Le musée militaire de Mareth accueille un véhicule allemand ayant servi pendant la IIe guerre mondiale    Tunisie – AUDIO: Une fille se fait électrocuter à l'hôpital de Jendouba !    Débats Budgétaires 2021 : L'ARP entame l'examen du projet du budget du ministère des affaires sociales pour l'année 2021    Semaine Boursière : Le Tunindex affiche un léger rebond de 0,7%    Tunisie | Covid-19 : 1403 nouvelles contaminations et 56 décès recensés    Motegi Toshimitsu Ministre japonais des Affaires Etrangères en Tunisie la semaine prochaine    La crise de l'approvisionnement en gaz met à nu les limites de la connexion au gaz naturel    Le vaccin sera gratuit en Algérie, mais non obligatoire    Le centre 13 août d'accueil des femmes victimes de violence rouvre ses portes    Attijari bank et le PNUD Tunisie s'associent et s'engagent en faveur de l'entrepreneuriat et de l'intégration des ODD en Tunisie    Un médicament qui bloque la transmission du Covid-19 identifié    La Tunisie candidate à l'organisation des Jeux Africains de la plage de 2023    Asma S'hiri Laabidi, nommée secrétaire générale de la Mer    Le projet de la LF 2021 adopté par la commission des Finances    Abir Moussi s'insurge contre un Mohamed Affes insultant envers les femmes    Tunisie [Vidéo+Photos]: Préparatifs de l'Olympique de Béja pour le match contre le Stade Tunisien    Une stratégie nationale des produits du terroir    "CORE, creative hub" : un nouveau programme dédié à l'économie créative et culturelle    L'UGTT est déterminée à lutter contre toutes les formes de violence et à préserver les intérêts du peuple    Comité de pilotage du PARJ : Engagement de projets visant la réforme de la justice    Mechichi participe à la prière du vendredi à la mosquée Mâlik ibn Anas    LCA : Le CS Sfaxien pour confirmer la bonne prestation du match aller    Indice de connectivité mondiale 2020 : La mondialisation se redresse suite au recul entrainé par la Covid-19    Programme TV du vendredi 04 décembre    "Digital cultural eXperience" offre une visite virtuelle des sites historiques tunisiens    People Power Expo Tunis du 5 au 26 décembre 2020 à la cité de la culture Chedli Kélibi    L'initiative « Souk At-Tanmia » soutient plus de 80 entreprises tunisiennes    Alerte météo : Baisse des températures et possibilités de chutes de neige sur les hauteurs ouest    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 04 Décembre 2020 à 11H00    NEWS | Sanctions réduites pour Chamam et Benguit    MEMOIRE : Pr Mohamed Touhami BEN SAID    La poésie en questions | Une vocation à l'épreuve de l'islam II    Vient de paraitre | « Grabuge » de Hichem Ben Ammar : L'écume des mots    « Bassamat Opéra » à Djerba : Des acteurs à besoins spécifiques en devenir    Tunisie: Zied lkhdhar: Reprises des rassemblements hebdomadaires pour réclamer la vérité sur l'assassinat de Belaïd et Brahmi    Coronavirus: Joe Biden aux américains: Portez un masque pendant 100 jours    L'ITES et TSC annoncent le lancement d'un appel à candidatures pour le programme Tunisian Smart Cities    Coronavirus: Le bilan s'alourdit à Nabeul    La dernière : on vole du phosphate à Mdhilla    Tunis accueille le Congrès 2020 des maires francophones    Kamel Déguiche : Le règlement de l'affaire du CS Chebba passe par le recours des clubs à la FIFA    Les jeunes médecins en deuil et en colère    Tunisie: Les Jeunes médecins en grève suite au décès de leur confrère dans chute d'ascenseur    Les députés jugent faible le budget 2021 du ministère des Affaires culturelles    Tunisie [Vidéo]: Espace culturel "Joker Prod" à Sfax pour promouvoir les talents et la créativité des jeunes    L' élection américaine de 2020    L'ONU lève l'interdiction de voyage pour six mois de l'épouse de Kadhafi et sa fille Aïcha    L'ancien chef d'Etat français Valéry Giscard d'Estaing n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Préserver la rentabilité et le développement de ces entreprises
Accélération de la vente des propriétés confisquées
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 09 - 2014

Les investisseurs qui sont intéressés par l'acquisition des propriétés confisquées sont appelés à préserver leur rentabilité, à prévoir leur développement au cours des années à venir et à maintenir les travailleurs.
Au lendemain de la révolution, l'Etat a confisqué plusieurs biens mobiliers et immobiliers mal acquis par l'ancien régime, les membres de la famille de l'ex-président et son entourage. Il s'agit notamment de participations aux grandes entreprises, de véhicules de dernière génération et autres entreprises et immeubles situés dans des quartiers huppés de Tunis et ses environs. Ces biens pourraient rapporter d'importants fonds à l'Etat qui passe actuellement par des problèmes financiers. Les dossiers de vente sont bien étudiés par la commission mobilisée à cet effet en vue de tirer le meilleur profit de ces ventes qui devraient se faire en toute transparence.
D'ailleurs, les avis de vente sont publiés dans la presse nationale afin que tous les intéressés puissent avoir une idée sur le bien à vendre. Toutes les données sont fournies aux acheteurs potentiels. Rappelons qu'une exposition de biens confisqués a été organisée pour que le public puisse voir de près ces objets de grande valeur que l'ancien régime a pu acquérir en puisant dans les deniers publics.
Actualisation des données
Les fonds obtenus à la faveur de ces ventes publiques seront mis à la disposition de la trésorerie publique pour être utilisés dans les différents projets prévus par le budget de l'Etat.
Le gouvernement a décidé récemment d'accélérer le rythme des ventes des propriétés confisquées qui appartenaient à l'ancien régime et à son entourage. Ces propriétés doivent être gérées par le secteur privé qui peut les acheter dans les délais impartis avec des conditions souples et avantageuses. Plusieurs hommes d'affaires tunisiens bien outillés seraient intéressés par l'acquisition de biens immobiliers et même d'entreprises qui, encore en activité, font travailler de nombreux ouvriers et cadres. Les entreprises des membres de la famille de l'ancien président font partie de tous les secteurs économiques comme la cimenterie, le tourisme, la vente de voitures, les loisirs et même l'enseignement. Ils ont toujours opté pour les secteurs les plus rentables et qui assurent un gain rapide et conséquent.
Les opérations de vente se font sur la base de certains principes comme l'égalité de chances entre les différents candidats intéressés par l'achat d'un bien, la transparence et l'équité. Il a été décidé, en outre, que les données relatives aux fonds et propriétés confisqués seront actualisées dans un délai ne dépassant pas la fin de ce mois de septembre. Une liste des biens confisqués destinés à la vente est ainsi établie. L'Etat a pris les participations — sous forme d'actions — des membres de la famille de l'ancien régime au capital des entreprises confisquées qui opèrent dans des secteurs concurrentiels. Certaines entreprises sont rentables alors que d'autres rencontrent des problèmes. L'Etat est intervenu pour assainir leur situation avant de les proposer à la vente. En effet, une gestion publique a concerné lesdites entreprises pour un temps déterminé avant leur cession aux privés. La commission de gestion de ces entreprises doit être informée régulièrement de leur situation.
Par ailleurs, il a été décidé que la commission de gestion devra tenir des réunions hebdomadaires et chargera le Secrétaire d'Etat chargé du Domaine de l'Etat et des Affaires foncières d'assurer le suivi et la coordination entre les différents intervenants en présidant les réunions consacrées aux propriétés confisquées. Un rapport sera soumis périodiquement au chef du gouvernement en ce qui concerne l'état d'avancement des opérations de vente. Une séance de travail est prévue toutes les deux semaines sous l'égide du chef du gouvernement dans le cadre du suivi de la gestion et de la vente de ces propriétés. Les entreprises qui seront achetées par les privés doivent poursuivre leurs activités dans de bonnes conditions en préservant le rendement et le rythme de la production. Le promoteur est appelé, de même, à maintenir autant que possible les travailleurs pour assurer la rentabilité de l'entreprise et prévoir son développement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.