TNMADE dévoile sa plateforme de vente en ligne internationale au profit des créateurs entrepreneurs tunisiens    Le 16 juillet, la date proposée pour l'élection en plénière des membres de la Cour constitutionnelle    Tunisie – Rapport : Les taxes municipales ne dépassent pas 1.7% du total des recettes fiscales...    L'entraîneur Manuel Pellegrini s'engage avec le Betis    Tunisie : Le parti Courant Populaire considère l'initiative de la coalition Al Karama comme dangereuse pour la liberté de presse    Le ministère du Tourisme œuvre à la mise en place d'une vision stratégique pour le secteur (Toumi)    10 nouveaux cas de coronavirus en Tunisie    Une nouvelle loi assure à Ghanouchi la présidence de l'ARP pour encore 5 ans    Vers l'élaboration d'un Guide sur le Reporting Extra-Financier (ESG) pour les sociétés cotées    En raison de l'abondance des produits locaux : Nouvelle stratégie de rationalisation de l'importation    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Plan de sauvetage économique : Fakhfakh se réunit avec les principaux partenaires internationaux    Business infos    Taoufik Mekacher : «Nous ne céderons jamais !»    Blocage du processus politique en Libye : La Tunisie incite à surmonter la crise    Tunisie : Des plans terroristes visant le secteur du tourisme déjoués    Services de santé en régression : Gafsa réclame une faculté de médecine et d'un CHU    Mémoires militantes et mots incandescents    Le transfert des archives de Cinéma se poursuivra en 2021    "Il faut porter encore en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante".    Tunisie : Selim Azzabi en visite à Beja [vidéo] : Plusieurs visites de terrain sont prévue tout au long de cette semaine    Nizar Yaiche, ministre des Finances : L'impact du Covid-19 sur les finances publiques est estimé à 5 milliards de dinars    Projet Elife pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes Tunisiens    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 9 juillet à 11H00    Cinéma | A L'Agora, regardez votre film à côté de votre star préférée !    Amical : L'AS Rejiche défie l'Espérance de Tunis et l'Etoile du Sahel    Patric (Lazio) suspendu quatre matchs pour morsure    Bizerte : 300 mille dinars pour le réaménagement des zones industrielles    Reportage | Baccalauréat – Démarrage de la session principale : Les épreuves du premier jour à la portée    Tunisie : Abdelatif Mekki et Mohamed Ali Toumi tiennent une conférence de presse ce jeudi    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    Retour au calme à Remada après une nuit agitée    Nouveau projet «Bassamat Ebdaaia» : Laboratoire de création    Sfax et son histoire urbaine : Vue plongeante sur l'histoire d'un centre urbain    STB Bank    Météo : ciel dégagé et températures stables    Club Africain : Plusieurs personnalités Clubistes pour vérifier la liste des adhérents    Tunisie-ONU : Vers la mise en place d'un cadre de coopération quinquennal    L'amendement de l'art. 10 de la loi relative à la Cour constitutionnelle est juridiquement possible (Saloua Hamrouni)    Il y a 14 ans jour pour jour, la photo la plus triste de l'histoire de football    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Concours international de poésie en langue française : le Tunisien Nadhir Guedri lauréat du 1er prix    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    Ces pays ont procédé encore une fois au confinement    Gouvernement Castex : La parité femmes/hommes respectée, mais plus à droite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nous n'avons pas à nous prononcer sur le choix souverain de la majorité des Tunisiens
Mission d'observation internationale du Centre Carter (USA)
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 10 - 2011

Quelques heures avant la proclamation par l'Isie des résultats définitifs des élections de l'Assemblée nationale constituante, le Centre Carter d'observation des élections dans le monde, fondation américaine créée par l'ex-président des Etats-Unis, Jimmy Carter, plus précisément ses représentants, MM. John Hardman, président et directeur exécutif du Centre, et Cassam Uteem, Président de l'Île Maurice de 1992 à 2002, ainsi que Mmes Sarah Johnson, directrice du Programme de la démocratie, et Sabina Vigani, directrice du bureau du Centre Carter à Tunis, ont tenu une conférence de presse pour faire une déclaration préliminaire sur les élections de dimanche dernier. «Ces élections ont été paisibles, transparentes, libres; et les électeurs ont fait preuve de discipline, de civisme et d'enthousiasme. Les recommandations de l'Isie ont été globalement respectées et l'instance a fait preuve d'intégrité, d'impartialité et d'indépendance; elle a accompli un travail remarquable», a indiqué d'emblée M. Cassam Uteem. L'ex-président de l'Île Maurice conforte son jugement en ajoutant que lui et ses collègues «ont rarement vu autant de participation et d'enthousiasme dans un scrutin». Cependant, ajoutera-t-il, «nous avons quelques observations qui sont spécifiques à ces élections». La première : plusieurs votants qui ne se sont pas inscrits volontairement ont eu des difficultés pour retrouver les bureaux de vote qui leur ont été réservés ultérieurement par l'Isie. Mme S. Vigani l'explique en affirmant qu'au début il y a eu des hésitations de la part de l'Isie. «Les problèmes rencontrés au cours de la phase d'inscription des électeurs se sont répercutés le jour du vote, car la décision d'ouvrir des bureaux pour les non-inscrits volontairement a été prise tardivement; d'où le sentiment d'égarement des électeurs, de perte de temps ou de découragement de certains électeurs qui n'ont finalement pas voté». La deuxième observation : la difficulté de comptage des bulletins de vote dans certains bureaux, «peut-être par manque de formation», suppose M. Cassam. La troisième observation du Centre: les représentants des partis candidats ainsi que les observateurs locaux étaient présents dans tous les bureaux de vote. «Les observateurs ont dû intervenir, de bonne foi, dans certains cas, pour faciliter le déroulement de l'opération de vote, ou le transport des urnes par l'armée», indique encore M. Cassam. Quatrième observation : la participation importante et active des femmes comme électrices, responsables de bureaux de vote et observatrices.
«Nous avons bien ressenti la parité dans l'exercice du vote, bien que la femme ne représente que 7% des têtes de listes électorales», explique l'ex-chef d'Etat mauricien.
Des dépassements avant et pendant la campagne électorale
A la question pressante des journalistes sur les éventuelles irrégularités constatées et leur impact sur le processus électoral et surtout sur les résultats du scrutin, Mme Sarah Johnson déclare: «Les requêtes parvenues jusqu'à cet instant (13 heures, mardi 25 octobre, ndlr) n'auront pas d'impact sur les résultats. En matière de suivi des plaintes, nous avons notre méthodologie, qui est d'ailleurs appliquée par les observateurs tunisiens. Nous suivons les contentieux sur des semaines et même sur des mois. S'agissant des plaintes qui concernent le candidat propriétaire de la chaîne de télévision, c'est un cas typique, qui mérite d'être étudié. L'Isie est confrontée à des difficultés en termes d'irrégularités, car il faut vérifier si les règles électorales ont été respectées ou non. Nous allons donc voir ce cas de plus près. En revanche, il est clair qu'il y a eu beaucoup de dépassements sur le terrain avant et pendant la campagne électorale». Et M. Hardman de souligner : «Nous allons assurer le suivi de tous les rapports, les nôtres et ceux des autres observateurs reçus par l'Isie». A la question d'un observateur national appartenant au réseau Ofiya de savoir quelle évaluation a été faite par le Centre Carter au sujet de la forte présence de l'armée, qui donne l'impression d'un bouclage des bureaux centraux, et de l'exclusion de certains observateurs de ces bureaux au moment du comptage des bulletins de vote, Mme Johnson répond que «si des observateurs ont été exclus, cette question sera une véritable préoccupation pour nous, que nous suivrons de près. En ce qui concerne l'armée, nous n'avons pas vu de soldats à l'intérieur des bureaux de vote, par contre ils étaient là où ils devaient être, c'est-à-dire à l'extérieur des bureaux». Elle a tenu, par ailleurs, à suggérer que pour garantir la totale transparence, «les rapports d'observation doivent être accrochés dans les centres de comptage et publiés sur Internet». Mme Johnson reprend la parole pour expliquer que le rôle des observateurs consiste à suivre les tendances et à constater des faits individuels.
Elle affirmera que «les observateurs ne ferment pas les yeux sur les irrégularités, nous en avons vu pendant l'inscription des électeurs, pendant la campagne électorale et même le jour des élections, mais ce sont des dépassements qui n'ont aucun impact sur les résultats des élections».
Pour l'observatrice américaine, les problèmes techniques sont inévitables et compréhensibles si l'on tient compte du contexte de cet événement électoral : «En revanche, du côté de l'Isie, le travail accompli est remarquable», ajoute-t-elle. Il n'en demeure pas moins que l'observatrice admet que le Centre Carter va suivre toutes les éventuelles plaintes et leur traitement par la justice avant de consigner dans ses rapports les recommandations qui seront adressées à l'Isie à l'effet d'améliorer l'organisation des prochaines échéances électorales.
Nous gagnerons la prochaine fois
Sachant que les résultats préliminaires des élections, révélés au compte-gouttes par les médias, donnaient Ennahdha comme principal vainqueur de ces élections, les journalistes ont tenu à savoir l'avis des observateurs internationaux du Centre Carter sur l'élection des islamistes en Tunisie : «C'est le choix des Tunisiens, en tant qu'observateurs, nous n'avons pas à nous prononcer sur ce choix souverain de la majorité des Tunisiens. Nous avons eu des échos des différents commentaires et des différentes appréciations. C'est cela la démocratie, au terme d'élections démocratiques, certains sont contents, d'autres non. Les perdants doivent se dire: la prochaine fois nous gagnerons. C'est le principe de l'alternance», explique M. Cassam. Avec autant de diplomatie, M. Hardman déclare à son tour: «Nous avons eu des contacts avec des représentants de partis, ils nous ont assuré que la Tunisie va avancer grâce à toutes ses forces politiques, nous allons suivre avec attention l'évolution de la Tunisie à laquelle nous souhaitons pleine réussite dans son engagement vers la démocratie».
Et sur les informations selon lesquelles le mouvement islamiste aurait acheté des voix? Mme Johnson confie: «Nous n'avons pas remarqué de tels agissements, ils nous ont été signalés par des personnes. Nous ne pouvons, donc, pas faire de déclaration finale maintenant avant de vérifier l'exactitude de ces informations».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.