Tunisie – Monastir : Arrestation d'un enseignant pour éloge du terrorisme    Fitch Ratings : La conjoncture fragilise les institutions financières non bancaires tunisiennes    Bourse de Tunis : Le Tunindex à l'équilibre    Amical : Le CA et le CR Belouizdad se quittent sur un match nul (1-1)    FTF : Nouvelles nominations à l'EN juniors et la DNA    Tunisie – FMI : Engagement à appuyer la réforme du système fiscal tunisien    Nabeul De fortes pluies causent le blocage de certaines routes    Le PDL dénonce un complot visant à assassiner Abir Moussi    France : On refoule toujours les "étrangers" à la plage, la gauche dénonce, motus chez Macron    Gabès: Non-lieu pour l'équipage du navire « Xelo »    Sfax: 10 enseignants traduits devant le conseil de discipline (Vidéo)    Baisse des investissements déclarés de près de 60% en deux ans    Non-lieu pour la complice de Rached Khiari    5 employés de la société SELECTA traduits en justice pour leur activité syndicale    75 ans d'Inde progressiste    Refus de libération de la mairesse de Tabarka    Nizar EL BEZ, expert en entrepreneuriat et Directeur marketing de Yalla Fid, à La Presse : « Il est temps que le label ''Made in Tunisia'' ressuscite des ruines de Carthage »    Vient de paraître «Gens de boxe» de Pierre Ballester : Azdine Ben Yaâcoub, l'Arabe du coin    Tunisie: En ces temps difficiles, soyons tous des citoyens responsables    Signature du mémorandum d'accord d'un jumelage entre la Municipalité de La Goulette et La Municipalité turque de Muratpasa/Antalya    MEMOIRE : Mohamed Sghaier Abid LADEB    Sfax: 8 corps de migrants repêchés à Kerkennah    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Arts plastiques : Le festival international de Mahrès reporté    LK'AL ce soir : L'Algérien Mouh Milano à Bizerte    Festival international de Hammamet | « Rboukh » de Hatem Lajmi : Un spectacle complet !    Marcel Khalifé et Bachar Ma-Khalifé rendent hommage à Mahmoud Darwich à Hammamet    Shimizu Shinsuke, ambassadeur du Japon à Tunis: Le Japon, la Tunisie et l'Afrique, de larges perspectives    Tunisie-Blanchiment d'argent: Hausse des déclarations de soupçon    5 choses à savoir sur les nouveaux smartphones pliables Galaxy Z Flip 4 et Galaxy Z Fold 4 de Samsung    Bassem Trifi : la liste des magistrats révoqués était l'initiative de la ministre de la Justice    Tunisie : Les douaniers menacent d'une grève à cette date    Annulation de la grève des boulangeries    Un Tunisien tue un étranger    CONDOLEANCES : Aïcha SOUID    La Commission d'appel reporte son verdict à septembre : La gabegie s'installe de nouveau...    Ons Jabeur abandonne le tournoi de Toronto sur blessure    Super League africaine : coup d'envoi de la compétition en août 2023    Europa League (3è tour retour): le programme de ce jeudi    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    Météo : Temps stable et températures entre 30 et 40 degrés    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Sarra Hamdi en Bronze    Tahar Melligi est décédé    Patatras : Lotfi Abdelli ne s'exile plus, il remet ça avec la protection des policiers    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    Un nouveau virus inquiétant détecté    Tribune | Mon message d'Hiroshima    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



CSS: A trois points du bonheur
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 06 - 2022

Après son match nul heureux face au CA, le CSS est devant la nécessité de vaincre l'USM pour être à l'abri de tout sursaut rageur des «Rouge et Blanc» à Sousse qui pourrait lui coûter la troisième place.
Le grand bonheur, le bonheur parfait dans un championnat, c'est, bien entendu, de monter en fin de parcours sur le podium et de brandir le trophée de champion. Mais à chacun son bonheur et celui du CSS, qu'on croyait incapable même de terminer dans le trio de tête, est justement de déjouer ces pronostics défavorables au départ, de finir à la troisième place et de briguer haut la main ce précieux billet pour la Coupe de la CAF. Au vu du tas de problèmes de toutes sortes auxquels est confronté le club de la capitale du Sud, la réalisation de cet objectif serait un bel exploit qui mériterait d'être fêté comme une belle éclaircie dans la grisaille et comme un très beau moment de joie. Le seul concurrent qui est resté mathématiquement dans la course et qui nourrit la même ambition est le Club Africain. L'Etoile, elle, est déjà hors d'état de nuire car même en cas de victoire des Etoilés et de défaite des «Noir et Blanc», les confrontations directes entre les Sahéliens et les Sfaxiens jouent en cas d'égalité (15 points) en faveur du CSS (1-1) à Sousse et, succès à Sfax (1 à 0). Le pire et seul scénario à éviter serait donc une victoire des protégés de Adel Sellimi contre une défaite ou un match nul des hommes de Nabil Kouki lors de cette dernière journée. Alors, pour ne pas avoir la main sur le cœur jusqu'à l'ultime minute et ne pas connaître ces frayeurs, il faudra, côté sfaxien, jouer pour gagner et éviter de tabler sur un résultat favorable qui pourrait ne pas venir du Stade de Sousse.
Moins de pression
Heureusement pour le CSS que l'adversaire du jour, l'USM, ne se fait pas la moindre illusion sur un faux pas de l'Espérance contre l'USBG à Radès et semble logiquement résigné à finir deuxième car il est désavantagé par rapport aux «Sang et Or» dans le goal difference des matches aller du play-off en cas d'égalité. Sur le papier, le match n'est donc plus un écueil très délicat pour Nabil Kouki. Il suffit seulement de faire la bonne approche et de bien gérer ces 90 minutes de jeu qui le séparent de ce rêve devenu une réalité à la portée et un destin bien en mains.
De bons atouts malgré les défaillances
Bien sûr, il y a toujours ces cas qui chiffonnent, comme le départ annoncé dans l'attente de confirmation de Houcem Dagdoug pour le Raja, annonce qui rejoint celui de Mohamed Ben Ali pour l'EST, comme les informations toutes récentes de l'accord imminent de Aymen Harzi avec un club égyptien, comme les discussions sur le prolongement de contrat avec certains joueurs cadres qui piétinent et qui risquent d'avorter avec principalement Walid Karoui, comme l'absence de Mahmoud Ghorbel suite au carton rouge écopé jeudi dernier, mais ce n'est pas pour autant des raisons même si elles sont de poids pour laisser passer l'occasion de terminer en beauté une saison commencée dans la douleur. Avec un effectif enrichi en cours de route et ce grand appétit venu en mangeant, ces problèmes sont en mesure d'être résolus, voire de passer inaperçus. Aymen Dahmen, devenu portier «number one» de la sélection, sera bien là en maestro, comme il l'a été face au CA, pour donner confiance et galvaniser les dix joueurs de champ présents sur le terrain et appelés à réussir cette apothéose. Des jeunes qui promettent, comme Alâa Ghram, Mohamed Nasraoui, Nour Ezzamen Zamouri et Ghaith Mâaroufi, s'il est rétabli, seront les piliers de la bonne assise défensive. Au milieu, où la bataille sera âpre avec le trio de récupérateurs de grande classe monastiriens Omarou-Aoulo-Jlassi qui sont le point fort de l'équipe, il y a avec la plaque tournante qu'est le vétéran Chadi Hammami, une variété de choix et des profils de joueurs qui se complètent, qui jouent pour le collectif et qui permettent d'aligner un milieu à quatre de grande envergure, capable d'étouffer les rouages importants du dispositif de Faouzi Benzarti. L'Algérien Malick Rayah, l'Irakien Hussein Ali, l'international olympique Fares Neji et un Walid Karoui bien inspiré et bien dans sa tête donneront la possibilité de trouver la bonne équation de jeu pour bien équilibrer le secteur clé de ce match qu'est l'entrejeu, en vue de réussir la transition dans les deux sens, défense-attaque et attaque-défense. Pas de soucis également pour la ligne avant au cas où Aymen Harzi serait écarté après les derniers échos de sa décision définitive de ne pas rempiler car Achraf Habbassi a prouvé qu'il peut, lui aussi, être l'un des hommes forts du compartiment offensif avec le duo Ismail Diakité-Firas Chaouat, même apparu en baisse de forme lors du classico avec le Club Africain. Et puis, il y a la carte Hazem Haj Hassen qui pourrait être jouée d'entrée et pas laissée comme joker, tellement ce joueur, tout feu tout flamme, percutant à souhait sur les couloirs, explosif et insaisissable dans les percées, peut être le bon moteur de l'animation offensive et ouvrir le chemin de cette victoire tant convoitée. Même si la CAF a officialisé que le détenteur de la Coupe la saison écoulée a droit à une participation africaine, ce qui est le cas du CSS, Nabil Kouki tient plus que jamais à cette troisième place qui sera pour lui plus qu'un grand symbole de réussite, mais une véritable consécration.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.