Bundesliga : Didier Deschamps critique le huis-clos    Hong Kong tente de rassurer les investisseurs étrangers    Six quartiers de Bagdad reconfinés    Dahmen, Ben Hassen et Dagdoug rempilent jusqu'au 30 juin 2023    Bac 2020… Limite de 12 élèves par salle    La Tunisie et la France sur la même longueur d'onde au sujet de la Libye    Création sous peu d'une agence de gestion des biens confisqués    Actes criminels ou accidents ?    Dix personnalités et la relance culturelle    Le long parcours d'un auteur prolifique    "je ne suis pas d'ici, pas d'ailleurs non plus… »    ICheck.tn pour virer les fake news    Tunisie [vidéo] : Les agriculteurs à Jendouba protestent    Des manifestants bloquent le train de phosphate à Menzel Bouzaiane    Les hommes sont plus créatifs que les femmes, selon Samir Agrebi    Tunisie Telecom dévoile les gagnants du "Grand Jeu Marbou7a"    ESET découvre l'utilisation de Gmail comme C&C par le groupe de cyberespionnage Turla (également appelé Snake)    Les marques Tunisiennes de produits laitiers et les médias sociaux : Délice numéro 1 sur le Web en Avril 2020    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 27 mai à 11H00    Tunisie: Elyès Fakhfekh réitère son hommage aux acquis de la lutte contre le Covid-19 dans le pays    L'association Nous Tous prépare un programme de célébration de l'œuvre d'Albert Memmi    Kaspersky milite pour mettre fin aux cyberattaques contre les organismes de santé    Allocution de Kais Saied dans un paysage politique complexe et fragmenté Des vœux, des messages et des lignes rouges !    Accident mortel à Jendouba    Le CSS s'apprête à reprendre : Ce sera le 4 juin…    EST | Nouveaux règlements du quota des joueurs Nord-africains : Le syndrome algérien !    A cause de l'alcool, Mekki n'est pas allé à Kairouan    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Les Showrooms d'Economic Auto de nouveau ouverts jusqu'à 17h    Tribune | A peu de gens convient le diadème !    Francesca Bellino, journaliste et romancière, à La Presse : «Inventer de nouveaux espaces où la diversité peut coexister»    Libye : Les Etats-Unis accusent la Russie de transférer des avions de chasse en Libye pour aider ses mercenaires de “Wagner”.    CAB | Infrastructure sportive : Ça grogne !    Etoile du Sahel : la date de reprise des entraînements fixée    Le conflit israélo-palestinien est-il condamné à s'éterniser ?    CONDOLEANCES : Med Moncef ZBOUNA    MEMOIRE : Mama Sia Hadjja Aroussia SOULA LIMAM    La Banque Zitouna recrute plusieurs profils    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Tunisie: Le principe de la prise en charge du coût de l'hébergement par les personnes mises en quarantaine,retenu    Tunisie – Environnement: Amélioration de la qualité de l'air de 40%    Pour L'UGTT, il faut en finir avec la précarité    Football : Le technicien tunisien Nabil Kouki donnerait la priorité à l'ES Sétif    Tunisie – Météo : Températures stationnaires    Conversation téléphonique entre Kais Saïed et Faïez Sarraj    Palestine : aux origines étaient les Philistins    VIDEO : Korchide explique la gravité de la prise de la base militaire d'Al Watya par les turcs sur la sécurité nationale tunisienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Wafa Gabsi (Archivart) : « J'essaie d'apprécier autrement les choses simples et… de méditer »
Publié dans Le Temps le 07 - 04 - 2020

Le nouveau siècle âgé d'à peine vingt ans nous inflige un fléau extrêmement dangereux, en réponse à son caractère contagieux, on nous enjoint de garder la maison, la directive est claire et sans appel. L'humanité vit en mode confiné, du jamais vu. On connait la tempête que vivent les soignants, la double peine des pauvres. On n'a pas assez entendu les intellectuels et autres artistes. Leur parole est souvent utile, sinon lourde de sens. On les écoute.
Curieusement, au fur et à mesure que passe le temps de confinement, nous apprenons à nos dépens que cette consigne n'est pas de tout repos, on découvre un changement dans les approches sociales, de nouvelles pratiques bourgeonnent, des préoccupations imprévues naissent, et cela, on le vérifie jour après jour. Bref, notre vécu se trouve bouleversé, nos réflexes, nos habitudes et nos humeurs même sont chamboulés ; sans crier gare, la vie a brusquement changé et nous changés.
Cette catastrophe couronnée, le Covid-19 a provoqué beaucoup de morts, des citoyens de tous bords se mobilisent pour sauver des vies humaines, les banques, les entreprises, les assurances, les personnes physiques, chaque corps de métier, chacun s'y met, à sa façon, selon ses moyens pour venir en aide à ses concitoyens.
Et les acteurs culturels, qui par définition sont sensibles à tous les changements, comment réagissent-il au confinement, cette expérience qui perdure va-t-elle changer leur méthode de concevoir ou de produire leurs production, quelles alternatives proposent-ils pour marquer leur solidarité en ce temps de malédiction ? Des artistes, des penseurs, des écrivains, des galeristes… racontent.
Le temps recueille les réflexions et les arguments de celles et ceux, artistes, écrivains, intellectuels de tous bords, qui marquent le quotidien par leur actes solidaires.
Wafa Gabsi, universitaire, galeriste : Archivart
Wafa Gabsi est titulaire d'un doctorat en sciences de l'art du département études culturelles de l'université Paris 1 Panthéon, à la Sorbonne. Son projet doctoral porte sur les artistes contemporains visuels du Sud de la Méditerranée. Elle a publié plusieurs articles sur l'art contemporain du monde arabe et s'est engagée ces dernières années dans des recherches sur les politiques culturelles en Tunisie.
Wafa Gabsi est consultante en évaluation et suivi d'études de terrains culturels, elle est aussi curator éditorial et fondatrice de la galerie virtuelle Archivart. Elle lance l'action "Artists against Corona": c'est une initiative privée, un acte citoyen qui met en avant l'importance de la solidarité au sein de la société tunisienne.
Archivart s'engage à offrir la totalité de sa commission au profit des dons. les artistes plasticiens et visuels participants à cette initiative, s'engagent aussi à donner une partie et/ou la totalité de leurs revenus de vente. Les dons seront versés principalement au Ministère de la Santé (Fonds de solidarité 1818) aux hôpitaux et aux associations produisant du matériel pour le corps médical et soignant. « Amoureux des arts, collectionneurs, amateurs d'art, nous voulons immédiatement agir contre les dégâts du Covid-19, soyez la voix qui porte le cri des artistes afin de lutter tous ensemble, jusqu'au bout. Achetez des œuvres d'art et participez à cette grande cause ». lance Wafa aux mécènes et autres amis des arts.
* LE TEMPS : Comment vivez-vous le confinement ?
Wafa Gabsi : Je me sentais perdue au tout début de ce confinement, mais j'ai essayé vite d'accepter la situation, de me conditionner, j'avoue qu'on vit un grand changement dans notre quotidien.
J'ai un nuage d'idées qui passe chaque matin dans ma tête, qui me bouscule...qui me perturbe, mais une fois rentrée dans l'action, avec ma famille, ou sur mon projet, j'essaye de vivre le moment présent sans me poser de questions. J'essaye d'apprécier autrement les choses simples de la vie et… de méditer.
Je me sens apaisée dans ce silence qui m'entoure. La terre prend une pause...on a abusé d'elle, ingrats que nous sommes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.