Mandat de dépôt contre le capitaine de la Garde nationale après avoir accepté un pot de vin    Monde-Daily brief du 03 octobre 2022: Guerre en Ukraine : Les Ukrainiens prouvent qu'ils peuvent repousser les russes, dit OTAN    Interception de 44 migrants subsahariens au large de la Tunisie    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    Hyundai Tunisie remporte le label de "L'entreprise qui respecte les droits du consommateur"    MIME – ONUDI Tunisie : Lancement du projet « Employment4Youth »    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tunisie : Machrou Tounes ''n'est pas concerné'' par les législatives    Ooredoo Tunisie tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Béja: Suspension des cours suite à l'agression d'une enseignante [Vidéo]    Jasmin Open Monastir : Sur quelle chaine regarder les matches de Ons Jabeur ?    10 blessés dans un accident de la route à Kasserine [Vidéo+Photos]    « La Tunisie en avant » appelle à la création d'un bloc électoral    Noureddine Taboubi : pour lever la compensation, il faut un Smig d'au moins mille dinars !    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Classement WTA : Ons Jabeur dauphine, Kontaveit 3e, et Sherif revient dans le Top 50    Tunisie : Le SNJT condamne l'agression contre les journalistes des " Quatre vérités "    Tunisie Télécom : Le délai de dépôt des candidatures pour le choix des administrateurs au conseil d'administration prolongé    3ème appel à projets FAST :Deux programmes renforcer la création de liens entre les startups/TPE/PME et les Grandes entreprises    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Néji Jmal démissionne d'Ennahdha    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Tunisie-Météo : Températures en légère hausse    Prix du vaccin contre la grippe saisonnière    Ouvrières agricoles-Le cri du cœur des oubliées de la précarité: Pensez à nous! [Vidéo]    Deformation Theory of Discontinuous Groups: Le nouveau livre du professeur Ali Baklouti    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    Commune de Zarzis : Qui sème le vent...    La Tunisie à la foire internationale du livre en Arabie Saoudite : Le privilège d'être un invité d'honneur !    Tribune | De l'histoire de l'Art à la pratique artistique contemporaine Tunisienne : La migration du statut de l'objet, d'un état de servitude à un acte de dénonciation    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Expatriés | Laâyouni crève l'écran    Affaire Brest – Belaili : Youcef Belaïli sort du silence !    Express    Par Amine BEN GAMRA : Transformation digitale dans le secteur bancaire : où en est vraiment la Tunisie de ses ambitions ?    «Dreaming » d'Emel Mathlouthi au Théâtre Municipal de Tunis : Retour sur scène    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    L'Algérie sera candidate à l'organisation de la CAN 2025    Foot-Europe: le programme du jour    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rêves d'émail et d'émerveillement
Arts plastiques Les œuvres de Habib Blel à Dar Sébastien
Publié dans Le Temps le 08 - 07 - 2012

Dès l'entrée au Centre Culturel international de Hammamet, une grande fresque murale en émail recouvre une muraille autrefois sans vie.
Cette fresque acquise par l'Etat a trainé longtemps dans les archives faute d'espace pouvant la contenir. « Heureusement, aujourd'hui, elle vient de trouver un bon emplacement à sa juste mesure » nous déclare la femme du peintre feu Habib Blel, disparu le 16 mars 2002. En effet, cette sculpture est un beau monument visuel qui attire l'attention des visiteurs du Centre qui accueille depuis le 1er juillet une exposition des œuvres de ce peintre intitulée « Rêves d'émail».

Une exposition à titre posthume qui nous fait découvrir les différentes possibilités qu'offre l'émail. Habib Blel, qui est devenu maitre en la matière, n'était pas du tout destiné à ses débuts à devenir artiste peintre. Ingénieur en génie civil, il découvre la technique de l'émail tout à fait par hasard au cours d'un séjour de convalescence en Suisse. C'est souvent de la sorte que commence l'amour de l'art, lors d'un événement douloureux qui survient à un moment de la vie de quelqu'un. Alors, on se met à remettre tout en question.

C'est ainsi que de retour en Tunisie, il essaie d'utiliser cette technique sur le cuivre, l'argent et l'or. Le résultat est époustouflant, alors il décide d'en faire sa principale activité d'autant plus que sa participation à la Biennale d'Osaka en 1993 lui vaut une récompense. Plus d'une trentaine d'années, il entretient une relation très proche et amicale avec ce matériau auquel il donne toute son imagination et sa créativité. Habib Blel s'est donc spécialisé dans le travail de l'émail pour devenir l'artiste incontournable dans cette discipline.

Des centaines d'œuvres de différents formats et genres forment l'essentiel de son œuvre qu'il expose souvent dans sa propre galerie. Les émaux exposés à Dar Sébastien à Hammamet provoquent la curiosité des visiteurs parce qu'elles invitent au rêve et au voyage. Un imaginaire riche et inventif transposé sur des espaces divers. Les thématiques se déclinent en plusieurs genres du portrait de Charlot, de danseuse classique aux figures mythiques immortalisées sur le support en passant par le thème classique de la médina. Les formes et les couleurs prennent une dimension irréelle et onirique produit de l'action du feu sur le cuivre. Le four et la poudre avec lesquels l'artiste a travaillé durant toute sa vie sont également exposés.

Tel un dresseur de fauves, Habib Blel réussit à dompter ce matériau résistant grâce à sa maitrise de l'art du feu en introduisant parfois une touche humoristique à ses œuvres d'une grande subtilité et une harmonie agréable. Cela est sans doute dû à son étonnement face à la vie qui recèle tant de richesse au niveau des tons de couleurs et des formes prodigieuses. Audacieuse reste sa démarche qui perpétue un art né au 6ème siècle avant JC avec les Egyptiens, puis les Byzantins qui ont mis les bases de l'émaillerie et enfin les Chinois et les Japonais qui ont excellé dans cet art et l'ont transmis à l'Europe et au reste du monde.

L'exposition est ouverte au public qui cherche à s'émerveiller au contact d'un art ô combien précieux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.