Samir Cheffi : L'UGTT tient à empêcher tout dérapage et toute influence par l'argent corrompu durant les prochaines élections    Jeux africains 2019 : 171 athlètes représenteront la Tunisie au Maroc    TUNISAIR annonce le retard de certains vols en provenance de Jeddah    Exportations de fruits : Les Pastèques détrônent les Figues de barbarie !    Tunisie: Décès d'une pèlerine tunisienne portant à 4 le nombre des décès    Equipe nationale : un match amical au programme    Publication du 1er manuel de procédures pour la couverture médiatique au profit des institutions de la Radio et de la Télévision tunisiennes    Tunisie: Adnane Hajji démissionne de son poste de secrétaire général du parti “Tunisie en avant”    Accord entre le Gouvernement et l'UGTT pour accélérer le versement de la 3ème tranche de l'augmentation dans la Fonction publique    Météo: Prévisions pour dimanche 18 août 2019    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Tunisie – Anis Oueslati, le nouveau gouverneur de Sfax : Du gros calibre !    Développement durable – éco-tourisme tourisme vert – tourisme sportif – les Foulées des Flamants Roses s'engagent    Ce que la Tunisie peut enseigner aux Etats-Unis sur l'égalité des femmes    Les listes des députés parraineurs bientôt publiées    Les Nuits du Fort de Kélibia: 3ème édition du 17 au 28 août 2019 (Programme)    Tunisie – météo : temps peu nuageux et température en légère hausse le weekend du 17 et 18 août 2019    Finale Coupe de Tunisie : le Classique s'annonce impressionnant    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    Qui peut devenir Président de la République ?    ATIDE demande à l'ISIE la liste des députés parraineurs    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Lettre au pilier des marathons et des joggers tunisiens… Lettre à Moncef, mon ami, Felli mon assureur    Finale CSS – ESS : Important communiqué de la Direction de la circulation    Vol d'une ambulance toute équipée à Sousse    L'ATTT entame les opérations de remise immédiate des cartes grises et des permis de conduire    Tunisie: Le taux de chômage se stabilise à à 15. 3 % au deuxième trimestre 2019    Tunisie : Samsung lance le Galaxy Note 10 en précommande du 8 août au 1er septembre    Tunisie- Le producteur Nejib Ayed n'est plus !    Décès du producteur tunisien et directeur des JCC Nejib Ayed    Grève dans les champs pétroliers à Tataouine    Programme TV du vendredi 16 août    Rast Angela 2019 : Festival de la musique alternative du 22 au 25 août à Bizerte    Braquage d'El Omrane : Arrestation du principal auteur qui avoue l'implication d'un employé de la banque    Amélioration des réserves en devises    Très beau geste de l'Etoile envers Roger Lemerre    Concours du neuvième, Résultats de l'orientation des élèves ayant obtenu plus de 15/20 de moyenne, aujourd'hui    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    Migrants, La justice italienne désavoue Salvini et autorise l'Open Arms    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Atterrissage d'urgence d'un Airbus en Russie, pas de blessés    Annulation du spectacle NOUBA de Samir Agrebi prévu à l'ouverture du Festival « Thuburbo Majus » au Fahs    L'Italie expulse un Tunisien soupçonné d'appartenir à Daech    Trump renouvelle sa menace de quitter l'Organisation mondiale du commerce    Retour sur la venue en Tunisie de la Star du cinéma italien « Monica Bellucci » dans le cadre du tournage du film de la Tunisienne Kaouther Ben Hnia    HEND SABRI membre du Jury du Festival du film de Venise    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    Echange de tirs entre une patrouille militaire et un groupe de terroristes à Ghardimaou : 1 soldat légèrement blessé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye: Après la prise totale de Benghazi, Tripoli prochaine cible de Khalifa Haftar
Publié dans Tunisie Numérique le 06 - 07 - 2017

L'annonce mercredi soir de la prise totale de Benghazi, deuxième grande ville de Libye, par le maréchal Khalifa Haftar, chef des forces armées libyennes basées dans l'est du pays, constitue un tournant décisif du conflit dans ce pays en proie au chaos depuis 2011.
Incontestablement, il s'agit d'une victoire du camp de Khalifa Haftar qui renforce son influence et acquiert de nouvelles cartes à faire valoir face aux autres protagonistes lors d'éventuels négociations.
Mais il s'agit aussi de la réalisation d'un nouveau jalon sur la voie de la concrétisation des ambitions personnelles de Khalifa haftar a qui on prête la volonté d'accéder au pouvoir.
Nombreux observateurs estiment que le prochain cap sera mis sur Tripoli capitale politique de la Libye et centre du pouvoir.
La mise en scène dans la vidéo d'annonce de la libération de Benghazi publiée sur Youtube, démontre assez clairement ces ambitions et notamment un imitation à la performances des gestes et manies du défunt colonel Mouammar Kadhafi.
Engoncé dans une tenue d'apparat militaire blanche cernée de décorations dorées et de médailles, Khalifa Haftar cache mal sa soif du pouvoir.
Itinéraire de Khalifa Haftar
C'est à Benghazi, qui était dominé militairement par les extrémistes islamistes Ansar Acharia, al-Qaïda puis Daech, et où l'insécurité était à son comble notamment les assassinats quasi quotidiens de journalistes, de militaires, policiers et militants des droits de l'homme et de la société civile, que le destin de Haftar va être scellé.
Général en retraite, Khalifa Haftar qui avait participé aux côtés de Kadhafi au coup d'Etat de 1969 et qui avait fait défection lors de la guerre entre le Tchad et la Libye dans les années 80, a profité de la vague de violence à Benghazi.
Bien qu'il avait participé aux côtés des rebelles libyens en 2011 à la la révolution contre Kadhafi, il a été refusé au poste de chefs d'état-major de l'armée qu'il convoite auprès des différents gouvernements qui se succèdés à Tripoli.
On rappelle qu'en février 2014, le général Khalifa Haftar, était apparu dans une vidéo de 10 minutes postée sur YouTube pour annoncer le gel des activités du Congrès national général (CNG-Parlement à l'époque) et du gouvernement et la suspension de la Déclaration constitutionnelle, dans un geste présenté comme une tentative de coup d'Etat militaire.
Mais cette tentative est demeurée à l'état d'embryon et n'a jamais été suivie d'effet en l'absence de forces sur le terrain.
Le général à la retraite, Khalifa Haftar, prendra sa revanche en lancant, en mai 2014, une opération baptisée "Karama" (Dignité) destinée à évacuer les milices islamistes de la ville de Benghazi où elles sont accusées de violences, notamment des assassinats et attaques contre les militaires, policiers, activistes de la Société civile, politiciens, journalistes, simples citoyens ou ressortissants de pays étrangers.

Cette opération lui permettra de redorer son blason auprès des Libyens qui avaient été désarçonnés par sa tentative de coup d'Etat de février.
La prise des ports pétroliers dans le Croissant pétrolier en Libye dans l'Est du pays a marqué une grande victoire pour Haftar qui a vu son influence grandir . C'est dans cette optique que le président du Parlement lui a accordé une promotion et l'a élevé au grade de maréchal.
Désormais , Khalifa Haftar a parachevé de consolider son emprise sur l'Est du pays qui lui est tout à fait acquis et dont il est devenu le seul maître à bord.
Avec la prise de contrôle totale de Benghazi, l'influence de Haftar grandit considérablement.
Cap sur Tripoli
Récemment le maréchal Haftar l'homme fort de l'est de la Libye a donné un délai de six mois au Conseil présidentiel du gouvernement d'Entente nommé par les Nations unies, pour régler les problèmes des Libyens , à défaut , il allait "siffler la fin de la récréation".
Une mise en garde qui a été expliquée comme un signe de la proche guerre contre Tripoli, une menace qui a été agitée à maintes reprises par Khalifa Haftar.
Ses partisans lui prêtent l'ambition de mettre le cap sur Tripoli après avoir proclamé la libération de la ville de Benghazi. Fort de ses soutiens à Zenten dans l'Ouest du pays chassés en juin 2015 par les groupes et milices armées de Misrata, Khalifa Haftar pourrait prendre la capitale et asseoir sa domination sur l'ensemble du pays.
En outre, plus personne en Libye ne croit à un solution politique tellement l'impasse est en vigueur et les positions se sont radicalisées. Chaque camp veut gouverner seul privilégiant le langage des armes.
Ni les réunions marathoniennes ni les médiations des pays voisins, de la communauté internationale et des Nations unies ne sont parvenues à bout de l'entêtement des Libyens qui veulent en découdre par les armes.
Une perspective qui risque de prolonger les souffrances des Libyens et embrasser la région dont les pays subissent les impacts de l'insécurité en Libye.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.