Tunisie: Le maire du Kram interdit la commercialisation des produits israéliens    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de l'Allemagne    Le chef du gouvernement participe à un sommet virtuel sur le terrorisme en ligne    La Tunisie poursuit ses contacts pour une mobilisation internationale en faveur de la cause palestinienne    La Tunisie n'a pas sollicité une restructuration ou un allégement de sa dette    Tunisie – Sousse : Pas de décès au covid durant le jour de l'Aïd    Fathi Laayouni interdit la vente de produits israéliens dans la commune du Kram    Hichem Mechichi : La lutte contre la cybercriminalité, un des défis majeurs pour notre pays    Covid-19 | 34 décès et 457 nouvelles contaminations recensés le 13 mai    « La Tunisie n'a pas présenté une demande pour bénéficier du cadre commun du traitement de la dette des pays pauvres »    VIDEO : Afflux de centaines de jordaniens vers la frontière avec la Palestine    Para Athletics – Grand Prix de Nottwil: Walid Ktila remporte la course des 800m et bat son record d'Afrique    Mechichi, ce soir avec Macron, la Première ministre de Nouvelle Zélande, Boris Jhonson et Trudeau en sommet virtuel contre le terrorisme    INS : Augmentation des importations du phosphate de 35,1%    La situation dans les territoires occupés au centre d'un entretien téléphonique entre Ghannouchi et des dirigeants de Hamas    La Tunisie en crise : La diaspora vole à son secours    Chaos sur les routes de la Tunisie à cause de l'ambiguïté des mesures gouvernementales    SNCFT : Reprise, à partir de vendredi, du trafic ferroviaire desservant les grandes lignes    Sonede - Un sabotage à l'origine des perturbations dans la distribution de l'eau potable    Israël abat un palestinien qui allait commettre une attaque au couteau    La régularité des vols Tunisair dépasse les 94%    Hafedh Zouari : L'échange de vœux de l'Aïd entre les trois présidences est un message positif    Après avoir annoncé le contraire, l'armée israélienne nie être entrée dans Gaza    Et pourtant...notre pays est riche en compétences !!    Vrai ou faux Docteur Louzir ?    Origines du Covid-19 : l'hypothèse de l'accident de laboratoire écartée à tort ?    Washington fait appel à l'Egypte et la Tunisie pour désamorcer la crise en Palestine    Mechichi se rend à la salle centrale des opérations au ministère de l'Intérieur    Banque mondiale : Hausse de 2,5% des transferts d'argent vers la Tunisie en 2020    Expatriés : Aissa Laidouni élu joueur de l'année en Hongrie    Le chef du gouvernement annonce une série de mesures au profit des victimes de la pandémie    JO de Tokyo : « Impossible » d'organiser les Jeux, selon un syndicat de médecins japonais    Coupe de Tunisie : on connaît la date du tirage au sort    La récolte de blé 2021 sera meilleure que la précédente, dixit Kraïem    Football : Programme TV de ce jeudi 13 mai 2021    Palestine - Israël: Le fer et par le feu    Chedli Klibi : un an déjà    JO-2020 (TQO) – Basketball : Le Cinq national en stage à partir de lundi à Monastir    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    L'UTAP met en garde contre un éventuel effondrement de la filière laitière    Judo : 18 judokas tunisiens au tournoi qualificatif à Dakar pour les JO de Tokyo    Foot-Europe: le programme du jour    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    Covid19 : Report de la manifestation théâtrale "Semaine pour le théâtre tunisien"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recouvrement des avoirs du président déchu en Suisse: Réaction de l'Association Tunisienne pour la Transparence Financière (ATTF)
Publié dans Leaders le 03 - 10 - 2011

En date du 28 septembre 2011 s'est tenue à Tunis la première réunion de la Task-Force Tunisie-Union européenne. Le thème de la restitution des fonds appartenant au Clan Ben Ali et déposés en Europe (spécialement en Suisse) a été évoqué. L'ATTF regrette le fait qu'aucune association de la société civile travaillant sur le sujet de la récupération des biens mal acquis n'ait été invitée à ce débat. Comme elle regrette qu'aucune personnalité officielle tunisienne n'ait pris la parole pour discuter de ce sujet, laissant le champ ouvert à des intervenants étrangers pour défendre nos intérêts. (Est-ce par méconnaissance du dossier ?)
Les propos de Madame la Présidente de la Confédération Helvétique Micheline Calmy-Rey, ont été relativement rassurants, et ont répondu en partie aux questions qu'on a soulevées dans notre article publié dimanche 25 septembre dans plusieurs journaux helvétiques, voir :
http://www.tdg.ch/actu/suisse/tunisie-ong-critique-manque-initiative-gouvernement-suisse-2011-09-25
http://www.lematin.ch/actu/suisse/tunisie-une-ong-critique-le-manque-d%E2%80%99initiative-du-gouvernement-suisse
Dans son discours, la Présidente de la Confédération Helvétique a affirmé que : « ..La Suisse a été le premier pays à réagir aux bouleversements politiques en Tunisie en ordonnant, le 19 janvier 2011, le gel de tous les avoirs en possession de personnes proches du régime Ben Ali…. Un montant total d'environ 60 millions de francs suisses a été bloqué »
A ce sujet nous pensons que le montant déclaré est dérisoire, et ne correspond certainement pas à la réalité. Le gel a intéressé seulement les comptes nominatifs de certaines personnes (la liste étant incomplète) proches du régime, raison pour laquelle nous demandons aux autorités suisses de communiquer toutes les informations relatives aux comptes à numéros, et aux sociétés écrans du clan déchu. A ce sujet nous attendons le résultat de l'enquête actuellement menée par la FINMA qui représente l'autorité fédérale de surveillance des marchés financiers.
Madame la Présidente avait aussi mentionné que les 60 millions bloqués en Suisse représentent un montant faible par rapport aux sommes gelées sur le plan international. Elle a expliqué ce fait par deux raisons :
-La première : « …le régime du président déchu Ben Ali n'entretenait pas de sympathie particulière ni de liens étroits avec la Suisse étant donné les critiques émises par la Suisse à l'égard de ce régime… »
Nous pensons certes que le régime de Ben Ali entretenait des relations exécrables avec les autorités suisses, mais cela n'empêche qu'il avait une grande confiance dans la crédibilité comptable des banquiers helvétiques.
- Pour la seconde raison, Madame la Présidente avait fait allusion au dispositif anti-blanchiment, disant « … les montants bloqués en Suisse peuvent paraître peu importants, cela s'explique par le fait d'une législation très stricte en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, soumettant les instituts financiers à des obligations de diligence et de communication étendues… »
Notre avis à ce sujet rejoint celui de nos amis des ONG suisses qui œuvrent pour le même idéal que nous. En effet, les cas des biens mal acquis déposés en Suisse par les divers dictateurs arabes déchus nous laisse douter de l'efficacité de cette loi, délaissée à l'autonomie et la mauvaise volonté des intermédiaires financiers, comme ca nous laisse douter de la sincérité des banquiers qui travaillent hors la loi, acceptant des fonds illicites de dictateurs sans scrupules. En effet, ci cette loi était correctement appliquée, les avoirs illicites du clan Ben Ali n'auraient jamais pu aboutir sur des comptes bancaires suisses. A notre avis, l'infraction est évidente rendant les banquiers coupables au sens de la loi sur le blanchiment d'argent.
Madame La Présidente avait aussi évoqué dans son discours LRAI, disant: « …la Suisse a créé récemment la loi sur la restitution des avoirs illicites de personnes politiquement exposées (LRAI). Cette loi fixe les modalités du blocage, de la confiscation et de la restitution de valeurs patrimoniales des « personnes politiquement exposées » (PPE) ou de leur entourage, lorsqu'une demande d'entraide judiciaire internationale en matière pénale ne peut aboutir en raison de la défaillance de l'Etat requérant …Cette loi, qui est une première mondiale dans ce domaine, est l'illustration claire de la politique que mène la Suisse depuis plus de 20 ans… »
Nous pensons que cette loi a été taillée sur mesure pour le cas haïtien qui a du attendre 24 ans pour voir ces biens restitués suite au tremblement de terre dévastateur qui a engendré un capital de sympathie international envers Haïti. Notre avis à ce sujet rejoint celui de notre ami Olivier Longchamp de l'ONG suisse « la Déclaration de Berne » qui mentionne dans son article du 4 mars 2011 : «… Le numéro d'équilibrisme auquel nous avons assisté consistant à déclarer qu'un tyran déchu fréquentable hier ne l'est plus est donc la conséquence logique de l'impuissance de la LRAI à régler le sort des avoirs illicites en Suisse. Il fait sans doute de cette loi, le cas haïtien mis à part, guère plus qu'une occasion manquée, et se reproduira tant que la loi ne permet pas de bloquer et de saisir des fonds illicites de personnes exposées politiquement…»
L'ATTF est consciente de l'impact désastreux de la fuite des capitaux sur les pays pauvres et de l'indifférence manifeste avec laquelle certains pays occidentaux traitent ce problème, en contradiction avec les valeurs universelles des droits de l'homme. En effet, le pacte international relatif aux droits civils et politiques (résolution 2200 des Nations Unies) mentionne dans son article premier: «Pour atteindre leurs fins, tous les peuples peuvent disposer librement de leurs richesses et de leurs ressources naturelles…en aucun cas, un peuple ne pourra être privé de ses propres moyens de subsistance». Il est certain que la décapitalisation organisée du peuple tunisien par le clan déchu, aidé par les états receleurs, va contre l'article sus cité, et constitue une atteinte certaine aux droits humains du peuple tunisien.
Quoi qu'il en soit, l'ATTF regrette sincèrement la démission de Madame la Présidente Micheline Calmy-Rey qui a montré beaucoup de bonne volonté pour aider le peuple tunisien à s'en sortir de cette difficile période transitoire, comme nous saluons son soutien pour la société civile tunisienne seule garante de l'établissement futur des vraies valeurs de démocratie et de bonne gouvernance. Certes, c'est pendant les moments difficiles qu'un pays, son gouvernement et son peuple savent évaluer le degré d'amitié que leur manifeste les dirigeants et les peuples partenaires.
Dr Sami Remadi
Président de l'Association Tunisienne pour la Transparence Financière (ATTF)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.