Manouba| Covid-19 : un cas confirmé à l'hôpital Razi    312 cas confirmés du Coronavirus en Tunisie dont 161 cas dans le Grand Tunis    DERNIERE MINUTE : 34 nouveaux cas de coronavirus en Tunisie    Coronavirus : L'engagement et la mobilisation de CELLCOM GROUP contre le COVID-19    Sousse : Le délégué de Kondar en auto-isolement    Coronavirus – Zinédine Zidane : « Nous vivons un moment particulier »    Zaghouan : Décès d'une sexagénaire suspectée d'infection par le Coronavirus    UTAP : Annulation des autorisations pour le déplacement sur le marché    Programme d'Appui aux Médias en Tunisie (PAMT) Une moisson à la hauteur du labeur    Coronavirus : Le Club Africain défie le PSG, River Plate et le Zamalek    Mekki : La durée du confinement pourrait durer jusqu'à la fin de l'année    La Banque africaine de développement place un emprunt obligataire social, « Combattre le COVID-19 », d'un montant record de 3 milliards de dollars    Tunisie – Appel à la fermeture de l'aéroport de Tozeur    Tunisie – Retrait des licences de 50 commerçants d'alimentation générale en gros    La propagation de la pandémie du Coronavirus dans les pays arabes : bilan actualisé par pays    Samir Gharbi: Lettre ouverte à M. le Président de la République    Coronavirus – Formule 1 : le patron de Ferrari envisage une fin de saison en janvier 2021    Coronavirus: Al Ahly d'Egypte autorise Ali Maaloul à rentrer en Tunisie    Coronavirus : l'Italie franchit le cap des 10 000 morts    Libye: Un général de l'armée de Haftar tué lors de combats près de Misrata    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 mars à 11H00    Tunisie – Union européenne : Amalgame délibéré autour du « don de 250 millions d'euros »    Kasserine : saisie de quantités importantes de farine et d'huile végétale    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Espagne : 838 morts les dernière 24 heures    L'ancien Président algérien est toujours en vie : la fausse rumeur lancée sur Twitter a enflammé la toile    L'Instance nationale de lutte contre la corruption s'en va en guerre contre les spéculateurs    Bilan des cas confirmés dans chaque gouvernorat de la Tunisie : La Capitale enregistre à elle seule 69 cas    Coronavirus: un bébé succombe aux Etats-Unis    Tunisie – Comment les décisions irréfléchies mettent en péril la vie du citoyen    En vidéo : Quand la Tunisie vole haut, très haut    Vers la reconduction de Chikhaoui et Methnani    Quatre guerres à la fois    L'épidémie de Covid-19 rebat beaucoup de cartes    Quand la classe politique fait le lit du Corona !    Du côté du prétoire    Trump contraint GM à fabriquer des respirateurs    Nous ne serons pas dépassés…    Une marionnette de 9 mètres, manipulée par 20 personnes !    Le défenseur algérien Ben Ayada proche de l'EST    Ridha Charfeddine n'a aucune connaissance du football. Il est temps qu'il parte!    Coronavirus – Décaissement immédiat de l'Union Européenne au profit de la Tunisie d'un don 250 millions d'Euros    Un million de DT de la Fondation BIAT et 200 mille DT de la Fondation Rambourg pour le FRC    Le confinement ne démoralise pas les stars et c'est tant mieux pour les fans !    Comment oublier Uderzo, Goscinny et leurs héros?    Du drame cinématographique à l'humour théâtral    Quand les Chinois sauvent la planète Terre    Le Festival Gabès Cinéma Fen 2020 aura bien lieu du 3 au 11 avril…Online!    Hommage à… Manu Dibango, terrassé par le Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





RESTART: Economie sociale et micro-entrepreneuriat pour les jeunes de 5 régions tunisiennes
Publié dans Tuniscope le 27 - 02 - 2020

"Un changement culturel est nécessaire par rapport à la perception de l'économie solidaire" : c'est le message qui ressort haut et fort de la journée de lancement du projet "RESTART - Requalification écologique et sociale des territoires à travers la relance de l'entrepreneuriat des jeunes en Tunisie" organisé le vendredi 21 février à Tunis.
La rencontre, qui a eu lieu à la CITET (Centre International des Technologies de l'Environnement de Tunis), a été l'occasion d'une réflexion commune sur les enjeux de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) dans le pays, tout d'abord la nécessité de démontrer concrètement son potentiel comme véritable alternative économique et comme facteur de développement territorial grâce à l'intégration des dimensions de durabilité sociale, environnementale et économique. Un processus qui doit impliquer les communautés, les producteurs, les consommateurs, les opérateurs financiers, les consultants commerciaux publics et privés, les institutions et les autorités locales.

Le projet Restart entend répondre à ces objectifs et cela a été discuté lors des deux panels autour desquels la journée s'est articulée après les salutations de Faouzi Hammoudi du CITET, Najet Galaoui de l'ANETI (Agence nationale pour l'emploi et le travail indépendant) et Vittoria Longato, AICS Tunis: "Economie sociale et solidaire et entrepreneuriat des jeunes" et "Réaménagement, valorisation territoriale et innovation".

Le ESS en Tunisie traverse en réalité une situation historique favorable: la proposition de loi-cadre qui réglementera le secteur a été déposée au Parlement et des lignes de crédit dédiées sont activées, comme le programme de soutien au secteur privé et le inclusion financière en Tunisie dans les secteurs de l'agriculture et de l'économie sociale et solidaire (PRASOC) financé par l'AICS et la Caisse des Dépôts et Prêts italienne. "Maintenant, il est important qu'il y ait une implication directe d'en bas de tous les acteurs", comme l'a rappelé Nacyb Allouchi de la Rayhana Association et que "les institutions financières développent des produits et services adaptés pour répondre aux besoins de promotion de l'ESS depuis le projet de loi actuel ne prévoit pas d'instruments de financement "comme l'a précisé Naouel Jabbes de NEXUS.

Malgré tout, en effet, le ESS reste largement informel, en l'absence d'outils réglementaires spécifiques et de mécanismes concrets qui permettent son émergence et sa formalisation. Une étape fondamentale qui signifierait un changement du tissu social et économique au total: «Développer l'ESS en Tunisie - a déclaré Alessia Tibollo de COSPE -, c'est trouver des réponses aux fractures qui sont à l'origine de la même révolution tunisienne: la fracture centre-périphérie, l'aliénation et le chômage des jeunes, la lutte contre le système patriarcal et l'émancipation des femmes. L'ESS ne concerne pas seulement l'économie, elle signifie la croissance de nos territoires d'une manière saine, inclusive et durable, créant des alliances à l'échelle locale et internationale. C'est pourquoi COSPE travaille en Tunisie depuis 2013 pour accompagner la construction de pôles territoriaux et de filières locales courtes et de qualité ».

Debora Giorgi de DIDA, Département d'Architecture de l'Université de Florence est également d'accord: "Une approche collaborative et éco-systémique doit être promue, impliquant les acteurs économiques, associatifs, étatiques et administratifs. Ce n'est que par la concertation que nous pouvons atteindre l'objectif "et Dorra Jamai de CEFA qui a réitéré que" pour parler de durabilité, il faut partir des territoires et valoriser les acteurs locaux ".

"Le soutien à la Tunisie pour encourager un processus d'inclusion financière des jeunes et la création de nouvelles opportunités d'emploi est l'une des priorités de l'action de la Coopération italienne. L'économie sociale et solidaire peut représenter en ce sens un secteur innovant, capable de conjuguer la valorisation du territoire et des produits locaux avec la nécessité de créer de nouveaux emplois. L'initiative RESTART est en parfaite synergie avec d'autres initiatives de la Coopération italienne, comme le nouveau programme PRASOC qui comprend également deux lignes de crédit, dont l'une est dédiée à l'ESS ", a déclaré le représentant de l'AICS en marge de l'inauguration.

Les événements de lancement dans les gouvernorats concernés (Gabès, Jendouba, Mahdia, Sidi Bouzid et Sousse) débuteront à partir du 3 mars et seront également l'occasion de présenter le premier appel à la collecte d'idées d'affaires innovantes au nom des mots d'ordre issu de la première conférence: durabilité sociale et environnementale, changement culturel, renforcement des mécanismes de confiance, inclusion financière, importance des réseaux territoriaux, nationaux et internationaux, besoin de réseautage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.