Qalb Tounes appelle Elyes Fakhfakh à s'ouvrir à toutes les forces vives et partis politiques sans exclusion    Tunisie – 9alb Tounes déplore la façon de conduire des pourparlers par Kaïs Saïed    El Zamalek accepte de jouer la Supercoupe face à l'Espérance à Doha    Décès de Hédi Baccouche, Tahya Tounes présente ses condoléances    En vidéo : Mourad Bouzidi présente la nouvelle édition des Volants d'Or    Erdogan annonce que la Somalie a demandé à la Turquie d'effectuer des forages sur le gaz sur ses côtes    Chelsea – Arsenal : Sur quelle chaîne voir le match ?    En vidéo : Les stades, berceuses des révolutions...Dr Khatali nous explique    Elyes Fakhfakh rencontre Othman Jerandi    Exportation d'agrumes : Démarrage de la saison des oranges maltaises    Pollution à Gabès : Une ceinture verte autour des usines du GCT    Classement des clubs 2019 : L'Espérance de Tunis occupe la 19ème place mondiale    Open Startup Tunisia : L'équipe « ARTAQI » remporte la 4ème édition    A partir de lundi prochain : Démarrage de la vente des abonnements scolaires et universitaires    Aéroport Tunis Carthage et au Port de la Goulette : Application bientôt du dédouanement anticipé    Les plaidoiries d'El Hamra, le nouveau rdv mensuel au Théâtre El Hamra :Inscrivez-vous!    Culture : Nouveaux responsables à la tête de 3 manifestations d'envergure    Tunisie: Composition du gouvernement, les réserves du Courant démocratique sur la participation de certains partis    Volley-ball – Championnat de Tunisie : Un choc attendu entre le CS Sfaxien et l'Espérance de Tunis    Samir Gharbi: Davos ou pas Davos    Faïez Sarraj a mis en garde contre la gravité de la situation en Libye après la suspension par Haftar de la production du pétrole brut    Un nouvel exploit pour Ons Jabeur    Tunisie : [audio] Zouhaier Maghzaoui révèle la position du Mouvement du peuple concernant la désignation d'Elyes Fakhfekh    L'envoyé spécial de l'ONU contre l'envoi des casques bleus en Libye    TUNIVISIONS récompensée lors de la Semaine des films de résistance et de libération    Attijari bank et Tecnocasa signent une convention de partenariat exclusive    CITROËN TUNISIE : NUMERO 1 DES VENTES SUR 5 ANS    Hakim Ben Hammouda remercie tous ceux qui lui ont témoigné leur confiance    La pièce de théâtre « Loups solitaires » : Cri d'une société dans une réalité sourde    Hakim Ben Hammouda réagit après la désignation d'Elyes Fakhfakh    « Aswat Nisaa » appelle l'UGTT à empêcher la grève du syndicat de l'enseignement secondaire relative à une affaire de harcèlement    Tunisie – Météo : Vent très fort atteignant 100 km/h    Qui est Elyes Fakhfakh, chargé de former le prochain gouvernement    Et si Elyes Fakhfakh échouait ?    HIDAYET AYADI et SGHARTOON; 3ème prix à Amsterdam lors de la "Next Women Founders Competition" 2019 !!!!!    Tunisie : Qui est Elyes Fakhekh, le nouveau chef du gouvernement ?    Cinéma    DEZ TOKHTOF « دز تخطف » : Un nouveau film produit par la jeune et dynamique Radio SAWT Menzel Bourguiba    Opération de nettoyage autour du Mausolée el-Fleri à la Médina de Tunis    Le visa pour les Etats-Unis désormais plus difficile pour les femmes enceintes    Test de vol habité : Mission accomplie pour la fusée SpaceX    Les films de la Résistance et de la Libération du 20 au 26 janvier 2020 à la cité de la culture (Programme)    CAN de handball 2020 : Les choses sérieuses commencent avec Tunisie-Maroc    Conflit en Méditerranée: L'UE met en garde la Turquie contre ses forages illégaux à Chypre    La Conférence de Berlin sur la Libye a-t-elle été finalement pour rien ?    A vos carnets ! L'agricultrice urbaine Mouna Triki vous attend le 30 janvier à la Maison de France    Cérémonie de la mise de la première pierre de la construction des locaux de Future Lab Tunisia au sein du collège Ibn Khaldoun à Manouba    Conférence de Berlin : Ni la Tunisie et ni le Maroc n'y participent !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Frikha : Je crois en l'avenir de Telnet Holding et je suis serein quant à celui de Syphax
Publié dans Business News le 01 - 07 - 2015

Telnet Holding a tenu, mardi 30 juin 2015, son Assemblée générale ordinaire pour l'exercice 2014, sous la présidence de son président du conseil d'administration Mohamed Frikha et son directeur général, Raouf Chekir. Une assemblée marquée par quelques tensions et au cours de laquelle certains actionnaires ont exprimé leur mécontentement, non pas pour les résultats de la société mais pour sa relation avec Syphax Airlines.

Telnet Holding a enregistré, pour l'exercice 2014, une amélioration de son chiffre d'affaires (CA) consolidé de 4,07%, passant de 40,052 à 41,681 millions de dinars (MD). Ces performances ont été accomplies grâce à la croissance de 9,76% par rapport à 2013 de son activité R&D en ingénierie produit qui représente 82,52% de son activité et celle des services PLM de 68,88% par rapport à 2013 (qui représente 6,81% de son activité) contre une régression de 36,78% de son activité télécommunications et intégration réseaux, qui représente 10,67% de son activité. Le résultat consolidé de la holding est bénéficiaire se situant à 6,01 MD en baisse de 5,85%, pour une marge nette de 13,53% en 2014 en baisse par rapport à celle de 2013 (14,88%).

Concernant les perspectives, la société s'attend à la progression de ses revenus de 45,006 MD en 2015 à 56,611 MD en 2018, pour un résultat net passant de 6,242 à 7,455 MD pour cette même période. Elle misera notamment sur sa participation aux appels d'offres internationaux, dans les domaines de sa compétence, sur l'exploitation des retombées de l'innovation dans ses développements et offres de services et sur la valorisation des quotes-parts de l'innovation produit (briques technologiques).

Pour sa part, le commissaire aux comptes, Slaheddine Zahaf, a émis dans son rapport certaines réserves. En effet, vu la baisse du titre de Syphax Airlines et la suspension de sa cotation, il estime que les participations de Telnet Holding à hauteur de 2,5 MD dans la compagnie aérienne «méritent d'être provisionnées intégralement». Il en est de même pour les fonds avancés par la société à Syphax sous forme de débit de compte, de prêt à court terme et de billets de trésorerie, et qui ont dépassé 22,28 MD. En outre, M. Zahaf a constaté qu'un crédit de 6 MD contracté par Telnet Holding pour souscrire un billet de trésorerie en faveur de Syphax Airlines auprès de la banque Attijari Bank (avec comme garantie le nantissement de 1.230.000 actions que détient Mohamed Frikha dans le capital de Telnet Holding et de 157.283 actions complémentaires pour le second délai) n'a pas été remboursé à deux échéances (le 3 juillet 2014 et le 10 janvier 2015).

Dès le début de la séance, Mohamed Frikha a voulu mettre les points sur les "i" et éclaircir la situation, notamment face à tout ce qui circule sur la toile sur ses deux entreprises Telnet Holding et Syphax Airlines. Il a rappelé que Telnet Holding a été la première société introduite en bourse après la révolution et la première société technologique. Voulant bénéficier de la coopération de Telnet avec Safran et Airbus, il a eu l'idée de créer une compagnie aérienne d'acheter des avions d'Airbus et profiter du système de compensation pour le compte de Telnet (5 à 10% sur les 400 millions de dollars du prix des avions). Mais avec l'abaissement de la note souveraine de la Tunisie, il a perdu les investisseurs japonais qui devaient financer les avions. Il a fait le choix que le système informatique de Syphax soit conçu par Telnet malgré le fait que ça reviendrait plus cher que s'il l'avait acheté tout prêt afin que Telnet gagne l'expertise dans la conception de ce genre de logiciel, l'objectif étant de démarcher des contrats dans le secteur des systèmes informatiques aéronautiques. Le projet a couté 3 à 4 MD mais n'a pas abouti et n'a pas eu les retombées attendues.

M. Frikha a souligné sa bonne volonté et sa bonne foi, soulignant que les mouvements financiers entre les deux sociétés ont été opérés en toute légalité. Il a précisé que le crédit de 6 MD contracté par Telnet Holding auprès de la banque Attijari Bank pour souscrire un billet de trésorerie en faveur de Syphax Airlines sera remboursé avant le 31 juillet 2015. Il a également indiqué qu'un échéancier va être mis en place pour le remboursement de Telnet par Syphax.

Mohamed Frikha a souligné que la situation de Syphax Airlines n'est pas difficile comme l'affirment certains. Il a également rappelé que la valorisation de Telnet a été faite sur son capital immatériel : «Nous sommes loin de perdre nos capitaux propres» a-t-il affirmé, annonçant que la société est dans un stade très avancé de négociations avec un partenaire financier qui fera son entrée dans le capital de la société dans les prochaines semaines par portage de ses propres actions. Il a également indiqué que la société est très avancée dans des discussions avec un partenaire technologique dans un domaine très porteur. Il a aussi annoncé l'ouverture d'une filiale au Maroc qui va avoir beaucoup de potentiel.
Certes, il y a eu des «turbulences», mais c'est à ce moment qu'on teste la solidité et la robustesse d'une entreprise, note M. Frikha.
«Telnet est mon bébé je l'ai créé depuis 1994, je l'ai servi avec l'honnêteté qu'il faut et sans calcul personnel. Syphax a été une opportunité pour le développement des deux compagnies. Il y a eu une situation difficile et des blocages au niveau de mon pays et de l'administration. Heureusement, maintenant Syphax remonte la pente et on va pouvoir rembourser les dettes de Telnet», a-t-il martelé. Et d'ajouter «J'ai la conscience tranquille. Je crois en l'avenir de Telnet. J'espère, au niveau du pays, que les choses s'arrangent, les derniers événements et la spirale dans laquelle nous sommes entrés sont très dangereux pour le pays. J'espère que les actions lancées seront suffisantes. Si les choses s'arrangent pour le pays, on pourra faire plus».

A l'ouverture des débats, le premier à prendre la parole est Youssef Mzoughi, l'un des administrateurs. Il a dénoncé un changement de la gestion notamment en ce qui concerne les dettes, d'où les 22,28 MD de prêts que la société a accordé à Sypahx Airlines sans aucune garantie, avec «son refus total» de la période allant d'octobre 2014 à mai 2015. Il a réclamé la séparation des opérations financières et commerciales entre les deux sociétés. Pour lui, il faut provisionner ces montants comme l'a recommandé le commissaire aux comptes et trouver des solutions dans les plus brefs délais.
Certains actionnaires ont reproché un manque de communication, qui a créé une opacité et semé le doute dans l'esprit des actionnaires sur la santé de la société, notamment après la vente d'un actionnaire historique de ses actions suivi par M. Frikha lui-même, ce qui a fait dégringoler le prix du titre, ont-ils estimé. Un actionnaire a demandé une distribution gratuite d'actions pour rassurer le marché puisqu'il n'y aura pas de distribution de dividende.

En réponse, Mohamed Frikha a rappelé que les crédits accordés à Syphax ont été adoptés à l'unanimité par l'AGO de 2013 et que Telnet se porte bien en comparaison aux autres entreprises tunisiennes.
Concernant le manque de communication, il a estimé que la société communique régulièrement ses derniers chiffres à la bourse qui les publie. Pour la distribution gratuite d'actions, il a expliqué qu'il ne peut pas prendre seul ce genre de décision et que ce sujet sera débattu dans le prochain conseil, et que si cela est validé, une AGE sera organisée à cet effet. En outre, il a précisé que des raisons personnelles ont poussé l'actionnaire historique à vendre ses actions et que lui-même était étonné lorsqu'il a appris la nouvelle. Concernant la vente de certaines de ses parts, il a expliqué qu'il était obligé de le faire pour sauver Syphax.

Mohamed Frikha s'est défendu farouchement, en martelant que les deux sociétés vont très bien : «Comment voulez-vous que j'avance alors que je suis poignardé par mon entourage proche (faisant notamment référence au Youssef Mzoughi) ! Ceux qui ont bénéficié de la montée de Telnet et qui ne veulent pas me laisser le temps pour que je règle la situation !». Il a, également, sévèrement critiqué les médias alarmistes et ceux qui rapportent des ragots. «Ces médias ont causé beaucoup de tort aux deux sociétés», a-t-il déclaré en affirmant qu'il n'en peut plus des coups bas.
«Le crédit qu'a accordé Telnet à Syphax n'a pas d'impact sur le plan opérationnel sur Telnet, puisqu'elle continue normalement son activité, l'impact est plutôt sur le plan de la valorisation financière, mais avec les 6 MD qui vont être remboursés et l'échéancier de paiement qui sera établi, la situation sera redressée. Il y a des actifs de Telnet qui ne sont pas bien valorisés comme le siège qui vaut 20 MD, le patrimoine de Telnet et important et sa situation n'est pas aussi alarmante que ça. Je vous incite à garder votre titre, la société va reprendre son envol», a-t-il précisé.
Il a, aussi, indiqué que suite à l'attaque terroriste de Sousse, l'Etat tunisien va soutenir tout le secteur du transport (notamment les compagnies aériennes tunisiennes qui sont toutes endettées). «Pour Syphax je suis serein, l'entreprise va être sauvée et une assemblée générale sera tenue très prochainement, juste le temps de préparer un plan de redressement», a-t-il assuré.

«Le pays est en danger, toute l'économie peut s'écrouler. Il y aura sûrement d'autres événements inattendus, à cause des enjeux régionaux. Je veux minimiser les dégâts sur Telnet. Nous ne savons pas où va le pays, que Dieu nous protège», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.