Deux manifestations se mêlent à l'avenue Habib Bourguiba, entre pro et contre Kaïs Saïed    Libération des prévenus dans l'affaire Instalingo    Le PNUD soutient l'inclusion financière des femmes tunisiennes au Sud    Tunisie : L'instabilité ébranle les plus grands secteurs d'emploi    Détails de l'arrestation de Seif Eddine Makhlouf    Saint-Etienne vs Bordeaux en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Les manifestations se poursuivent dans la capitale [Vidéo en direct]    Espérance de Tunis (EST) vs US Monastir : Sur quelle chaîne regarder le match en direct et live streaming ?    Près de 44% des détenus ont été vaccinés contre le Covid19    Une manifestation hostile à Kaïs Saïed devant le théâtre municipal de Tunis    Business du Foot : La Covid-19 a fait perdre 210 millions de d'euros à la Juventus de Turin    Foot-Europe: le programme du jour    Le CSM choisit le premier président de la Cour de cassation    Disparition de l'ancien président algérien, Abdelaziz Bouteflika, à l'âge de 84 ans    Mabrouk Korchid appelle Kais Saied à lever toutes les assignations à résidence    Bayern Munich : Opéré, Kingsley Coman indisponible 2 semaines    Football : pas de matchs officiels en Guinée jusqu'à nouvel ordre    Bilan Covid-19 : 797 nouveaux cas et 8 décès le 16 septembre    0,2% de progression pour le Tunindex à la clôture de la séance de vendredi    Consulat général de Tunisie à Nice et Monace: Avis aux citoyens    Mohamed Trabelsi : Maintien de la retenue sur salaire de 1% comme contribution solidaire    Décès de l'ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika    Algérie : L'ancien président Abdelaziz Bouteflika n'est plus    Tunisair : Reprise des vols vers la Libye    Jeu Rentrée 2021 by Ooredoo : 40 000 DT CASH sont mis en Jeu !    Monde-Daily brief du 17 septembre 2021: L'Italie rend obligatoire le pass sanitaire pour tous les travailleurs    Les bailleurs de fonds sont-ils toujours intéressés par le financement de la Tunisie ?    Sihem Ayadi : J'ai appris mon limogeage sur Facebook en pleine réunion !    Tunisie – Libye : Comme prévu, le poste frontalier Ras Jedir a rouvert vendredi 17 septembre    Plus de 1,6 milliard de dinars de recettes touristiques, au 10 septembre 2021    Orange Tunisie lance son appel à projets Villages pour l'année 2021    Evasions Sonores: Performances artistiques live par Oussama Menchaoui et Dawan    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Septembre 2021 à 11H00    Change devises en dinar tunisien : Cours du 17 septembre 2021    Monde- Daily brief du 16 décembre 2021: Barrage de la Renaissance- L'Ethiopie condamne la position de la Tunisie    Appel à films pour présenter la candidature de la Tunisie à l'"Oscar du meilleur film international"    Le film "Une histoire d'amour et de désir" dans les salles tunisiennes à partir du 29 septembre    Le musée de Bardo fermé depuis le 25 juillet 2021    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Tunisie – L'armée nationale appelle les marins pêcheurs à ne plus opérer dans les eaux territoriales libyennes    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    WHALE, le festival de la nouvelle génération d'artistes tunisiens du 17 au 19 septembre à Hammamet    La Tunisie aux Assises internationales de l'édition indépendante en Espagne    L'ATB soutient la 6ème édition de Djerba Music Land    La culture en ruines: Incitation au culturel en temps exceptionnels    Cinq enseignements à tirer de l'abominable gestion américaine de la tragédie afghane    Gilles Kepel - Vingt ans après : du 11 septembre à la chute de Kaboul    Tunisie : Un séisme d'une magnitude de 3,7 degrés enregistré à Ouled Haffouz    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



[TRIBUNE] Lettre ouverte d'artistes et intellectuels tunisiens pour défendre la République
Publié dans WMC actualités le 02 - 08 - 2021

Après les décisions prises par le président de la République, Kaïs Saïed, nous artistes et intellectuels tunisiens rappelons à l'opinion publique nationale et internationale les faits suivants :
– Depuis 11 ans, la Tunisie a été ravagée par l'islam politique et ses complices à tous les niveaux.
– Sur le plan économique, c'est l'effondrement avec un endettement dépassant 35 millions d'euros (plus de 105 milliards de millimes tunisiens), une inflation galopante, la flambée des prix, et la fermeture de centaines d'entreprises.
– Le système de santé se porte très mal malgré l'existence d'excellents médecins. Les derniers gouvernements, par manque de responsabilité et d'anticipation, ont provoqué la mort de plus de 20 mille personnes par la Covid-19.
– L'éducation, c'est 100 mille élèves exclus chaque année.
– Les médias sont sous la coupe du parti Ennahdha. Dans ce milieu, tout s'achète et tout se vend malgré la résistance de quelques journalistes et médias. Les obscurantistes ont investi et infesté les médias.
– La culture est le parent pauvre des gouvernements successifs. Le dernier président du conseil des ministres a défini la culture comme un simple divertissement et les créateurs n'ont jamais trouvé un soutien réel de l'Etat.
– Les ministères de la Justice et de l'Intérieur, sous la coupe du parti Ennahdha, ont pour fonction principale de protéger les terroristes (voir l'affaire du juge Béchir Akremi), ainsi que les corrompus et les criminels politiques. Et cela malgré la résistance héroïque et stoïque de quelques juges et de quelques sécuritaires.
– Le parlement, mis au pas par le parti Ennahdha, s'est transformé en une institution au service des partis et non de la patrie tout en avalisant la violence contre les femmes. Certains membres de ce parlement protègent le terrorisme et les grands affairistes.
– Plus de 100 mille cadres, ingénieurs, informaticiens et médecins ont quitté la Tunisie.
– Le système gouvernemental, dirigé et orienté par le parti Ennahdha, a mis à genoux l'Etat et gommé l'espérance dans le pays.
Nous estimons, nous artistes et intellectuels tunisiens, que le président Kaïs Saïed n'a pas effectué un coup d'Etat comme le prétendent quelques théoriciens du droit ou les partisans d'Ennahdha, mais qu'il a mis sur rails un Etat qui refuse l'influence de la théocratie et de la mafia. Le président a ainsi mis un frein à l'expansion d'un régime théocratique portant le masque de la démocratie.
Les gouvernements occidentaux doivent comprendre que l'islamisme est un système destructeur de toutes les libertés, des droits de la femme et des aspirations des jeunes malgré son discours pseudo-démocratique. Faut-il rappeler qu'Hitler a pris le pouvoir grâce à la démocratie et qu'aujourd'hui
Ennahdha utilise l'outil démocratique et le lobbying en Occident pour conserver un pouvoir absolu au service de ses intérêts mercantiles malgré toutes les apparences.
Nous refusons en même temps tout pouvoir théocratique « vernissé » et tout pouvoir civil limitateur des libertés et de la modernité. Nous continuerons à défendre l'idée d'un Etat démocratique, social, moderne et protecteur de la liberté et de la culture quel que soit le système qui nous gouverne.
Dans son action, le président Kaïs Saïed bénéficie de notre soutien, mais notre vigilance demeurera intacte pour le critiquer à chaque fois où les libertés et les droits seraient menacés.
Pour toutes ces raisons, nous nous opposons et nous nous opposerons à toute pression ou ingérence des gouvernements en faveur de l'islam politique et d'un système mis en place depuis 11 ans pour détruire notre pays et ses valeurs ancestrales faites de liberté, de tolérance, de modernité et des droits de la femme et de l'espérance des jeunes.
Il est intolérable de constater l'intervention négative de quelques gouvernements occidentaux et de l'Union européenne qui cherchent à remettre sur selle l'islam politique chez nous et qui le combattent chez eux.
Nous espérons que ces gouvernements soutiendront le pays d'Elyssa, d'Hannibal, de la Kahena, et de centaines de milliers de citoyens, femmes et hommes, qui sont sortis spontanément dans la rue le 25 juillet 2021 pour exprimer leur soutien au président et la fin d'un système théocratique et mafieux qui fait semblant de porter haut le flambeau de la liberté.
Nous nous engageons à être vigilants pour contribuer à protéger la liberté, toutes les libertés quel que soit le pouvoir politique en place.
Les signataires
Olfa Youssef
Nja Mahdaoui
Fawzia Cheikhrouhou Charfi
Moncef Ben M'rad
Selma Akrout
Youssef Seddik
Zahia Jouirou
Moncef Bouchrara
Salwa Charfi
Sami Ben Slama
Jalila Baccar
Fathi Jelassi
Naila Silini
Abdelaziz Dahmani
Ikbal Gharbi
Fadhel Jaibi
Chema Gargouri Jamoussi
Brahim Eltaif
Sana Ghénima Anouar Moalla Emna Jeblaoui
Lassaad Jammoussi
Zeineb Toujani
Mohamed Kouka
Wahida Dridi
Moncef Mezghani
Soumaya Berjeb
Mohamed Ali Ben Belgacem
Fatma Marrakchi Charfi
Moncef Lemkacher
Rafik Boujdaria
Ibtissem Oueslati
Hasna Bjaoui
Ali Ouertani
Zeineb Cherni
Afif Bouni
Ahmed Mannai
Mounir Charfi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.