCT est habilitée à contrôler les établissements de crédits et à veiller à la stabilité du système financier et à sa sécurité.
A cet effet, elle est autorisée à conclure des conventions avec les institutions de contrôle telles que le Conseil du marché financier (CMF), les établissements de crédit et les assureurs. Ces accords favoriseront la formation, l'échange d'informations, d'expertises et la conduite en commun d'opérations de contrôle après autorisation des autorités de tutelle.
Vient ensuite l'exigence de transparence. La BCT est tenue, aux termes de la nouvelle législation, de soumettre ses comptes à un audit international. Selon Mounir Jaïdane, secrétaire Général du gouvernement, la sélection de deux auditeurs externes se fera par appel d'offres international. Le choix définitif revient au président de la République sur avis du gouverneur de la BCT.
Elle est, également, tenue de publier, régulièrement et périodiquement, les procès verbaux des réunions de son Conseil d'administration et de remettre une copie de son rapport annuel au Parlement et au sénat.
L'autre nouveauté de la loi concerne la création au sein de la BCT d'un «observatoire des services bancaires» chargé du suivi de la qualité des services bancaires fournis par les établissements de crédit. A cette fin, la BCT effectuera des études sur les prestations bancaires et la mise au point de normes et références de qualité devant aider les banques à améliorer leurs services et les clients à s'informer du coût des prestations fournies et de leur qualité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.