Tunisie : Vers un renforcement de la coopération entre l'Intérieur et la Justice    Tunisie – Union européenne : Entretien téléphonique Saïed-Borrell    Indian Wells: Ons Jabeur perd sa demie finale contre Paula Badosa    Foot – Programme TV des championnats européens    Business du Foot : Gianni Infantino persiste et signe pour un "Mondial biennal"    Coupes d'Afrique des clubs : programme des matches de Samedi    Arabie Saoudite: La grande mosquée de la Mecque fonctionnera à pleine capacité à partir de cette date    Prévisions météo pour ce samedi    Fête du Mouled: Démarrage de la 4ème édition du festival à Kairouan    Le nouvel ambassadeur de Tunisie à Stockholm, Riadh Ben Slimane: Une attention royale    Entretien entre Kaïs Saïed et Josep Borrell    Tunisie : Nouvelles nominations au sein du MJS    Le nouveau gouvernement appelé à donner au secteur agricole et de la pêche la priorité absolue (UTAP)    GB : Un député britannique poignardé à mort dans une église. La piste terroriste n'est pas écartée    Tunisie – Najla Bouden se réunit avec les membres de son gouvernement    Tunisie – Moncef Marzouki sous le coup d'une enquête judiciaire    Bilan - Covid-19 : 131 nouveaux cas et cinq décès le 14 octobre    Les membres du Grand Jury des JCC    PSG vs Angers : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La championne olympique Raoua Tlili privée de son salaire !    Abir Moussi interdite d'accéder au carré des martyrs à Bizerte    Covid-19 : L'Allemagne retire la Tunisie de la liste des pays à haut risque    Tunisie: Si on ne sait pas où aller, on n'ira nulle part !    Orange Summer Challenge 2021 : L'innovation au service du recyclage des déchets plastiques    Journée internationale des femmes rurales : La question du transport des ouvrières agricoles reste pendante    L'expertise Bosch au cœur des stations-services Shell    Revue de la semaine du 8 au 15 octobre 2021: Premier conseil des ministres après la formation du gouvernement    Par Abdelaziz Gatri : Thomas Sankhara, ou l'Afrique assassinée    Un jour férié à l'occasion des fêtes du Mouled        Soirée Astronomique à la Cité des Sciences à Tunis sous le thème des Exoplanètes    Moody's- Mounira Ayari: C'est la 10e rétrogradation depuis 2011, ne faites pas semblant d'être surpris    Gordon Gray: Kais Said n'apprécie pas le principe de la séparation des pouvoirs    Entreprises publiques- L'Etat est un mauvais gestionnaire selon Moez Joudi    Ons Jabeur se qualifie à la demi-finale d'Indian Wells et accède au Top 10    Hichem Ajbouni- Le scénario libanais s'approche à grands pas    Tunisie : Entrée gratuite aux musées et sites historiques vendredi 15 octobre    Accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques à cette date    Liban : 3 morts et 20 blessés dans une manifestation à Beyrouth    Exposition "La Syncope Du Mérou" de Belhassen Handous à Central Tunis    Francophonie : Le Vieux port de Bizerte accueille le concert littéraire "Lectures croisées autour de la mer"    Festival du film d'El Gouna : Le spectacle est maintenu malgré l'incendie    Secousse sismique à Gabès    Oscar 2022 : Le film Tunisien "Fartattou Dhehab" de Abdelhamid Bouchnak en lice pour le meilleur film international    Des hauts gradés de la marine d'Europe et d'Afrique en conclave à Tunis    Le chef de l'Etat assiste à l'éloge funèbre des militaires décédés dans le crash de leur hélicoptère    Nouvelle secousse sismique à Béjà    Jendouba-Bousalem-Béja sur le front de la plaque africaine : ça bouge ! explication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19 : L'OIT appelle à stimuler l'économie et la demande de main-d'oeuvre
Publié dans WMC actualités le 29 - 04 - 2020

Aujourd'hui, des millions d'entreprises à travers le monde ont du mal à tenir la tête hors de l'eau. Elles n'ont pas d'épargne ou pas d'accès au crédit.
L'Organisation internationale du travail (OIT) est très inquiète face l'intensification des pertes d'emploi, estimant que près de la moitié de la main-d'œuvre mondiale pourrait perdre ses moyens de subsistance.
Les dernières données de l'OIT sur l'impact de la pandémie Covid-19 sur le marché du travail ne sont pas bonnes, révélant des "effets dévastateurs sur les travailleurs de l'économie informelle et sur des centaines de millions d'entreprises dans le monde".
En effet, l'OIT indique que 1,6 milliard de travailleurs de l'économie informelle (près de la moitié de la main-d'œuvre mondiale) doivent désormais faire face au danger immédiat de voir leurs moyens de subsistance anéantis, avertit l'organisation.
L'Observatoire de l'OIT souligne dans une note de conjoncture initulée "Covid-19 et le monde du travail…", que la baisse du nombre d'heures travaillées pour le deuxième trimestre 2020 va s'aggraver de manière significative par rapport à l'estimation précédente.
Rapportée au 4e trimestre 2019, une baisse de 10,5% est attendue, ce qui correspond à 305 millions d'emplois à temps plein (avec comme base une semaine de travail de 48 heures), … conséquence de la prolongation et de l'extension des mesures de confinement.
L'OIT indque que la situation a empiré au niveau régional. Dans les Amériques, l'estimation s'établit à 12,4% de perte d'heures travaillées au 2e trimestre (si l'on compare aux niveaux d'avant la crise); Elle est de 11,8% pour l'Europe et l'Asie centrale; contre 9,5% pour les autres régions du monde.
Evoquant les travailleurs qui vivent dans des pays où les lieux de travail font l'objet d'une fermeture obligatoire ou recommandée, l'OIT fait part d'une baisse de 81 à 68% ces quinze derniers jours.
Cause principale : les changements intervenus en Chine, naguère considérée comme une industrie industrialisante, compte tenu du fait qu'elle faisait travailler des centaines de milliers d'entreprises à travers le monde.
"Au niveau mondial, plus de 436 millions d'entreprises font face à des risques élevés de perturbations. Ces dernières exercent leur activité dans les secteurs économiques les plus touchés, comme c'est le cas de 232 millions d'entre elles dans la vente en gros et au détail, 111 millions dans l'industrie, 51 millions dans l'hôtellerie et la restauration, et 42 millions dans l'immobilier et d'autres activités commerciales", explique l'OIT.
Dans ces conditions, l'organisation des travailleurs appelle à la mise en place de "mesures urgentes, ciblées et souples afin de soutenir les travailleurs et les entreprises, notamment les petites entreprises, ceux qui exercent leur activité dans l'économie informelle ainsi que les autres personnes vulnérables".
Elle estime également que "ces mesures de relance économique doivent être génératrices d'emplois, soutenues par des politiques et des institutions du travail plus robustes, et des systèmes de protection sociale mieux financés et plus complets".
Toujours dans ce cadre, ‘OIT estime qu'"une coordination internationale au niveau des mesures de relance et d'allégement de la dette est également essentielle pour rendre la reprise économique optimale et durable. Les normes internationales du travail, qui bénéficient déjà d'un consentement tripartite, peuvent servir de cadre".
Guy Ryder, directeur général de l'OIT, affirme: «Au fur et à mesure de l'évolution de la pandémie et de la crise de l'emploi, le besoin de protéger les plus vulnérables devient de plus en plus pressant. Pour des millions de travailleurs, l'absence de revenus signifie plus rien à manger, et l'absence totale de sécurité et d'avenir. Des millions d'entreprises à travers le monde ont du mal à tenir la tête hors de l'eau. Elles n'ont pas d'épargne ou pas d'accès au crédit…»
Espérons qu'il sera entendu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.