Nouveau record pour le port de la Goulette    Afek vise 20 sièges à l'assemblée, selon Yassine Brahim    Tunisie- Lotfi Mrayhi: “La Tunisie est sous la tutelle de parties étrangères”    Tunisie: Yassine Brahim dévoile les objectifs d'Afek Tounes aux législatives    France 5 et France 2 diffusent à leur tour des reportages pour promouvoir la Destination Tunisie    Le Président de la République préside la réunion du Conseil Supérieur des Armées    Tunisie: Enquête judiciaire pour meurtre contre des individus ayant brûlé un jeune dormant chez lui    Traque de terroristes à la frontière algérienne    Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou (Judo) remportent chacune la Médaille d'Or des Jeux Africains au Maroc    Tunisie : le taux de croissance atteint 1,1% au premier semestre de 2019    Sit-in ouvert des syndicats de la poste du Grand Tunis    Le Mythique Tabarka Jazz Festival est de retour pour vous faire vibrer lors de sa 47ème année !    Coup de gueule de Haythem Mekki: inutile de combattre la corruption !    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Les sept mesures phares pour parer au stress hydrique    Coupe arabe des clubs : où voir la rencontre du CA Bizertin ?    Des chardonnerets confisqués au Souk Moncef Bey remis en liberté dans la nature    Olivier Poivre d'Arvor à La Presse Magazine : Il faut faire prendre conscience aux entrepreneurs que la mer est une richesse en termes de revenus    Le tout nouveau Nokia 105 arrive sur le marché tunisien    Club arabe des clubs : le CA Bizertin entra en lice ce lundi    Recherché pour tentative de meurtre et arrêté à Monastir    HarmonyOS; le nouveau système d'exploitation de Huawei    Enquête sur l'affaire de billets d'avion détournés    ISIE : La Justice administrative prononcera ce lundi son verdict définitif concernant les recours liés aux élections législatives    L'ARP examinera ce lundi les propositions 59 et 60 relatives à l'amendement de la loi n°16 / 2014 concernant les élections et les référendums    Coupe de Tunisie : le palmarès    Même les naissances de 2050 sont inscrites pour les élections    Basket – Mondial Chine 2019 : la liste finale de la Tunisie dévoilée    ES Sahel : Yassine Chikhaoui souffre d'une fracture à la main gauche    Club africain : présentation ce mardi du nouveau maillot du club    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Ce que l'on sait du vol d'une voiture avec un nourrisson à bord    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    « Béatrice un siècle » de la Tuniso-canadienne Hejer Charf à la Biennale d'art contemporain dédiée aux artistes femmes à Rabat    Exportations de fruits : Les Pastèques détrônent les Figues de barbarie !    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Tunisie – Anis Oueslati, le nouveau gouverneur de Sfax : Du gros calibre !    Les Nuits du Fort de Kélibia: 3ème édition du 17 au 28 août 2019 (Programme)    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Tunisie- Le producteur Nejib Ayed n'est plus !    Décès du producteur tunisien et directeur des JCC Nejib Ayed    Rast Angela 2019 : Festival de la musique alternative du 22 au 25 août à Bizerte    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Annulation du spectacle NOUBA de Samir Agrebi prévu à l'ouverture du Festival « Thuburbo Majus » au Fahs    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    Echange de tirs entre une patrouille militaire et un groupe de terroristes à Ghardimaou : 1 soldat légèrement blessé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunis, capitale du journalisme: mission réussie!
Publié dans Le Temps le 18 - 11 - 2018

L'événement est une première en Afrique et dans le monde arabe ! Pendant trois jours, du 15 au 17 novembre, la capitale tunisienne a vibré au rythme du journalisme de qualité et de l'information plurielle, accueillant la 1ère édition des Assises internationales du journalisme de Tunis. L'événement s'est tenu à la Cité de la Culture en présence de pas moins de 400 journalistes venus de 30 pays différents. Une belle occasion pour redorer l'image du pays à l'international et montrer que la Tunisie reste, avant tout, une terre d'hospitalité sûre mais aussi un carrefour de savoir et d'expertise.
L'idée d'organiser des Assises internationales du journalisme ne date pas d'hier. En effet, l'idée a germé dans la tête de Jérôme Bouvier, Président de l'association Journalisme et citoyenneté il y a plus de 15 ans. Pour ce journaliste et ancien directeur de RFI, il est essentiel que de manière période, les professionnels du métier se retrouvent non pas pour couvrir un événement mais pour le créer et qu'ils puissent échanger en toute sérénité mais aussi en toute liberté ce dont certains journalistes, notamment ceux qui exercent dans des pays en guerre ou gouvernés par des régimes dictatoriaux, sont privés.
L'idée s'est donc concrétisée en France et depuis quelques années, c'est la ville de Tours qui accueille régulièrement l'événement. L'objectif étant de réunir dans un même endroit des journalistes de divers pays et continents pour qu'ils aient l'occasion de croiser leurs expériences, de discuter des problématiques communes de la profession, de renforcer et d'étendre leur réseau professionnel et d'essayer de trouver des solutions aux difficultés rencontrées dans le cadre de l'exercice de leur métier.
C'est qu'être journaliste n'est pas chose aisée, quel que soit le pays dans lequel ce métier est exercé. Aux dangers classiques de cette profession à savoir les menaces qui pèsent sur l'intégrité physique du journalisme quand il est en quête d'une vérité cachée, se sont ajoutées, ces dernières années, de nouvelles difficultés à savoir les fake news, l'intrusion des réseaux sociaux, l'invasion des salles de rédaction et des canaux d'information par les nouvelles technologies, la montée de la xénophobie et du sexisme entre confrères, la précarité des journalismes dans certains pays...
Autant d'obstacles qui se dressent sur le chemin des professionnels dans leur quête d'une information crédible et de qualité et autant de défis à relever au quotidien mais tous les journalistes le diront, le journalisme est bien plus qu'un métier, c'est une passion. Et c'est justement pour discuter de cette passion commune et mettre en place de nouveaux projets collaboratifs entre les professionnels de différents pays pour être toujours au plus près de l'information et des citoyens. Placée sous le thème «Un journalisme utile aux citoyens», cette première édition s'est donc voulue fédératrice et porteuse de solutions, mais aussi de messages de solidarité envers tous les confrères subissant les foudres des régimes dictatoriaux à travers le monde ou encore ceux qui sont portés disparus à l'instar des journalistes tunisiens Sofiane Chourabi et NadhirGuetari. Il ne faut pas oublier bien sûr ceux qui ont perdu la vie parce qu'ils ont osé dénoncer des vérités qui fâchent et pointer du doigt des abus et des dérives. Parmi les thématiques traitées au cours de ces trois journées, l'avenir de la presse écrite ou encore du photojournalisme, la régulation et l'autorégulation des médias. Les participants ont pu évoquer, aussi, la sécurité physique et numérique des journalistes, la francophonie, les modèles économiques des nouveaux médias, la médiatisation de la migration, la lutte contre les fake-news, le journalisme de solutions, en plus de tant d'autres thématiques censées aider les professionnels des médias à fournir un contenu informatif de qualité qui intéresse les citoyens et qui leur soit utile dans leur quotidien.
Pour Jérôme Bouvier, la liberté d'expression et l'accès à un journalisme de qualité qui allie rigueur et crédibilité, et qui se tient loin des ragots et autres intérêts partisans, est un droit primordial pour tout citoyen tout comme l'est l'accès à une eau saine ou à un air non pollué.
Un appel a d'ailleurs été lancé à l'issue des premières Assises internationales du journalisme de Tunis, aux dirigeants politiques, aux responsables économiques, aux représentants des syndicats et à la société civile du monde entier pour veiller à ce que la liberté d'expression et la liberté de la presse soient défendues dans tous les pays comme un bien fragile et précieux et à les considérer comme un «bien commun de l'humanité» tel qu'il est indiqué dans la Déclaration internationale sur l'information et la démocratie, initiée par Reporters Sans Frontières (RSF) et, tout récemment, dévoilée à Paris lors du Forum sur la Paix.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.