Démission collective de plus de 100 dirigeants et membres d'Ennahdha    Ministère de la Santé- Deux responsables limogés    Tout savoir sur Les Araméens    Réactions de la presse internationale aux nouvelles mesures de Kaïs Saïed    Tunisie – Non lieu pour Mohamed Hentati    Semaine Boursière : La BH consolide avec succès ses assises financières    Les loueurs de voiture invités d'Alpha Hyundai Motor    Tunisie - Reprise des activités dans tous les espaces culturels    Tunisie – Hausse de 185% de la redevance du passage du gaz algérien    Ultra Mirage, le challenge se poursuit avec le soutien d'Assurances BIAT    Ministère des Affaires Sociales: 620 000 familles ont profité de l'aide de 300 dinars    AS Kasserine : Seif Ghezal, nouvel entraîneur    Carthage, patrimoine culturel ... en détresse    Vie et mort d'un fondateur de dynastie: Husseïn Bey 1er (1675-1740)    Chakchouk et Girardin la coopération tuniso-française en matière d'infrastructures portuaires    Djerba Music Land 2021 a enchanté les âmes et les yeux des festivaliers    Club Africain : Mehdi Ouedherfi prêté à Al-Akhdhar libyen    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Finale de la Super Coupe de Tunisie 2020 – 2021 : EST vs CSS où regarder le match du 25 septembre    Appel à participation: Lancement de la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    La FTF approuve la liste internationale des arbitres    Des décisions du CSM annulées par le Tribunal administratif    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 24 Septembre 2021 à 11H00    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Abir Moussi s'exprime sur l'arrêt des primes octroyées aux députés    Kalthoum Kannou future Ministre de la Femme?- La magistrate s'exprime sur le sujet    Hatem Boubakri salue les mesures prises par le président de la République    Abir Moussi : Le président veut barrer la route au PDL !    Covid-19 : 41% de la population tunisienne primo-vaccinés    Le ministère de l'Education invite ses affiliés à la vaccination    La Ligue des Etats arabes doit jouer un rôle important dans la résolution des conflits    « Meilleur Service Client de l'année 2021 » pour Ennakl Automobiles pour la deuxième année de suite    Flat6Labs Tunisie organise le Hub Day du premier cycle du projet Ignite Tunisia    LG lance un téléviseur géant DVLED 8K de 325 pouces    Tunisie : Le ministère de l'Enseignement supérieur recrute 1 130 chercheurs    Livres et auteurs de langue française en états généraux à Tunis depuis ce jeudi (Album Photo)    Démarrage à Tunis des Etats généraux du livre en langue française dans le monde    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 23 Septembre 2021 à 11H00    Football : Programme TV de ce Jeudi 23 Septembre 2021    Monde- Daily brief du 22 septembre 2021: Le chef du gouvernement libyen rejette le retrait de confiance    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Art'cot organise une exposition grand format à la Médina de Tunis    Egypte : Décès du maréchal Mohamed Hussein Tantaoui    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    Cinq enseignements à tirer de l'abominable gestion américaine de la tragédie afghane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abir Moussi : Nous soutiendrons Hichem Mechichi tant qu'il aura rompu totalement avec l'Islam politique (Album photos)
Publié dans Leaders le 12 - 08 - 2020

Est-ce la première fois qu'Abir Moussi foule le marbre lustré de Dar Dhiafa? Ni Habib Jemli, ni Elyès Fakhfakh n'y avaient réussi. Hichem Mechichi y est parvenu. Plus encore, le courant semble avoir bien passé entre ‘'l'indomptable'' Abir Moussi et le candidat ‘'racé'' à la Kasbah. Acceptant pour la première fois depuis son élection à l'ARP en novembre 2019, de rencontrer un chef de gouvernement nominé, Mme Moussi est arrivée ce mercredi matin à Dar Dhiafa portée par un engagement ferme de son interlocuteur. Exclure Ennahdha du futur gouvernement (en fait tous les partis politiques) est pour elle une victoire dans son combat contre l'islam politique. Mais, cette satisfaction politique, ne pouvait en fait que lever le boycott qu'elle avait édicté contre Dar Dhiafa où se déroulent les consultations et l'encourager à rencontrer Mechichi. Pour mieux le connaître et surtout tracer nettement les lignes de son soutien conditionné. L'occasion aussi de lui faire part de ses propositions. De son côté, Mechichi, certainement intéressé par cet entretien, voulait l'écouter, jauger la portée de sa vision et mesurer la pertinence de ses recommandations.
Gare aux sous-marins
Elle devait bébnéficier d'une heure d'audience. Le retard pris par les prochains visiteurs de Mechichi lui a accordé 20 minutes supplémentraires. Habile, elle saura les mettre à profit pour -bien se faire entendre. A l'issue d'une heures vingt minutes d'entretien, Mme Moussi est sortie « satisfaite » de son entretien mercredi matin avec Hichem Mechichi. « J'ai trouvé auprès de lui, une grande écoute », déclarera t-t-elle à la sortie, accompagnée par ses deux fidèles députés Karim Krifa et Thameur Saad. Plus encore, elle ne cache pas son espoir de voir Mechichi tenir son engagement de former un gouvernement non-partisan, « composé de compétences, totalement indépendantes, immédiatement opérationnelles, sans la moindre liaison, de près ou de loin avec Ennahdha ».
Restée prudente, elle n'omet pas pour autant de mettre en garde contre ''des sous-marins infiltrés'' « Nous accorderons notre aval au gouvernement Mechichi tant qu'il aura rompu totalement avec l'Islam politique », martèlera-t-elle sans concession, dans son rôle favori d'anti-Ennahdha irréductible.
Des propositions concrètes
Programme économique et social de son parti en main, ainsi que le livret de propositions pour la révision de la Constitution (élaborés lors des élections de 2019), Me Abir Moussi a plaidé auprès de Mechichi sa vision pour un plan global d'urgence, soigneusement articulé. Qu'il s'agisse de réformes politiques, de mesures économiques et sociales, ou également d'architecture du gouvernement, la présidente du Parti Destourien Libéral (PDL), n'a pas manqué de propositions concrètes
Les réformes institutionnelles doivent favoriser selon Abir Moussi l'émergence d'une nouvelle majorité démocratique redonnant au Parlement sa mission de fabrication de la loi dans l'intérêt général, sans sectarisme, et de contrôle sans complaisance de l'exécutif. Ces réformes passent par la révision de la loi électorale, de celles sur les partis et les associations, aboutissant en consécration, à la constitution. Le principe général doit être la primauté de la loi, un Etat du droit, l'équité et la bonne gouvernance.
Un gouvernement resserré et une opérationnalité immédiate
La primauté de la loi, Mme Moussi entend la voir concrétisée à tous les niveaux et attend que le nouveau gouvernement dépoussière les affaires vouées aux oubliettes, faisant ouvrir des dossiers tus, éclater la vérité et prononcer la justice. Mais, aussi, présider à l'ensemble de la démarche de l'exécutif. Elle cite l'exemple de la filière éducation, enseignement supérieur, formation professionnelle et emploi à mettre en synergie. Pour la présidente du PDL, une diplomatie économique en mode post-Covid-19, « effective, dynamique et attractive », est de première importance pour mobiliser les ressources financières, attirer des investissements directs et promouvoir les exportations.
Abir Moussi a plaidé en faveur d'un gouvernement resserré, regroupement des départements de proximité en grands pôles, soulignant la nécessité de soumettre très rapidement un projet de la loi de finance rectificative ou complémentaire au titre de l'année 2020. La situation des entreprises publiques lui paraît fort préoccupantes et exige un traitement approprié de concert avec l'UGTT et l'UTICA, tout en engageant dès à présent le redressement et la restructuration indispensables.
La balle est ainsi mise dans le camp de Mechichi. Dans les documents qu'elle lui a laissés, son équipe piochera sans doute des idées intéressantes. Mais, le plus important c'est la qualité de ce premier contact établi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.