Tunisie – Le « décollage » économique, selon Fakhfakh    Covid-19: Tunisair appelle les passagers à se présenter 4h avant le vol    Béja | Démarrage vendredi de la saison de moisson    Covid19 | Les Tunisiens à l'étranger souhaitant rentrer au pays doivent payer les frais de leur confinement sanitaire    Les pièces majeures de la collection d'un dignitaire de l'époque Beylicale ont été retirées de la vente prévue à Drouot    Grève générale du secteur de la santé le 18 juin    L'UE mobilise un fonds d'urgence dans la course aux vaccins    En vidéo : Toutes les cartes bancaires de l'UBCI désormais biodégradables    Du nouveau dans l'affaire de Swagg Man    L'IATA demande au gouvernement tunisien une aide financière directe pour l'aviation, pour sauvegarder l'économie    Tarek Kahlaoui (Centre des études stratégiques sur le Maghreb)    Une jeune extrémiste prête à tout    «Un grand bond en arrière pour l'humanité»    Les représentants des clubs en conclave    Iheb Msakni sanctionné !    L'EN en stage de 5 jours à partir du 8 juin !    Une circulaire de la BCT: Davantage de flexibilité dans l'accès des entreprises résidentes aux sources de financement extérieur    Azouz Ben Temessek : Les fonctions de l'OMS entre la technicité et la politisation    Nouveau cas de Covid importé    La Gabegie totale !    L'Italie s'ouvre aux touristes européens    Tunisie – Djerba: Les bacs de Djerba reprennent totalement leur activité    Les enfants très peu contagieux, selon une étude    Tendres fragments de Monastir    Mort d'Albert Memmi, le Tunisien tourmenté    Un roman intergénérationnel    La Tunisie n'a pas profité de l'effondrement des prix du pétrole    Béja : Des perturbations dans la distribution de l'eau prévues vendredi dans plusieurs régions    Tunisie – Musées: guide des procédures sanitaires de prévention contre la Covid-19    Tunisie : Le stade de Radès parmi les enceintes les plus chaudes de la planète    Libye: Haftar a perdu la bataille de Tripoli    Tunisie : L'ATCT annonce la reprise des entretiens entre candidats et recruteurs étrangers    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 4 juin à 11H00    Covid-19 : Les termes les plus recherchés par les internautes tunisiens durant le confinement    Et Didier Raoult vaincra…    Festival Cannes 2020 : Un film égyptien de production tunisienne dans la sélection officielle    Décès de George Floyd: quatre anciens policiers arrêtés et le Pentagone n'est pas satisfait de Trump.    Hichem Mechichi: Un ministre de l'Intérieur atypique ?    FARK : Kamel BOUTOURIA    CONDOLEANCES : Pr Mohamed Tahar KHALFALLAH    Série « The Eddy », créée par Jack Thorne : Bienvenue dans un Paris Jazzy soporifique    La Fédération américaine songe à faire jouer le Masters 1000 de Cincinnati avant l'US Open    Espagne : la saison reprendra avec la 2e période d'un match de Div.2 interrompu en décembre    Argentine : Maradona prolonge comme entraîneur de Gimnasia La Plata    Ben Gharbia : il y a de la médiocrité au parlement et les choses empirent    Perte de temps    Hassouna Nasfi : ‘'Notre voisine la Turquie''… Je ne veux pas entendre ça    Biens culturels tunisiens mis en vente aux enchères à Paris : Quelle protection pour les collections privées ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mouvement olympique : une approche sportive et olympique rayonnante
Publié dans TAP le 05 - 11 - 2009

TUNIS, 5 nov 2009 (TAP) - Le sport tunisien a connu sa véritable impulsion au cours des années du Changement à travers la réalisation de nombreuses performances à l'échelle continentale et internationale qui ont renforcé son prestige.
La Tunisie a pu ainsi réaliser un bond qualitatif dans le domaine du sport à la faveur d'une approche globale initiée par le Président Zine El Abidine Ben Ali qui a abouti à une plate-forme solide à même d'offrir aux sportifs les meilleures conditions de préparation et de réussite.
Ainsi une législation d'avant-garde, une infrastructure et une administration modernes ont été mis en place et ont touché tous les aspects du secteur du sport aux plans sportif, médical, administratif et financier.
Au niveau des infrastructures, la Tunisie s'est attelée à édifier des installations aux normes internationales à l'instar de la Cité sportive du 7 novembre à Radès et de la multiplication des stades et des salles omnisports à travers tout le pays.
Sur le plan législatif, une série de mesures ont permis au football de passer au stade du professionnalisme et aux fédérations sportives d'adapter leurs règlements aux critères internationaux de la gestion sportive.
A cet égard, le Comité national olympique tunisien (CNOT) a pris l'initiative d'initier les instances sportives tunisiennes à la modernisation de leurs statuts. Une démarche qui se poursuit actuellement.
Concernant la gestion administrative et financière des fédérations sportives, une vaste campagne de reformes a été menée qui a abouti au renforcement des ressources humaines et à la rationalisation des dépenses.
Plusieurs sessions de formation ont été organisées à cet égard par le CNOT qui ont contribué à la mise à niveau de ces structures.
Au volet médical et partant de l'importance de ce domaine essentiel au développement du sport national, la Tunisie s'est dotée d'un centre national de la médecine et des sciences du sport avec des représentations à l'échelle régionale, tout en formant des médecins spécialistes du domaine au sein de l'université.
Le CNOT a également contribué de façon remarquable sur ce plan en organisation ces dernières années plusieurs séminaires nationaux, régionaux et internationaux sur la médecine sportive.
Dans le même chapitre et en vue de consacrer les idéaux olympiques et sportifs pour la pratique d'un sport propre, la Tunisie a mis en place un laboratoire national de lutte contre le dopage.
Opérationnel depuis 2001, ce laboratoire collabore avec les instances internationales en matière d'analyse et de contrôle.
Sur le plan scolaire, un grand intérêt s'est orienté vers le renforcement de l'éducation physique en vue de garantir aux élèves le droit à la pratique du sport.
Cette approche stratégique a permis de réhabiliter les sports scolaire et universitaire à travers des mesures qui ont réactivé la pratique et l'enseignement du sport comme deux matières indispensables au sein du système national d'éducation et de formation.
C'est dans ce cadre que les installations sportives ont été renforcées dans les établissements scolaire et universitaire et qu'un pont s'est créé entre le sport civil et scolaire.
Dans le même esprit, des mesures d'accompagnements ont été prises en vue de permettre aux jeunes de concilier sport et études. Il s'agit notamment de l'aménagement des calendriers scolaires et de la création de centre de promotion de sport et de lycées sportifs, outre l'institution de filières sportives au niveau de l'enseignement supérieur.
Le sport féminin a connu aussi une nouvelle impulsion à travers plusieurs mesures destinées à le promouvoir, notamment la décision du président de la République d'exonérer les clubs féminins des cotisations versées annuellement aux fédérations sportives et de les mettre à la charge de l'Etat.
Cette nouvelle impulsion donnée au sport féminin est perceptible également à travers l'obligation d'intégrer des femmes au sein des instances dirigeantes des fédérations.
Le programme électoral du président de la République n'a pas manqué, à cet égard, de mettre l'accent sur la promotion du sport féminin dans toutes les régions du pays avec la mise en place d'une association féminine au moins dans chaque délégation avant 2014.
Sur un autre plan, la Tunisie peut s'enorgueillir de ses excellentes relations avec le Comité international olympique (CIO) et de la sagesse de sa politique dans le domaine olympique, sous l'impulsion du président Ben Ali. La Tunisie a été, en effet, parmi les premiers pays à répondre à l'appel du CIO de proclamer l'année 1994, année du sport et de l'esprit olympique, avant de réitérer son attachement aux idéaux olympiques et son adhésion à la proclamation de l'année 2003 année de la culture et de l'esprit olympique.
D'autres mesures ont été prises pour mettre en exergue les valeurs olympiques à travers la décision prise par le chef de l'Etat d'inclure un chapitre sur le mouvement olympique dans les programmes d'enseignement scolaire, une initiative qui a été saluée par le CIO et par son président Jacques Rogge.
En signe de considération à cette initiative, le CIO a invité, en septembre 2008, le secrétaire général du CNOT à faire une communication concernant l'expérience tunisienne dans ce domaine et ce lors du symposium international sur le sport et l'éducation olympique qui a eu à Pusan (Corée).
L'approche tunisienne dans les domaines sportif et olympique a été également saluée à travers l'adoption, le 3 novembre 2003, par l'Assemblée générale des Nations Unies, du projet de résolution présentée par la Tunisie à l'initiative du président Zine El Abidine Ben Ali, consacrant le sport comme facteur d'éducation, de santé et de paix dans le monde et affirme le droit des enfants et des jeunes à la pratique du sport.
Ces dernières années ont vu le CNOT organiser une série de conférences et séminaires qui ont permis de mieux faire connaître les principes olympiques et les bienfaits du sport sur l'environnement, la santé et le tourisme.
La Tunisie et sur décision du chef de l'Etat célèbre annuellement la journée nationale du sport et de l'esprit olympique dans l'objectif d'enraciner l'esprit olympique dans le milieu sportif. La journée est une occasion renouvelée de rendre hommage aux équipes et athlètes performants et aux plus fair-play.
Les années du Changement ont été témoins de plusieurs initiatives qui s'adaptent à la charte olympique et renforcent les principes de solidarité, de paix et de fraternité par le biais du sport.
Cette politique clairvoyante a valu à la Tunisie et à son président le respect et la considération des instances sportives internationales à l'instar du CIO, la Fédération internationale de football (FIFA), la Fédération internationale de handball (IHF), le Comité international des jeux méditerranéens (CIJM), la Confédération africaine de football (CAF), l'Union des associations des comités olympiques arabes (UACOA), l'Union arabe de football (UAF), qui ont rendu hommage à l'expérience tunisienne dans ce domaine.
Fort de ses multiples acquis, des encouragements continus, de l'infrastructure et des installations sportives modernes mis en place à travers tout le pays et des législations adaptées, le sport tunisien s'est incontestablement doté des moyens de son essor et semble sur la bonne voie d'atteindre le niveau mondial grâce à la sollicitude réaffirmée de nouveau par le président Zine El Abidine Ben Ali dans le 8e point de son programme électoral: "Pour la jeunesse tunisienne nous préparons un avenir meilleur".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.