La Bourse de Tunis clôture mercredi dans le vert    Ligue 1 : L'AS Rejiche déjà dans le vif du sujet    Ligue des Champions (Quarts): Atalanta-Paris SG, les compos probables    Tunisie : Noureddine Taboubi annonce la date du versement de la troisième tranche des augmentations salariales dans la fonction publique    Tunisie : Le FTDES dévoile les chiffres des protestations sociales    BCT : Baisse des crédits d'investissement industriels en raison de la dégradation du climat des affaires    Ligue 2 (Paly-out) : les matches programmés entre le 1er et le 8 septembre    Tunisie: 600 millions de dinars de manque à gagner pour la SNCFT    BCT : Hausse de la masse salariale de l'administration 13,5% en 2019    Djerba : Prochainement un forum sur le tourisme médical    Gouvernement de compétences indépendantes : l'UGTT commente    CTN : Les nouvelles mesures sanitaires entrent en vigueur à partir du 15 août    Forum International des objectifs de développement durable du point de vue genre | Priorités de la Tunisie post-COVID-19 : Réviser les priorités à la lumière de la Covid-19    Covid-19 : le bilan s'élève à 1768 cas confirmés dont 977 contaminations locales    Salon International de la Bande Dessinée de Tazarka 2020: 24e édition digitale du 13 au 16 Août    JSK : Sur la même lancée    CSS : Changements en vue !    Economie tunisienne : Le diagnostic de Marouane El Abassi    FOCUS BUSINESS | Eviter de recourir à l'impression abusive de nouveaux billets !    CONDOLEANCES : Ali RAHALI    Mechichi a-t-il déjà conquis le Parlement ?    Tunisie : Les handballeurs reprendront ce samedi    Abir Moussi [ vidéo] : Dans le cas où le gouvernement sera indépendant, seulement en apparence, le PDL votera contre ce gouvernement"    CAB : Se donner à fond...    « Sahriyet été 2020 à Hammamet » | Spectacle «Lamis» de Abderrahmane Ayadi : Toujours aussi authentique...    A l'espace INART à Hammamet : Rendez-vous éclectiques    Réduction du déficit commercial de 3596,7 MD    Tunisair : Nécessité de mise en place d'un plan de sauvetage    Programme TV du mercredi 12 août    Forum international sur les objectifs de développement durable    Prix Zoubeida Bchir 2019 : Quatre œuvres lauréates dont un roman en français    Radio : Hommage à l'œuvre de Mokhtar Hachicha    Frappes israéliennes sur Gaza    Hichem Mechichi poursuit ses consultations, ce mercredi, avec cinq Blocs parlementaires dont le PDL    Programme des rencontres de Mechichi    Tataouine: Une nouvelle contamination locale au coronavirus    Météo : températures en hausse    La cimenterie d'Om El Klil, symbole de mauvaise gestion et de corruption, selon Taboubi    Drame sans précédent pour une ONG française    Le chef du gouvernement annonce la démission de son gouvernement    La Loya Jirga autorise la libération de 400 taliban    2ème édition « balades solidaires » le 12 et 13 août au Palais de l'artisan à l'occasion de la fête nationale de la femme    Migration irrégulière : La chasse aux passeurs est lancée    Espace "El makhzen" ferme ses portes: Un agitateur culturel de la médina de Tunis capitule…    Abdelkader Maalej: Les cendres d'Hannibal    Poutine : La Russie a développé le 1er vaccin contre le Covid-19    Le nombre de cas confirmés dans le monde dépasse les 20 millions    Liban | Le premier ministre annonce la démission du gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les douaniers inquiets
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 07 - 2020

La mise à la retraite forcée d'une vingtaine d'officiers de la douane en mai dernier est venue saper un moral déjà en berne pour les agents de ce corps qui se battent avec un impératif sécuritaire, sanitaire, économique et financier pour protéger le pays, les entreprises et les citoyens.
Car ce genre de décision unilatérale à consonance politique, qui n'a pas été prise par des instances régulatrices internes, ne fait que fragiliser l'action des douaniers, exposés à des pressions multiples, étant donné l'enjeu financier qui en découle et qui rapporte à l'Etat plus d'un cinquième de ses ressources à travers les différentes saisies qu'ils réalisent.
C'est pourquoi les douaniers ont haussé le ton et décidé d'observer des sit-in du 6 au 9 juillet. Ils déplorent la mainmise des barons de la contrebande sur leur corps et pointent du doigt l'implication directe des hommes politiques influents pour couvrir leurs entourloupettes. Ils revendiquent le droit à la protection et réclament l'engagement de plusieurs réformes.
Etant donné que la surveillance est au cœur de la mission de la douane, leur déploiement territorial ne cesse d'inquiéter les barons de la fraude, du trafic et de la contrebande. Leur présence aux points névralgiques dérange aussi les éléments terroristes qui les prennent pour cible. Dans cette vaste entreprise, la douane a une place toute particulière et un rôle bien spécifique à jouer pour un pays ouvert en permanence à d'immenses flux de biens et de personnes. Seule la douane est à même d'appréhender ce genre de risque, d'un bout à l'autre de la chaîne.
Mais pour que les douaniers puissent mener à bien cette mission indispensable et la remplir avec succès, leur protection doit être renforcée. Ils sont en première ligne face à tous les réseaux de fraude internationale et ils ont le droit d'agir en toute sécurité dans le respect total des droits et des valeurs républicaines. En effet, pour mieux aborder les enjeux qu'ils ont à affronter à tous les niveaux, essentiels pour la vie économique et sociale de notre pays, le projet de loi organique relatif à la protection des forces de sécurité intérieure et de la Douane a été délaissé cinq années durant par l'Assemblée des représentants du peuple pour son caractère polémique. Il a été récemment approuvé par la commission de la législation générale de l'ARP, après plusieurs amendements exigés par les différents acteurs de la société civile. Mais il lui reste beaucoup de chemin à parcourir avant d'être adopté en plénière. N'empêche, les douaniers tentent d'agiter le sujet par une menace de grève qui pourrait paralyser l'activité économique du pays. C'est le dernier moyen à leur disposition pour mettre un terme aux répétitions à l'identique qui sont cependant surprenantes et montrent une politique de girouette, alors que les barons de la fraude et du trafic illicite agissent en toute impunité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.