Grande Bretagne: Au volant d'une voiture à 97 ans, le mari de la reine d'Elizabeth II sort indemne d'un accident    LdC, Espérance: Formation probable face au FC Platinum    LdC, Club Africain: Formation probable face à Al Ismaily    LdC Afrique (J2): Les rencontres de ce vendredi et le programme TV    Sortie en France du film « Au-delà du regard, osez le désert » : réalisé par une association encadrant des jeunes malvoyants    Tunisie – Nidaa Tounes fait assumer la responsabilité de la crise à certaines parties politiques    Tunisie- La liste des vols reportés dévoilée par Tunisair    Tunisie: Décès de deux personnes électrocutées à Kerkennah    Tunisie – AUDIO : Afaq Tounes accuse certains partis de vouloir empêcher l'inscription de nouveaux électeurs    Tunisie: Nidaa Tounes inquiet de l'échec des négociations entre l'UGTT et le gouvernement    Météo: Prévisions pour vendredi 18 janvier 2019    Coupe de Tunisie : programme des 16èmes de finale dévoilé    Mondial Hand 2019 : la Tunisie passe au tour principal    Al Badil Ettounsi se penche sur l'épineuse question : Le retour des Tunisiens des foyers de tension – La Syrie par exemple !    Youssef Chahed reçoit les responsables du groupe japonais Yazaki qui compte développer ses investissements en Tunisie avec de nouvelles unités de production    Libye-5 morts et 20 blessés suite à des affrontements à Tripoli    Une autre Tunisie est possible, selon Abid Briki    Mercato : le joueur du CA rejoint son nouveau club    Tunisie- La photo d'inauguration d'un salon de thé fait polémique sur les réseaux sociaux    Les grévistes et protestataires se dirigent au palais du Gouvernement à la Kasbah    Au 4 éme art : cycle de représentation » Fantastic City Again «    Invitation : rencontre autour du Projet Mechey wa jey le mercredi 16 janvier à 18h à l'hôtel Africa    KFC célèbre une première année de succès en Tunisie    Tous les services des administrations publiques suspendus à Sidi Bouzid    Penser le sport    Publication de la liste des candidats dans la catégorie information    L'Agence d'intégration et de développement social est née    Les partisans du moindre effort    Tunisie- Paralysie totale du trafic aérien    A quand l'internationalisation ?    L'Ecole El Houareb transformée en bar    Compte-rendu intégral de la Conférence de presse tenue par l'UGTT la veille de la Grève générale    A cause de la grève générale, l'avenue Habib Bourguiba fermée à la circulation    L'Arabie Saoudite accorde à la Tunisie un prêt de 500 millions de dollars    Tunisair communique    Rahmani, Berrima et les autres…    Un nouveau clip dévoilé    Agenda culturel    «Tus montes, mis versos» au théâtre municipal de Tunis    Pour un regain d'éclat de la Perle du Sahel    Tout sur le Sommet arabe pour le développement économique et social qui se tiendra ce dimanche à Beyrouth    Confluences tuniso-espagnoles    Barbanera, un Tunisien à la tête d'un large réseau de migration illicite, arrêté en Italie    Brésil- Le nouveau président brésilien signe un décret facilitant la détention d'armes à feu    Tunisie: L'Allemagne a expulsé 318 tunisiens en situation irrégulière en 2018    René Trabelsi n'a jamais donné d'interview à une Chaîne Israelienne    Paris : Un quartier du 9ème sous les décombres… !    Les océans se réchauffent plus rapidement que prévu et leur écosystème se détériore    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie - Le Courant Démocrate de Mohamed Abbou, le parti qui vise un Etat fédéral arabe
Publié dans Business News le 12 - 06 - 2013

C'est avec des fleurs oranges sur la tribune, des ballons oranges sur la scène, des cravates oranges portées par les hommes, que le coup d'envoi de la conférence de presse a été donné aujourd'hui 12 juin 2013 à l'Espace El Teatro Il s'agit bien du lancement du nouveau parti de Mohamed Abbou, le Courant Démocrate ou "Ettayar Addimoqrati". Ce parti a pour logo un voilier de couleur orange et pour slogan "conscience, volonté, réalisation".
Présidé par l'ancien secrétaire général du CPR, Mohamed Abbou et également ancien ministre de la Réforme administrative au gouvernement de la Troïka, ce parti se positionne dans l'opposition.
M. Abbou a pris la parole en premier pour présenter son parti, ses lignes directrices et les motivations de sa création. Il a déclaré "En date du 30 mai, date de sa publication au JORT, notre parti est officiellement né d'une volonté de certains partants du CPR et également d'ancien membres d'autres partis de se rassembler, ayant en commun une même vision politique".
"Il y a évidemment de nombreux partis politiques, mais on sent qu'il y a quelque chose qui manque à la scène politique. L'opposition n'est pas sérieuse. Il ne suffit pas de critiquer le gouvernement, il faut savoir proposer des solutions", a-t-il ajouté.
Tout en insistant sur le tri minutieux des membres fondateurs de ce parti, M. Abbou a réitéré sa conviction de "couper avec le passé". Il a ajouté que l'adhésion à ce parti reste sélective, ne comporte pas de mélange des tendances et oblige les adhérents à signer un engagement moral envers leur parti.
Sur la question financière M. Abbou a affirmé que le parti se base actuellement sur les cotisations de ses membres et sur l'aide d'un homme d'affaires, qui n'affiche aucune appartenance politique et vis-à-vis duquel le parti reste complètement indépendant. "Ces comptes seront exposés en toute transparence sur le site officiel du parti", a-t-il précisé dans ce contexte.
En ce qui concerne les grandes lignes, le manifeste stipule, entre autres, que le parti, tout en garantissant les droits et libertés à tous, "s'emploie à provoquer un changement dans certains côtés culturels négatifs chez les Tunisiens sans interférer dans la vie privée des gens Il les confronte avec la vérité tant que possible, même si cela devait leur coûter la perte de leurs voix".
Ce nouveau parti ambitionne également de "réaliser le projet d'instauration d'un Etat fédéral arabe réunissant les nations arabes libérées du joug de la dictature".
S'agissant de la position du Courant Démocrate du projet de la loi d'immunisation de la révolution, la réponse était : "cette loi n'est nullement une invention tunisienne. Nous sommes d'avis qu'il s'agit d'une revendication populaire que nous soutenons fermement ", nous-a-ton affirmé dans cette même conférence de presse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.