Tunisie : Reprise du lancement du projet de délivrance d'un passeport et d'une carte d'identité biométriques    Kasserine : Deux mandats de dépôt en prison contre le directeur de l'usine de chaux et un employé    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    Tunisie : Libération de l'avocate accusée d'avoir agressé un agent de sécurité à l'aéroport de Djerba Zarzis    La bourse de Tunis renoue avec les pertes    CAN 2021 : Où regarder les 4 matches de mardi ?    Najla Bouden reçoit Slim Hentati et Faouzia Yacoubi    Libération de Mustapha Khedher    CAN 2021 – Gr A : Le Burkina Faso décimé mais qualifié aux 1/8    France : Une autre grève générale qui tombe au plus mal pour Macron    Fermeture des écoles : Un membre du Comité scientifique tranche    Libération de Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi    Autos-Renault: Les ventes de voitures en chute libre depuis 3 ans    Bientôt un "programme sport pour tous au sein des administrations tunisiennes"    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Coronavirus : Le PDG de Pfizer annonce une bonne nouvelle    Expo Dubai : 2e plainte contre le Cepex, cette fois Kais Saied devra taper    La toile émue à la vue de musiciens tunisiens quitter le pays à bord du même avion    Maroc – Allemagne : Vers la réconciliation ?    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Hichem Djaït aux yeux de ses contemporains    Tunisie-officiel : Levée de la Résidence surveillée sur deux personnes    Tunisie – Sonede : Perturbation de la distribution de l'Eau dans le Grand Tunis    Le film 'STREAMS' de Mehdi Hmili projeté en Tunisie dès le 19 janvier (B.A. & Synopsis)    Covid-19 | Nabeul : 901 cas détectés dans le milieu scolaire    Covid-19 : Décès d'une élève, les détails    Autos-Maroc: La marque au lion bat son record de vente en 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Janvier 2022 à 11H00    CAN 2021 | Groupe F, 2e journée – Tunisie-Mauritanie (4-0) : Une si belle réaction !    La Tunisienne Sonia Ben Ammar ''heureuse'' de représenter ses origines    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | La crise de l'art contemporain, un problème de discours ou de pratique ?    Tunisie : Taux de remplissage des barrages à près de 50%    Bechr Chebbi :'' Israël gérait la sécurité et l'armée lors de la manifestation du 14 janvier ''La réponse de Khalifa    Tunisie-coronavirus : La plupart des hospitalisés sont des non-vaccinés    JSK : On ne chôme pas...    NEWS | Sadok Selmi pour Cameroun-Cap Vert    Insecte tueur de cactus : Un danger qui guette des milliers d'hectares...    Express    Météo: Températures en légère hausse pour ce lundi    Tunisie : Un capitaine de la garde nationale retrouvé pendu, son avocate balance des dossiers    Open d'Australie : Ons Jabeur déclare forfait    La baguette magique de « Soumoud » pour sauver la Tunisie !    Arts plastiques | Thameur Mejri au musée d'art contemporain de Lyon    Secousse tellurique à Gafsa    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sécurité routière | Enquête mondiale sur l'impact des accidents de la circulation routière : S'engager et agir…
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 09 - 2019

Sous le hastag #CommitToAct qui signifie en anglais « s'engager à agir », les observatoires internationaux de la sécurité routière mettent les bouchées doubles à travers la publication de cette enquête citoyenne. Elle permettra de faire pression sur les gouvernements de chaque pays afin d'agir concrètement et de manière plus significative sur le terrain.
D'après une étude de l'organisation internationale Alliance Global of NGO's for Road Safety, 44% des victimes de la route en Afrique sont des piétons et des cyclistes. Un chiffre qui révèle à lui seul l'hécatombe sur les routes et trottoirs en Afrique. C'est pratiquement une personne sur deux qui meurt tous les jours d'un accident de la route en étant au volant ou passager dans une voiture ou autre. Une autre par ricochet qui est souvent simple piéton ou cycliste.
Cette réalité frappe particulièrement le continent africain dont la Tunisie précisément qui se situerait au même seuil alarmant. Mme Afef Ben Ghenia, présidente de l'Association des ambassadeurs de la sécurité routière, alerte sur l'état des lieux sur notre territoire : « La Tunisie est très mal classée en matière de sécurité routière notamment pour les piétons et les cyclistes qui sont fauchés sur nos routes».
A ce sujet, une enquête multilingue a été lancée par Alliance Global of NGO's for Road Safety en collaboration avec Accountability International pour connaître le parcours de chacun et son opinion sur le niveau de danger de la route dans son pays respectif. Cette enquête est un effort conjoint de l'Alliance mondiale des ONG pour la sécurité routière dont l'ASR est membre depuis 2013 et Accountability Interrnational. Afef Ben Ghenia est une « alliance advocate » au titre d'avocate de l'alliance impliquée et engagée au sein de cette organisation internationale.
Sous le hastag #CommitToAct qui signifie en anglais « s'engager à agir », les observatoires internationaux de la sécurité routière ont mis les bouchées doubles à travers cette enquête citoyenne afin de faire pression sur les gouvernements de chaque pays à agir concrètement et de manière plus significative sur le terrain.
Caractéristiques de l'enquête
Pour partager son expérience, il suffit de répondre aux questions de l'enquête qui prend une dizaine de minutes et qui est accessible en cliquant sur le lien suivant :http://bit.ly.peoples-survey.#CommitToAct. Les accidents de la route sont l'une des principales causes de décès dans le monde. Ils affectent la vie réelle et des personnes réelles. Beaucoup d'entre nous ont été touchés par des accidents de la route ou connaissent des gens dont la vie a été détruite par ces tragédies. L'objectif de cette enquête est de faire entendre la voix du citoyen pour mettre en évidence le problème et appeler les gouvernements à intervenir de toute urgence. « Vous pouvez remplir l'enquête des citoyens et faire entendre votre voix, celles de vos amis, de votre famille, de vos collègues et de vos voisins. Montrons à nos dirigeants l'impact des accidents de la route sur nos vies et exigeons qu'ils #CommitToAct», a observé Afef Ben Ghenia présidente de l'ASR.
La campagne « Commit To Act »
Elle nous décrit l'enjeu de cette campagne internationale qui vise à sensibiliser les gens sur les dangers de la route tous azimuts : conducteurs, passagers, piétons, cyclistes, motards et nous a fait part de sa consternation face à la négligence de ce phénomène qui touche la santé publique : « Beaucoup d'entre nous ont été touchés par des accidents de la route, ou connaissent des gens dont la vie a été bouleversée par une tragédie pareille, car les victimes des accidents de la route, ce ne sont pas seulement des statistiques, ce sont des personnes qui ont des amis, des familles…. dont la vie a été chamboulée par la perte de cet être cher».
L'Association des ambassadeurs de la sécurité routière a pris part à cette campagne internationale en impliquant un grand nombre de Tunisiens qui ont été appelés à répondre aux questions de l'enquête internationale menée par l'organisation Global Alliance of Ngo's for Road Safety dont l'objectif est de mettre en évidence le problème de l'insécurité routière. Cette campagne a un bon timing car elle aidera toutes les ONG œuvrant dans le domaine de la sécurité routière à bien se préparer pour la troisième Conférence ministérielle mondiale sur la sécurité routière qui se tiendra les 19 et 20 février 2020 à Stockholm, en Suède. Elle aura pour objectif également d'impliquer les gouvernements afin qu'ils accordent davantage d'importance aux accidents de la route et qu'ils en fassent une de leurs priorités, en sachant que, selon le dernier Rapport de l'OMS, les traumatismes dus à des accidents de la circulation sont désormais la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes adultes entre 5 et 29 ans. L'Association des ambassadeurs de la sécurité routière espère que la Tunisie sera hautement représentée lors de cette conférence afin d'être en phase avec les orientations mondiales dans le secteur de la lutte contre les accidents de la route.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.