Affaire Abdessalem Zayen La victime a été privée d'insuline, selon le rapport médicolégal    Coronavirus : 12 décès et 1182 nouvelles contaminations, Bilan du 24 septembre    Tunisie – Kairouan : Chute d'une partie du toit d'une salle de classe à Nasrallah    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Photo du jour : 2 millions de dinars dé    Tunisie – Inédit : Les investissements directs étrangers ne dépassent pas 0,3% du PIB    Mohamed Goumani démissionne de son poste de président du Comité de gestion de la crise    Département d'Etat US - Le Président Saïed doit présenter un plan avec un calendrier clair    Vers une ouverture du secteur aérien à la concurrence internationale?    Naoufel Saied: Non au coup d'Etat… le vôtre    Reprise de toutes les activités sportives et de jeunesse à partir de ce dimanche    Tunisie : Gel prolongé des avoirs pour 43 personnes soupçonnées de terrorisme    De retour à l'opéra: Une série de pièces de théâtre à la cité de la culture du 1 au 7 octobre    OPPO dévoile son laboratoire de communication 5G en collaboration avec Ericsson    Société Ellouhoum- Remises sur les prix des viandes rouges: Les consommateurs sont ravis    La députée Samira Saihi revendique son droit à son salaire    EST vs CSS en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Liga : Le premier classico de la saison programmé pour le 24 octobre prochain    Nouvelles mesures- Les Etats Unis appellent à une feuille de route avec des délais précis    Depuis New York, Jerandi s'entretient avec son homologue mauritanien    Augmentation des prix : Le ministère du Commerce démuni face aux monopoles et aux marchés parallèles    Ennakl Automobiles : « Meilleur Service Client de l'année 2021 » dans la catégorie automobile et résolument tourné vers le digital    3 membres du congrès américain appellent Biden à intervenir en vue de rétablir le Parlement tunisien    Manchester United vs Aston villa en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Foot-Europe: le programme du jour    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Démission collective de plus de 100 dirigeants et membres d'Ennahdha    Tout savoir sur Les Araméens    Tunisie - Reprise des activités dans tous les espaces culturels    Ultra Mirage, le challenge se poursuit avec le soutien d'Assurances BIAT    Hausse de 14% de la production nationale de pétrole brut et de 52% des ressources en gaz naturel    Carthage, patrimoine culturel ... en détresse    Tunisie : L'aide exceptionnelle de 300 dinars a déjà profité à 620 000 familles    Club Africain : Mehdi Ouedherfi prêté à Al-Akhdhar libyen    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Finale de la Super Coupe de Tunisie 2020 – 2021 : EST vs CSS où regarder le match du 25 septembre    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 24 Septembre 2021 à 11H00    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Abir Moussi : Le président veut barrer la route au PDL !    « Meilleur Service Client de l'année 2021 » pour Ennakl Automobiles pour la deuxième année de suite    Tunisie : Le ministère de l'Enseignement supérieur recrute 1 130 chercheurs    Monde- Daily brief du 22 septembre 2021: Le chef du gouvernement libyen rejette le retrait de confiance    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    Cinq enseignements à tirer de l'abominable gestion américaine de la tragédie afghane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Feuilleton « Fundou » de Saoussen Jemni : Un bon produit, mais qui s'étire en longueur...
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 05 - 2021

Le jeu d'acteur de Nidhal Saâdi est parfois dilué dans la lenteur des séquences et leur étirement. Une intrigue irréprochable mais pourquoi nous avons cette impression qu'il s'agit d'une bonne dizaine d'épisodes dissoute et effritée sur 21 ? Et puis il faut nous justifier ces nouveaux formats qui sortent sans raison aucune, alors qu'on était habitué aux 15 et aux 30 épisodes, laissant le spectateur dans le flottement durant le reste du Ramadan.
Une vingtaine de jours de séries dramatiques ramadanesques. Les producteurs buzzent comme ils peuvent autour des feuilletons et tous les efforts sont à saluer. On assiste parfois à des performances d'acteurs très louables, et ce, aussi bien dans «Fundou» que «Harga» ou «Awled El ghoul». Mais il a fallu entre cinq et sept jours de patience pour que nos dramatiques puissent installer leurs personnages et accrocher les téléspectateurs. Force est d' admettre que ces feuilletons ne pèchent pas par leurs sujets mais plutôt par leurs traitements dont cet agaçant problème de rythme. Pourquoi aussi bien pour les réalisateurs que pour les monteurs, c'est si difficile d'entrer rapidement dans la tête des téléspectateurs ?
Aujourd'hui les téléspectateurs (surtout les jeunes) sont rompus aux séries étrangères qui fleurissent sur les plateformes et qui, elle, ont une autre respiration. Intéressons-nous à l'exemple de «Fundou» dans cet article. Le feuilleton traite du sujet de Yahya qui a écopé de vingt ans de prison injustement. Ce n'est qu'après le cinquième épisode que ce feuilleton a atteint sa vitesse de croisière après avoir perdu beaucoup de temps dans l'installation de ces personnages. Certaines séquences sont montées sans des clés de lecture... Manière cinéma ?… Télévision ? Nous avons l'impression que la réalisatrice a envie de faire du cinéma parfois à l'intérieur de son feuilleton. Pourquoi pas ? Mais le problème c'est que ça n'épouse pas le rythme quelquefois... A titre d'exemple, la séquence de Yahia, à peine rentré de prison et qui pénètre dans sa chambre. Il se souvient de son enfance. Une séquence bien filmée, mais elle s'éternise avec un Yahya qui rentre et qui sort. Une séquence qui s'étire, s'étire... Un personnage brisé ? Nous l'avons compris dès les premiers regards et gestes tellement Nidhal Saâdi l'exprime bien dans son jeu. Sur un autre plan, pendant les premiers épisodes, la musique a dévoré carrément la narration, l'image et le jeu des acteurs à tel point qu'elle couvre parfois la voix des acteurs. Ce problème a été rattrapé dans les épisodes qui suivent. Cela dit «Fundou» est un feuilleton qui a du potentiel. Ce potentiel apparaîtra au fur et à mesure donc. Et si ce feuilleton arrive à accrocher, c'est vraiment grâce à ses acteurs ou à la direction de ses acteurs et en premier lieu Nidhal Saâdi, qui porte toujours sur lui l'objectif de la caméra. La réalisatrice a su créer et faire circuler l'énergie nécessaire entre les personnages principaux fortement «magnétisés» comme Nordo ou Yassine Ben Gamra et les autres acteurs de la nouvelle génération. Cela semble simple mais une erreur sur ce plan nous aurait sortis de toute la dynamique de la dramaturgie. Sur le plan de l'intrigue, jusque-là tout tient bon et le feuilleton arrive à nous vendre une fausse mèche qui conduit nos soupçons vers Mohamed Ali Ben Jemâa, le professeur de la victime. Mais à force de le souligner... On a vite compris qu'il faut chercher ailleurs. La fin du feuilleton, tout en révélant l'assassin, reste ouverte sur une possible saison, pourquoi pas, si on évite l'étirement de séquences où parfois l'excellent jeu de Nidhal Saâdi se dissout…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.