Tunisie – AUDIO : Quel coût financier pour la grève générale de deux jours ?    Porto Farina : Quand Brahim Letaief nous rend le cinéma qu'on aime    Open d'Australie – Double : Malek Jaziri et son partenaire éliminés en huitièmes de finale    Un fort séisme frappe le nord du Chili    Hella Ben Youssef Ouardani: Un nécessaire sursaut patriotique !    Mokhtar el khlifi: L'heure de la vérité amère a sonné pour tous.    Coupe de la CAF: le programme de dimanche    Mondial Hand 2019 : la Tunisie affronte la Hongrie    Ligue des champions : le classement et les résultats de la deuxième journée    Tunisie – Le gouverneur de la banque centrale refuse de se présenter devant le parlement ?    Les Femmes américaines s'insurgent contre le président Donald Trump à Washington    Syrie: Des blessés lors d'une forte explosion à Damas    France : VIDEO : Incendie mortel dans une station de Ski à Courchevel    Une responsabilité collective à assumer    La confiance de retour    Bientôt les soldes d'hiver    Indestructible la volonté générale, et sans violence…    Coupe de la CAF (16èmes de finale bis-aller) : Formation probable du CSS contre Vibers (OUG)    Programme TV du dimanche 20 janvier    Panache et intelligence    Tunisie – Il n'est pas question de lever les subventions sur les médicaments    Grève générale dans la fonction et le secteur publics, les 20 et 21 février prochain    Les objectifs de la révolution non encore réalisés    Quand l'analphabétisme gagne du terrain    Retour sur la collision entre un train du TGM et une voiture légère à Carthage Byrsa    Gagner la confiance des régions    Le cinéma de la cité arrive !    Le parcours et l'empreinte d'une infatigable cinéaste    En attendant Vénus...    La Tunisie affronte ce soir la Hongrie 2ème du groupe D    Tunisie: Vers l'imposition de taxes sur les produits d'artisanat contrefaits    Le ministre des Affaires étrangères représente le Président de la République au 4ème Sommet arabe du développement économique et social à Beyrouth    Tunisie: Arrestation d'un agent de l'aéroport Tunis-Carthage ayant volé la valise d'un voyageur    Des députés Européens appellent la Tunisie à cesser les arrestations et la torture des gays et à abolir l'article 230 du Code pénal    Rafik Darragi: Le nombre 9 dans la littérature internationale (Italie & Angleterre)    Météo: Prévisions pour dimanche 20 janvier 2019    Le Portugal vise plus de coopération dans le domaine de l'environnement avec la Tunisie    Officiel : nouvel appel à la grève les 20 et 21 février par l'UGTT    Une facture assez lourde pour Tunisair et des voyageurs mécontents    Youssef Chahed, sera le leader du nouveau projet politique    De partout… De partout…    Quand des Tunisiens recréent le "Casse-Noisette" de Tchaikovski    Entre haiku, haijin et satori    Une facture salée    Nouvelles nominations annoncées par le Ministère du Transport    En grande première : Une unité militaire aérienne tunisienne en mission de paix à l'étranger (Photo - Vidéo)    En Algérie, des citoyens transforment en potager une route que la municipalité tarde à aménager    Date des prochaines élections présidentielles algériennes fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'IVD présente ses conclusions en l'absence inquiétante des plus hautes autorités de l'Etat
Publié dans Tunivisions le 16 - 12 - 2018

A l'occasion de la Conférence de clôture de l'Instance Vérité Dignité (IVD), les organisations de la société civile félicitent l'Instance qui a abouti à l'achèvement de ses travaux, malgré un contexte politique manifestement hostile au processus. Aussi, les organisations signataires dénoncent fermement l'absence des trois Présidences au pouvoir à ce rendez-vous historique pour le pays.
L'IVD présentera sous peu son rapport final, le fruit de plus de 4 ans de travail, d'investigation, de recherche et de documentation des violations des Droits de l'Homme et des crimes économiques et financiers qui ont marqué la Tunisie depuis l'indépendance et jusqu'à fin 2013.
Nous insistons dans ce sens sur l'importance de la qualité du rapport final qui servira de base au plan et aux programmes d'action du Gouvernement dus un an après la publication de ce rapport.
Le processus de la Justice transitionnelle doit se poursuivre jusqu'à la mise en œuvre effective des recommandations de l'IVD. En outre, la poursuite de ce processus après la fin du mandat de l'IVD sera marquée par la création d'une commission spéciale au sein de l'Assemblée des Représentants du Peuple pour exercer son rôle de suivi de la mise en œuvre du plan et des programmes d'action gouvernementaux.
Dans ce sens, la société civile, qui a défendu le processus de la justice transitionnelle depuis son démarrage, revendique :
1. L'engagement formel de l'Etat pour la poursuite du processus de la Justice transitionnelle tel que le garantit la Constitution tunisienne dans son article 148-9 et tel que le prévoit la loi organique 53-2013 relative à l'instauration et l'organisation de la justice transitionnelle.
2. La tenue d'une cérémonie solennelle durant laquelle l'IVD présentera son rapport final aux trois Présidences et au public.
3. La publication du rapport dans son intégralité au Journal Officiel de la République Tunisienne conformément aux dispositions de l'article 67 de la loi organique 53-2013.
4. Un engagement ferme du Gouvernement en faveur de l'élaboration d'un plan d'action et de programmes reflétant les recommandations de l'IVD concernant les réformes institutionnelles pour garantir la non répétition des violations de droits humains et des crimes économiques, la préservation de la mémoire nationale et aboutissant à la réconciliation nationale. La société civile demande à être consultée et associée tout au long de l'élaboration de ce plan et des programmes d'action.
5. La réforme du cadre légal de l'institution des Archives Nationales afin que celle-ci réponde aux spécificités des archives de la justice transitionnelle, qu'elle soit renforcée et habilitée à accueillir, sécuriser et gérer la documentation de l'IVD ainsi qu'à assurer la préservation de la mémoire nationale, dans l'attente de la création d'une instance dédiée à cet effet comme le prévoit la loi.
6. La prononciation par les chambres spécialisées de leurs verdicts dans des délais raisonnables et ce dans le but de révéler la vérité, d'assurer l'accès à la justice pour les victimes et d'établir les responsabilités des auteurs des violations.
7. Le respect des décisions de l'IVD relatives à la réparation et la réhabilitation, tenant compte des besoins spécifiques et urgents des victimes, notamment des catégories les plus vulnérables. La gestion du fonds pour la Dignité devrait s'opérer d'une façon transparente.
8. La protection de l'intégrité physique et morale des magistrats des chambres spécialisées, des victimes, des témoins ainsi que des fonctionnaires et commissaires de l'IVD à l'issue de leurs travaux, qui ne sont en aucun cas tenus responsables du contenu des rapports, de ses conclusions ou recommandations, et ce conformément à l'article 69 de la loi 53-2013.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.