Covid-19 : Ouverture d'un nouveau centre de vaccination au palais des congrès d'une capacité d'accueil de 2000 personnes par jour    Tunisie | Plusieurs marches de soutien au peuple palestinien    Décès de Bahri Jelassi    Ligue des champions : voici le stade qui accueillera la finale    Ligue des champions : l'Espérance pour mettre un pied dans le dernier carré    Photo du jour Les manifestants appellent à la chute d'Ennhahda    Horaires administratifs : Retour à la normale ce lundi    Tunis - Manifestation de soutien à la Palestine    Tunisie-INS: La Tunisie compte plus de 740.000 chômeurs!    Le service de la dette dépasse les flux extérieurs de 252%    Football : Programme TV de ce samedi 15 mai 2021    Le taux de chômage augmente à 17.8% au premier trimestre 2021    Polémique aux USA – Covid-19 : Masque ou pas Masque pour les vaccinés    Mondial 2022 (éliminatoires) : Marquinhos, Lucas Paqueta et Neymar convoqués avec la Seleçao    LC Afrique (Quarts aller): les matches de ce samedi    Endettement : La Tunisie aux portes du club de Paris    Rached Khiari dans la peau d'un petit Ben Ali    Tunisie-Nissaf Ben Alaya: Malgré la baisse du nombre de contaminations, la situation sanitaire demeure alarmante    Les transferts d'argent vers l'Afrique subsaharienne ont plongé de 12,5 % en 2020    Tunisie-Sfax: Journée de colère pour soutenir la Palestine    Le financement social islamique, levier de reprise économique ?    Tunisie-Béja: Les préparatifs de la SRT pour la reprise des déplacements entre les régions [Vidéo]    Covid-19 : le taux de positivité des tests reste élevé et dépasse les 30%    Ammar Mahjoubi: La fin de la République et la création du Principat par Auguste    Ligue 1 : programme de la 26e et dernière journée    Tunisie: Le maire du Kram interdit la commercialisation des produits israéliens    Allocution de Hichem Mechichi lors du sommet virtuel de l'appel de Christcurch    La présidence tunisienne réitère son soutien au peuple palestinien    Bilan Covid-19 : 457 nouveaux cas et 34 décès    Hichem Mechichi prend part au deuxième sommet contre le terrorisme    Un sommet à Paris pour bâtir une nouvelle structure de financement des économies africaines    Mechichi, ce soir avec Macron, la Première ministre de Nouvelle Zélande, Boris Jhonson et Trudeau en sommet virtuel contre le terrorisme    Para Athletics – Grand Prix de Nottwil: Walid Ktila remporte la course des 800m et bat son record d'Afrique    La situation dans les territoires occupés au centre d'un entretien téléphonique entre Ghannouchi et des dirigeants de Hamas    Le Courant populaire appelle à participer massivement à la marche de soutien au peuple palestinien ce samedi    INS : Augmentation des importations du phosphate de 35,1%    Chaos sur les routes de la Tunisie à cause de l'ambiguïté des mesures gouvernementales    La régularité des vols Tunisair dépasse les 94%    Et pourtant...notre pays est riche en compétences !!    Après avoir annoncé le contraire, l'armée israélienne nie être entrée dans Gaza    JO de Tokyo : « Impossible » d'organiser les Jeux, selon un syndicat de médecins japonais    Chedli Klibi : un an déjà    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à un mouvement de désobéissance civile
Publié dans Le Temps le 12 - 02 - 2021

- Agences- Kyaw Tint Swe, un proche collaborateur d'Aung San Suu Kyi, a été à son tour placé en détention à la suite de la vague d'arrestations qui a suivi le coup d'Etat en Birmanie la semaine dernière, a déclaré hier un responsable du parti de la dirigeante birmane démocratiquement élue.
L'armée a pris le pouvoir le 1er février en Birmanie et décrété l'état d'urgence pour une durée d'un an, en contestant le résultat des élections législatives de novembre dernier largement remportées par la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti d'Aung San Suu Kyi.
Depuis, la dirigeante birmane a été inculpée pour infraction à la législation en vigueur sur les importations et la police a demandé son placement en détention jusqu'au 15 février.
Kyaw Tint Swe, qui a été ministre du bureau du conseiller d'Etat d'Aung San Suu Kyi, est considéré comme le bras de droit de la dirigeante. Il la représentait encore dans les pourparlers avec les militaires quelques jours avant le pustch.
Selon Kyi Toe, membre du comité d'information de la LND, Kyaw Tint Swe et quatre autres personnes travaillant pour le gouvernement renversé ont été arrêtées à leur domicile. Les principaux dirigeants de l'ancienne commission électorale ont également tous été placés en détention, a-t-il ajouté.
Les autorités birmanes n'ont pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaires et Reuters n'est pas en mesure pour le moment de confirmer, de manière indépendante, ces arrestations.
Hier, pour la sixième journée consécutive, des manifestants se sont rassemblés à travers le pays.
A Naypyitaw, dans la capitale, des centaines de personnes ont répondu à un appel en faveur d'un mouvement de désobéissance civile, scandant des slogans contre la junte militaire et tenant des pancartes en soutien à Aung San Suu Kyi.
A Rangoun, la capitale économique, les manifestants étaient vêtus de robes de bal et de costumes, y compris les hommes.
"Nous n'enlèverons pas notre jupe tant que nous n'aurons pas retrouvé la démocratie", pouvait-on lire sur une pancarte.
Des centaines de protestataires ont également manifesté devant l'ambassade de Chine à Ragoun, accusant Pékin de soutenir la junte militaire malgré le démenti chinois.
"Soutenez la Birmanie, ne soutenez pas les dictateurs", affichait en chinois et en anglais une des pancartes.
L'ambassade de Chine n'a pas réagi dans l'immédiat.
Des sanctions contre la junte
Des manifestations ont également eu lieu près des ambassades des Etats-Unis, de Russie et de France ainsi que devant les bureaux des Nations Unies. L'ambassadeur de France est allé à la rencontre des manifestants et a affirmé le soutien de Paris à la démocratie tout en réclamant la libération des personnes arrêtées.
Le nouveau président américain, Joe Biden, a annoncé avoir approuvé un décret ouvrant la voie à de nouvelles sanctions contre les commandants de l'armée birmane et les entreprises auxquelles ceux-ci sont liés.
Il a de nouveau exhorté l'armée à rendre le pouvoir et à libérer les responsables birmans détenus.
Joe Biden a aussi annoncé le gel d'un milliard de dollars de fonds gouvernementaux birmans détenus aux Etats-Unis, afin d'empêcher les généraux de l'armée d'accéder à cet argent.
Selon des diplomates, la Chine et la Russie - deux pays ayant des liens avec les forces armées en Birmanie - devraient émettre des objections ou tenter d'affaiblir la portée du texte.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.