Tunisie: Nomination de nouveaux directeurs régionaux de la santé    Tunisie: L'île de Djerba une destination touristique saine, annonce le ministre du Tourisme    La Bourse de Tunis lance l'élaboration du guide de Reporting extra-financier    OFFICIEL : Iheb Mbarki signera à Wadi Degla    Tunisie : Le parti Courant Populaire considère l'initiative de la coalition Al Karama comme dangereuse pour la liberté de presse    126 personnes encore porteuses du virus en Tunisie    En raison de l'abondance des produits locaux : Nouvelle stratégie de rationalisation de l'importation    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Plan de sauvetage économique : Fakhfakh se réunit avec les principaux partenaires internationaux    Business infos    Taoufik Mekacher : «Nous ne céderons jamais !»    Blocage du processus politique en Libye : La Tunisie incite à surmonter la crise    Une nouvelle loi assure à Ghanouchi la présidence de l'ARP pour encore 5 ans    3 cas de fraude à Sousse    Services de santé en régression : Gafsa réclame une faculté de médecine et d'un CHU    Mémoires militantes et mots incandescents    Le transfert des archives de Cinéma se poursuivra en 2021    "Il faut porter encore en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante".    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 9 juillet à 11H00    Tunisie : Selim Azzabi en visite à Beja [vidéo] : Plusieurs visites de terrain sont prévue tout au long de cette semaine    Nizar Yaiche, ministre des Finances : L'impact du Covid-19 sur les finances publiques est estimé à 5 milliards de dinars    Projet Elife pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes Tunisiens    Ministère de l'Intérieur : Avortement de plans terroristes visant le secteur touristique et des sièges de souveraineté en Tunisie    Cinéma | A L'Agora, regardez votre film à côté de votre star préférée !    Patric (Lazio) suspendu quatre matchs pour morsure    Entre AGIL et SAM : Un partenariat gagnant-gagnant    Bizerte : 300 mille dinars pour le réaménagement des zones industrielles    Reportage | Baccalauréat – Démarrage de la session principale : Les épreuves du premier jour à la portée    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    Retour au calme à Remada après une nuit agitée    Vers la création de succursales de l'AAU dans les régions intérieures du Sahel et Sfax    Volley-ball | 22e championnat arabe des nations : Le compte à rebours    Nouveau projet «Bassamat Ebdaaia» : Laboratoire de création    Sfax et son histoire urbaine : Vue plongeante sur l'histoire d'un centre urbain    Météo : ciel dégagé et températures stables    La Championne du monde d'athlétisme Habiba Ghribi honorée du titre d'Ambassadrice du Sport tunisien    Club Africain : Plusieurs personnalités Clubistes pour vérifier la liste des adhérents    STB Bank    Il y a 14 ans jour pour jour, la photo la plus triste de l'histoire de football    Tunisie-ONU : Vers la mise en place d'un cadre de coopération quinquennal    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Concours international de poésie en langue française : le Tunisien Nadhir Guedri lauréat du 1er prix    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    Ces pays ont procédé encore une fois au confinement    Gouvernement Castex : La parité femmes/hommes respectée, mais plus à droite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les destouriens ont-ils trouvé leur leader ?
RECONFIGURATION DU PAYSAGE POLITIQUE NATIONAL
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 02 - 2019

Il semble, d'après les sondages d'opinion, que les destouriens, longtemps divisés et minés par une guerre de leadership qui dure depuis le 14 janvier 2011, sont sur le point de trouver, enfin, leur leader en la personne de la bouillonnante Abir Moussi, SG du Parti destourien libre (PDL)
Les destouriens sont-ils de retour sur la scène politique nationale après une éclipse qui a trop duré et qui a failli les faire oublier par les Tunisiens qui ne savent plus qui représente les disciples de Bourguiba et qui parle au nom des anciens rcdistes qui se réclament toujours de l'ancien président Ben Ali.
Pour être plus clair, les destouriens ou les rcdistes (dans la grande famille destourienne, il n'existe pas de différence entre les deux appellations) sont-ils à trouver auprès du Parti destourien libre (PDL) dirigé par la bouillonnante Abir Moussi, l'ancienne secrétaire générale adjointe du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) chargée des affaires de la femme, ou auprès du parti Al Moubadara dirigé par Kamel Morjane, actuel ministre de la Fonction publique et des politiques générales.Est-il acceptable de résumer les destouriens aux deux partis dirigés par Abir Moussi et Kamel Morjane dans la mesure où plusieurs autres visages représentatifs de la large famille destourienne ont disparu du paysage politique national à l'instar du Dr Hamed Karoui, ancien vice-président du RCD et premier président du Parti destourien libre.
Les interrogations posées ci-dessus et l'intérêt accordé aux destouriens, ces derniers jours, puisent leur actualité ou leur légitimité dans deux événements.
D'abord, le congrès constitutif d'Al Moubadara dont le président, Kamel Morjane, s'est, enfin, résolu à coller à son parti le qualificatif «destourien» pour devenir «Al Moubadara Addastouria», révélant ainsi une conviction selon laquelle le terme «destourien» n'est plus à cacher puisque maintenant, à l'heure des prochaines élections législatives et présidentielle de fin 2019, il est devenu «accrocheur et pouvant ouvrir la voie à une alliance qui serait profitable au moins aux principales personnalités qui dirigent le parti, comme le soulignent plusieurs observateurs qui ont suivi les travaux du Congrès constitutif d'Al Moubadara et ont décelé dans le discours de Kamel Morjane et de ses lieutenants une volonté claire de recourir «à la base destourienne dans le but de s'assurer une position importante dans l'échiquier politique national post-élection 2019». Ensuite, l'ascension fulgurante de Abir Moussi, secrétaire générale du Parti destourien libre (PDL), qui figure désormais dans les premières loges parmi les personnalités les plus habilitées à diriger le pays, comme le montrent les derniers sondages d'opinion réalisés par Sigma Conseil et Emrohd.
Idem pour le parti lui-même qui est aussi cité parmi les premiers bénéficiant de la confiance des électeurs proches par exemple du Front populaire (3% pour les 11 partis coachés par Hamma Hammami et 2,8% pour le PDL dirigé par Abir Moussi), et devançant des partis qui ont déjà été aux hautes sphères du pouvoir comme Ettakatol, le CPR ou Al Badil dont le président Mehdi Jomaâ, chef du gouvernement de compétences apolitiques issu du Dialogue national, se présente comme le messie qui aurait pour mission de sauver la Tunisie et les Tunisiens.
Et les sondages continuent de révéler qu'il faut désormais compter avec Abir Moussi pour la présidentielle 2019. Ainsi, le sondage publié mercredi 27 février par le quotidien Essabah et réalisé par Emrohd Consulting révèle-t-il que la SG du Parti destourien libre (PLD) figure à la 4e place parmi les personnalités que les Tunisiens considèrent comme les plus habilitées à diriger aujourd'hui le pays.
Avec 4,60% des voix, Abir Moussi se classe tout juste derrière le président de la République Béji Caïd Essebsi qui voit 4,8% lui accorder leur confiance. La SG du PDL devance certaines personnalités qui crèvent quotidiennement les écrans TV comme Hamma Hammami, Mohsen Marzouk, Kamel Morjane et aussi Rached Ghannouchi dont seuls 1,1% des sondés déclarent lui accorder leur confiance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.