Kaïs Saïed, Abdelfatteh Al Sissi, Union européenne, FMI… Les 5 infos de la journée    Ooredoo Tunisie s'associe à Betacube pour être au service des startups tunisiennes    Le groupe BNA partenaire de la 5ème édition du forum de l'Officine du 29 septembre au 1er octobre 2022    Tunisie – Les crédits logements de plus de 20 mille dinars ne sont pas concernés par l'augmentation du taux d'intérêt    Un jour de congé à l'occasion du Mouled    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA rejoint l'Espérance en demi-finale    Tennis | Jasmin Open Tunisia à Monastir : Ons Jabeur passe en quarts de finale facilement    Report du verdict sur l'annulation du congrès extraordinaire de l'UGTT    Jasmin Open Monastir 2022 : Ons Jabeur se qualifie aux quarts de finale    La Turquie désigne son nouvel ambassadeur à Tel Aviv    Ligue 1 : Désignations de la 1ère journée et du match barrage    Thaïlande : Un individu tue une trentaine de personnes dont des enfants, ainsi que sa famille puis se suicide    D'anciens de Nidaa surfent sur les nouvelles approches    Edition spéciale célébrant l'héritage des victoires au Mans, la Ford GT LM    Ali Hafsi : Hichem Mechichi a exprimé des remords    Tunisie: Le parti national tunisien annonce sa participation aux prochaines législatives    Des Arabes violemment attaqués alors qu'ils conduisaient durant Yom Kippour en Israël    Tunisie : Des élèves empoisonnés à...    Perturbation du trafic des trains de phosphate à Sfax, Gabès et Gafsa    Classement FIFA : La Tunisie 30e, l'Algérie double le Cameroun avant le Mondial    Législatives 2022 : Ouverture des demandes d'accréditation pour les observateurs et journalistes    La France se mobilise en faveur du développement municipal en Tunisie    Les réserves des barrages n'ont pas dépassé pas 32% de leur capacité, à fin septembre 2022    Slaheddine Dchicha: Un spectre hante l'Europe...    L'OIPEM lance une pétition électronique pour la révision du temps scolaire    Fête du Mouled: Ce dimanche, accès gratuit aux musées et monuments historiques    Annie Ernaux a décroché le prix Nobel de littérature    Le film Tunisien 'Saffeh Nabeul' en compétition officielle du Festival Maghrébin du Film Oujda    Kais Saied appelle Abdel Fattah Essisi    Monastir : Hausse des arrivées touristiques    Tunisie- Législatives : '' Achats'' de parrainages : Arrestation de ''futurs candidats ''    Mandat de dépôt contre le secrétaire général du Syndicat national des forces de sécurité intérieure    La Tunisie certifiée par l'OMS exempte de la poliomyélite    ISIE-Elections législatives: Date de dépôt des candidatures    Ben Salmane fait un cadeau royal à Poutine, un échec cuisant pour l'UE et les USA    JCC 2022 : Hommage au maitre du cinéma italien Federico Fellini    Tennis-WTA Monastir: Résultats des rencontres disputées mercredi 05 octobre 2022    Pourquoi | L'Octobre rose    37e édition du festival international du film francophone de Namur : L'épanouissement par l'art    EST | Départ ce soir pour le Nigeria : Bien dans leur élément !    Situation sportive générale et structures sportives : « Corruption, injustice, régionalisme et manipulation des résultats »    Aujourd'hui et demain à la Cité de la culture Chedly Klibi à Tunis : Patrimoine, livre et enfant    Météo en Tunisie : Averses isolées attendues sur les régions ouest l'après-midi    Le Conseil de la BCT préoccupé par les risques haussiers entourant la trajectoire future de l'inflation    Soutien aux femmes d'Iran : des artistes se coupent les cheveux en direct sur instagram    Vidéo : Un rappeur russe de 27 ans se suicide pour échapper à la mobilisation en Ukraine    Bientôt à la Galerie Kalysté : Hamda Dniden raconte Sidi Bou Saïd    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une étude de l'Unesco sur l'évolution des organes de presse et de communication en Tunisie
Publié dans TAP le 19 - 09 - 2012


Tweet
Share
TUNIS (TAP) - L'Unesco a organisé, mercredi, à Tunis, un séminaire pour présenter une étude d'évaluation sur l'évolution des organes de presse et de communication en Tunisie, depuis la révolution du 14 janvier 2011, et ce, en présence de représentants de cette organisation et de plusieurs experts tunisiens et étrangers dans le domaine de l'information et de la communication, ainsi que des journalistes.
Cette étude s'articule autour de cinq catégories d'indicateurs.
Le premier indicateur porte sur l'évaluation du cadre constitutionnel et juridique de la liberté d'expression et de la contribution de celle-ci dans la consolidation du pluralisme et de la diversité dans les organes de presse et de communication.
L'étude souligne, à cet égard, la nécessité d'avoir des garanties constitutionnelles permettant d'assurer le droit à la liberté d'expression et le droit à l'accès à l'information, conformément aux dispositions du droit international.
Elle évoque également la problématique de la nomination des responsables des organes de presse publics et l'absence d'une instance régulatrice indépendante relative au secteur audiovisuel.
Le deuxième indicateur se penche sur le degré de pluralisme et de diversité au sein des médias, ainsi que la question du financement du secteur de l'information et la transparence de la propriété.
Le texte évoque le progrès réalisé en Tunisie notamment au niveau des autorisations délivrées aux nouvelles stations radiophoniques et télévisées. Il enregistre également l'augmentation du nombre des journaux indépendants, mais il met en exergue les défis économiques inhérents à cette situation, à cause de l'absence d'une réforme des systèmes de distribution de la publicité publique et des journaux dans les kiosques.
Le troisième indicateur met l'accent sur l'effort déployé par les médias en tant que plateforme de débat démocratique. Le texte fait remarquer que la plupart des Tunisiens sont satisfaits du rendement de ces médias, mais, relève une certaine carence au niveau des réformes structurelles ayant trait aux radios publiques en vue de consacrer leur indépendance par rapport au gouvernement.
Le texte souligne aussi l'absence d'un système d'auto-régulation dans le secteur des organes de presse et de la communication, ainsi que l'absence de mécanismes relatifs au traitement des doléances du public. La question de la sécurité des journalistes a été également soulevée.
Le quatrième indicateur porte sur la réglementation relative à la formation continue et à l'enseignement supérieur dans le domaine de la presse. Le texte souligne le rôle central assumé par l'institut de presse et des sciences de l'information (IPSI) dans la formation des journalistes, ainsi que celui du Centre africain pour le perfectionnement des journalistes et des communicateurs (CAPJC).
Le cinquième indicateur est axé sur les questions de l'infrastructure et des technologies de l'information et de la communication, mettant l'accent sur la nécessité de poursuivre l'investissement dans les équipements dans les entreprises publiques, outre la garantie de l'accès général et global au réseau Internet et le respect des engagements internationaux dans ce domaine, y compris l'annulation de la censure.
Chaque indicateur comporte, par ailleurs, des recommandations destinées au gouvernement, à la classe politique et aux autorités concernées, les exhortant à adopter les critères internationaux en vigueur et les bonnes pratiques.
Ces recommandations visent à favoriser la transition démocratique en Tunisie et à renforcer le pluralisme de médias libres et indépendants pouvant service l'intérêt général.
Tweet
Share
Suivant


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.