Tunisie – VIDEO : Pourquoi 9alb Tounes a-t-il approuvé le PLF complémentaire ?    Tunisie – VIDEO : Les protestataires d'Al Kamour haussent le ton et menacent    Tunisie – Plus de la moitié des PME vont fermer !    En photos : Le futur chef de la diplomatie américaine un joker pour la Tunisie ?    Tunisie | Covid-19 : 485 nouvelles contaminations et 41 décès recensés en 24 heures    Fitch Rating baisse la perspective de la Tunisie de "stable" à "négative"    Tunizi, le dataset pour comprendre le dialecte tunisien    Tunisie : Historique ! une femme à la tête du Club olympique des Transports    Contre les insultes à l'ARP, Hassouna Nasfi propose une motion    Le marché boursier termine la séance sur une note quasi-stable    Pour Taoufik Hasnaoui, la diplomatie tunisienne vit une crise    Une étude analytique de 86 textes de loi sur l'approche du genre, recommande l'élimination de la discrimination entre les sexes sur les lieux de travail    Le groupe PDL présente un projet de motion pour classant les Frères Musulmans, organisation terroriste    Le médicament de la langue bleue sera disponible l'année prochaine    «J'allais faire une véritable révolution au sein de l'administration pour la moderniser»    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Epson désigne des «chasseurs d'idées reçues» pour déconstruire les mythes sur les imprimantes Jet d'Encre    Méchichi va-t-il céder au chantage de « son matelas » ?    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Tunisie : Kais Saïed remet les lettres de créances à quatre nouveaux ambassadeurs tunisiens    Accusations échangées entre deux magistrats : L'ordre judiciaire se réunit mardi    Arwa Mrad hisse le drapeau tunisien au sommet le plus haut d'Afrique    Intempéries : Interruption de la circulation sur certaines routes    Ennahdha réitère son appel à un dialogue économique et social    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 23 Novembre 2020 à 11H00    Ali Abbès nommé chef du contentieux de l'Etat Tunisienne    Dans l'impasse à cause d'un vrai faux problème    FIFA : Ahmad Ahmad suspendu pour 5 ans    A sfax, un sit-in en taxis pour protester contre la pénurie des bouteilles de gaz    La pandémie, une opportunité pour l'e-recrutement !    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Tunisie-Météo : Pluies orageuses sur la plupart des régions    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    Les indiscrétions d'Elyssa    Revues d'effectifs : Le CSS bien affûté    Par Amine Ben Gamra : La Tunisie face à un risque systémique majeur causé par la crise sanitaire    Tunisie : Les journalistes portent les brassards rouges ,à partir d'aujourd'hui, pour défendre leurs droits    D'un sport à l'autre    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Votes d'outre-tombe*, ou, quand les morts comptent triple**    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Médiation de religieux arméniens et azerbaïdjanais
Karabakh
Publié dans La Presse de Tunisie le 27 - 04 - 2010

BAKOU (Reuters) — Le chef de l'Eglise arménienne et un haut dignitaire religieux azerbaïdjanais ont offert hier leur médiation pour régler le conflit du Haut-Karabakh, alors que les discussions entre Erevan et Bakou sont dans l'impasse.
Karekin II, Catholicos de tous les Arméniens, est devenu le premier chef spirituel arménien à se rendre en Azerbaïdjan depuis l'éclatement de l'Union soviétique, en 1991, et la lutte pour le contrôle du Haut-Karabakh, qui a dégénéré en guerre.
Les tensions sont montées depuis l'annonce, l'an dernier, par l'Arménie et la Turquie, alliée de l'Azerbaïdjan, d'un accord aujourd'hui suspendu, qui devait permettre la normalisation des relations et la réouverture des frontières entre les deux pays.
Ankara a fermé sa frontière avec l'Arménie par solidarité avec l'Azerbaïdjan pendant la guerre du Haut-Karabakh.
Karekin II, Allahshukyur Pashazade, président du Conseil des Musulmans du Caucase, et le patriarche orthodoxe Cyrille ont publié, à l'issue de discussions à Bakou, un communiqué promettant de soutenir le processus de médiation engagé il y a quinze ans.
"Nous croyons qu'il est important de poursuivre le dialogue entre dirigeants religieux pour contribuer au règlement du conflit", déclarent-ils.
Le patriarche Cyrille a dit espérer que la réunion contribuerait à désamorcer les tensions et à créer des conditions propices pour que les dirigeants politiques prennent leurs responsabilités et parviennent à un accord.
Les Arméniens de souche du Haut-Karabakh, soutenus par l'Arménie chrétienne, ont rejeté l'autorité de l'Azerbaïdjan musulman au début des années 1990, lors d'un conflit qui a fait 30.000 morts avant de se conclure par un cessez-le-feu, en 1994.
Aucun n'accord de paix n'a pu être conclu depuis, et l'Azerbaïdjan menace fréquemment de reprendre la région par la force.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.