Le marché boursier entame la semaine sur une note d'optimisme    Coronavirus : 4 décès et 179 nouvelles contaminations, Bilan du 26 septembre    Tunisie Telecom réitère sa disposition à poursuivre le dialogue avec son partenaire social    Ooredoo soutient l'initiative « La classe digitale » au gouvernorat de Jendouba    Flat6Labs réalise le second closing de Anava Seed Fund pour le porter à 30 millions de dinars et accueille Sawari Ventures comme nouvel investisseur    L'INM appelle à la vigilance à cause des pluies attendues dans la soirée    Des organisations nationales appellent à fixer des échéances pour mettre fin à l'état d'exception    Huawei annonce un investissement de 150 millions $ dans des programmes inédits    Le sénateur Murphy: Tant que la démocratie n'est pas rétablie, nous devons revoir notre programme d'aide à la sécurité pour la Tunisie    Monde- Daily brief du 27 septembre 2021: Emmanuel Macron ciblé par un homme qui lui a lancé un œuf    Ministre de l'Education: Plus de 450 écoles seront réaménagées dans les prochains mois    La Tunisie s'illustre au Championnat d'Afrique d'échecs    Retour du Salon de la Création Artisanale du 1 au 10 octobre 2021 au Kram    Chiffre du jour : 141 millions de dinars, seulement, sont les crédits extérieurs nets mobilisés par la Tunisie    Démission collective à Ennahdha - Abdellatif Mekki : Nous n'étions plus qu'un fardeau    Slaheddine Dchicha: De «l'exception tunisienne» à l'état d'exception    Olaf Scholz, le probable chancelier d'Allemagne    Parti des Travailleurs: Kais Saied s'est donné tous les pouvoirs    Exposition Ouatann de Chiara Montenero, du 1er au 30 octobre 2021 à la galerie Alain Nadaud    Dernière minute- Affaire S17: Mandat de dépôt à l'encontre de Seif Eddine Makhlouf    Tunisie – Coronavirus: le taux de positivité des tests baisse à 6,62%    STEG: Des compteurs intelligents à partir de janvier 2022    Attaque de Kasar Hellal : le Parquet ordonne une instruction pour homicide volontaire    Décès du rédacteur en chef du journal Echaâb, Mokhtar Ghriss    Tunisie – ONU : Jerandi s'entretient à New York avec Lacroix    Ons Jabeur se hisse à la 16ème position au classement WTA    Ons Jabeur monte à la 16ème place du classement mondial !    Ali Larayedh: Les dernières mesures présidentielles menacent l'entité de l'Etat    Samir Dilou : Même notre prophète avait moins de prérogatives que Kaïs Saïed !    Covid-19 : 5 millions de tunisiens primo-vaccinés    Foot-Europe: le programme du jour    Supercoupe 2020-2021 (EST-CSS 1-0) : Les déclarations d'après-match    Clermont vs Monaco : Où regarder le match en direct et live streaming ?    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Photo du jour : 2 millions de dinars dé    De retour à l'opéra: Une série de pièces de théâtre à la cité de la culture du 1 au 7 octobre    3 membres du congrès américain appellent Biden à intervenir en vue de rétablir le Parlement tunisien    Manchester United vs Aston villa en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Foot-Europe: le programme du jour    La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique    Tout savoir sur Les Araméens    JCC 2021 : Listes des films sélectionnés dans le cadre de Chabaka et Takmil    Envirofest à Bizerte en marge du Forum Mondial de la Mer (Programme)    Libye: Dbaïba rejette le retrait de confiance    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Exposition La rive sud de la Méditerranée dans le mélodrame du 26 mars 2011
Publié dans Tuniscope le 22 - 03 - 2011

L'exposition comprend 154 croquis et figurines et 15 costumes appartenant à la collection iconographique et costumière de l'Archive Historique du Teatro dell'Opera di Roma.
Corpus composé par environ onze mille pièces d'une très grande valeur. L'exposition veut mettre en évidence l'inspiration que les grands compositeurs du mélodrame, genre musical d'excellence inventé par les italiens, ont tirée de ces pays de la zone méridionale et orientale de la Méditerranée. Inspiration qui a permis de créer des chef-d'œuvres tels que Aida, Nabucco, Mosè, Semiramide, Didone et Enea.
De célèbres artistes figuratifs et scénographes ont petit à petit interprété les exigences du compositeur en recréant, à travers la scénographie et les costumes, les atmosphères et les contextes imaginés par Verdi, Rossini, Rota, Mozart, Strauss. Exotisme, histoire, religion, folklore, turquerie. Chaque artiste a proposé sa vision d'un monde très proche et pourtant si lointain. Des endroits tels que l'Egypte, Babylone, Carthage et Alger ne sont plus uniquement des lieux géographiques mais deviennent des lieux de l'esprit et même de l'âme où le spectateur est projeté à travers l'espace et le temps.
Les œuvres exposées couvrent un arc temporel allant des années '20 à 1982. Au sein de notre patrimoine, nous avons identifié un parcours idéal des opéras lyriques et des artistes liés à cette thématique, en commençant par le parthénopée Mario Cito Filomarino, avec ses précieuses figurines et le croquis pour Il gobbo del califfo,avec la musique de Franco Pompei, illustre exégète de l'Art déco. Nicola Benois, scénographe, costumier et peintre, qui a contribué à l'innovation de la scénographie italienne et qui a supervisé la décoration scénique à 26 reprises auprès du Teatro dell'Opera di Roma, dont une très appréciée Aida(1938).Enrico Prampolini, l'une des plus importantes figures du futurisme, est également présent grâce à ses croquis pourSalammbò (1948), autre nouveauté absolue composée par Franco Casavola pour le Teatro Reale dell'Opera di Roma. Fabrizio Clerici élabore des figurines raffinées et élégantes pour Didone ed Enea ( 1949) de Henry Purcell. Giovanni Grandi avec Mosè (1949) et Cesare Maria Cristini avec Nabucco (1951) sont d'importants scénographes et décorateurs, considérés comme étant les élites de la grande école italienne de scénographie du siècle dernier. Emanuele Luzzati, scénographe italien original et unique en son genre, avec ses figurines multicolores et fiabesques pour l'opéra comique Burlesque (1955), encore une première absolue. Walter Roveroni scénographe et publicitaire, élève de Marcello Dudovich, dont les croquis et les figurines pour l'excellent Ratto del serraglio (1957) constituent une mosaïque apologétique et polychrome de la peinture à huile d'outremer. Veniero Colasanti et John Moore, artistes liés par une longue union créative, ont traduit dans leurs figurines la sensualité fatale de Salomè (1960). Georg Wakhevitch, scénographe d'origine russe ayant collaboré avec tous les plus importants théâtres du monde, élabore pour le Teatro dell'Opera di Rome une Aida (1966), à travers des croquis riches en contrastes et des figurines caractérisées en revanche par une délicate clarté, évoquant les fastes de la civilisation égyptienne, que le génie de Giuseppe Verdi avait admirablement décrit en musique. Piero Zuffi, artiste dont le domaine de prédilection est l'architecture, donne de son Aida et de sonNabucco(1970),une vision moins naturaliste et plus riche en géométrie. Renato Guttuso, interprète, avec le respect et la modestie de l'artiste désormais amplement affirmé, l'un des chef-d'oeuvres musicaux de l'inoubliable Nino Rota, Aladino e la Lampada Magica, inspiré par la quintessence du merveilleux moyen-oriental, soit Les mille et une nuits. Arnaldo Pomodoro, dans sa Semiramide (1982), affirme sa propre identité de sculpteur de renommée internationale dans le domaine de la scénographie matérielle et tridimensionnelle, en sacrifiant par ailleurs cette vocation pour réaliser des figurines qui, en dépit de leurs lignes extrêmement pures et rigoureuses, révèlent une qualité sacrale et hiératique. L'exposition, ornée par de splendides costumes, est un témoignage vibrant de la créativité des artistes, mise toutefois à disposition des impérieuses nécessités de l'opéra lyrique.
Le très haut niveau des artisans du Teatro dell'Opera émerge à travers la qualité de la finition du travail et les matériaux utilisés pour la confection des costumes. Les affiches relatives aux spectacles seront exposées en tant qu'élément contextuel d'une mémoire historique et identificatrice.
Une vidéo sera également réalisée sur certaines œuvres exposées réalisées par le Teatro dell'Opera pendant les saisons passées.
L'objectif de cette exposition est de porter à la connaissance d'un public plus ample, à travers les activités consolidées et continues des Instituts Culturels, le patrimoine artistique et figuratif que le mélodrame, élément essentiel de l'identité nationale, a produit au cours de son activité pluri centenaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.