Mehdi Jomaa attire Faouzi Elloumi dans le camp de son parti Al Badil Ettounsi – Une recrue qui a son pesant d'or    La BIAT dévoile son nouveau logo et sa nouvelle signature    Gourmandise X Fatma Kannou : L'édition limitée qui buzz !    Pas de hausse des tarifs de l'eau potable, selon la SONEDE    Google veut transformer la Tunisie en un hub d'Intelligence artificielle    OPPO élu le constructeur à plus forte croissance sur le segment des Smartphones haut de gamme    Les chefs d'entreprises pensent que la situation économique va continuer sa dégringolade, D'après Ernest & Young    Tunisie: Limogeage d'un imam pour avoir incité à la haine contre les sécuritaires    Tunisie: Bonne nouvelle pour les étudiants se rendant en Grande Bretagne    Tunisie: Nabil Karoui persistera à s'ingérer dans la politique et les affaires publiques du pays    Le groupe de metal Tunisien CARTHAGODS démarre sa tournée mondiale le 27 avril à l'Etoile du Nord    3 médailles d'or pour la Tunisie au Meeting Handisport Marrakech    Tunisie: Succès d'une première greffe de cœur à l'hôpital La Rabta    En vidéo : La BNA présente ses réalisations    Tunisie: Le sénateur Jean-Pierre Sueur oeuvre pour atteindre 1 million de touristes français    Lancement du premier centre pilote spécialisé dans l'innovation numérique en Afrique et au Moyen Orient    Tunisie: Un dirigeant d'Ennahdha pour l'application de la loi contre Nessma TV et Zeitouna TV    Programme TV du vendredi 26 avril    Tunisie – Météo : Températures entre 23 et 28°C    La Fête du Muguet sera fêtée le 1er Mai 2019 autour d'un déjeuner convivial au restaurant « Le Pirate » à Sidi Bou Saïd    La ville d'Hammamet accueillera dimanche prochain la première édition du Challenge Day    Tunisie: Vers l'utilisation des drones dans le secteur agricole    Le CAB opte pour l'ancien cabiste Chokri Béjaoui pour prendre le témoin des mains de Montassar Louhichi    Tunisie: 09 ouvrières agricoles blessées dont deux un état grave après une chute d'un camion à Kairouan    Tunisie: Baisse de 3,5% de la production industrielle au cours des deux premiers mois de 2019    Le Sri Lanka appelle la communauté musulmane à ne pas organiser de prières du vendredi    Arjen Robben de retour à l'entraînement collectif du Bayern Munich    CAB : Louhichi départ, Chokri Bejaoui arrive    Coupe de la CAF : Billetterie de la demi-finale Zamalek-ESS    Egypte: Découverte d'une tombe datant de 4.000 ans en parfaite conservation    Radwan Masmoudi Président du CSID : C'est naturel qu'un militant ou sympathisant d'Ennahdha fasse un DON au parti après son décès    Chelsea furieux de l'absence d'Hazard dans l'équipe type    Les rockers endeuillés par la disparition du chanteur Dick Rivers le jour de son 74e anniversaire    Quand le Chimiste tunisien Hatem Essaddam offre au Canada la possibilité de recycler indéfiniment le plastique    Saisie du matériel et arrêt de la diffusion de Nessma Tv    A Nabeul, 15 Tunisiens repêchés par la garde maritime    CARTHAGODS démarrent leur tournée mondiale par la Tunisie    Abassi Madani n'est plus    Nouvelle Cadence: Une création artistique tunisienne unique le 27 avril au Québec    Tunisie [Photos]: Matériel saisi avec le terroriste éliminé au Kef    Tunisie- L'identité du terroriste abbatu au Kef révélée    Retour sur l'élimination du terroriste Oussama Salmi dans la région de Nebr au Kef    Au Kef, un terroriste abattu lors d'une opération militaire    En photo : Le message bouleversant de Sami Fehri à sa maman…    En vidéo : Important incendie à Versailles    Le film tunisien “Tlamess” d'Ala Eddine Slim retenu dans la quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes 2019    Gafsa: Une secousse tellurique de 3,23 degrés sur l'échelle de Richter à El Ktar    Oussama Ammar : Des sculptures qui voyagent !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qui fait quoi et à qui la faute?
Cogestion des DAB et GAB
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 03 - 2019

Oui, le client n'est jamais parvenu à délimiter les responsabilités des cogestionnaires des distributeurs et guichets automatiques de billets (DAB ou GAB), en cas de problème. Le personnel bancaire, toujours omniprésent, renvoit la balle aux éternels fantômes des services monétiques, toujours inscrits aux abonnés absents. Les souffre-douleurs des banquiers gagneraient à afficher leurs coordonnées près de leurs distributeurs pour, au besoin, nous éclairer, nous guider et permettre au service monétique de se défendre contre les accusations parfois gratuites des banquiers. Détails.
Le problème de la cogestion des distributeurs automatiques de billets (DAB) par les banques et les deux sociétés monétiques se partageant le même rôle demeure posé, quoique apparemment avec de moins en moins d'acuité. Parce que le client semble de moins en moins dérangé par le dérangement de ces distributeurs. L'objectif de nos banques étant d'amener le client à traiter le maximum d'opérations auprès de ces distributeurs aux dépens des guichets et des carnets de chèques.
Les absents ont toujours tort !
Ce qui déroute le client, c'est que dès qu'il rencontre un problème devant le distributeur, à l'agence concernée, l'on se dit non concerné par ce qui vient de se passer. L'on renvoit la balle aux…«fantômes» de la société monétique ! Oui, fantômes, parce que le client ne sait ni de quelle société il s'agit, ni les coordonnées de ses supposés interlocuteurs ! D'ailleurs, l'on se demande pourquoi les messieurs invisibles des sociétés monétiques trouvent du plaisir à nous fuir, en gardant éternellement l'anonymat? Ne devraient-ils pas dû afficher ostensiblement leurs coordonnées tout près de leurs distributeurs, pour que l'on puisse accéder à leurs explications, dès lors que le besoin s'en fait sentir ?
Finis les alibis
Notre petite enquête nous a permis d'établir que les pannes de ces distributeurs sont de toutes natures. Pour n'en citer que les trois principales, disons :
- Primo, lorsque l'appareil souffre d'une défaillance technique et que les techniciens ne réagissent pas à temps pour y remédier, surtout pendant les week-ends et les jours fériés. Auparavant, les sociétés monétiques renvoyaient la balle à l'agence concernée. Aujourd'hui et, depuis un certain temps, un système automatique est installé pour permettre de répercuter l'information et signaler la panne aux opérateurs centraux en temps réel. Donc, fini le temps des fausses excuses !
La vétusté à l'index !
Le véritable problème, c'est que, malgré la fréquence de pannes subies par certains distributeurs, la société monétique traîne les pieds et tarde à renouveler ses appareils usés par le temps et la surexploitation. Une économie à mauvais escient qui met souvent le client dans de mauvaises situations, maudissant l'heure et le jour où il s'est avisé à miser et faire confiance à cette satanée carte monétique. Sachant que chaque installation a une durée de vie à ne pas dépasser, sinon…
Pauvre «M. Réseau»!
- Secundo, lorsque le chef d'agence ne charge pas suffisamment «son» appareil de billets de banque. Surtout par jours non ouvrables.
Où il aurait programmé une vadrouille familiale, bien loin de ses bases, sans prendre la peine de désigner un quelconque collaborateur pour veiller au grain et ne pas poser des lapins aux clients…
- Tertio, lorsque M. Réseau, l'éternel souffre-douleur des uns et des autres, est marqué absent, souvent à tort et rarement à juste raison ! C'est la manière idoine de «noyer» le poisson…
Cela dit, étant dit et entendu que les banques entendent servir leurs clients à distance à travers les services «non-stop» de «messieurs» Dab et Gab et tourner le dos progressivement surtout aux transactions par chèques, certains clients, forts de ces déclarations faites, urbi et orbi, formulent leurs demandes de chéquiers à leurs banques par l'un desdits «messieurs» interposés.
Promesses de Gascon !
Puisque, au menu affiché, de plus en plus garni de propositions, de prestations, figure bel et bien la demande de chéquiers. L'on s'y prend alors bien à l'avance et on clique à chaque retrait de billets, sur le bon poussoir, tout content d'avoir accès à ce formidable procédé, pour pouvoir aller mettre les quatre doigts et le pouce sur le chéquier.
Quelques semaines après, l'on s'avance vers les guichets, d'un pas sûr, la tête haute pour récupérer le fameux chéquier… comme promis. Mais surprise ! L'on se rend vite compte qu'il n'en est rien !»
Rien que du vent ! Et des promesses de Gascon!
Et c'est au chef d'agence de répliquer froidement aux récriminations «libre à ces distributeurs de vous promettre ce qu'ils veulent. Nous ne sommes au courant de rien !
- Revenez mercredi prochain, monsieur, maintenant, c'est moi qui vous le promets et non pas le monsieur anonyme de la monétique !
- Pourquoi pas avant?
- Parce que avant, je vous redirai revenez mercredi, ajoute le maître de céans, arborant un sourire grimacé…
Un flou éternel !
Cela étant, qui a tort, qui a raison? Le client, croyant au Père Noël et ayant cliqué sur le bon bouton? Les messieurs de la monétique qui ont préparé le menu? Le chef d'agence qui déclare n'avoir rien reçu?
C'est ma foi, le secret des grands dieux!
Pour finir, une petite remarque s'impose. Tout près de certains distributeurs, l'on rencontre une affiche priant les utilisateurs de veiller à préserver l'environnement en ne jetant pas par terre les tickets servis à tour de bras par ces appareils. N'aurait-on pas mieux fait de prendre les devants, en fixant une mini-poubelle près du distributeur? Ne serait-ce pas la manière la plus pratique de préserver l'environnement au lieu de nous lancer des slogans?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.