Saïed-Macron : deux communiqués, deux versions    Imed Ghabri : le tribunal administratif vient de trancher en faveur de certains juges révoqués    Quel visa faut-il avoir pour aller à Kerkennah ?    Météo du mercredi 10 août 2022    Le secrétaire américain à la défense : le rêve de la Tunisie d'un gouvernement indépendant est en danger    UEFA CL : Ferencváros et Laidouni largement dominés et éliminés    Coupe de la CAF : Le tirage complet du tour préliminaire    USA, Saïed, Macron … Les 5 infos de la journée    Tunisie – Trois enfants et trois femmes morts dans le naufrage d'une barque de clandestins    Au 8 août, 66462 tunisiens ont reçu une 4ème dose de vaccin anti-Covid    Entretien téléphonique entre Kais Saied et Emmanuel Macron    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Siliana: 223 infractions économiques relevées    Macron a écouté Hollande : il revalide les plans de Saïed et mieux encore…    Jeux de la solidarité islamique : 20 athlètes tunisiens en Turquie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    Tunisie : Mandat de dépôt contre une maire    Monde : Daily Brief 09.08.22 Ukraine : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky brandit le spectre de la catastrophe de Tchernobyl    En Tunisie, faciliter l'accès à l'eau et l'émancipation des femmes    Les Britanniques perdent leur flegme face à l'inflation : ils ne veulent plus payer les factures    Tunisie-Officiel: Approbation de l'accord de prêt de 130 M$ avec la BIRD    West Hunt, le jeu tunisien avec 82% de feedback positif sur Steam    SBS Informatique s'allie à Banque Zitouna pour offrir de meilleurs équipements aux gamers    Annulation de plusieurs vols en provenance de Bamako : Tunisair est-elle responsable ?    Spectacle Lotfi Abdelli : La polémique va-t-elle mettre fin au one man show de l'humoriste Tunisien?    Lotfi Abdelli dénude les Tunisiens    « Orchestre du Bal de L'opéra de Vienne » au Festival international de musique symphonique d'El Jem : Un retour gagnant !    «The Jacksons» au Festival international de Carthage : Emouvant hommage à Michael    Galaxy Unpacked 2022 de Samsung : L'évènement de reveal en livestream le 10 août    Tunisie : Arrestation pour adultère d'une actrice de télévision connue...du nouveau    Culture et politique : Faut-il une révolution des esprits ?    ''Le Tunisien aime son pays mais n'aime pas l'Etat,'' selon Zargouni    3 millions de touristes ont visité la Tunisie jusqu'à fin juillet 2022    Kasserine: Concert de l'artiste Faia Younan (Vidéo)    Tunisie : la jeune handballeuse Ibtihel Soltana n'est plus    Tunisie: Les extraits de naissance pour les enfants seront numériques    Play-out | La commission nationale d'appel prononce son verdict aujourd'hui : Quelle planche de salut pour la FTF ?    Météo : Températures élevées et mer peu agitée    ESS | Mohamed Mkacher, nouvel entraîneur : L'appel du cœur !…    Kais Saied : Même les pauvres sont prêts à faire des dons au profit de l'Etat    Prix au marché municipal de Gafsa [Vidéo]    Un nouveau virus inquiétant détecté    Kyle Benson: A Commitment Mentor Emphasizing Intentional, Passionate & Safe Bonds Between Committed Partners    Chokri Hamada menace de ne plus sécuriser les spectacles portant atteinte au goût public    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Tribune | Mon message d'Hiroshima    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Haykel Mekki : Ennahdha et ses pare-chocs seront exclus du dialogue national
Publié dans Business News le 07 - 10 - 2021

Le député et leader du mouvement Echaâb, Haykel Mekki a tenu l'ensemble des acteurs politiques pour responsables de la dégradation de la situation économique. « Le risque de faillite du pays est bel et bien présent. Il résulte de la mauvaise gestion durant la dernière décennie. Ennahdha et ses alliés en sont les premiers responsables », a-t-il dit.
Invité le 7 octobre 2021 par la radio Shems FM, Haykel Mekki a considéré que le communiqué de la Banque Centrale de la Tunisie (BCT) du 6 octobre 2021 rappelait les appels que le gouverneur de cette institution a formulé à l'occasion de ses auditions par l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). « Il y avait un conflit direct entre le gouverneur de la BCT et le gouvernement Mechichi et son ministre Ali Kooli… Il avait refusé de faire tourner les planches à billets afin de protéger le pouvoir d'achat des Tunisiens… Il avait mis en garde contre l'indécision de ce gouvernement », a-t-il déclaré.
C'est au président de la République, selon le député, de prendre les choses en main et d'initier des réformes et d'améliorer la gestion des finances publiques. « Le décret n°117 du 22 septembre 2021 octroie au président de la République le pouvoir d'élaborer la loi de finances complémentaires de 2021 et la loi de finances de l'année 2022… L'absence d'un parlement n'est pas un véritable obstacle… Mais, nous demandons, également, une limitation de l'application du décret dans le temps afin de rassurer les Tunisiens et la communauté internationale », a-t-il poursuivi. Haykel Mekki a estimé que la création d'une Cour constitutionnelle pouvait avoir lieu dans le cadre du dialogue national. Ce dernier se déroulera, selon lui, après la création d'un gouvernement. « Je soutiens la proposition courageuse de mon maître et de mon ami Amine Mahfoudh à ce sujet », a-t-il insisté.
Le député a considéré que le dialogue national aura lieu avec la participation de ceux qui n'avaient pas collaboré et magouillé avec le mouvement Ennahdha. Ce dialogue ne peut avoir lieu sans la participation des partis patriotiques et des organisations nationales, malgré leurs opinions différentes de celles du président de la République. « L'exclusion du dialogue concerne le mouvement Ennahdha et ses pare-chocs », a-t-il dit en faisant allusion à la Coalition Al Karama.
« Nous devons bâtir un Etat du peuple respectant la dignité du Tunisien », a-t-il déclaré.



Au sujet de l'affaire Jaouhar Ben Mbarek, le député a dit : « En Tunisie, où certains affirment qu'on subit un coup d'Etat, un opposant, incitant contre le président de la République et le qualifiant de traître, est protégé par la police. Même en Suède, ceci n'est pas envisageable ! Quel magnifique coup d'Etat plus démocratique que la démocratie elle-même ».
Concernant le rapport de la Cour des comptes, Haykel Mekki a souligné l'importance de l'impartialité et de l'indépendance de la justice. « Les juges travaillent dans des conditions déplorables… Je les appelle à accélérer la cadence en ouvrant les dossiers relatifs aux infractions électorales », a-t-il expliqué.
Enfin, le député a appelé la présidence de la République à trouver une solution pour les députés qui occupaient des fonctions publiques avant d'être élus. Ces derniers se sont retrouvés bloqués suite à la suspension de l'activité parlementaire puisqu'ils n'ont pas perdu le statut de député étant donné que l'ARP n'a pas été dissoute. De plus, ils se sont retrouvés sans sources de revenus puisque la présidence de la République avait décidé de suspendre le versement des salaires des membres de l'ARP.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.