Tunisie-Des appels pour dissoudre le Mouvement Ennahdha: Précisions de Yassine Azaza [Audio]    Bourse de Tunis : Evolution des indices Tunindex et Tunindex20    Tunisie-UTICA: Des chambres syndicales baissent leurs prix    Douane : Saisie de 982,4 mille dinars en devises au cours de juillet 2021    "Les personnes porteuses de handicaps doivent être vaccinés en priorité" (Mezati)    Tunisie: INPT s'inquiète de la situation de Hichem Mechichi    Programme TV du mercredi 04 août    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 04 Août 2021 à 11H00    Tunisie-Béja: Les habitants de Amdoun plus que jamais en colère [Photos+Vidéo]    L'ONU choisit Tfanen – Tunisie Créative comme success story de mise en œuvre des ODD    Un voyage sans retour    [TRIBUNE] Un désastre monétaire : Que fait la BCT, s'interroge Ezzeddine Saïdane    Ibtihel Abdellatif : Sihem Ben Sedrine et ses complices répondront de leurs crimes devant la justice    Bilan Covid-19 : 2.819 nouveaux cas et 184 décès    Samir Cheffi : Le gouvernement ne doit pas comporter plus de 20 portefeuilles    Abdellatif Aloui à Kaïs Saïed : Rendez-moi mes livres que je vous ai offerts !    Covid-19 : Orange Tunisie, avec le soutien de la Fondation Orange, fait don d'équipements médicaux    Dernière minute-Coronavirus: 184 décès et 2819 nouvelles contaminations, Bilan du 02 août 2021    Espérance de Tunis : vers la résiliation du contrat de Nassim Ben Khalifa    Angleterre : Fabinho prolonge avec Liverpool jusqu'en 2026    Il porte l'espoir des Tunisiens    L'EST attaque sa deuxième semaine de préparation – Jaïdi : ça se complique !    Jeux olympiques 2020 : Une honorable neuvième place pour Bacha !    CONDOLEANCES : Emna BEN AMMAR CHOUKAIR    CONDOLEANCES : Feu Essia ENNAJI    Al Badil : «A petits pas»    Report des festivals internationaux de Carthage et de Hammamet : Besoin urgent d'alternatives viables, faisables et durables    Tijani Haddad: Valeurs universelles à la tête du client    Le ministre égyptien des Affaires étrangères reçu au Palais de Carthage    Covid-19 : Aides médicales émiraties à la Tunisie    Tunisie: Hechmi Louzir espère vacciner 6 millions de personnes d'ici deux mois !    Météo : temps chaud    L'ancien président de la CAF Hayatou suspendu un an    La Conect appelle à accélérer la mise en place d'un gouvernement    Bourse de Tunis : Le CMF agrée 2 sociétés de gestion et de 3 fonds d'investissement    La BCT s'inquiète de la hausse du taux d'inflation et appelle à la mise en place d'un plan de réformes économiques    Urgent – USA : Une fusillade du Pentagone    Festival Carthage 2021 et Festival Hammamet 2021, finalement reportés    Mostra de Venise : Trois films arabes à l'affiche et des avant-premières mondiales prestigieuses    Erdogan à Saïed : Il est important de poursuivre les travaux de l'ARP en Tunisie    Tunisie – Erdogan se permet de s'ingérer ouvertement dans les affaires internes tunisiennes    Festival Hammamet 2021 : Spectacle "Rboukh" du musicien Hatem Lajmi attendu en ligne    Un musée virtuel du patrimoine tunisien voit le jour    Médenine : Deux tentatives d'immigration illégale déjouées    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Régiment 51 des Commandos marines: Cette force navale d'élite 2.0 (Vidéo et Album Photos)
Publié dans Leaders le 24 - 06 - 2021

Par Fatma Hentati - La marine nationale a de quoi s'enorgueillir. Haute performance de ses équipes, des équipements ultramodernes renforcés tout récemment par l'acquisition de quatre navires de surveillance OPV 1400 et une technologie de pointe: le régiment 51 des Commandos marines illustre parfaitement, lui aussi, cette grande avancée accomplie par l'armée tunisienne qui fête ce 24 juin son 64e anniversaire.
Bizerte. Des bâtiments de guerre impressionnants. Chacun de ces quatre Offshore Patrol Vessel (OPV) de 72 m de long, comportant plusieurs étages, relève de la dernière génération. Deux d'entre eux sont équipés chacun d'une plateforme d'envol pour hélicoptères et drones. Tous peuvent rester en mer jusqu'à deux semaines consécutives en totale autonomie, sans besoin de ravitaillement. Tout est hautement technologique. Le mental des Commandos marines aussi : formaté en 2.0.
La démonstration est édifiante. Du ventre des OPV s'élancent d'un clin d'œil et en silence des Hibs. Ce sont des embarcations légères ultrarapides à bord desquelles des éléments armés des forces spéciales prennent place, partant à l'assaut. Cagoulés, moulus dans leurs uniformes spéciaux, fusils d'assaut en bandoulière et poignard à la ceinture, ils sont prêts à intervenir, prêts au combat. A vive allure, par mer calme ou houleuse, ils foncent sur l'objectif, pour le délivrer en cas de détresse ou le neutraliser en cas de risque d'agression.
En même temps, du ciel, des hélicoptères font descendre par des cordes des commandos d'appui. L'effet de surprise est total. Rien n'est laissé au hasard, l'action est globale, synchronisée, la réussite est garantie.
Un acteur majeur dans une mission de grandes dimensions
Protection de la souveraineté nationale, sauvetage en mer et lutte contre le trafic des êtres humains, de drogue et des pièces archéologiques : la mission de la marine nationale prend toute sa dimension dans ce contexte géostratégique mouvementé. Elle trouve son prolongement dans son statut d'acteur majeur de l'économie bleue et de protection de l'environnement marin.
Sans relâche, du chef de phare partout sur le littoral (qui relève du service des phares et balises) aux patrouilles, bases, équipages et commandements, la vigilance est maintenue à son plus haut degré. Des hommes et des femmes se dévouent au service de la Patrie.
En pointe
Corps d'élite de la marine nationale, les forces spéciales qui forment le Régiment 51 des Commandos marines sont eux aussi exceptionnels. Soigneusement sélectionnés à la base parmi les nouveaux bacheliers ayant obtenu les meilleures moyennes, hautement formés à l'Académie militaire puis navale et dans des centres spécialisés, dotés d'une vaste culture, ils pratiquent aisément différentes langues. Dès leur engagement, en choisissant l'armée nationale, ils ont fait serment pour la Patrie. Servir la Tunisie est pour eux plus qu'un devoir, un honneur, une raison d'être.
Ces combattants d'excellence qui se lancent avec courage et détermination en première ligne sont soutenus par différents spécialistes. Des océanographes et cartographes aux ingénieurs en TIC, en passant par les autres métiers de l'armée de mer, ils ont tous ensemble scellé un contrat de confiance indéfectible. Constituant une grande famille qui vibre à l'unisson, ils se dédient tous au drapeau national dont la couleur rouge irrigue leurs veines.
Faire face, sauver ou neutraliser
Bien formés dans les meilleures écoles militaires tunisiennes et étrangères, les éléments des Commandos marines sont aujourd'hui en première ligne de défense maritime 24h sur 24 et 7j/7. Ce sont les premiers à qui on fait appel pour une opération de sauvetage en haute mer, pour venir en aide à un navire en détresse ou en feu. On leur doit la libération d'otages en pleine mer, comme la traque des trafiquants de drogue, d'armes, d'êtres humains ou de pièces archéologiques.
En plus des opérations de contrôle naval et de sauvetage quasi-quotidiennes, la marine prête régulièrement main-forte à tous les intervenants en mer à l'instar de la garde- côte, de la marine marchande, des pompiers marins, et autres. C'est aussi cette armée qui veille bravement au contrôle de la zone de responsabilité, qu'elle soit une zone sous juridiction ou une zone sous souveraineté.
Une richesse précieuse
Tenue blanche fraîchement repassée, ornée d'insignes glorieusement accrochés, chaussures blanches bien cirées, le capitaine de vaisseau major Jamel Ben Omrane est fier de son régiment. Plus que les performances sans cesse accomplies, c'est surtout le capital humain qui prime le plus selon lui. L'emploi des technologies de pointe et la modernisation des équipements viennent en appui.
Ce capital humain est sans aucun doute une richesse de la marine nationale. Ils sont ingénieurs, commandos, stratèges, analystes, cartographes, et autres, jouissant d'une excellente capacité d'endurance, d'adaptation et d'anticipation. Des hommes et des femmes s'entraînent plusieurs heures jour et nuit et se tiennent constamment prêts à intervenir. Sauver des vies humaines ou affronter tout adversaire et danger imminent est leur mission. La mer est leur maison, ils la connaissent et la maîtrisent. Soigneusement, ils préparent chacune de leurs missions. Leurs tâches sont assignées méthodiquement et exécutées à la lettre.
Toujours en première ligne
En faisant le choix d'une marine 2.0, la Tunisie dote ses forces navales, à l'instar des autres unités de l'armée, d'un atout majeur. La mer, cet immense espace, source de toutes les richesses, mais aussi de risques et dangers, est alors affrontée avec les meilleurs outils d'exploration, de connaissance et de défense. Mais, il n'y a pas qu'en mer qu'interviennent les Commandos marines. Sur les champs minés du mont Chambi, dans la forêt brûlante, ou encore sur les terres inondées, les éléments de l'armée de mer prêtent main-forte à l'armée de terre dans des missions spécifiques.
Avec leur expertise poussée, leur grande préparation et des moyens technologiques hyper-développés, ils sont toujours d'une contribution substantielle au service de la Patrie.
Fatma Hentati
Photos : Mohamed Hammi
Lire aussi
• Le 64e anniversaire de l'armée tunisienne : Un rempart contre les agressions extérieures et une école de civisme
• Femmes et militaires : Ces tunisiennes qui nous honorent
• Régiment d'honneur: Un cérémonial militaire fastueux (Vidéo)
• La cavalerie du régiment d'honneur de l'armée nationale (Vidéo)
• En première ligne sur la frontière tuniso-libyenne : comment la Tunisie se protège contre le terrorisme et la contrebande (Vidéo)
• Profession : Démineur, une grande compétence de l'armée tunisienne
• Réflexions sur l'armée de 2030: Menaces, missions, doctrine - Les exigences techniques de la défense
• La nation et ses militaires


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.