Tunisie – Quel lien entre le dossier de l'octroi des terres domaniales et le dialogue national ? Qui Saïed est il en train de cibler ?    Ligue 1 Pro : Programme des matches de la J3    Najla Bouden s'entretient avec le prince héritier Mohamed Ben Salmane    La Pologne fait don d'équipements médicaux à la Tunisie    Sfax - La grève régionale dans le secteur privé fixée au 28 octobre    Monde- Daily brief du 25 octobre 2021: Le président Erdogan décide de renvoyer les ambassadeurs de 10 pays    Najla Bouden s'affiche avec un sac à main hors de prix    Maradona Cup : Barça – Boca Juniors, en Arabie Saoudite    Tunisie- Automobile : Hausse de 49% du CA du Groupe Ennakl    Finance : L'association Reconnectt organise la 1ère édition des Journées tunisiennes de la finance "TunFin#21" les 19 et 20 novembre 2021    Baisse de l'investissement déclaré dans l'industrie de 15,6%, à fin septembre 2021    Brahim Debbech : Les concessionnaires ne sont pas visés par les déclarations de Kais Saïed, mais…    Ministère de la Jeunesse et des Sports : Une subvention de 90 mille dinars aux clubs de football de deuxième division    Conditions d'entrée sur le territoire tunisien à partir du 27 octobre 2021    SONEDE: Coupure et perturbation dans la distribution de l'eau potable dans ces zones    La docteure tunisienne Basma Makhlouf Shabou nommée Chevalier de l'ordre des arts et des lettres    Les chiffres effarants de la contrebande de pneus en Tunisie !    La Turquie parie sur l'Afrique, pari gagnant    Amel Belhadj Moussa crée un comité de contrôle des institutions en charge de la protection des séniors    Exclusif: Les forces de l'ordre confisquent des équipements au siège du Mouvement Ennahda    Décès d'Abdelmajid Chaker, l'ancien ministre de Bourguiba    Ligue 1 France : Khazri dans l'Equipe type de la J 11    Abdellatif Mekki préconise de revenir sur le coup d'Etat en rectifiant la situation d'avant le 25 juillet    Salon MOOD TALENT: 38e édition l'hôtel à Dar El Marsa du 5 au 7 novembre    Tunisie : Inquiétude des opérateurs économiques face au flou entourant les LF 2022 et complémentaire 2021    Ridha Lénine : L'heure du tri a sonné !    Tunisie – météo : Pluies orageuses intenses sur le Nord et le Centre-est    UBCI : PNB en hausse de 9% à fin septembre 2021    Zouhair Maghzaoui revendique l'organisation d'un dialogue national global    Tunisie : Les prix des œufs et des poissons sont désormais encadrés    Bilan Covid-19 : 128 nouveaux cas et un décès    Tunisie-JCC 2021 : Modalités d'achat et prix des billets    Atelier de travail sur les perspectives et les défis de l'action syndicale dans le cadre de l'accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine    Zammour Trekking revient dans une 4ème édition du 4 au 8 novembre 2021    La Fifa et la CAF saluent l'introduction de la VAR en Tunisie    Un fort séisme secoue Taïwan    Barça vs Real Madrid en direct et live streaming : Comment regarder le match?    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    Foot-Europe: le programme du jour    LC Afrique (2e tour retour) – Espérance ST : obligation de résultat pour retrouver la phase de poules    Ammar Mahjoubi: Violence et insécurité à l'époque romaine    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Israël présente des excuses à Joe Biden tout en maintenant le projet
Après avoir annoncé la construction de 1.600 logements à Al Qods-Est en pleine visite du vice-président américain
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 03 - 2010


RAMALLAH, Cisjordanie (AP) — L'annonce du programme israélien de construction de 1.600 logements à Al Qods-Est a jeté une ombre sur la visite du vice-président américain Joe Biden hier en Cisjordanie et la relance prévue des négociations de paix indirectes sous l'égide des Etats-Unis. Le gouvernement israélien a présenté des excuses pour l'embarras causé tout en maintenant son projet. M. Biden a dénoncé mardi soir au sujet de la décision israélienne «le genre de mesures qui sapent» la confiance. Il a réaffirmé hier lors d'une conférence de presse avec le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, que les Palestiniens méritaient un Etat indépendant «viable» jouissant d'une continuité territoriale et a appelé les deux camps d'éviter d'«enflammer» les passions. Un peu plus tôt, le ministre israélien de l'Intérieur, Eli Yishai, avait présenté des excuses très partielles. «Nous n'avions aucune intention, aucun désir d'offenser ou de railler un homme important comme le vice-président (américain) au cours de sa visite», a-t-il déclaré à la radio israélienne. «Je suis vraiment désolé pour l'embarras. Nous devons nous souvenir que les approbations ont lieu selon la loi même si le moment choisi est mauvais», a-t-il ajouté. «La prochaine fois, nous devrons en tenir compte». A Ramallah, Joe Biden s'est entretenu avec Mahmoud Abbas et son Premier ministre, Salam Fayyad, en partie pour lever leurs doutes sur les derniers efforts des Etats-Unis en faveur de la paix au Proche-Orient. Mais l'annonce des constructions israéliennes à Al Qods-Est sonne comme une claque, alors que le vice-président venait d'enchaîner des entretiens chaleureux avec de hauts responsables israéliens. «Le gouvernement israélien nous rend pratiquement impossible, ainsi qu'aux Américains et à la communauté internationale, tout pas, même d'un centimètre, en direction du renouveau du processus de paix», a jugé le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat. Salam Fayyad a souligné que l'annonce d'Israël posait un «grand défi» à la relance des pourparlers de paix. Apparemment irrité, le vice-président américain est arrivé avec une heure et demie de retard mardi soir à un dîner prévu avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu. Il a vivement critiqué l'annonce d'Israël, intervenue dans la foulée de l'accord donné par les Palestiniens à une nouvelle phase de négociations de paix indirectes sous la médiation des Etats-Unis après un «blanc» de 14 mois. «La nature de l'annonce et le moment choisi pour le faire», eu égard au lancement de pourparlers, «sont précisément le genre de mesure qui sape la confiance dont nous avons besoin maintenant», a lancé Joe Biden. «Nous devons créer une atmosphère pour soutenir les négociations, pas pour les compliquer», a-t-il ajouté, jugeant toutefois que toute «action unilatérale prise par l'une ou l'autre des parties ne pouvait préjuger de l'issue des négociations». Salam Fayyad a salué la «forte (...) condamnation» de l'administration américaine. Le nouveau projet de construction a également été fustigé par l'Egypte, le plus proche allié d'Israël dans le monde arabe, et par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Les médias israéliens ont eux aussi évoqué l'embarras causé par le projet, le quotidien Haaretz parlant de «claque» entendue dans le monde entier. Lors du dîner de mardi, M. Netanyahu a affirmé à Joe Biden qu'il avait été pris au dépourvu par l'annonce du ministère de l'Intérieur, selon un haut responsable israélien qui a requis l'anonymat. Le Président Barack Obama avait initialement demandé un gel complet des implantations, mais n'a pas pris à partie le gouvernement israélien quand ce dernier n'a accepté qu'un moratoire de dix mois concernant les nouveaux projets de construction en Cisjordanie. Benyamin Netanyahu a refusé tout arrêt des travaux à Al Qods-Est, déclarant qu'il ne procèderait jamais à une partition de la ville. Les Palestiniens souhaitent faire leur future capitale des quartiers traditionnellement arabes de la ville sainte, occupés par Israël en 1967 durant la guerre des Six jours puis annexés. Cette semaine, ils ont accepté avec réticence le principe de négociations de paix indirectes avec Israël. L'émissaire des Etats-Unis pour le Proche-Orient, George Mitchell, doit faire la navette entre MM. Abbas et Netanyahu au cours des prochains mois. Les implantations empiètent de plus en plus sur les terres revendiquées par les Palestiniens pour un futur Etat et rendent toute partition de plus en plus difficile. A l'heure actuelle, près de 300.000 colons juifs vivent en Cisjordanie et 200.000 à Al Qods-Est. La poursuite des constructions érode également le soutien dont bénéficie Mahmoud Abbas dans les rangs palestiniens, aboutissant à une situation «vraiment désastreuse», selon Saeb Erekat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.