La dette publique est passée de 25 à 106 milliards de dinars en 2022, selon Mohamed Salah Souilem    Mziou : le président doit interdire par décret les poursuites de civils devant les tribunaux militaires    Entreprises citoyennes et gouvernance locale : Le grand défi de Saïed    Kristalina Georgieva : les négociations avec la Tunisie ont atteint un stade avancé    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    LC Europe (Poules / 3è J) : les matches de ce mardi    Conflit FTF - Croissant Sportif Chebbien : longues réflexions sur une courte décision    Météo en Tunisie : Ciel peu nuageux à partiellement nuageux    Tunisie-Accidents: 11 morts et 372 blessés en 24h    Le Groupe BNA signe des conventions de partenariat avec le SPOT    Tunisie : Retour à la normale pour les prix de la viande de volaille ?    Manifestation sportive de sensibilisation aux avantages du dépistage précoce du cancer du sein : 20.000 nouveaux cas au cours de l'année 2020-2021    Services de proximité : Séparer le bon grain de l'ivraie    37eme édition du festival international du film francophone de Namur | « ASHKAL » de Youssef Chebbi : Du réel à l'abstrait    Les indiscrétions d'Elyssa    Classement WTA : Ons Jabeur, 2e mondiale, pour la 4e semaine d'affilée    Tunisie: 10911 infractions économiques du 23 août au 1er octobre 2022    Ils ont dit…    Contrepoint | Où en sommes-nous ? Où allons-nous ?    27 500 tonnes de blé ukrainien sont en route vers la Tunisie    Législatives en Tunisie: Vers une Assemblée atypique    Ce qu'a dit la directrice du Fonds Monétaire International sur la Tunisie    Météo du mardi 4 octobre 2022    Le neurologue Tunisien Riadh Gouider élu membre correspondant à l'Académie française de médecine    Mondial 2030 : En Ukraine, Espagne et Portugal !    Ballon d'or 2022 : Podium de KB9, Mané et Vinicus !!    Essia Jaïbi, metteuse en scène et dramaturge, à La Presse : «J'aime que le théâtre soit le sujet et l'outil»    CONDOLEANCES : Feu Ali TABOUBI    DECES : Leïla DEHAIMI    Des héros anonymes    Ambition Africa : renforcer les liens économiques et commerciaux avec l'Afrique    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    Ooredoo Tunisie tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    Jasmin Open Monastir : Sur quelle chaine regarder les matches de Ons Jabeur ?    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



49,62 % admis en 1ère session
Bac 2008
Publié dans Le Temps le 22 - 06 - 2008


3561 mentions très bien
*
Les lauréats
*
Sami Zayani, (Sousse) section Mathématiques : 19,85 « Objectif : les grandes écoles »
*
Hana Mkaouer, (Sfax), section Sciences de l'Informatique : 18,01 : « Le fruit d'un travail discipliné »
*
Amal Abderrahmane, (Monastir) section Sciences Techniques ; 19,32 : « Travail de longue haleine »
*
Dorra Ben Nessib, (Ariana) section Sciences Expérimentales : 19,75 : « Orientation ciblée et bien réfléchie »
*
Sabrine Ganoun, (Mégrine), section Economie Gestion : 18,07 : « J'ai travaillé dur »
*
Mariem Hajji (Bizerte), section Lettres : 17,96 : « Assiduité et surtout bon encadrement des parents »
49,62 % des candidats ayant passé l'examen du baccalauréat ont réussi à la première session, soit 74.817 admis, toutes provenances et régimes confondus. Le taux de réussite est de 56,05 % si l'on se limite aux statistiques dans les établissements publics. 38,13 % ont été ajournés pour la session de contrôle (37,08 % dans l'étatique). 38,31 % des admis ont obtenu des mentions, dont 3561 mentions très bien ( 16/20), soit 6,5 % du nombre total d'admis dans le secteur public. Le taux de réussite chez les garçons est de 46,88 % alors qu'il est de 51,55 % chez les filles. 420.000 sms ont été adressés, vendredi soir de 23h à 4h du matin, pour informer les candidats de leurs résultats.
Ces chiffres représentent le condensât de la conférence de presse tenue, hier, par M. Sadok Korbi, ministre de l'Education et de la Formation au siège du ministère. M. Korbi a précisé aussi que ces résultats constituent un net progrès comparativement aux années scolaires précédentes notamment en termes qualitatifs. Le taux des mentionnés a passé de 5 % en 1994 à 26 % en juin 2007 pour atteindre 38,31 % cette année. Le ministre a expliqué que l'amélioration des résultats a touché, même, l'ancien régime du baccalauréat dont le taux de réussite s'est élevé à 58,85 % alors que 35,29 % ont été ajournés.
Pour les élèves de l'ancien régime qui ne vont pas réussir et auxquels il sera accordé une dérogation de triplement, le ministre a indiqué que les réflexions vont vers leur proposer trois options : l'intégration dans le nouveau régime avec des cours de renforcement pour réussir le passage, la candidature libre avec le privilège de la prise en considération de la moyenne du candidat de l'année en cours ou l'admission dans un circuit de formation professionnelle. Dans tous les cas de figure, il n'y aura plus de baccalauréat ancien régime pour l'année scolaire 2008-2009, selon le ministre.
A propos de la problématique de qualité de l'enseignement, M. Sadok Korbi a souligné que les objectifs du ministère s'intéressent à cette question et que plusieurs programmes ciblent l'amélioration des capacités linguistiques des élèves. Lequel projet a nécessité l'installation de 400 nouveaux ateliers de langue. Sur un autre plan, la création du Centre National d'Enseignement et de Formation Ouverte et à Distance « CNEFOD » va permettre l'amélioration des capacités d'encadrement des enseignants pour œuvrer dans la quête de cette qualité tant requise.
La session de contrôle de l'examen du baccalauréat débutera le 24 juin courant.
Mourad SELLAMI
--------------------------------------
Les lauréats
Sami Zayani, (Sousse) section Mathématiques : 19,85 « Objectif : les grandes écoles »
Elève au lycée pilote de Sousse Sami Zayani est le lauréat des lauréats. Il a eu 19,85 comme moyenne. Ce jeune matheux qui a excellé dans sa spécialité a travaillé régulièrement et rigoureusement les matières de base (les mathématiques, la physique). Il n'a pas tout de même négligé les autres matières. « Je l'ai même révisé sérieusement et de manière continue à l'instar des matières de base. Je suis à jour », d'après Sami qui n'a pas oublié de faire le mérite à ses parents qui le motivent et veillent sur lui intelligemment. « Ils ne me stressent jamais c'est ce qui m'a d'ailleurs aidé à parvenir à ce résultat », témoigne le jeune lauréat qui cible déjà les grandes écoles.
--------------------------------------
Hana Mkaouer, (Sfax), section Sciences de l'Informatique : 18,01 : « Le fruit d'un travail discipliné »
Hana a obtenu son baccalauréat du lycée Mohamed Ali à Sfax. Elle vient de cueillir le fruit d'un travail discipliné, continu et rigoureux. Soutenue par ses parents, ses enseignants et même ses amis, la lauréate ne cache pas sa satisfaction et sa joie. Elle couronne brillamment un parcours en Sciences de l'informatique, une spécialité qui l'a éprise. « Nous sommes bien en plein boom des nouvelles technologies de l'information et de la Communication. C'est l'informatique qui domine notre quotidien », témoigne Hana qui n'a d'objectif prochainement que devenir ingénieur en programmation.
--------------------------------------
Amal Abderrahmane, (Monastir) section Sciences Techniques ; 19,32 : « Travail de longue haleine »
A l'instar des autres lauréats Amal a travaillé rigoureusement pour avoir son baccalauréat avec brio et panache. Elève au lycée pilote de Monastir elle a planifié et géré son temps pour réaliser ce résultat. « C'est aussi un travail de longue haleine », d'après elle. « Mes parents ont toujours été derrière moi. Ils m'ont inculqué la discipline et surtout le sens de la responsabilité», ajoute-t-elle. Très ambitieuse, Amal compte aller très loin dans son parcours supérieur. Elle est tentée par les études en ingénierie.
--------------------------------------
Dorra Ben Nessib, (Ariana) section Sciences Expérimentales : 19,75 : « Orientation ciblée et bien réfléchie »
« Si j'ai réalisé ce résultat honorable c'est grâce aux efforts fournis aussi bien par mes parents, mes enseignants que toute ma famille », témoigne Dorra qui a poursuivi ses études au lycée pilote de Ariana" class="city">l'Ariana. La jeune lauréate n'a pas caché sa satisfaction de son entourage (familial et scolaire) qui l'a soutenu tout au long de son processus scolaire. Mais la Dorra a toujours excellé dans ses études car « j'étais toujours brillante », témoigne-t-elle. Et si elle a choisi de poursuivre une formation dans la section Sciences Expérimentales, c'est grâce à l'orientation ciblée et bien réfléchie. Passionnée par les sciences Dorra compte franchir plus profondément ce monde. Elle veut poursuivre ses études en médecine.
--------------------------------------
Sabrine Ganoun, (Mégrine), section Economie Gestion : 18,07 : « J'ai travaillé dur »
« Elle a toujours été brillante. C'est une élève très équilibrée, très posée, très calme et modeste », d'après Mme Aïcha El Fassi, Directrice du lycée Rue Taha Hcine à Mégrine où Sabrine a poursuivi ses études secondaires. Enumérant les qualités de son élève, la directrice ne s'empêchait pas de manifester sa fierté de Sabrine qui a fait preuve d'excellence aussi bien dans ses études que dans des concours nationaux et internationaux. « Elle a eu une médaille accordée par l'Association de la Géographie de Tunisie, il y a deux ans comme elle a été honorée par la Ligue des Pays Arabes lors du concours de la dictée et de la grammaire arabe », toujours d'après la Directrice.
Très calme au téléphone Sabrine qui ne s'attendait pas à ce résultat honorable ne cachait pas sa joie. « Je n'arrive pas à réaliser que je suis la lauréate de la section Economie Gestion. Je n'ai d'ailleurs appris cette information qu'hier vers 11 heures du matin », témoigne-t-elle. Mais ce n'est par hasard qu'elle a eu ce résultat. C'est en fait son objectif. « J'ai travaillé dur tout au long de l'année, j'ai bossé et je suis à jour », ajoute-t-elle. Et d'enchaîner : « je suis assidu, et j'organise mon emploi du temps rigoureusement ». Sabrine n'oublie pas de rappeler le rôle important de ses parents qui l'ont encouragée et qui ont su la prendre en charge psychologiquement. Reste maintenant à la lauréate de choisir son prochain cursus qu'elle veut qu'il mène vers le monde des affaires. C'est en fait mon rêve. Etre une femme d'affaires est mon rêve.
--------------------------------------
Mariem Hajji (Bizerte), section Lettres : 17,96 : « Assiduité et surtout bon encadrement des parents »
Lauréate du bac Lettres, Meriem élève au lycée Farhat Hached à Bizerte, a eu une moyenne de 17,96. Un résultat qui couronne un long parcours de travail, d'études et d'assiduité et surtout d'encadrement des parents qui ont su orienté leur fille vers le grand chemin de succès avec brio. « J'ai, en fait, travaillé hardiment pendant deux ans pour aboutir à cette finalité. Exceller dans ma spécialité, dans la filière que j'ai choisie a toujours été mon objectif », témoigne la lauréate. Pour ce faire Mariem a dû quitter le lycée pilote de Bizerte et intégrer un établissement d'études normales car, la spécialité n'est pas assurée dans les lycées pilotes. Très confiante, elle s'attendait à ce résultat car elle a déjà eu 17 de moyenne lors du deuxième trimestre de l'année scolaire. Mais les Lettres n'ont jamais été pour la lauréate un simple cursus scolaire, c'est toute une passion qui lui a été inculquée dès son enfance par ses parents qui l'ont soutenue et accompagnée. « J'ai toujours été à son écoute et je l'ai aidé à s'orienter vers le chemin de la réussite », selon la mère. Je me suis pleinement investie pour mes enfants », ajoute-t-elle. Mariem compte poursuivre des études supérieures dans la spécialité des sciences politiques pour intégrer dans une deuxième phase le domaine des relations internationales.
Propos recueillis par Sana FARHAT


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.