Tunisie – Fitch Ratings abaisse la perspective de la Tunisie à négative    Ligue des champions : Le CS Sfaxien dévoile sa liste pour son premier match    Tunisie – Après coup, l'ONAS avertit contre l'ouverture des bouches d'égout    Tunisie – AUDIO : Le ministre de l'économie a commis une faute grave en induisant sciemment en erreur les députés ?    Tunisie – Sept décès au covid en une journée à Nabeul    Tunizi, le dataset pour comprendre le dialecte tunisien    Le marché boursier termine la séance sur une note quasi-stable    Une étude analytique de 86 textes de loi sur l'approche du genre, recommande l'élimination de la discrimination entre les sexes sur les lieux de travail    Contre les insultes à l'ARP, Hassouna Nasfi propose une motion    Pour Taoufik Hasnaoui, la diplomatie tunisienne vit une crise    Le groupe PDL présente un projet de motion pour classant les Frères Musulmans, organisation terroriste    Le médicament de la langue bleue sera disponible l'année prochaine    Epson désigne des «chasseurs d'idées reçues» pour déconstruire les mythes sur les imprimantes Jet d'Encre    Méchichi va-t-il céder au chantage de « son matelas » ?    «J'allais faire une véritable révolution au sein de l'administration pour la moderniser»    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Le Tunisien Ali Bennaceur, dans l'interview souvenir de Diego Maradona    Les musulmans doivent respecter les lois ou ''quitter la France''    Le ministre des Finances nous a induit en erreur, déclare Heykel Mekki    Tunisie : Kais Saïed remet les lettres de créances à quatre nouveaux ambassadeurs tunisiens    Accusations échangées entre deux magistrats : L'ordre judiciaire se réunit mardi    Les journalistes entament une série de mouvements de protestation    Arwa Mrad hisse le drapeau tunisien au sommet le plus haut d'Afrique    Intempéries : Interruption de la circulation sur certaines routes    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 23 Novembre 2020 à 11H00    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    Ali Abbès nommé chef du contentieux de l'Etat Tunisienne    La pandémie, une opportunité pour l'e-recrutement !    Tunisie [Vidéo]: Pénurie de gaz, rassemblement de protestation des taxis à Sfax    FIFA : Ahmad Ahmad suspendu pour 5 ans    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Grand-Tunis | Reprise des cinq prières dans les mosquées à partir d'aujourd'hui    Tunisie-Météo : Pluies orageuses sur la plupart des régions    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    Les indiscrétions d'Elyssa    Par Amine Ben Gamra : La Tunisie face à un risque systémique majeur causé par la crise sanitaire    Tunisie : Les journalistes portent les brassards rouges ,à partir d'aujourd'hui, pour défendre leurs droits    D'un sport à l'autre    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Votes d'outre-tombe*, ou, quand les morts comptent triple**    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Liam Bailey et Myles Sanko...deux grosses pointures du Soul, Reggae and Blues
Publié dans Le Temps le 31 - 03 - 2017

Jazz à Carthage, épisode 12, c'est aujourd'hui, vendredi 31 mars, jusqu'au 09 avril. On s'attend à une grande affluence car la programmation, triée sur le volet, est assez ouverte pour toucher un public assez large. On annonce pour le coup d'envoi ce soir à l'hôtel Carthage Thalasso, Gammarth, deux grosses pointures du Soul, Reggae and Blues ; les Britanniques, Liam Bailey et Myles Sanko.
L'épisode 12 de Jazz à Carthage est, comme le décrivent ses organisateurs, un reflet des vibrations du moment avec un bel éventail de tendances, de styles et de genres, des rythmes électro les plus fous au jazz le plus exigeant. La manifestation renouvelle cette année, son pari de célébrer le printemps en musique grâce à un fructueux partenariat avec le ministère des Affaires Culturelles et au soutien de ses principaux partenaires privés.
Ce nouveau rendez-vous, précise Mourad Mathari de Scoop Organisation, est celui de l'innovation avec un concert public et gratuit de Fred Wesley - Generations Trio, une légende de la musique contemporaine qui s'est produit hier soir à l'avenue Bourguiba, en guise d'un avant goût du festival. Mais aussi, une décentralisation à Sousse, où le légendaire Shareef Clayton, accompagné des musiciens du collectif du Jazz Club de Tunis ainsi que le groupe tunisien Ajâr, donneront trois concerts, en attendant d'impliquer prochainement d'autres villes de l'intérieur.
Pour se fier aux chiffres, l'épisode 12 comporte en effet, 10 soirées de concerts, 21 artistes internationaux, 3 concerts à Sousse , 2 Jazz Clubs, 1 concert de rue et une équipe d'une cinquantaine de personnes qui en supervise au peigne fin, chaque moindre détail, sans oublier les tonnes d'équipement importé pour assurer la meilleure acoustique, des effets de lumière spectaculaire et le meilleur accueil possible pour le public et les artistes. Et, pour créer une certaine ambiance conviviale autour du festival, les organisateurs ont mis en route une exposition qui réunira des photos prises au cours des différents festivals de jazz à travers le monde, dont Paris.
Le concert d'ouverture
Né en 1983 à Nottingham d'une mère anglaise et d'un père jamaïcain, le jeune prodige Liam Bailey et protégé d'Amy Winehouse, est bercé aux rythmes de Bob Marley, Stevie Wonder et Jimmy Hendrix. A quatorze ans, il possède sa première guitare et débute sa carrière musicale au début des années 2000, lorsqu'il rejoint le groupe de hip-hop 1st Blood.
Il participe ensuite à l'album There Where Wolves, avec le groupe folk éphémère, The Accidental. En 2010, il quitte Nottingham pour Londres, et se lance dans une carrière solo. Artiste accompli, Liam Bailey est aujourd'hui reconnu pour son style imprégné de Soul, Reggae and blues, et est considéré comme le jeune héritier des monumentaux, Otis Redding, Sam Cooke ou encore, Bill Withers.
Depuis la production, à son compte, de son premier EP Born in Black & White en 2013, et son album « Forever Dreaming », acclamé par les critiques en 2014, Myles Sanko est considéré comme l'enfant-chéri dans l'arène de la Soul et du Jazz. Sa performance charismatique lors de la tournée allemande de Gregory Porter, lui a fait gagner les faveurs du public occidental et depuis, il se produit à guichet fermé à travers l'Europe.
Myles Sanko débute sa carrière musicale en chantant aux côtés de DJ dans les boîtes de nuit. Il travaille également avec Speedometer, les rois du funk qui étaient également en tournée avec Martha High, la Soul Sister de James Brown.
Les critiques le perçoivent comme « l'un des immenses talents de la Soul européenne ». Un performeur à l'énergie étourdissante, aujourd'hui comparé aux plus grands: Marvin Gaye, Al Green, Otis Redding. Son troisième album, « Just Being Me », est sorti en octobre 2016.
Une belle soirée en perspective, assurée par Jazz à Carthage qui s'est imposé au fil des ans, comme l'une des manifestations phares de la scène musicale en Tunisie et un rendez-vous incontournable sur la rive Sud de la méditerranée. Son objectif est de fidéliser aussi bien les partenaires que le public pour que le festival puisse assurer sa pérennité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.