Apaisement et solidarité    A 37 ans, Oussama Mellouli qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo    Concurrence féroce pour recruter Kechrida : Destination finale    Tennis | Tournoi de Birmingham : Enfin un titre pour Ons Jabeur !    Handball | Le bilan de la CAN des dames au Cameroun : Au-delà des espérances !    Tunisie- Confinement général et Concours d'Entrée aux Cycles de Formation d'Ingénieurs    Jalila Ben Khelil : Pas de nouveau variant en circulation à Kairouan !    Météo : Temps chaud    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de l'Algérie    Daily brief du 21 juin 2021: Confinement général dans plusieurs gouvernorats    Tunisie- Faouzi Mehdhi en visite au Kairouan    Coronavirus : la Tunisie le pays plus touché parmi ses voisins de la Méditerranée    Birmingham : Ons Jabeur remporte son premier titre, HISTORIQUE !!!    Nabeul : De nouvelles mesures annoncées pour stopper la propagation du Covid-19    Décès de Ridha Hamza    Ons Jabeur gagne son premier titre WTA    Toute la classe politique est défaillante et doit partir    Programme TV du dimanche 20 juin    Dacia dévoile sa nouvelle identité visuelle    Médenine: Air France reprend ses vols vers l'aéroport de Djerba-Zarzis    Vers la suppression de 25 autorisations pour les activités économiques    Le programme des demi-finales de la Coupe de Tunisie    FITA 2021 : Neuf ministres africains seront présents aux côtés des plus grands bailleurs de fonds    La cinéaste tunisienne Kaouther Ben Hania au jury des courts métrages et du concours des films d'écoles de la Cinéfondation du festival de Cannes 2021    Exposition de groupe «Itération» à la Galerie Aïn Répéter pour mieux dire    Affaire Nabil Karoui — l'association tunisienne des experts judiciaires affirme : «Aucune mise en accusation n'a été formulée à l'encontre des experts»    SALON POLLUTEC La Tunisie en tant qu'invitée d'honneur    Réseau méditerranéen d'investissement ANIMA: La Tunisie, premier pays bénéficiaire    Protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre: Observations préliminaires sur la situation en Tunisie    Entretien avec Ridha Dhib (artiste visuel et marcheur): Le devenir territoire    Covid-19: 86 décès et 2193 contaminations enregistrés le 18 juin 2021    Ammar Mahjoubi: L'histoire à Rome de César à Auguste    La vulnérabilité de 53% des terres en Tunisie est très élevée face au phénomène de la désertification (ministère)    Démarrage du festival Gabès Cinéma Fen : Découvrez le programme du 19 au 26 juin 2021    Ouverture d'une exposition de femmes rurales au Palais Ennejma Ezzahra    Tunisie : La production nationale de gaz naturel augmente de 62%    Tunisie – Etats-Unis : Visite virtuelle de Wendy Sherman à Tunis    Un fils de la médina d'envergure universelle: Ibn Khaldoun    Houcine Abassi : Qui est Kaïs Saïed pour mettre en doute notre patriotisme ?    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Cannes 2021 : la tunisienne Kaouther Ben Hania membre du jury de la compétition Courts métrages    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Décryptage de la série ‘'Bolice 2.0'', avec Alaeddine l'un de ses scénaristes
Publié dans Tuniscope le 05 - 07 - 2016

Musique, jeu d'acteurs et situations délirante, la série «Bolice 2.0» a été la découverte de cette année en matière de production télévisuelle.
A la fin du Ramadan, Tuniscope a contacté Alaeddine Boufahja l'un de ses 8 scénaristes pour parler d'avantage de ce produit.
Selon Alaeddine qui a écrit et développé 8 parmi les 30 épisodes de cette saison, la série a été discutée et préparée depuis l'été 2015. L'écriture du scénario a pris plus de trois mois de travail en collaboration avec le réalisateur et ses adjoints, certains épisodes étaient écrits collectivement ou développés par un ou plusieurs scénaristes à la fois dont certains coécrites avec son frère Dhiaeddine.
Au contraire de ce que les gens croient, précise Alaeddine, les scripts ont été bien travaillés dès le début selon les thèmes choisis et la chronologie fixée, et ce, en laissant une marge d'improvisation pour les acteurs en cas de besoin. Mais le texte est généralement respecté.
L'apport des acteurs a été très appréciable, il ne faut guère s'étonner lorsqu'il s'agit d'acteurs ayant un parcours respectable dans le cinéma et surtout le théâtre comme Kamel Touati, Chedly Arfaoui ou Lotfi Ebdelli.
Ce qui est remarquable dans cette deuxième édition, c'est le format qui a évolué de 17-18 min l'année dernière à 24-25 min en moyenne cette année. Le but est de faire évoluer les personnages et développer leurs rôles, les personnages « Haïfa» et « Rjab » le prouvent, ainsi que celui du geek «Seif» qui était la vedette dans certains épisodes, précise Alaeddine.
Ce qui est nouveau aussi, c'est la présence féminine qui est devenue beaucoup plus imposante avec « Haifa », « Salma », « la mère d'Ammar » ainsi que le personnage de « Neema » interprété par Wajiha Jendoubi , sans oublier certaines « criminelles » qui ont fait leurs apparitions lors de cette deuxième saison.
Pour le jeune scénariste, « Bolice » a rompu avec les sujets quotidiens et l'image quotidienne offerte par les séries tunisiennes, l'innovation technique du réalisateur et son équipe devait être renforcée par une innovation au niveau des sujets et de l'écriture, le but était de créer plusieurs niveaux d'humour appréciables par différents types de téléspectateurs.
En réponse à notre question sur l'épisode d'hier, celle du Mufti, le scénariste précise que le défi était de créer un rire humble et intelligent provenant d'un personnage très sérieux voir même sacré, sans pour autant dégrader son image ni tomber dans les clichés habituels. Les retours sur cet épisode prouvent que ce défi était réussi.
Une troisième saison en perspective ? J'en sais rien répond Alaeddine, il faut le demander au réalisateur et aux producteurs, mais on a toujours envie de refaire l'expérience avec une équipe jeune et pleine d'idées, le futur prouvera que Bolice a déjà inauguré une nouvelle ère dans le paysage audiovisuel tunisien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.