Tunisie: les nouveaux ministres du gouvernement Mechichi    Tunisie – Tentative de pillage d'une agence bancaire au Kram Ouest    Tunisie – Le PDL adresse un avertissement à la présidence de l'ARP en rapport avec la députée Samia Abbou    Mondial de Handball : le match Cap Vert-Allemagne annulé à cause du Corona    Barça – Athletic Bilbao : sur quelle chaîne voir le match ?    Raja Ben Slama : Ces partis machistes n'ont pas d'avenir...    Football : Programme TV de ce dimanche 17 janvier 2021    L'Algérie pose une condition pour partager son vaccin avec la Tunisie    A l'épreuve de la violence et de l'extrémisme    Inter vs Juventus : Où regarder le match en liens streaming    Météo: Légère hausse des températures ce dimanche 17 janvier 2021    Condamnation de la violence à l'ARP: Rached Ghannouchi a-t-il sacrifié Al-Karama ?    Focus Business: Quand les usuriers apparaissent !    Mondial de Handball : La Tunisie rencontre le Brésil aujourd'hui    Commerce de cigarettes: le commerce parallèle brille de mille feux    Siliana: Retour au calme après des heurts avec la police    Saviez-vous que le premier journal imprimé en Tunisie était en langue italienne ?    Gouvernement Mechichi : Youssef Ben Brahim, ministre de la Culture (Biographie)    Samia Abbou admise à l'hôpital    Gouvernement Mechichi : Ridha Ben Mosbah, ministre de l'Industrie (Biographie)    Ouided Bouchamaoui: Trois exigences d'avenir    Afrique : Nomination de Sami Gargouri à la tête de BSIC banque – branche du Sénégal    Le coach du PSG, Pochettino infecté par le Covid-19    La Tunisie ouvrira, jeudi prochain, à Alger, contre la Libye    Sur les pas de Merkel: Armin Laschet président de la CDU en Allemagne    Du côté du prétoire    Les astuces oubliées de l'auto-approvisionnement alimentaire    Faut-il en rire ou en pleurer ?    Sombre fin de règne pour Trump Un ministre démissionne et dénonce les discours post-élection    Plus de 2 millions de morts dans le monde    Ma revanche sur le... coronavirus    Covid-19 : état des lieux dans les régions    Les nouvelles procédures douanières créent des pénuries    Compétitions interclubs de la CAF 2020/2021: Période d'enregistrement additionnel ouverte jusqu'au 31 janvier    Bruits et chuchotements    La complainte de l'Acropolium    La fabuleuse histoire de l'épave de Mahdia    Biographie de Youssef Ben Brahim, pressenti au poste de ministre de la Culture    Tunisie-Qui est Zakaria Belkhoja le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports?    Par Henda Haouala : Les JCC 2020, Cherchez la logique !    Youssef Fennira, pressenti super ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi, et plus...    Le marché Boursier clôture vendredi sur une note quasi-stable (+0,09%)    «Fi Aal mIyeh al maliha» (Dans les eaux salées), autobiographie littéraire de Rafika Bhouri : La femme qui aimait la révolution !    La Tunisie ambitionne d'exporter 70 mille tonnes d'huile d'olive conditionnée, d'ici 2025    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Voulez-vous gagner des millions ? : Le ver est bien dans le fruit
Publié dans La Presse de Tunisie le 27 - 08 - 2020

Au lieu d'enraciner les valeurs du labeur et du travail que le célèbre dicton «gagner son pain à la sueur de son front» résume si bien, les sociétés modernes encouragent aujourd'hui l'argent facile
Presque toutes les chaînes radio et TV nous gratifient (et nous assomment) à longueur de journée de spots publicitaires incitant le public à «jouer» pour gagner de ...l'argent, des voitures, des prix divers!
Et il y en a pour toutes les tranches d'âge. Pour les enfants, ils sont appelés à collectionner des figurines. Ils ne gagneront pas des millions, mais quelque chose d'autre, ce qui, soit dit en passant, soulagera le porte-monnaie de leurs parents de beaucoup d'argent. Sous la pression de leurs enfants, ils seront dans l'obligation d'acheter des dizaines de pots de yaourt, non pas pour la consommation familiale, mais pour compléter leurs collections.
Ce n'est pas le moyen idéal pour apprendre aux enfants les notions d'économie et de réguler leur consommation. Mais comme il n'y a aucune barrière, aucun empêchement majeur, chacun fait ce qu'il veut pour ramasser de l'argent.
Moment mal choisi
«Je ne sais plus où ranger les pots de yaourt ouverts et non consommés, reconnaît une maman qui avoue que ses enfants y mettent tout leur argent de poche pour «jouer».
Inutile de faire remarquer que par les temps qui courent, les ménages ont beaucoup d'autres chats à fouetter que d'aller acheter des pots de yaourt par dizaines.
D'ailleurs, toute l'opération est en elle-même mal choisie, alors que le pays vit une situation économique extrêmement délicate, se doit de serrer ses dépenses, surtout en devises, avec une balance commerciale qui tangue dangereusement, il y a franchement mieux à faire. Ces figurines, le pelliculage des pots, toute la logistique mise en place pour gérer ce « jeu » se soldent par des sommes énormes. Tout cet argent est payé en devises alors que nous peinons pour acheter de quoi nous nourrir et pour rembourser nos dettes extérieures.
La libéralisation des importations n'a rien à voir avec cette licence qui ouvre la voie à bien des dépassements. Les autorités compétentes, surtout ceux qui ont pris en main cette opération kamikaze pour tenter de sauver notre économie et redresser nos finances, sont en droit d'exiger plus de retenue, car bien des nations plus solides que nous ont su freiner cette soif de gagner de l'argent facile aux dépens des intérêts de la communauté.
Bien sûr, on vous dira qu'il n'y a « aucune obligation d'acheter » ou «de jouer» mais allez faire comprendre cela à des enfants appâtés par le jeu et le gain et à des crédules qui pensent que le ciel finira par leur offrir la chance de toute une vie!
De l'argent facile
Les adultes ne sont pas en reste : eux aussi, on leur offre de l'argent facile. Des SMS et le tour est joué. L'heureuse ou l'heureux élu de la soirée n'a plus qu'à répondre à quelques questions (abrutissantes) pour gagner des ...millions. Que demande le peuple ? De l'argent à portée de main, que l'on peut rafler et duquel profitera toute la famille.
Le ver est dans le fruit
Il n'y a plus besoin de travailler. On peut gagner des millions en jouant et en passant sa journée face à une TV ou à l'écoute d'une station de radio. Comme éducation, il y a mieux pour exalter les valeurs de l'effort et du travail.
Tout y passe une fois que l'on a découvert que le Tunisien est joueur dans l'âme. Les entreprises de distribution, de grandes consommations, le sport, se bousculent pour attirer dans leurs filets ceux qui n'ont visiblement rien à faire qu'à guetter ce genre d'opportunités.
Où sont donc ces associations qui défendent les enfants et les familles ? Trouvent-elles normal que le vice du jeu et de la paresse est le bienvenu dans notre société qui croule déjà sous le joug de bien des problèmes qu'elle n'arrive pas à résoudre ?
L'effet et les contrecoups de ces « jeux », qu'on le veuille ou non, se répercutent sur la vie familiale. Car s'il y en a un qui gagne, des milliers dépensent un argent fou, en pure perte, en courant derrière… un mirage.
N'y a-t-il pas moyen de codifier et d'encadrer ces « jeux » pour protéger ceux qui en ont vraiment besoin ?
Il faudrait agir car le ver est déjà dans le fruit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.